Blog

  • Anne

L'Obsidienne




Étymologie :

  • OBSIDIENNE, subst. fém.

Étymol. et Hist. 1566 obsidien (Du Pinet, Pline, L'Histoire du monde, t. 2, p. 705 : une sorte de verre noir, dit Obsidien) ; 1644 obsidiane (B. de Boot, Parfaict joaillier, foc̃ 4 vo) ; 1765 obsidienne (Encyclop. t. 11). Empr. au lat. obsidianus «id.» que l'on ne trouve que dans des mss tardifs de Pline, pour obsianus (cf. Nat. hist., éd. J. André, 36, 26, 196 et var.) d'où la forme de m. fr. obsiane 1522 [date éd.] (Corbichon, Propr. des choses, XVI, 98 ds Romania t. 33, p. 583) qui n'a pas survécu ; obsidianus/obsianus sont dér. de Obsidius/Obsius nom du Romain qui, d'après Pline, découvrit cette pierre en Éthiopie.


Lire aussi la définition pour amorcer la réflexion symbolique.




Symbolisme :


D'après Jean Chevalier et Alain Gheerbrant, auteurs du Dictionnaire des symboles (1ère édition, 1969 ; édition revue et augmentée Robert Laffont, 1982),


L'obsidienne est une "roche vert foncé, d'origine discutée, très dure, et, une fois polie, d'une extraordinaire beauté. Elle se trouvait surtout dans les régions volcaniques et en bordure des déserts. Elle fut très employée par les artistes égyptiens. A l'époque préhellénique, ses éclats, détachés par chocs, servaient à fabriquer des racloirs, des couteaux et fers de lance. Vers la fin de l'âge de bronze, le métal supplanta l'obsidienne. Le symbolisme de cette pierre se rattache à celui de la pierre de feu.

Des lamelles de silex éclaté servaient à produire l'étincelle qui enflammait la poudre des arquebuse et des premiers fusils.

Le silex - ou obsidienne -, anciennement lame des couteaux de sacrifice, a conservé une valeur magique bénéfique chez les Indiens d'Amérique centrale. Il conjure les maléfices et écarte les mauvais esprits.

Dans la pensée mexicaine, le silex s'apparente au froid, à la nuit, au pays de la mort, au Nord. Les années-silex sont dominées par ce symbolisme qui entraîne l'aridité, la sécheresse, la famine. Dans la glyptique Maya, le silex a la main pour substitut. Divinisé, il est, au Mexique, le fils de la déesse du couple primordial, qui a présidé à toute création (la dame de la dualité).

L'association de fonctions opposées dans un même symbole est illustrée par cette pratique des Aztèques qui, pour aider la cicatrisation d'une plaie, la recouvraient d'un baume contenant de la poudre d'obsidienne : ayant pouvoir d'ouvrir la chair humaine, l'obsidienne a également le pouvoir de la refermer."

*

*

Maïa Toll, auteure de Les Cristaux du chaman, 36 cartes divinatoires, A la découverte du pouvoir des pierres et des cristaux (Édition originale 2020 ; Édition française : Larousse, 2021) nous révèle les pouvoirs de l'Obsidienne :


Mot-clef : Tranchez dans le vif


Échelle de Mohs : 5 - 5,5


Soyons clair : l'obsidienne n'est pas une douce amie. Précise, oui, impérieuse, toujours. Plus rapide que le guépard bondissant sur la gazelle ? Absolument. Mais douce ? Ce n'est pas le genre de l'obsidienne. Miroir sans complaisance et scalpel affûté, l'obsidienne vous aide à repérer vos zones d’ombre et à les extraire. Pas d'interminables séances de thérapie, pas de longues semaines hésitation. « Quand il faut opérer », vous dit l'obsidienne, « inutile de traîner. » Et c'est en soi un soulagement. Si vous avez besoin de ce genre d'honnêteté qui éclaire vos recoins sombres, si vous êtes vraiment prêt à trancher dans le vif, si vous voulez que la délivrance soit rapide, faites appel à l'obsidienne.


Rituel : Couper les liens

Depuis l'âge de pierre, on utilise l'obsidienne pour son tranchant. Les chirurgiens se servent toujours de scalpels en obsidienne quand ils ont besoin d'une lame plus coupante que l'acier chirurgical.

Alors que nous quittons relations, travail ou maison, nous nous accrochons parfois à des aspects émotionnels ou spirituels de notre passé. L'obsidienne est l'alliée parfaite pour couper métaphoriquement le cordon.

  • Commencez par fermer les yeux et cherchez en quel point de votre corps vous sentez encore une attache. Fiez-vous à votre première impression et ne réfléchissez pas trop. Vous saurez peut-être qui ou quoi ce lien représente, ou peut-être pas (et c'est bien aussi !).

  • Si vous êtes prêt à trancher le lien, imaginez que votre main est une lame d'obsidienne et utilisez-la pour couper le cordon. C'est une question émotionnelle ou spirituelle alors laissez-vous le temps de cicatriser.

Réflexion : Choc et traumatisme

L'obsidienne est formée de lave en fusion, vitrifiée par un refroidissement rapide, si rapide que les atomes n'ont pas eu le temps de se structurer (d'ailleurs, ce n'est pas vraiment un cristal). Comme l'obsidienne, le traumatisme d'une situation extrême peut nous pétrifier et nous laisser amorphes,. Nos pensées sont désordonnées, sur la défensive, nous devenons durs et coupants.

Quels événements de votre vie ont fissuré votre personnalité ?

Que se passe-t-il quand vous revisitez ces moments avec l'implacable honnêteté de l'obsidienne comme remède ?

Pour adoucir leur tranchant, travaillez avec des obsidiennes à reflets argent, or ou arc-en-ciel, qui comportent des bulles de gaz sous la surface, les rendant métaphoriquement moins dures. Faites appel à l'obsidienne flocon de neige quand vous souhaitez utiliser la respiration pour la^cher prise.

*


131 vues

Posts récents

Voir tout