Blog

  • Anne

Eadha




Ogham :


Dans Le Tarot Celte des arbres (Édition originale, 1998 ; Traduction française Le Courrier du Livre, 2001) Liz et Colin Murray associent Eadha à :


Couleur : Blanc argent.


De tous les arbres de l'alphabet de l'Ogham, le Peuplier blanc, ou Tremble, est celui qui a le plus trait aux aspects terrestres et matériels de la vie. Il a trait aussi à la découverte de la force et de l'endurance spirituelles, pour faire face aux dures réalités que la vie nous présente, souvent de façon inattendue, sur une longue période de temps. Il véhicule un sens de capacité à durer et à vaincre. Le Tremble a trois qualités : une faculté de résistance et de protection, une association au discours et au langage, et une étroite relation avec les vents.

Cet arbre est naturellement équipé pour résister à la sécheresse, et il est aussi l'arbre des fabricants de boucliers. Il a ainsi le pouvoir de protéger de la mort et des blessures, et de s'interposer entre vous et les problèmes séculiers que vous craignez, même ceux qui sévissent sur une période longue et débilitante. Il est associé avec le pouvoir de la parole et du langage, par son lien avec le vent. Les longs pétioles aplatis permettent aux feuilles de pousser de façon à bouger en ondulant et à bruire à chaque souffle de brise. Les peupliers sont communément appelés "arbres murmurants" ou "parlants", et, en gaélique irlandais, on les appelle Crann Critheac, arbres tremblants (d'où le nom français de tremble,,,,]. Dans de nombreuses religions et cultures, le vent est considéré comme le messager des dieux, ou le véhicule de voix encore petite de Dieu.

Ainsi, tirer la carte du Tremble représente, à cause du tremblement de cet arbre, vos peurs et vos doutes au sujet des problèmes impossibles à résoudre. Mais il apporte aussi un bouclier, en faisant venir à vous une voix spirituelle avec des paroles d'orientation. Pour aider à cette détermination que vous avez besoin d'acquérir, jusqu'à ce que'elle puisse régler vos problèmes, si impressionnants et destructeurs qu'ils semblent, la carte parle et encourage. Elle empêche ainsi la mort et le désir d'abandonner, sous le poids parfois terrible des pressions mondaines. Elle est ainsi une aide précieuse dans la voie vers la renaissance.

Si cette carte est tirée à l'envers, la clameur de votre peur étouffe la voix du vent. Vous avez besoin d'écouter cette voix et vos propres instincts plus soigneusement et de tenir compte des messages qu'elle vous apporte.


Mots-clefs : Aide à la renaissance ; Prévient la maladie.

*

*

Selon Alain Gesbert, auteur de B. A. - BA Oghams divinatoires (Éditions Pardès, 2002), l'ogham Eadha est associé à :


Arbre : Tremble.


Mot clé : Endurance.


Association complémentaire : Le pouvoir de construire.


Lettre : E.


Couleur : Argent et rouge.


Eadha indique que vous avez les qualités nécessaires (me^me si vous n'en avez pas encore conscience) pour endurer et aller au-delà des situations difficiles. Pour les celtes, Eadha est un symbole qui encourage et protège les humains durant les périodes difficiles ou désagréables. Vous avez le pouvoir de construire ; vous avez la possibilité de réussir si vous faites confiance à votre travail. sachez être persévérant, tout en continuant de faire confiance à la vie. Vous bâtirez sur du solide.

Le défi d'Eadha est de ne pas céder aux événements qui, en apparence, sont contre vous. Vous pouvez douter, avoir peur (consciemment ou pas), mais vous devriez persévérer.

Visualisez ou imaginez le bruissement d'un arbre magnifique. voyez une maison (accueillante) en construction au milieu des branches.

*





21 vues