Blog

  • Anne

La Férule gommeuse



Étymologie :

  • FÉRULE, subst. fém.

Étymol. et Hist. 1. [1372 bot. (J. Corbichon, Propriétés des choses, XVII, 70, éd. 1522)] ; xve s. (Grant herbier, éd. G. Camus, n°192) ; 2. a) 1385 « petite palette de bois ou de cuir avec laquelle on frappait la main d'un écolier en faute » (Pièces relat. au règne de Charles VI, t. II, pièce 34 ds Gdf. Compl.) ; b) 1666-67 fig. « autorité, domination » (La Fontaine, Contes II, 4, 30, Le Muletier ds Œuvres, éd. A. Régnier, t. 4, p. 223). Empr. au lat. class. ferula « férulo (bot.) ; baguette pour corriger les enfants, les esclaves ».

  • GALBANUM, subst. masc.

Étymol. et Hist. [Fin xie s. galme (Raschi, Gl., éd. A. Darmesteter et D. S. Blondheim, t. 1, p. 75) − 14es.] ; ca 1200 galbanen (Moralités sur Job, éd. W. Foerster, p. 305, 5) ; mil. xiiie s. galbanum (Bible, ms. BN fr. 899, f°47 vods Trénel, p. 90). Empr. au lat. class. et chrét. galbānum, lui-même empr. au gr. class. et chrét. χ α λ ϐ α ́ ν η, et celui-ci à l'hébr. bibl. ḥelbĕnā (Exode, 30, 34) ou à l'araméen ḥalbán (Klein Etymol. ; Walde-Hofm.). Galme est une forme pop. qui vient d'une var. *gálbănum, tandis que galbánum a donné galban(e), galbanen, et les formes sav. galbanum, galbanon (v. DEAF s.v. galban et galme).


Lire également les définitions de férule et galbanum afin d'amorcer la réflexion symbolique.


Selon Jutta Lenze, auteure de Huiles royales, huiles sacrées, aromathérapie spirituelle (Le Mercure Dauphinois, 2007) : Étymologie : Hébreu : chalbane tiré de chalbanah qui signifie gras, onctueux, gommeux. Chez les grecs, le chalbané est cité par Hippocrate, Disocoride et Galien.

*




Botanique :


Selon Jutta Lenze, auteure de Huiles royales, huiles sacrées, aromathérapie spirituelle (Le Mercure Dauphinois, 2007) :


Identité botanique - Composition biochimique : Le nom latin de la plante est Ferula gommosa.

Le galbanum ou férule gommeuse fait partie de la famille des Ombellifères ou Apiacées. Il s'agit d'une oléo-résine de consistance visqueuse, obtenue par incision qu'on distille pour obtenir une Huile Essentielle très fluide et incolore. Sa composition biochimique est très variée et complète. De nombreux groupes moléculaires y sont présents en petites quantités (environ 1% pour chaque groupe) : acides, cétones, lactones, aldéhydes, esters, sesquiterpénols, monoterpénols, composés soufrés, sesquiterpènes (7%) et une forte prédominance de monoterpènes (jusqu'à 85%) lui conférant des propriétés antiseptiques, anti-infectieuses et tonifiantes.



*




Symbolisme :


Selon Jutta Lenze, auteure de Huiles royales, huiles sacrées, aromathérapie spirituelle (Le Mercure Dauphinois, 2007) :

Sous le ciel gris menaçant

D'une pluie torrentielle de printemps

se dégage mon odeur herbacée, âcre, piquante et puissante

Certains parmi vous ne m'apprécieront guère

Doté d'un caractère entier plutôt sévère

Je vous mets face à vous-mêmes, vos résistances et vos peurs

Pour toi Être ni mort - ni vivant

Je fis jaillir mon énergie

Je te pousse en avant

Concentration, contraction, expulsion

Je suis l'énergie du Bélier

Je me lance et je me crée

Sans douter ni hésiter

Animé par l'élan initial

Une pulsion primordaile

Du père créateur

Pour que sa volonté soit faite

Aussi bien au ciel que sur la terre

Au centre de la roue

Par le nombril de la vie

Mon souffle recrée le monde

Expression de mon génie

Mon message est pour toit l'homme

En quête du bonheur

Te retranchant sans cesse

Derrière les blessures de ton coeur

As-tu oublié que je t'ai créé

Pour évoluer vers ce que tu portes en toi

De plus beau, de plus sacré ?

Le seul péché qui existe pour le Père

C'est refuser de vivre

Ta légende personnelle

Ici sur Terre

Accueille mon essence - ouvre grand ton cœur

Pour que ma volonté soit faite

Accepte-moi

Ton père intérieur !

Historique : Le galbanum était connu et utilisé depuis la plus haute Antiquité pour soigner les malades, embaumer les défunts ou comme encens en fumigation pour purifier les lieux. Il fait partie des sept oléorésines les plus fréquemment retrouvées dans les sarcophages en association avec le cèdre, le thuya, la myrrhe, le styrax, le cyprès et la térébenthine.

La légende dit que les Anciens considéraient le galbanum comme une huile sacrée du fait de son odeur si désagréable qu'elle faisait fuir les serpents et le diable lui-même.


Symbolique : Cette Huile Essentielle correspond aux situations charnières de notre vie. Si on peut considérer d'une certaine façon que notre naissance est un choix inconscient de s'incarner, le galbanum, quant à lui, nous demande de faire un choix conscient, de nous positionner et de nous prononcer clairement sur notre désir véritable, "Rester ou Partir".

En lien avec l'énergie minérale, la structure osseuse et les reins, il nous renvoie à notre force originelle et ancestrale qu'il mobilise et pousse à se manifester. Sans aucun doute, son essence a opté pour la Vie.

Si l'encens, comme disaient les Anciens, fait venir la Présence de Dieu sur terre, le galbanum, de son côté, nous fait sentir la dynamique du souffle divin, nous entraînant dans son mouvement et son tourbillon vital.


Action sur les corps physique, émotionnel, spirituel : Le galbanum est incontestablement une Huile Essentielle qui ne laisse pas indifférent. Aimé ou détesté, il ne fait pas dans la demi-teinte. D'un caractère très entier et exigeant, sans compromis, il nous pousse à donner le meilleur de nous-mêmes sur la voie de notre réalisation personnelle.

La puissance de son odeur âcre, piquante, voire nauséabonde et son côté brut, sec et poignant peuvent provoquer, déranger, choquer et perturber profondément ceux qui lui résistent. Son affinité avec le nard est évidente, autre Huile Essentielle sacrée qui engendre des réaction similaires en nous mettant au contact de nos résistances et peurs profondes. Cependant, à l'opposé du nard qui nous invite à une introspection et une descente en nos profondeurs, le galbanum nous pousse à l'action, à faire jaillir l'énergie de notre volcan intérieur. Suite logique du nard, le galbanum nous oblige à rassembler toutes nos forces afin de remonter de nos profondeurs à la rencontre de la lumière de la vie.

galbanum Hara3e œilgalbanum En respirant l'essence de comme si nous allions accoucher de quelque chose. Puis son énergie s'infiltre comme des ondes dans toutes les parties de notre corps avec une forte action au niveau de la tête, du se retrouve dans l'acte de la procréation animale ou chez le fœtus lors de la phase d'expulsion. Il nous secoue, se concentre faisant monter la pression à l'intérieur de nous jusqu'à l'explosion en un mouvement, une action, une création. Force brute de vie, le galbanum est l'ennemi de l'inertie. D'un caractère guerrier et martial, il déteint la puissance explosive de la foudre. Son tempérament instinctif, impulsif - expulsif, audacieux et volcanique nous pousse à l'action. sans indulgence ni concession, il balaye nos excuses et réfute nos boucs émissaires. Il représente l'ultime opportunité de nous ressaisir. Son message pourrait se résumer un un seul cri : "Ça suffit ! ", "Lève-toi et marche"., nous pouvons rapidement ressentir une forte poussée du souffle au niveau du, énergie qui nous met dans un état d'éveil et de clarté mentale. L'énergie sauvage, virile et violente même du

Cependant, l'expérience m'a démontré que tous ceux qui étaient en affinité avec son caractère, son énergie et son odeur y trouvaient beaucoup de bonheur et même de réconfort. Retrouvailles avec leur énergie de vie enfouie depuis longtemps. Il les met en connexion avec leur propre puissance et leur potentiel intrinsèque qui se révélera sans limites car tout est en nous.


Son message : Créer et agir au lieu de subir afin de réaliser le meilleur de soi.


Analogie avec le Tarot : L'énergie pulsionnelle, instinctive et sexuelle du galbanum me fait penser aux XVe arcane du Tarot, Le Diable. Personnage ambivalent, dérangeant et répugnant tout comme peut l'être l'odeur du galbanum, il révèle la dualité de la nature humaine. Au travers du personnage de Lucifer, il a connu la lumière, mais son orgueil, son côté "ombre" l'a propulsé vers les ténèbres. Et pourtant, il tient dans sa main gauche l'épée de lumière pour se détacher du passé, du côté ténébreux de son héritage ancestral. Il doit couper le cordon ombilical et retrouver son indépendance et sa liberté, afin de pouvoir écrire sa propre histoire en lien avec des valeurs spirituelles. il i est demandé de devenir responsable de ses actes et de ne plus accuser autrui de ses non-réalisations. L'épée de lumière doit le guider dans cette quête pour révéler ce qui a été caché, inavoué, honteux. L'énergie du diable tout comme celle du scorpion par ailleurs, recèle une grande puissance nécessitant d'être canalisée pour ne pas verser dans la manipulation, la séduction ou l'abus de pouvoir. Pour cela, nous avons besoin de devenir de plus en plus conscients afin de chasser nos propres diables intérieurs. L'énergie du galbanum nous aide à aiguiser cette conscience. Son action sur le 3e œil nous met dans un état d'éveil et de clarté mentale, voire de clairvoyance, nécessaires pour examiner et corriger nos propres comportements.

La violence avec laquelle le galbanum pénètre nos narines et secoue notre monde intérieur m'évoque le XVIe arcane du Tarot, celui de La Maison Dieu, car tel un coup de foudre, son odeur nous met sens dessus dessous. Tout à coup nous sommes au contact de vécus douloureux et refoulés, une réalité que nous ne pouvions voir car elle risquait de détruire la tour d'ivoire que nous avions patiemment édifiée afin de nous protéger ou nous cacher. Notre monde tranquille a été bouleversé, l'image de nous-mêmes et de notre vie ne tient plus. Nos repères s'écroulent et notre orgueil est mis à nu. La révolte nous saisit. L'éclair de foudre nous montre sans pitié ce que nous avons toujours essayé de cacher aux autres et à nous-mêmes. La désillusion nous frappe de plein fouet. Nous arrivons à un point extrême, un point de non-retour. Il faut agir, cela devient une question de mort psychique (dépression profonde, schizophrénie, mégalomanie, déconnexion totale avec la réalité) ou physique (accident ou maladie grave). Et pourtant, je ne peux m'empêcher de voir un côté également jubilatoire dans cette carte, une ambiance de fête avec bulles de champagne et feu d'artifice, accompagnée de l'immense joie qui nous attendra quand nous aurons accepté d'affronter notre désert intérieur, notre monde ténébreux et retrouver la force de la lumière. L'image de l'arcane renvoie également à l'ambiance du carnaval où les règles et conventions habituelles de notre société sont abolies, voire inversées tout comme ces deux personnages, qui dans cette carte marchent sur les mains. Arrivés au bout du rouleau, quand les nombreuses chutes de notre vie nous ont finalement mis à genoux, il est important de changer les règles, conventions et habitudes sclérosantes que nous nous sommes imposées pendant tant d'années. Dans un premier temps, il faut accepter le chaos, la décomposition de notre monde actuel afin de pouvoir en construire un autre.

Une autre facette du galbanum est de représenter, selon moi, l'Huile Essentielle des "écorchés vifs". ce sont des hommes très émotifs, d'une grande sensibilité et qui ont souvent subi l'autorité et la rigidité excessives d'un père n'ayant pas su les écouter, les reconnaître et les accepter tels qu'ils sont. Face à ce mur paternel, ils se sont alors enfermés dans une prison mentale aux convictions rigides. Le cœur hermétiquement clos et la révolte dans le ventre, ce sont de véritables bombes à retardement et la charge explosive de leur colère peut parfois éclater au moindre incident.

On peut rencontrer également cette problématique chez les femmes surnommées "garçons manqués". non reconnues par leur père (et parfois par leur mère) dans leur nature féminine, elles se sont réfugiées dans une révolte et un comportement très masculins, niant la femme en elles. Intellectuellement brillantes, elles réussissent leurs vies professionnelles ou au contraire restent en mage de la société, adoptant des attitudes extrémistes. Dans tous les cas, le cœur est mis "au congélateur" et la colère bouillonne en elles comme un volcan.

Le galbanum est un "remède de choc". Parfois il nous faut l'énergie de la foudre, une maladie grave ou un accident pour provoquer un choc salutaire. La mise en question de notre vie passe souvent par des crises importantes. Cependant tout le monde n'est pas prêt à travailler avec cette Huile Essentielle. C'est une démarche nous demandant beaucoup de courage, de force de caractère et une ferme volonté de vouloir s'en sortir coûte que coûte. Sur ce chemin difficile, il est bon de se rappeler que l'humour existe et qu'il faudrait nous prendre parfois un peu moins au sérieux et apprendre à sourire de nos comportements obsessionnels et névrotiques."

*

*


51 vues