Blog

  • Anne

L'Agapanthe




Étymologie :


Selon Cécile Bourgaux et Jacques Cellard auteur d'un ouvrage intitulé Les racines grecques et latines du vocabulaire français. (Éditions De Boeck Supérieur, 2013) :


ANTH- anthos, fleur

agapanthe, plante africaine aux fleurs qui semblent s'aimer parce qu'elles vivent à deux.

Issu du grec agapé, l'amour et de anthos, la fleur.

*

*




Symbolisme :


Jacqueline de Chimay auteure de Les jardins à travers le monde (Éditions Hachette, 1962) évoque l'agapanthe de manière assez poétique :


En haut du Montserrat, contraste avec ces orgueilleux monastères, est le couvent des capucins : les cellules et la chapelle sont invisibles du dehors, creusées dans la colline comme tanières de bêtes sauvages. Le seul signe apparent d'une présence humaine est la petite terrasse, plutôt rebord de la montagne que terrasse. Elle est toute fleurie d'agapanthes.

Cette fleur dont le nom veut dire fleur d'amour et qui chez nous nécessite tant d'égards pour s'épanouir, est ici, avec son feuillage lancéolé et se panicules sphériques, l'azuréen bouche-trou des recoins les plus ingrats. Aussi, pas d'hésitation ! Il faut mettre le Portugal sous le signe de l'agapanthe.

Selon le site Langage des fleurs :


Significations : Ta présence me manque

Je me réjouis de ta présence


Émotions : Volupté

Amour

Désir amoureux


Occasions : Retrouvailles

Passion

*

*

Doreen Virtue et Robert Reeves proposent dans leur ouvrage intitulé Thérapie par les fleurs (Hay / House / Inc., 2013 ; Éditions Exergue, 2014) une approche résolument spirituelle de l'Agapanthe :


Nom botanique : Agapanthus spp.


Variétés communes : Lys du Nil (Agapanthus africanus) et lys africain (Agapanthus praecus).


Propriétés énergétiques : Soigne l'environnement, équilibre l'énergie de la terre, règle des problèmes à l'échelle mondiale, enveloppe d'amour une situation dans son ensemble, libère des dépendances et des habitudes, débarrasse des vieux schémas de croyance et réalise les souhaits.


Archanges correspondants : Ariel et Raphaël.


Chakras correspondants : Chakra racine.


Propriétés curatives : Les agapanthes ressemblent à de grosses balles. Elles sont violettes ou blanches, ces deux couleurs ayant la même énergie bienfaitrice. L'agapanthe dégage des vibrations de guérison à l'échelle mondiale, et cette caractéristique est illustrée par son inflorescence en forme de globe. Cette fleur est très efficace pour soigner et réguler l'énergie de la terre, plus particulièrement lors des phases de transition. Elle permet de résoudre des situations dans leur intégralité. Adoptez donc une perspective globale des choses.

Vous pouvez travailler avec cette fleur pour éliminer l'énergie laissée par des problèmes profondément ancrés. Par exemple, elle a la capacité de libérer des vieux schémas de croyances ou des énergies de dépendance. Ce type de problème peut s'étendre à différents domaines de votre vie, et il est donc important de vous assurer que vous en avez purifié les moindres recoins. Vous pouvez vous servir des fleurs à tiges longues comme baguettes magiques permettant de réaliser les souhaits, à l'image de la bonne sorcière dans Le Magicien d'Oz.


Message de l'Agapanthe : « Je peux être d'une aide immense lorsque la Terre a besoin d'être soignée. Après n'importe quel type d'événement mondial d'importance, je peux me trouver à vos côtés. Ma mission est de contribuer à réguler et à équilibrer l'énergie. Il est normal et naturel que l'énergie du monde se transforme par moments. Je peux faciliter ces transitions et vous les rendre moins désagréables. J'aimerais beaucoup apporter ma contribution dans ces transitions. Je serai auprès de vous pour vous soutenir dans ces moments, vous libérant de l'ancien pour vous rapprocher un peu plus de Dieu.

J'enveloppe d'amour la situation dans son ensemble. En cet instant, j'apporte la paix et l'harmonie, ainsi qu'une énergie d'amour à chaque personne concernée. Si vous souhaitez résoudre un problème, je suis là pour vous y aider. Je peux vous envoyer des énergies bienfaitrices pour réparer tout ce qui en a besoin. »

*

*

Dans En son jardin : Une ethnologie du fleurissement (Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2015) de Martine Bergueson, l'agapanthe est le support d'une réflexion sur les pratiques de jardinage :


L'observation des pratiques florales indique que la logique paysanne (tout garder, ne rien jeter, ne « pas laisser perdre », faire soi-même) s'applique entièrement au traitement des fleurs. Ainsi, l'organisation des parterres est moins liée à une recherche d'harmonies de couleurs ou à l'élaboration d'un fleurissement au long de la belle saison qu'à l'expression du bricolage floral. Ainsi le foisonnement du jardin de Raymonde B. est-il en grande partie dû à sa pratique du repiquage :


Là, j'ai mis une pousse [de géranium] dedans [potée d'agapanthes]. Moi, quand une plante se détache ou qu'il y a une bouture, allez hop, je la fiche [avec d'autres] ! C'est comme ça que j'en ai trop ! Là un arome, pareil, j'avais piqué un truc, ma pauvre... Je ne sais pas si on a bonne main ou quoi ! Mais s'il devient plus grand, ça me gênera, il faudra bien que je le sorte !

[...]

Donner des fleurs à l'autre c'est donc signifier son amitié, c'est encore partager le goût des fleurs. Toutes les « marchandes de fleurs » disent leur souhait de « faire espèce », soit d'augmenter en quelque sorte leur patrimoine floral. Elles connaissent bien les fleurs des autres et c'est ainsi que boutures, plants, rejets ou graines partent vers un nouveau jardin.


Ça a un nom un peu long, je me rappelle pas, c'est grand comme ça, ça fait une pomme de fleur comme ça, c'est joli ! L'amaganthe [agapanthe] ! On en trouve chez J. en pagaille avec les lys, sur le bord de la route. C'est Simone du pont, une dame qui est morte, elle était de l'âge de ma sœur, on s'entendait très bien avec elle ! Elle était paysanne aussi, j'allais souvent au bord de l'eau, là-bas, et je passais devant chez elle, et toujours elle me racontait quelque chose. Elle me disait « Toi aussi, tu en as de belles fleurs », je disais oui. Mais elle, elle en avait de belles ! Mais c'était pareil, elle faisait beaucoup de froufrous : elle en avait trop ! (Raymonde B.)

*

*



20 vues

Posts récents

Voir tout