Blog

  • Anne

Le Freesia




Étymologie :


Le nom freesia est un dérivé de nom propre, celui du Dr Friedrich H.T. Freese dont le botaniste Christian P. Ecklon a voulu honorer l'amitié en 1866 en appelant ainsi cette fleur récemment découverte en Europe.


Autres noms : Fleur de la jeunesse ; Muguet du Cap.




Botanique :


Nous reproduisons l'article de J. Boccon-Gibod & J. Grelon, "Observations préliminaires sur la tubérisation de jeunes plantes de Freesia issues de semis", (Acta Botanica Gallica, 142 : 4, 1995, pp. 391-391) :


Des jeunes plantes de Freesia refracta, issues de semis et cultivées en serre (décembre à juillet) dans des pots remplis avec un mélange de sable et de tourbe (1 : 1) et à une température de 20-22°C, ont commence a développer, après 2 mois, des structures légèrement renflées à Ia base de Ia tige. Ces structures, qui se reve1ent être des cormes d'après !'analyse histologique, présentent une croissance en épaisseur marquée après 3 mois de culture. Des racines a structure très particulière présentant les caractéristiques suivantes : grand volume, forte turgescence, propriétés de contraction marquées, que nous avons appelées "racines tractrices", semblent jouer un rôle dans l'enfoncement progressif du corme dans le substrat au cours de son développement. Ces racines "contractiles" sont comparables à celles observées chez le Glaïeul et chez Oxalis bowie ana (lziro, 1984). Des coupes histologiques transversales et longitudinales, réalisées à plusieurs niveaux sur des cormes âgés de 4 mois, montrent une zone centrale fortement chargée de vaisseaux cribro-vasculaires à structure superposée entourée par un parenchyme cortical bien développe ou commence le stockage des réserves amylacées. La zone centrale est le siège d'une activité redox intense (test au chlorure de tetrazolium) et pourrait jouer le rôle d'une zone de distribution des assimilats dans le parenchyme cortical. L'augmentation de poids frais et de matière sèche du jeune corme en formation semble corrélée avec une perte rapide de matière sèche des racines tractrices, et commence aussitôt leur contraction.

*

*

Il est intéressant de noter que Pierre-Marie Lledo et Jean-Didier Vincent, dans leur article intitulé "Odeurs" (m/s n° 11, vol. 15, novembre 1999) prennent celle du freesia comme emblématique de ce sens :


Une odeur est définie comme l’impression particulière que certains corps produisent sur l’organe de l’odorat par leurs émanations volatiles. Celles-ci consistent en molécules diffusibles dans l’air qui ont la propriété d’interagir avec le système nerveux pour y produire une forme : l’odeur. Le terme de forme est à retenir dans le sens employé par les psychologues (Gestalt), c’est-à-dire une structure dont les éléments ne peuvent être séparés sans compromettre l’identité de l’ensemble. Ainsi, l’odeur incomparable du freesia est produite par un mélange d’une vingtaine de molécules odorantes banales (linalol, anthranylate de méthyle, βionone, etc.) dont un dosage précis est responsable de la forme. Qu’un seul de ces composants soit, même légèrement, en excès ou en défaut, et le parfum de freesia devient méconnaissable. Le sens de l’odorat n’est donc pas, contrairement à l’opinion courante, vague et rudimentaire, mais précis ; sa complexité correspond à celle de la forme qu’il reconnaît.

*

*



Symbolisme :


Selon l'étude de Martine Bergues, « Fleurs jardinières et fleurs fleuristes », (Ethnologie française, vol. 40, n°4, 2010, pp. 649-656), le freesia fait partie des fleurs devenues les plus communes dans le commerce :


[...] Que ce soit pour l’ornement des jardins ou pour la fleuristerie, les plantes référencées atteignent leur nombre maximal en cette fin du XIXe siècle. En 1900, le catalogue Clause compte plus de trois cents espèces florales différentes proposées sous forme de graines. Par contre, chaque espèce ne comprend que trois ou quatre variétés au maximum [Gérard, 1977 : 29-36]. Cette proportion va ensuite s’inverser, le nombre d’espèces décroître jusqu’à produire ce qu’on appellera, au seuil des années 1980, « l’appauvrissement de la palette végétale ». Le nombre de variétés issues de quelques « grandes » espèces végétales ira, lui, en se multipliant. Le travail des horticulteurs s’est donc focalisé sur cette portion de la palette qu’il a perfectionnée et rendue incontournable dans le fleurissement public comme privé du XXe siècle. Ces « plantes de fond » (ou « plantes décoratives ») sont aussi « des espèces ou variétés de culture facile ». La règle dite des « 20/80 », selon laquelle 20 % de la palette produite assurent 80 % du chiffre d’affaires des entreprises, vaut pour les fleurs coupées, les plantes à massifs ou pour les arbres et arbustes d’ornement. En 1998, cinq espèces de fleurs coupées (gerbera, rose, alstroesmeria, glaïeul, chrysanthème) représentent plus de 77 % du total de la production ; cinq autres (lis, tulipe, muflier, œillet, freesia) 22 %, et donc seulement 10 % pour les dix-sept dernières. La spécialisation est maximale, à l’inverse des chiffres de 1842. La vente est désormais assurée à près de 70 % par le marché de grande distribution (jardineries, grandes surfaces).

*

*

Doreen Virtue et Robert Reeves proposent dans leur ouvrage intitulé Thérapie par les fleurs (Hay / House / Inc., 2013 ; Éditions Exergue, 2014) une approche résolument spirituelle du Freesia :

Nom botanique : Freesia spp.


Propriétés énergétiques : Soigne le dos et la colonne vertébrale ; soulage les tensions dorsales ; permet de trouver le professionnel de santé qui vous convient ; donne de la force et du courage.

Archanges correspondants : Michael et Raphaël.


Chakras correspondants : chakra racine ; chakra du plexus solaire.


Propriétés curatives : Le freesia concentre son énergie sur la colonne vertébrale en soignant votre dos et en le libérant de ses tensions ou douleurs. Il aide à attirer à vous le professionnel de santé ou le thérapeute qui vus conviendra parfaitement, afin de vous guérir et de soigner vos articulations. Grâce à cette fleur, vous aurez une plus grande conscience de votre corps. Vous constaterez que vous pouvez améliorer votre posture, ce qui vous permettra d'atteindre le bien-être physique.

Le freesia agit sur votre colonne vertébrale énergétique en vous donnant le courage de défendre vos convictions. Il vous protège en vous permettant d'être vous-même. Le freesia vous soutient tout au long de votre évolution spirituelle, et il vous procure un sentiment de sécurité pendant que vous continuez votre découverte de vous-même.


Message du Freesia : « J'apporte à votre colonne vertébrale énergétique un soutien dont elle a grandement besoin pour vous donner le courage de montrer au monde qui vous êtes vraiment. Je dirige également mon énergie bienfaitrice vers votre dos. Laissez-la s'enrouler autour de votre colonne et traverser vos côtes. Je vous libérerai de votre inconfort et je rééquilibrerai les zones qui ne sont plus alignées. Si vous avez des antécédents de problèmes dorsaux, réfléchissez aux méthodes de traitement qui vous ont été les plus bénéfiques. Je vous guiderai dans ce processus et vous mènerai, pas à pas, vers le thérapeute qui vous conviendra parfaitement et quelqu'un qui saura soigner vos articulations. »

*

*

Selon le site www.ftd.com les significations du freesia sont les suivantes :

  • les fleurs du freesia expriment de manière générale l'amitié, la confiance, la prévenance et l'innocence ;

  • ainsi, selon le langage des fleurs prôné par l'époque victorienne, le freesia représente par excellence la fleur de la confiance ;

  • aux Etats-Unis, la fleur de freesia est la fleur qui symbolise le septième anniversaire de mariage ;

  • en numérologie, le freesia renvoie au nombre 9 qui évoque notamment l'abnégation, le désintéressement et l'altruisme ;

  • depuis les années 50, les freesias sont très utilisées pour les mariages car elles représentent à la fois la pureté de la jeune mariée et la confiance qui naît dans le couple.

Outre ces significations générales, on peut trouver un symbolisme relié à la couleur spécifique de la fleur :

  • les freesias blancs symbolisent la pureté et l'innocence, c'est pour cette raison qu'elles sont devenues les fleurs privilégiées dans les cérémonies de mariage ;

  • les freesias roses symbolisent l'amour maternel ;

  • les freesias jaunes symbolisent la joie, le renouveau et l'amitié ;

  • les freesias rouges symbolisent la passion ;

  • un bouquet de freesia multicolore symbolise l'amitié et l'abnégation. C'est un cadeau bienvenu pour la famille, les amis et même les collègues que l'on apprécie particulièrement.

*

*

52 vues

Posts récents

Voir tout