Blog

  • Anne

La Moufette et le Putois


Étymologie :

  • MOUF(F)ETTE, (MOUFETTE, MOUFFETTE), subst. fém.

Étymol. et Hist. 1765 (Buffon, Hist. nat., t. 13, p. 287). De mofette*, moufette, parce que ce petit mammifère se défend en lançant à plusieurs mètres un liquide infect.

  • PUTOIS, subst. masc.

Étymol. et Hist. 1. a) 1165 zool. « mammifère carnivore de la famille des martres qui répand une odeur fétide » ([Chrétien de Troyes], Guillaume d'Angleterre, éd. M. Wilmotte, 1720) ; 1897 crier comme des putois (France, Orme, p. 96) ; b) 1694 « la fourrure de cet animal » (Ac.) ; 2. 1802 « sorte de pinceau pour étendre les couleurs sur les poteries » (Flick). Dér. de l'a. fr. put au sens de « puant », v. putain ; suff. -ois, v. -ais.

  • SCONCE, SCONS(E), SKUNKS, SKUNGS,(SCONS, SCONSE), subst. masc.

Étymol. et Hist. 1. 1765 scunck « mouffette » (Buffon, Hist. nat., t. 13, p. 293) ; 2. a) 1885 skung « fourrure fournie par les carnassiers du genre mouffette » (La Presse, Montréal, n°22, 13 nov., p. 2, col. 3) ; b) 1904 sconse, scons, sconce, skunce (Nouv. Lar. ill.). Empr. à l'angl. skunks (plur. de skunk) « mouffette », lui-même empr. à une lang. algonquine : shi-gaw « putois » (v. R. Thévenin, loc. cit.), segankw (v. Dupré 1972).


Lire aussi les définitions des noms mouffette, putois et sconse pour repérer les premières pistes d'interprétation symbolique.



Symbolisme :

LA MOUFFETTE


Selon Jamie Sams et David Carson dans les Cartes médecine, découvrir son animal totem, (1999, trad. française 2010),


" La médecine de la Mouffette ! Allez, vous pouvez rire ! Ce petit animal à fourrure a une réputation qui lui confère un grand pouvoir. Par son comportement tout à fait spécial, cette petite créature odorante tient tous les humains à une distance respectueuse. C’est le cas de le dire, la Mouffette inspire le respect.

Contrairement aux autres animaux, la Mouffette ne menace pas nos vies ; elle menace nos sens. Vous n’en doutez sûrement pas si vous vous êtes trouvé sous son jet nauséabond. Observez la Mouffette dans la vie de tous les jours et vous remarquerez combien elle est enjouée et nonchalante. Pourtant, ce petit quadrupède semble nous dire : « Ose donc pour voir ! » et elle sait bien que sa réputation nous engage à nous tenir très loin.

La Mouffette nous enseigne que si nos paroles s’appuient sur des actions, si nous nous respectons, notre réputation jouira de la force de nos convictions. Notre maintien corporel reflète l’opinion que nous avons de nous-mêmes. Point nécessaire d’envenimer une situation ni d’intimider, de tourmenter ou de terrasser les autres lorsque l’estime de soi est intacte. Comme chez la Mouffette, les ondes du champ énergétique qui entourent votre corps touchent les sens. Quand l’énergie du corps s’imprègne d’estime de soi, cela ne passe pas inaperçu sur le plan extrasensoriel : tout le monde le reconnaît aisément et instantanément. Apprenez à vous affirmer sans laisser l’ego prendre le dessus. Dès lors, on vous respectera. La dignité personnelle repousse tous ceux qui ne pensent pas comme vous et attire ceux qui ont choisi la même voie. Comme l’odeur de la Mouffette attire ses semblables, ainsi, cette odeur repousse ceux et celles qui ne respectent pas son espace.

Les adeptes de la médecine de la Mouffette ont la capacité d’attirer les autres et ils ont beaucoup de charisme. En même temps, l’envers de ce pouvoir naturel leur permet de repousser ceux qui cherchent à profiter de leur énergie sans recycler les dons reçus.

Les adeptes de la médecine de la Mouffette savent utiliser les courants d’énergie qui permettront d’attirer un partenaire. Certaines personnes nomment ce talent la magie sexuelle puisque c’est semblable au musc que les animaux sécrètent en vue d’un accouplement. Ce peut être dangereux de laisser s’échapper l’énergie sexuelle si vous ne cherchez pas de partenaire. Vous jouez alors un jeu qui renforce votre ego mais n’aide en rien les sentiments des autres à votre égard. Si vous attirez ceux qui ont un intérêt pour vous, d’une certaine façon, vous dites : « Je suis disponible. » Les gens seront choqués quand ils s’apercevront que la vérité est tout autre et vous aurez ainsi gaspillé de l’énergie que vous auriez pu utiliser de façon plus constructive.

Dans la médecine de la Mouffette, il faut apprendre à utiliser les courants d’énergie. Les psychologues modernes parlent de langage du corps. Les enseignements tribaux disent plutôt que vous affichez votre médecine personnelle au vu et au su de tous ceux et celles que vous croisez. Sachez utiliser cette énergie à bon escient et rappelez-vous que votre réputation, c’est la façon dont on vous perçoit. La manière dont vous utilisez votre énergie vous attirera respect ou défaveur. Examinez de près quelle énergie émane de vous et comment cela agit sur la situation actuelle.

Si vous avez choisi ce symbole, on vous recommande de remarquer quel genre de personnes sont attirées vers vous. Si celles-ci détiennent certaines de vos caractéristiques favorables, ayez assez d’estime de vous-même pour les reconnaître comme vôtres également. Relevez les épaules et soyez fier de vos accomplissements. Gardez cette idée présente à l’esprit : ce que vous pensez de vous constitue votre protection suprême. Projetez la dignité personnelle.


A l’envers :

En position contraire, la médecine de la Mouffette indique que les autres interprètent votre manifestation de la dignité personnelle comme des airs que vous vous donnez. Observez : est-ce l’envie, la jalousie qui repousse les autres ? Ou bien encore, projettent-ils leur propre manque d’estime de soi ? Examinez vos sentiments. Soyez vrai avec vous-même.

Améliorez la situation en adoptant l’attitude de la Mouffette : la nonchalance. En adoptant cette attitude de nonchalance, vous neutralisez l’effet des fuites d’énergie. Quand vous laissez échapper de l’énergie, il se peut que vous polluiez votre environnement. C’est comme si vous déversiez tous vos malheurs sur quiconque est prêt à vous écouter. Si vous avez cette mauvaise habitude, il est peut-être temps que vous vous taisiez et que vous intériorisiez. Il se peut aussi que vous laissiez échapper de l’énergie sexuelle, repoussant ainsi l’objet de vos amours. Il se peut bien que cette personne soit trop timide pour vous dire de cesser vos avances.

Examinez de fond en comble l’image de vous-même que vous présentez et comment les autres y réagissent.

Pour harmoniser les causes et les effets de vos actions à vos courants d’énergie, vous devez décider s’il vous est nécessaire d’asperger les autres pour vaincre leur envie, leur cupidité, leur jalousie ou leurs tendances outrancières. D’autre part, vous devez toujours affirmer votre « droit de vivre ». La dignité personnelle fournit la clé à toutes ces situations alors que l’ego représente tout simplement l’image que vous avez de vous.

La Mouffette dit : « Si ton ego n’est pas ton amigo, ça sent pas bon, va voir ailleurs ! »

Mot-clef : réputation."

*

*

Selon Annie Pazzogna, auteure de Totem, Animaux, arbres et pierres, mes frères, Enseignement des Indiens des Plaines, (Le Mercure Dauphinois, 2008, 2012, 2015), dans le cercle des animaux, le Sconse ou Moufette (Maka) fait partie, au même titre que le Bison, l’Élan, l'Oie, La Perdrix, l'Hermine et le Canard, des Animaux qui se situent au Nord, symbolisé par le rouge, l'Étoile du Matin, l'élément air et l'intellect.

Mots-clés :

"(en négatif) : Enracinement

(en positif) : Ténacité - Courage.


Il gîte le jour dans son terrier. Nocturne, Sconse se nourrit de rongeurs, d'oiseaux, d’œufs, de baies. Vêtu d'un long pelage soyeux noir et blanc, pourvu d'une belle queue touffue en panache, Maka d'une beauté élégante, paraît sans défense. Cependant, à la moindre alerte, il fait front et lance de façon précise un jet asphyxiant par ses glandes anales.

Il hiberne en famille dans son terrier, sous un abri rocheux ou dans un trou d'arbre, parfois à dix mètres de hauteur. Au début du mois de la lune des plantations, "mai", cinq ou six petits naissent dans la tanière tapissée de végétaux. La gestation dure quatre lunes.

Maka contrôle ses mouvements : tenant tête, il peut cependant se mouvoir avec rapidité. Il est la ténacité, le courage,. Il manifeste les pouvoirs de la Terre.

Certains Indiens posaient jadis une peau de Sconse sur chacune de leurs jambes pour indiquer à l'ennemi qu'ils ne fuiraient pas. Les peintures de guerre appliquées verticalement sur le corps et le visage rappelaient la livrée rayée de l'animal ; elles étaient dissuasives."

*

*

Pour Melissa Alvarez, auteure de A la Rencontre de votre Animal énergétique (LLewellyn Publications, 2017 ; traduction française Éditions Véga, 2017), la Mouffette est définie par les caractéristiques suivantes :


Traits : La Mouffette symbolise le fait de savoir se défendre sans violence et d'éviter les conflits. La mouffette va asperger les prédateurs avec une odeur horriblement suffocante, qui sent aussi mauvais ou aussi fort que le soufre, l'ail ou l'oignon. La mouffette va plutôt éviter les conflits, et sa pulvérisation d'odeur infecte est très efficace pour garder éloignés les prédateurs. Cela veut dire que vous aussi vous préférez éviter les conflits. Vous êtes doux dans votre façon de vous défendre, d'affirmer vos droits et de ne pas vous détourner des problèmes, mais vous ne laissez pas non plus les autres prendre le dessus sur vous. La mouffette ne gaspille pas ses sécrétions car cela lui prend une bonne semaine pour les reconstituer, et, pendant ce temps, elle est sans défense. Comme la mouffette, assurez-vous que votre action est bien nécessaire avant de vous y employer.


Talents : Adaptabilité ; Assurance ; Vigilance ; Charismatique ; Confiance en soi ; Courage ; Faire les choses à son rythme ; Efficace ; Bon jugement ; Innocence ; Introspectif ; Modestie ; Pacification ; Paisible ; Protection ; Prudence ; Respect de soi ; Sensualité ; Silencieux ; S'éloigne du danger ; Volonté.


Défis : Asocial ; Arrogant ; Sur la défensive ; Peur ; Colère réprimée ; Refoulement des émotions négatives ; Menace les autres.

Élément : Terre.

Couleurs primaires : Noir ; Blanc.

Apparitions : Lorsque la mouffette apparaît, cela veut dire qu'il vous faut examiner la façon dont vous êtes en relation avec les autres, arrêtez de vous prendre trop au sérieux et détendez-vous. Vous êtes un pacifiste de cœur, vous n'aimez pas les foules, et vous préférez éviter les conflits quels qu'ils soient. Cela signifie que vous devez faire attention à ne pas vous montrer sur la défensive sans raison, ou trop arrogant, ni à vous isoler. La mouffette vous encourage à être aventureux, curieux, adaptable, fureteur, joueur et aimant. Vous n'êtes pas facilement intimidé et vous êtes courageux, mais peu agressif. Les gens vous admirent souvent pour ces qualités. L'apparition de la mouffette indique le début d'une nouvelle aventure : faites un voyage, commencez un nouveau projet ou devenez une autorité sur une nouvelle matière. La mouffette vous encourage à continuer à apprendre, à chercher et à découvrir des choses intéressantes dans votre vie. La mouffette se présente lorsque vous avez besoin d'avoir une calme confiance en vous alors que vous vous sentez nerveusement comme un épave. Elle vient vous apaiser et vous guider à travers la tourmente.

Aide : Vous avez besoin d'arrêter de laisser les autres vous intimider ou vous bousculer. Si vous êtes impliqué dans une situation où quelqu'un profite de vous, il peut être difficile pour vous de commencer à vous défendre à cause de votre nature gentille, aimante, douce et timide. Vous aimez la paix, et très souvent vous faites de votre mieux pour l'obtenir. Mais, à présent, il vous faut sortir de votre zone de confort et vous défendre. Le mode de défense à prendre peut même ne pas passer par la parole. Si vous sentez que le mieux est de vous éloigner de la confrontation, il peut s'agir pour vous de faire silencieusement ce qu'il faut pour protéger vos biens ou ce qui vous appartient. Quelle que soit la situation, quand vous entrerez en action, elle va vous mener au résultat désiré sans vous causer trop de peine. La mouffette vous donne également le courage des confrontations, elle peut vous aider à faire monter l'estime que vous avez de vous-même, à trouver le temps de jouer et de vous amuser, et à ne faire rien de nuisible dans vos activités quotidiennes.

Fréquence : L'énergie de la mouffette est une vapeur odorante qui tourbillonne. Cela vous brûle les yeux et le nez et pénètre par les pores de votre peau. C'est chaud, fort et piquant. Si vous regardez plus profondément dans cette vapeur, vous y verrez sa merveilleuse beauté, vous ressentirez la caresse de sa douceur et sa bonté. Elle fait un grognement râpeux et un roucoulement.

Imaginez...

Ce sont les vacances, et vous êtes en train de cuisiner dehors pour une rencontre entre amis sur un vieux four extérieur en briques. Vous avez fait le feu, et la plaque de cuisson est chaude. Vous êtes prêt à mettre la nourriture à cuire lorsque vous vous rendez compte qu'il vous faut ajouter un ou deux morceaux de bois. Vous faites le tour derrière le four jusqu'à l'endroit où le bois est empilé et vous vous trouvez soudain face à face avec une grosse mouffette. Elle vous jette un regard et se tourne en s'apprêtant à vous lancer sa pulvérisation, mais vous lui hurlez ; "Attends ! Je ne vais pas te faire de mal !" et vous lui envoyez des pensées apaisantes. Elle ne bouge pas, mais elle ne pulvérise rien non plus... Alors vous reculez lentement, tout en continuant à relier votre énergie à la mouffette en lui adressant des ondes positives et de paix. Peu après, vous la voyez s'éloigner.

*

*

Dans l'édition revue et augmentée de Les Animaux totems dans la tradition amérindienne (Éditions Le Dauphin blanc, 2019) Aigle bleu nous transmet la médecine de la Mouffette :


La mouffette est un animal d'Amérique du Nord qui enseigne la médecine du respect et de la prestance d'être que confère la confiance en soi.

La mouffette est capable de projeter de son orifice anal un double jet d'un liquide très malodorant avec une précision extraordinaire à plus de quatre mètres. Elle n'a que peu d'ennemis naturels hormis le grand duc. En effet, la réputation de la mouffette la précède. Tous les animaux, ainsi que les êtres humains, lui donneront largement la place et ne voudront jamais la déranger. Elle ne menace pas votre vie, mais vos sens ! Lorsqu'elle est attaquée ou menacée, la mouffette arrose ses prédateurs d'une sécrétion à l'odeur très puissante et terrifiante Ainsi, elle n'est presque jamais dérangée.

Grâce à cette confiance qu'elle tient de son odeur qui indique immédiatement à son entourage de quel bois elle se chauffe, la mouffette est nonchalante et joueuse. Il n'y a qu'à voir avec quelle assurance elle se dandine pour traverser une route pour comprendre que c'est un être qui n'a peur de personne. pourtant, elle est douce et facile à apprivoiser.

J'ai rencontré une fois une petite mouffette une nuit de prière intense. J'étais assis avec la pipe sacrée sur mon lit, dans une chambre de morte avec la porte-fenêtre grande ouverte sur les champs de la campagne près de Gentilly, au Québec, un soir de grande lune. Elle était venue, toute jeune se coucher sous le lit, attirée par les vibrations de ma prière. Je l'ai entrevue du coin de l'œil, disparaître sous le lit tellement furtivement que je n'étais pas certain de l'avoir aperçue. Après la cérémonie, j'ai soulevé les couvertures et je l'ai regardée couchée exactement sous l'endroit où je m'était assis sur le lit. elle me regardait sans peur, couchée bien confortablement, le menton au sol, avec l'air de dire : « Chouette prière ! » J'aurais volontiers accepté sa présence, mais je me voyais mal me lever à moitié endormi la nuit et lui faire peur. Mais, surtout un départ rapide le lendemain matin et un employé de ménage qui viendrait sûrement assez tôt le déranger avec des énergies beaucoup moins paisibles. Aïe ! Je ne pouvais me permettre de la laisser là. Je cognais le sol avec la main à côté d'elle, sans qu'elle réagisse, sinon pour me regarder avec un air interrogateur. Faire tomber la valise près d'elle lui a fait lever la queue légèrement. Pas une bonne solution. Ce n'est qu'avec beaucoup de fumée de sauge dirigée avec ma plume d'aigle sur elle qu'elle a enfin consenti à quitter les lieux. Sur le pas de la porte-fenêtre, elle s'est retournée vers moi et j'ai distinctement entendu une voix dans ma tête me dire : « J'aurais bien aimé rester ! »

La médecine de la mouffette nous enseigne l'importance d'assumer ns convictions en nous respectant nous-mêmes. Si nous accomplissons ce que nous disons, si nous sommes fidèles à la parole donnée, nous créons une position de force, de respect et de confiance et nous aurons alors une réputation honorable Une personne qui a l'habitude de toujours réaliser ce qu'elle annonce dégage une aura de confiance qui éloigne tout manipulateur.

La mouffette nous apprend à être complètement et totalement qui nous sommes. Lorsque nous sommes bien dans notre peau, confiants en nos capacités, nous attirons naturellement les personnes qui pensent comme nous et avec qui nous sommes en harmonie. De même, nous repousserons naturellement tous ceux qui ne sont pas en harmonie avec nous.

Lorsque l'énergie de la personne mouffette est déséquilibrée, elle donne souvent de mauvais signaux, particulièrement sur le plan sexuel. c'est l'un des pouvoirs de la personne mouffette de savoir attirer la personne du sexe opposé par sa prestance et, littéralement, son odeur. Cela est bénéfique lorsqu'elle est en équilibre, car la personne mouffette sait quand et comment dégager ses effluves d'attirance et ne le fera que lorsqu'elle voudra trouver la bien-aimée ou le bien-aimé ou encore nourrir la relation dans laquelle elle se trouve. Par contre, en période de déséquilibre, cette capacité peut attirer les mauvais partenaires et ces personnes ont parfois tendance à la dépendance affective et sexuelle.

Par ailleurs, la mouffette est un animal nocturne. Ainsi, les personnes qui ont sa médecine sont à l'aise dans un travail de nuit.

Faites appel à la médecine de la mouffette pour cultiver la confiance en vous et la parole juste, pour apprendre à parler de votre vérité avec clarté. Respectez vos engagements, et si cela s'avère impossible, avertissez immédiatement les personnes concernées de la situation. Prenez soin de votre apparence, non pas pour la maquiller, mais pour qu'elle reflète qui vous êtes vraiment. Ne changez pas votre apparence selon les circonstances, ou le moins possible. Il est judicieux que les autres sachent qui vous êtes et qu'ils puissent comprendre que vous serez toujours fidèle à vous-même.

*

*



PUTOIS

Selon Hildegarde de Bingen, dans Physica, Le Livre des subtilités des créatures divines (traduction P. Monat, 2011) :


"Le putois est froid et fétide ; il tient des mœurs du furet et de la nature du loup ; il mange souvent ce qui est impur. Et sa fourrure n'est pas bonne pour le vêtement de l'homme, parce qu'elle lui apporte du froid. Tout le reste de son corps ne vaut rien pour la médecine."

*

*




Contes et légendes

Howard Norman propose un recueil de contes intitulé Contes du Grand Nord, récits traditionnels des peuples Inuits et Indiens (Édition originale 1990 ; Éditions Albin Michel S.A., collection "Terre indienne", 2003). L'un d'entre eux concerne la mouffette :

La mouffette géante et ses rejetons

Attikamek


Aniw'ye était une moufette géante, un monstre. Elle se déplaçait constamment. Elle était sa cesse à la recherche d'Ojibways. Quand ils se cachaient sous la terre, elle les tirait de là. Quand ils se réfugiaient dans une grotte, elle se postait près de l'entrée et attendait. Dès qu'ils se montraient, elle se retournait et les arrosait. Ils mouraient. Le liquide nauséabond qu'elle projetait, on l'appelait "maladie". C'était d'ailleurs la seule maladie qui existait. Mais il y a longtemps de cela ! le liquide de la mouffette était la seule maladie qu'il fallait redouter. Ce n'est pas comme aujourd'hui. De nos jours, dans un hôpital, on ne trouve pratiquement personne qui ait été aspergé par une mouffette, quoique cela arrive parfois. Ca peut arriver.

Comment les mouffettes sont-elles devenues plus petites ? Je vais vous le dire. C'était il y a très longtemps. Comme d'habitude, Aniw'ye cherchait des Ojibways. En général, elle en trouvait, mais depuis plusieurs jours elle n'en avait rencontré aucun. Beaucoup de liquide nauséabond s'était accumulé dans son corps. Elle se déplaçait lentement.

Loin de là, il y avait un camp d'Ojibways. Un jour, ils décidèrent de partir à la chasse. "Prenons garde à Aniw'ye", dit l'un d'eux. C'est ce qu'ils disaient toujours. C'était bon de dire : "Prenons garde à Aniw'ye ; elle doit être dans les parages et elle nous cherche." Ils partirent chasser. Presque aussitôt ils relevèrent les empreinte d'Aniw'ye. "Ce sont des étangs à sec " affirma l'un des chasseurs. "Non, répondit un autre, ce sont bien les empreintes d'Aniw'ye - c'est vrai qu'elles sont grandes !"

"Partons tous dans des directions différentes", proposa l'un des chasseurs.

Les autres furent d'accord : "En partant dans des directions différentes, on pourra peut-être l'éloigner de notre camp et certains d'entre nous auront une chance de lui échapper."

Ils décidèrent de se disperser. "Nous nous retrouverons à Fisher Lake, dit l'un d'eux. Quelle que soit la direction que nous prendrons, retrouvons-nous à Fisher Lake !"

C'était là que vivait le Pêcheur Géant. Certains l'avaient vu et savaient qu'il était très grand. Personne n'ignorait que le Pêcheur Géant et Aniw'ye étaient ennemis.

A suivre

*

*