top of page

Blog

  • Photo du rédacteurAnne

L'Héliotrope



Étymologie :


  • JASPE, subst. masc.

Étymol. et Hist. 1. Début xiie s. jaspe minér. (Benoit, Voyage de St Brendan, éd. E. G. R. Waters, 687) ; 2. 1680 reliure (Rich.). Empr. au lat. iaspis « jaspe, agate », et celui-ci au gr. ι ́ α σ π ι ς « jaspe ».


Lire aussi la définition du nom pour amorcer la réflexion symbolique.


Autres noms : Pierre de sang - Pierre des Martyrs -



Lithothérapie :


Judy Hall autrice de La Bible des Cristaux (volume 1, Guy Trédaniel Éditeur, 2011) présente le Jaspe sanguin :


Jaspe sanguin – Héliotrope – Pierre de Sang


Couleur : Rouge-vert.

Aspect : Quartz vert tacheté de jaspe rouge ou jaune, souvent pierre de taille moyenne roulée

Disponibilité : Facile à trouver.

Source : Australie - Brésil - Chine - République tchèque - Russie - Inde.


CARACTÉRISTIQUES. Excellent purificateur du sang, censé posséder des propriétés mystiques et magiques, contrôler le temps, conférer la capacité de bannir le mal et la négativité, diriger les énergies spirituelles. Jadis, la pierre de sang était un "oracle audible" qui guidait les gens en émettant des sons. Affine l'intuition et accroît la créativité.

Excellente pour l'ancrage et la protection, éloigne les influences indésirables, stimule les rêves, revitalise considérablement.

Sur le plan psychologique, confère courage et enseigne comment éviter les situations dangereuses grâce au retrait stratégique et à la souplesse. Encourage l'altruisme et l'idéalisme, ainsi que l'acceptation de l'idée que le chaos précède la transformation. Favorise l'action dans le présent.

Sur le plan mental, calme l'esprit, dissipe la confusion et renforce le processus de prise de décision. Revitalise le mental épuisé, favorise l'adaptation aux circonstances inhabituelles.

Sur le plan émotionnel, aide à ancrer l'énergie du cœur, diminue l'irritabilité, l'agressivité et l'impatience. cœur, diminue l'irritabilité, l'agressivité et l'impatience. Sur le plan spirituel, fait entrer la spiritualité dans la vie quotidienne.


GUÉRISON. Lors des infections aiguës, stimule la circulation de la lymphe et les processus métaboliques, revitalise et recharge en énergie le corps et le mental épuisés, purifie le sang, détoxifie le foie, les intestins, les reins, la rate et la vessie. Bénéfique aux organes très irrigués de sang. Régularise et maintient la circulation sanguine. Diminue la formation du pus et neutralise l'acidité excessive. Comme il active l'élimination des toxines, peut être utile en cas de leucémie. Les anciens Égyptiens l'utilisaient pour réduire les tumeurs. Peut guérir la lignée ancestrale. Purifie les chakras inférieurs et réaligne leurs énergies.


POSITION. Selon les besoins. À porter en permanence pour jouir d'une bonne santé. À placer dans un bol d'eau à côté du lit pour un sommeil paisible. Pour stimuler l'immunité, coller sur le thymus.

*

*




Symbolisme :


Selon Jacques Albin Simon Collin de Plancy, auteur du Dictionnaire infernal, ou bibliothèque universelle, sur les êtres, les personnages, les livres, les faits et les choses : qui tiennent aux apparitions, à la magie, au commerce de l'enfer, aux divinations, aux sciences secrètes, aux grimoires, aux prodiges, aux erreurs et aux préjugés, aux traditions et aux contes populaires, aux superstitions diverses, et généralement à toutes les croyants merveilleuses, surprenantes, mystérieuses et surnaturelles. (Tome troisième. La librairie universelle de P. Mongie aîné, 1826) :


HÉLIOTROPE. - On donnait ce nom à une pierre précieuse, verte et tachetée, ou veinée de rouge, à laquelle les anciens ont attribué un grand nombre de vertus fabuleuses. Pline dit qu'elle a pris ce nom, parce que, si on la jette dans un vaisseau rempli d'eau, les rayons du soleil qui y tombent semblent de couleur de sang, et que hors de l'eau elle représente le soleil, et sert à observer l'éclipse de cet astre. Selon d'autres, elle avait la vertu de rendre invisibles ceux qui la portaient.

L'héliotrope, plante qui suit, dit-on, le cours du soleil, a été aussi l'objet de plusieurs contes populaires.

 

Selon Elie-Charles Flamand, auteur de Les pierres magiques. (Éditions Le Courrier du Livre. Paris, 1981) :


L'HELIOTROPE : L'héliotrope symbolise la constance en amour. Elle combat le trac, la timidité, le manque de confiance en soi, le complexe d'infériorité.

Elle « rend constant, glorieux et de bonne réputation celui qui la porte » dit Corneille Agrippa (1).

Elle confère le don de divination et donne pouvoir sur les incubes et les succubes.

Elle combat l'action des venins, conserve la santé, augmente la longévité et arrête les écoulements de sang.

Les Anciens lui attribuaient la singulière propriété de faire paraître les rayons du soleil couleur de sang quand on la plongeait dans un vase rempli d'eau. De là son nom formé de deux mots grecs : helios, soleil, et trepo, je change.

« Elle a aussi, raconte encore Agrippa, une autre vertu bien plus merveilleuse sur les yeux des hommes, qui est de leur ôter tellement leur capacité, vivacité et pénétration et de les aveugler de manière qu'ils ne sçauroient voir ceux qui la porte, ce qu'elle ne fait point sans l'aide de l'herbe de son même nom qui s'appelle tournesol (2). »

L'anneau de Gygès qui, selon la mythologie grecque, rendait invisible, portait une héliotrope sertie dans son chaton.

[...]

Pour restituer les véritables correspondances entre les planètes et les pierres, il faut en revenir au symbolisme des couleurs. De tout temps, on a affecté à chaque planète une couleur particulière. Aussi, par analogie, toute pierre doit être rapportée à la planète qui porte une couleur semblable à la sienne. Tel est le principe qui doit nous guider. [...]

MARS : La planète rouge est associée au fer dont l'oxyde (la rouille) est de cette couleur. Ses pierres sont donc : le rubis, l'hyacinthe, la cornaline, la sardoine, le grenat, la tourmaline rouge (rubellite), le corail rouge, l'hématite (qui bien que noire a l'éclat de l'acier et dont la poussière est rouge sang), l'héliotrope appelée aussi pierre de sang et pierre des Martyrs car sur un fond vert, elle présente de nombreuses taches rouges.


Notes : 1)  Henri-Corneille Agrippa, La philosophie occulte, divisée en III livres et traduite du latin [par A. Le Vasseur], La Haye, 1727.

2)  H.-C. Agrippa, loc. cit.

*

*

Dans Le Livre des superstitions, Mythes, croyances et légendes (Éditions Robert Laffont, 1995 et 2019), Éloïse Mozzani nous propose les notices suivantes :


Héliotrope (Jaspe sanguin) : Selon la légende, ce sont des gouttes du sang de Jésus crucifié qui ont donné naissance à cette variété de calcédoine verte veinée de rouge : « Du flanc divin percé par la lance du centurion Longinus, des gouttes de sang seraient tombées sur du jaspe vert, formant la pierre qui nous occupe ».

Toutefois, l'héliotrope était utilisé bien avant l'ère chrétienne : en Égypte, la pierre polie en forme de cœur était porté en guise d'amulette et on en façonnait des anneaux destinés à être portés au pouce. Le pharaon Nechepsos portait un héliotrope gravé d'un dragon auquel il attribuait le pouvoir de favoriser sa digestion. Les soldats romains croyaient que le jaspe sanguin attirait la victoire et la renommée. Chez les Anciens, la pierre passait même pour procurer l'invisibilité : selon la tradition grecque, l'anneau de Gygès (du nom d'un roi de Lydie du VIIIe siècle) comprenait un héliotrope : grâce à cet anneau qui le rendait invisible, Gygès prit le pouvoir.

La pierre a également un grand pouvoir sur les incubes et les succubes et, lorsqu'elle est gravée d'une chauve-souris, donne l'aptitude d'évoquer les démons et permet d'en être maître. Le jaspe sanguin peut être utilisé pour déclencher des tempêtes, appeler le vent, la pluie (ou la faire cesser), l'orage. Porter un héliotrope met à l'abri de la foudre.

Pour Corneille Agrippa (La Philosophie occulte, début du XVIe siècle), l'héliotrope « rend constant, glorieux et de bonne réputation celui qui la porte ». Aujourd'hui encore, on prétend que la pierre assure la stabilité, notamment dans le domaine amoureux. Elle aide à vaincre la timidité, le trac et le manque de confiance en soi, donne force et courage, stimule le talent. Pour certains, la pierre, qui convient aux esprits analytiques et logiques, procure richesse et célébrité à son possesseur. On prétend encore que « quiconque en porte une se verra donner tout ce qu'il demande ».

L'héliotrope garantit bonne santé et longévité. Elle protège des reptiles et insectes venimeux, traite en général les empoisonnements et facilite la cicatrisation des plaies. Une bague enchâssée d'un héliotrope remédie aux hémorroïdes et les empêche de saigner. La pierre peut remédier à une fièvre. Les femmes enceintes ont tout intérêt à en porter : elle les protège des fausses couches et des œdèmes.

L'héliotrope enraye les hémorragies : cette propriété très ancienne - les soldats romains appliquaient un héliotrope sur les blessures - tient à la fois du lien analogique avec les taches rouges du jaspe sanguin et au ait que la pierre contient de l'oxyde de fer (puissant agent coagulant). On raconte qu'un jour le peintre italien Luca Signorelli (1450-1532) « accrochait un tableau de lui dans une église quand son compagnon, Giorgio Vasari, fut pris de violents saignements. Signorelli sortit de sa poche une amulette d'héliotrope et l'appliqua entre les omoplates de son ami. La chronique rapporte que l'hémorragie cessa sur-le-champ ». C'est également grâce à une amulette de jaspe sanguin, polie en forme de cœur, qu'un franciscain missionnaire au Mexique sauva vers 1576 de nombreux Indiens qui souffraient d'hémorragies d'origine infectieuse.

L'élixir d'héliotrope remédie aux troubles digestifs. il influe bénéfiquement sur les problèmes cardiaques ou de moelle osseuse.

Rêver que l'on porte sur soi un héliotrope dans une monture ovale est signe de bonheur. Si, en songe toujours, une personne vous donne la pierre à examiner, elle et vous deviendrez inséparables. Rêver que l'on acquiert un jaspe sanguin brut annonce que l'on va entamer une correspondance avec quelqu'un dont on partage les centres d'intérêt.

*

*

Roger Tanguy-Derrien, auteur de Rudolph Steiner et Edward Bach sur les traces du savoir druidique... (L'Alpha L'Oméga Éditions, 1998) s'inspire du savoir ancestral pour "récapituler de la manière la plus musclée les informations sur les élixirs" :


Jaspe vert (Héliotrope) : L'élixir de Jaspe vert développe le courage, la bonne humeur, l'envie et le plaisir de vivre, l'optimisme. Le général Mac Arthur se plaisait à dire qu'il était aussi jeune que son optimisme. On se plaisait à dire ici que cet élixir rajeunit, détend l'esprit et lui donne une vision sur l'avenir, facilite l'adaptation aux nouvelles situations que nous rencontrons régulièrement tout au long de notre vie. Il est une véritable jouvence tant on n'a plus peur de l'avenir.

Cet élixir détient un peu les mêmes propriétés que son cousin le jaspe rouge. A une différence près, c'est qu'ici, nous ne sommes plus concernés par le rayon rouge mais par le rayon vert. En effet, ce jaspe présente une couleur verte sombre mouchetée de rouge. Ce rouge indique la présence de fer comme dans tous les jaspes. Au Moyen-Âge, ces taches de rouge passaient pour être les gouttelettes du sang du Christ mort sur la croix. On l'appelait aussi la pierre des martyrs d'où son nom d'Héliotrope, ce dieu descendu de l'astre solaire et martyrisé pour sauver le monde. Il fallait une surdose de courage à Jésus pour entreprendre cette mission. On comprend maintenant pourquoi cette pierre symbolise tant le courage. Dans l'Apocalypse, l'apôtre Jean fait au moins deux fois allusion au Jaspe vert : « Il voit apparaître le Créateur sur son trône comme une vision de Jaspe vert et de cornaline. Dans une autre vision, il voit des montagnes de chlorophylle et d'oxygène s'échapper de lui ».

Cette pierre dioxydée et verte peut produire des montagnes de chlorophylle et d'oxygène pour l'ensemble des individus. Ces attributs ne sont pas exagérés si on prend conscience de son impact sur chaque être : elle efface les putréfactions dans les intestins, participe à la construction du sang dans ces mêmes intestins, revitalise les globules rouges, régénère les cellules, les tissus et les muscles, apporte une grande quantité d'oxygène aux reins qui en sont de gros consommateurs, participe au bon fonctionnement du système lymphatique, à celui du réseau des capillaires, maîtrise le volume de la masse sanguine, ainsi que les saignements de nez, les saignements d'ulcères, les règles trop abondantes, les hémorragies, les problèmes d'hémorroïdes. Pour le fibrome, il est bon de tester entre le jaspe rouge ou le vert. L'impact de ce rayon vert est encore plus subtil et en profondeur que celle du jaspe rouge. Son pouvoir rajeunissant le fait conseiller contre la diverticulose et conte toute dégénérescence du corps physique. Pour éviter un vieillissement de la peau, on peut utiliser quelques gouttes d'élixir avec de l'huile de jojoba.


Mots-clés : Das Tropfe signifie la goutte en allemand (the drope en anglais) et Helio est le soleil en grec. Ce dioxyde de silicium et de fer ne manquera pas de vous apporter une goutte, un regain d'énergie solaire, vitale, nécessaire pour stimuler les forces de guérison.

*

*




30 vues

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page