Blog

  • Anne

Luis




Ogham :


Selon Gwyddhyon, auteur de Ogham, Le Yi-King celtique des arbres (Éditions Charriot d'Or, 1999), le Sorbier est associé à diverses caractéristiques :


"Nom : Luis

Lettre : L

Monde végétal : Sorbier (Sorbus aucuparia)

Signification : La force vitale ; l'amour ; la protection

Symbole : Le feu sacré

Couleurs : Verte ; grise et rouge

Direction cardinale : Nord.


Triades celtiques : Les trois essences de la bonté : amour - pouvoir - connaissance.


Monde de l'épreuve de l'Abred : La force vitale est bien présente, elle protège des forces négatives, tout comme le sorbier protège les Celtes des sortilèges. Les cercles de pierres se mêlaient à la plus haute magie du sorbier. Prendre délicatement une simple feuille de sorbier et la garder sur soi peut apporter cette force bienfaisante du monde végétal.


Monde des âmes de Kenmill : La faculté de discrimination est elle aussi aiguisée et permet de distinguer le bien du mal dans ce monde. Ainsi, on pourra difficilement être induit en erreur, ou trompé. Pour appeler les guides spirituels, les druides gaéliques faisaient brûler de l'encens de sorbier. Cette fumée chassait les influences négatives et permettait de prendre les bonnes directions.


Monde ultime de Keugant : La force mentale permet de subjuguer n'importe quelle situation. En Irlande, le Dragon gardait le Sorbier magique de puissance. La confiance en cette force intérieure permet d'agir avec quiétude et détermination.

"Là où poussent les sorbiers, les druides ne sont pas loin", dit le proverbe gallois.


Images :

Un délice pour les yeux.

"Le sorbier est bien prudent."

Je m'étends comme l'eau dans une plaine inondée.

*

*

Dans Le Tarot Celte des arbres (Édition originale, 1998 ; Traduction française Le Courrier du Livre, 2001) Liz et Colin Murray associent Luis à :


Couleurs : gris et rouge

Chiffre : 2 qui symbolise la dualité te la polarité - en haut comme en bas.


Le Sorbier jouit depuis longtemps d'une réputation d'être une protection contre les enchantements. Son nom [rowan] est lié au nordique runa, un charme. Les bâtons sur lesquels les runes étaient inscrites, étaient en sorbier. On utilisait aussi ce bois pour trouver des métaux, comme on utilise le coudrier pour trouver de l'eau. Avec certains autres arbres, le sorbier jouait un rôle central dans les cérémonies druidiques. Même à une époque récente, ces croyances ont donné lieu à des pratiques dans différentes régions de la Grande-Bretagne. Au Nord, par exemple, des rameaux de sorbier étaient fixés aux étables pour protéger les animaux, et à Strathspey, les fermiers conduisaient leurs chèvres à travers des cercles faits de branches de sorbier. Des brins de sorbier étaient placés au-dessus de la porte principale de la maison, et aussi portés par la personne, pour protéger des mauvais sorts - le "mauvais œil". Dans le Pays de Galles, ou Cymru, on plantait des sorbiers dans les cimetières pour veiller sur l'esprit des morts, comme ailleurs on mettait des ifs.

Examinez une baie rouge de Sorbier, et vous découvrirez que, à la différence de beaucoup d'autres fruits qui ont un creux à l'autre bout de la tige, elle porte là une minuscule étoile à cinq branches, un pentagramme - le symbole magique de la protection. Indubitablement, si vous êtes menacé par des mauvais sorts, si des pouvoirs nuisibles vous visent, vous avez besoin de toute votre vigilance. Si vous choisissez cette carte, elle vous aidera à garder le contrôle de vos sens, pour que vous puissiez distinguer le bien du mal, la nuisance de l'aide, utilisant votre force spirituelle pour détourner tout ce qui perturbe votre sérénité et votre dessein.

Vous devez réaliser, cependant, que si la carte se présente à l'envers, vous n'avez plus besoin d'être affecté par toute influence qui vient sur votre chemin. Vous devez vous servir de votre raison et votre intuition, pour distinguer l'un de l'autre, et ainsi, être protégé.


Mots-clefs : Protection contre les sorts ; Contrôle de tous les sens.

Deuxième mois : décembre.

*

*

Selon Alain Gesbert, auteur de B. A. - BA Oghams divinatoires (Éditions Pardès, 2002), l'ogham Luis est associé à :


Arbre : Sorbier.


Mot clé : Perspicacité.


Association complémentaire : Les aspects créatifs de l'inconscient.


Lettre : L.


Couleurs : Rouge et Vert.


Période : 21 janvier - 17 février.


Luis représente symboliquement la protection, avec la possibilité de distinguer le bien du mal. I procure la connaissance anticipée des événements, surtout s'ils vous sont préjudiciables. C'est le signe avant-coureur que vous avez suffisamment d'énergie, d'endurance et de vigueur pour gérer le quotidien et même aller au-delà des difficultés potentielles. Il y a des précautions à prendre pour être fin prêt.

Le défi de Luis est de vaincre ses propres doutes.

Visualisez ou imaginez les fruits d'un Sorbier (la "nourriture des dieux", pour les Celtes) et une boule de lumière blanche (puis, rouge et, enfin, verte) symbolisant la perspicacité prémonitoire concernant les événements extérieurs.

*

*

D'après Julie Conton auteure d'un essai sur L'Ogham celtique ou le Symbolisme des arbres, l'oracle des druides (Éditions Mémoires du Monde, 2014),





#ogham

0 vue