Blog

  • Anne

Le Papyrus



Étymologie :

  • PAPYRUS, subst. masc.

Étymol. et Hist. 1. 1562 bot. (Du Pinet, Pline, Hist. du monde, t. 1, p. 511) ; 2. 1800 (Boiste : papyrus, papier du Nil) ; 1819 «feuille pour écrire préparée à partir de cette plante» (ibid.) ; 1805 «manuscrit écrit sur une de ces feuilles» (Courier, Lettres Fr. et Ital., p. 681). Empr. au lat. papyrus terme de bot. «feuille ; écrit», lui-même empr. au gr. π α ́ π υ ρ ο ς terme de bot. L'angl. papyrus est att. aux sens 1 dep. 1388 ds NED, 2 dep. 1727-41, ibid.


Lire aussi la définition pour amorcer la réflexion symbolique.




Botanique :


Lire le dossier très bien organisé et présenté de l'université Pierre et Marie Curie de Jussieu.










*




Symbolisme :


Selon Jean Chevalier et Alain Gheerbrant, auteurs du Dictionnaire des symboles, (1ère édition, 1969 ; édition revue et corrigée Robert Laffont, 1982),


Le mot provient "du mot grec papyrus, qui a donné papier et qui dériverait d'un mot égyptien signifiant le royal. Le papyrus est un équivalent du livre. Au temps où il couvrait, en touffes serrées, les étendues marécageuses du delta du Nil, il était l'image vigoureuse du monde en gestation : transformé en colonne galbée; il supporte le temple, cadre des renaissances quotidiennes de l'univers. Verdoyant et vivace, singe de joie et de jeunesse (= vert, en hiéroglyphes), il est le sceptre magique des déesses ; il sert à former de splendides bouquets, emblèmes de triomphe et d'allégresse, qu'on offre aux dieux et aux morts.

Le papyrus roulé, dans les hiéroglyphes, signifiait la connaissance. Le fait de le rouler et de le dérouler correspond aux deux mouvements d'involution et d'évolution, aux deux aspectes ésotériques et exotériques de la connaissance, à l'alternance du secret et de la révélation, du non-manifesté et du manifesté. Au point de vue psychique, il exprime les deux phases d'élan et de repos, d'exaltation et de dépression."

*

*

13 vues