Blog

  • Anne

L'Euglène





Étymologie :

  • EUGLÈNE, subst. fém.

Étymol. et Hist. 1860 (Bernard, Notes, p. 125) ; [av. 1870 (E. Duponchel, s. réf. ds Lar. 19e)]. Lat. sc. Euglena « id. » 1830 (C. G. Ehrenberg [naturaliste all.] ds Ann. d. Physik und Chem. XCIV, 507 d'apr. NED Suppl. 2, s.v. euglenoid) empr. au gr. ε υ ́ γ λ η ν ο ς « aux belles prunelles, aux beaux yeux ».


Lire également la définition du nom euglène pour amorcer la réflexion symbolique.




Zoologie :


Selon Stefano Mancuso et Alessandra Viola, auteurs de L'Intelligence des plantes (édition originale 2013 ; traduction française Albin Michel, 2018),


"La compétitrice de la paramécie est une autre merveille de la création, une toute petite algue verte unicellulaire appelée euglène, elle aussi classée de nos jours parmi les protistes, mais sans aucun doute de nature végétale.

[...] Bien entendu, l'euglène aussi a besoin d'énergie pour vivre. En règle générale, elle supplée à ses besoins énergétiques au moyen de la photosynthèse, de même que tous les végétaux. Néanmoins, si la lumière est insuffisante, elle ne se décourage pas pour autant : elle se transforme alors en prédateur et se comporte comme un animal. Elle sait en effet, elle aussi, reconnaître sa nourriture et se déplacer pour la rejoindre. Eh oui, c'est un végétal mais elle peut bouger, puisque des flagelles très fins lui servent de nageoires.

Il va de soi, par ailleurs, que la paramécie et l'euglène sont toutes deux capables de se reproduire, et leurs mouvements dans l'eau se ressemblent tant qu'n peine à les différencier. Une observation attentive permet cependant de constater que le corps de la paramécie est traversé de signaux électriques qui transmettent des informations de part en part de son unique cellule, et qui lui ont valu le surnom tout à fait pertinent de swimming neuron, "neurone nageur"? Toutefois, le cors de l'euglène étant lui aussi traversé du même type d'impulsions électriques, revoilà nos deux compétitrices à égalité.

[...] Tandis que la paramécie a abattu toutes ses cartes, l'euglène conserve dans son jeu un atout qui lui apporte une victoire haut la main: la photosynthèse. Pour l'opérer, elle a même développé une forme rudimentaire de vue, qui lui permet d'intercepter les fréquences lumineuses afin de choisi ensuite le meilleur endroit où recevoir la lumière.

L'euglène peut donc faire tout ce que fait la paramécie et possède, en outre, le sens de la vue et une capacité à transformer les rayons du soleil en énergie.

*




Symbolisme :



0 vue