Blog

  • Anne

Le Céraste





Étymologie :

  • CÉRASTE, subst. masc.

Étymol. et Hist. 1213 (Faits des Romains, 610, 11 ds Romania, t. 65, p. 484). Empr. au lat. cerastes « vipère à corne » (Pline ds TLL s.v., 854, 56) lui-même empr. au gr. κ ε ρ α ́ σ τ η ς « id. » (Nicanare ds Liddell-Scott), dér. de κ ε ́ ρ α ς « corne ».


Lire également la définition du nom céraste pour amorcer la réflexion symbolique.


Autres noms : Cerastes cerastes ; Vipère à cornes ; Vipère des sables.

*




Zoologie :


Dans son Atlas de zoologie poétique (Éditions Arthaud-Flammarion, 2018) Emmanuelle Pouydebat expose les caractéristiques de la Vipère se sables (Cerastes cerastes) qu'elle appelle "la tueuse des sables brûlants" :


Survivre dans les déserts... C'est l'objectif de certain serpents. Si la plupart d'entre eux sont inoffensifs, ce n'est pas le cas de la vipère des sables ou vipère à cornes, un des animaux les plus dangereux du désert. Portant deux écailles dressées sur la tête, elle inocule elle-même son venin par un système très élaboré de longs crochets mobiles qui permet ne injection profonde. Rassurez-vous, elle ne tue pas systématiquement et provoque parfois uniquement des œdèmes hémorragiques, le venin agissant notamment comme un anticoagulant. D'une banalité déconcertante... Ovovivipare, elle ne pond pas d’œufs mas donne naissance à des petits, vivants. Outre sa beauté et son élégance, cette espèce est représentative de ce qui existe dans la nature comme adaptation à la vie dans le désert. Avec grâce, elle ondoie sur le sable et s'y cache parfois, pour se protéger et surtout pour chasser à l'affût, comme tout bon prédateur opportuniste ! Sa couleur se confond au sable et fait d’elle un redoutable prédateur des déserts du Sahel, du Sahara, de la péninsule arabique, capturant des rongeurs, des lézards, des arthropodes et des insectes. Les motifs de sa peau et la couleur de son iris imitent parfaitement les nuances du sable. S'y confondant, elle se déplace sinueusement et lentement pour ne pas être repérée. Pour ne pas s'enfoncer dans le sable, elle ne prend appui que sur deux points de son corps à la fois et lance le reste du corps en avant en formant des boucles. Cela lui permet d'avancer sur ce sol meuble mais également de réguler sa température en limitant les contacts avec le sol brûlant. Les contractions et contorsions de son corps puissamment musclé et souple à la fois lui permettent de se déplacer latéralement sur les dunes. Le sable étant souvent brûlant, elle peut aussi avancer très rapidement, par bonds notamment, mode de locomotion lui donnant la possibilité de procéder à l'ascension des dunes abruptes.

Autre adaptation à cette sécheresse parfois suffocante, elle s'enfouit pendant les périodes les plus chaudes (en dessus de 44°C), ne laissant alors dépasser que ses yeux. Ce comportement lui permet d'abaisser sa température interne de 10°C et tout « simplement » de survivre. Elle adapte également son comportement en s'activant la nuit l'été et le jour l'hiver. Mais c'est sa peau qui est surtout adaptée pour conserver un maximum d'eau ? Composée d'une couche de lipides entourée de kératine, elle constitue une barrière parfaitement isolante. De plus ,la quantité et la disposition de ces lipide sont directement liées à l 'acidité du milieu. Il est même possible que les serpents soient capables d'ajuster cette couche de lipides entre deux mues ! Enfin, les reins des serpents sont faits pour filtrer un maximum d'eau ? Ainsi, leur urine est solide, principalement constituée d'acide urique. La vipère des sables, qui a donc besoin de davantage d'eau qu'un serpent forestier, urine littéralement des cailloux ! Enfin, certains pensent qu'en cas de pénurie drastique de nourriture et d'eau, elle pourrait puiser l'eau dans son venin ; hypothèse qui reste à vérifier et dont le mécanisme reste à comprendre. Son venin deviendrait alors encore plus concentré et plus dangereux, pouvant tuer un dromadaire ou un humain en dix minutes ! Croyance populaire ?

« Toute gamine, […] ma fascination a pris le dessus quant à ma peur des serpents […]. Je travaille pour la réhabilitation de ces espèces mal-aimées. J'essaye de montrer que ce sont des animaux absolument merveilleux […] qui ont une biologie étonnante. Je passe des milliers d'heures sur le terrain à essayer de me transformer en tronc d'arbre […] pour avoir la chance de les observer » (Françoise Serre Collet)

*

*


Symbolisme :


Voir aussi : Vipère.

*




Mythologie :


Pour Melissa Alvarez, auteure de A la Rencontre de votre Animal énergétique (LLewellyn Publications, 2017 ; traduction française Éditions Véga, 2017), le Céraste est défini par les caractéristiques suivantes :


Traits : Le Céraste, d'après la mythologie grecque, est un serpent si souple que l'on pensait qu'il n'avait pas de colonne vertébrale. Il possède soit quatre cornes mobiles au-dessus des yeux, soit deux cornes sur la tête comme un bélier. Il s'enterre lui-même dans le sable pour que les autres animaux croient que ses cornes sont des vers ou toute autre sorte de nourriture sortant du sol lorsqu'il les fait bouger. Et, quand l'un de ces animaux s'approche, le Céraste bondit hors du sable, se jette sur sa proie, l'entoure et la tue. Si des humains se mettaient en quête de ramasser les cornes, ils seraient tout autant une proie. Le Céraste était utilisé pour éloigner le mauvais œil et détecter les poisons. A l'époque moderne, il existe une vipère venimeuse à cornes qui vit dans les déserts, appelée Cerastes cerastes (d'après le nom du serpent légendaire), et qui pourrait avoir servi de base à ce mythe.


Talents : Vigilance ; Changement ; Dissimulation ; Créativité ; Astucieux ; Insaisissable ; Intuition ; Patience ; Protection ; Vitesse ; S'infiltre ; Transformation.


Défis : Trahison ; Traîtrise ; Tromperie ; Ruse.


Élément : Terre.


Couleurs primaires : Brun.


Apparitions : Lorsque le Céraste apparaît, cela veut dire qu'il y a de la fausseté dans votre entourage. Certaines personnes dans votre vie dissimulent leur vraie nature, qui est cachée sous les apparences, et elles attendent pour frapper. Le Céraste vous indique qu'il est nécessaire de chercher à voir à présent la jalousie, l'envie, les ragots et les antipathies chez ceux avec qui vous êtes quotidiennement en contact. Y a-t-il quelqu'un qui vous traite bien par-devant et qui parle mal de vous dans votre dos ? C'est là l'influence du Céraste. Soyez-en conscient pour ne pas être victime de tromperie ou de duplicité. En prendre conscience ne peut que vous aider à éviter les problèmes parce que vous savez ce qu'il en est. Le Céraste vous incite à vous servir de votre intuition et à être sûr que, dans les informations qu'on vous donne, vous pourrez voir au cœur des choses. Il y a des personnes malhonnêtes autour de vous qui ont des intentions négatives, aussi avancez sur la pointe des pieds. Servez-vous de votre aptitude à vous faufiler pour découvrir ce qu'il en est vraiment en restant évasif et en cachant ce que vous recherchez. Protégez-vous de la façon qui vous semble nécessaire en ce moment, et en particulier faites un mur autour de vos émotions pour ne pas être blessé si quelqu'un vous trahit. Le Céraste signifie que vous pouvez arrêter les trahisons avant qu'elles aient lieu en découvrant certaines informations et en affrontant l'autre avant qu'il puisse vous blesser sur un plan émotionnel. Si vous pouvez démasquer son intention avant que ses agissements aient lieu, vous pouvez empêcher une catastrophe.


Aide : Vous devez faire une transformation. Considérez attentivement tout ce que vous allez faire avant d'agir, même quand vous êtes dans la spontanéité, parce que vous devez garder l'équilibre, même dans le jeu. Le Céraste peut vous aider lorsque vous êtes en train de vous transformer ou de vivre une transition dans votre vie : il vous donne un sentiment de stabilité dans la mise en oeuvre de ces changements. Il vient vous dire d'être souple pendant ces périodes de transformation. Le Céraste peut rester immobile pendant un long moment en attendant sa proie. Il est patient et ne bougera pas tant que ce n'est pas nécessaire - et, lorsqu'il bouge, c'est à la vitesse de l'éclair. Le Céraste va vous prêter sa rapidité pour que le cours de votre existence puisse s'écouler harmonieusement.


Fréquence : L'énergie du Céraste est sèche, rugueuse, granuleuse, pointue et aiguë. Elle bouge avec élasticité, en balayant l'espace autour d'elle avec un élan puissant. Elle produit une sensation très chaude et sèche au toucher, qui vous donne soif.

Imaginez...

Vous déjeunez sur un belvédère à l'extérieur d'un hôtel dans le désert, lorsque vous remarquez quelque chose qui bouge dans le sable. Quand vous avez fini votre repas, vous allez voir ce que c'est en le poussant avec un grand bâton. Soudain, un gros serpent à cornes jaillit du sable. Il se dresse devant vous et vous encercle de tout son corps pour vous soulever en l'air. Vous avez lu des choses sur cet animal dans vos cours de mythologie... Vous ressentez la consistance chaude et granuleuse de son énergie qui vous entoure. En laissant votre énergie fusionner avec la sienne, vous ressentez son immense pouvoir de transformation qui s'entrelace à votre fréquence, et vous savez que vous ne serez plus jamais le même. Vous lui renvoyez des images pour qu'il sache qu'il n'est pas dans le bon espace-temps et qu'il doit retourner dans sa dimension à lui. Il baisse son regard vers vous, vous repose doucement sur le sable et se déroule en relâchant son étreinte. Il se penche tout près de vous, vous êtes nez à nez, et vous entendez dans votre esprit "Merci". Il s'évanouit juste devant vous. Votre cœur bat rapidement alors que vous vous dépêchez de rentrer à l'hôtel, rempli d'un nouvel espoir et de positivité.

*

*