Blog

  • Anne

Le Scaevola




Autres noms : Scaevola spp. ; Éventail de fée ;




Botanique :





Utilisations traditionnelles :


Marie-Joseph Dubois, dans un article intitulé "Ethnobotanique de Maré, Iles Loyauté (Nouvelle Calédonie) (Fin) . (In : Journal d'agriculture tropicale et de botanique appliquée, vol. 18, n°9-10, Septembre-octobre 1971. pp. 310-371) rend compte de l'usage d'un Scaevola :


Scaevala frutescens Krause, Goodéniacée = medekur(u) a. Arbre de wocedran. — Ses feuilles mâchées et mélangées à l'eau de mer servaient de purge. — Normalement c'est un arbre de bord de mer, mais à Mare, on le trouve aussi sur le plateau.

 

Alexandre Freismuth dans une thèse intitulée L’étude ethnopharmacologique de plantes autochtones de Nouvelle-Calédonie : Micromelum minutum (G.Forst.) Wight & Arn. (Rutaceae) et Scaevola spp. (Goodeniaceae). (Sciences pharmaceutiques, 2015) fait le point sur l'usage des scaevola :


1. En Nouvelle-Calédonie

a. Scaevola taccada (Gartn.) Roxb. :

A Lifou, dans la tribu de Hunete : Elle est répandue, notamment sur les bords de mer. Elle est utilisée pour soigner les piqures de méduses, raies, les blessures de coraux, rascasses, requins, … On broie la feuille que l’on fait ensuite bouillir avant d’appliquer sur la plaie. (Alexandre Freismuth, 2014)

Un peu partout en Nouvelle-Calédonie : Les fruits sont pressés afin de faire sortir le jus qu’ils contiennent que l’on va instiller dans l’œil, pour guérir les irritations oculaires dues à l’eau de mer, les poussières, … (Bien connu des surfeurs néo-calédoniens). En résumé, il s’agit d’un remède traitant la conjonctivite. (1) Les feuilles en tisane ont des propriétés dépuratives ; elles aident au bon fonctionnement du foie. (1) Les racines sont utilisées après décoction contre les maux d’estomac. (2)


b. Scaevola montana Labill. : Les jeunes feuilles sont utilisées contre la gratte autrement dit la ciguatera, empoisonnement de la chaîne alimentaire par les poissons (voir glossaire). (2)

2. En dehors de la Nouvelle-Calédonie

a. Scaevola taccada

Dans les îles Fidji : La sève des feuilles est utilisée pour traiter les faiblesses post accouchement pouvant entrainer des pneumonies. Les racines sont utilisées pour le mal d’estomac. Les feuilles et le bois en décoction sont utilisés pour éviter une rechute lors d’une convalescence. (3)

A Tonga : Le jus provenant du bois permet de lutter contre les teignes. On utilise les racines contre le Béri-Béri, la syphilis et la dysenterie. (3)

Aux îles Salomon : Des parties de plantes permettent de soigner la toux, la tuberculose et les piqures de raies. (3)

En Polynésie : Les feuilles sont utilisées contre le gonflement des tissus du à éléphantiasis et contre les frissons. Le bois contre les inflammations chroniques de l’estomac (catarrhes). L’écorce contre les fractures, contre une maladie semblable à la lèpre ou encore contre les dermatophytoses. Les racines soignent les douleurs de l’estomac, les troubles digestifs d’origine non microbienne chez les enfants. (4)

En Polynésie mais également en Asie : D’autres auteurs rapportent les activités suivantes : activité antipyrétique, anti inflammatoire, antidiabétique, anticoagulante et myorelaxante. (5)

A Hawaii et dans les îles du Pacifique : On l’utilise dans l’élaboration de guirlandes traditionnelles (leis). Elle est également plantée sur la côte pour protéger de l’érosion ou empêcher le sel et le sable d’abimer d’autres plantes ornementales. En Polynésie, on l’utilise traditionnellement pour confectionner des filets de pêche ou des paniers. (6) On l’utilise pour soigner de profondes coupures, la cataracte, une peau écailleuse et des piqûres (68) grâce à une mixture extraite du bois des racines par contusion. (7)

En Indonésie et en Mélanésie : Le bois est utilisé pour la fabrication de chevilles destinées aux pirogues. On se sert de la partie basale qui est dure et imputrescible. (7). La moelle tendre et épaisse des jeunes brindilles permet de faire des coupes microscopiques à la place du sureau. Elle peut se couper et se teindre facilement, d’où son utilisation en décoration (fleurs, petits oiseaux, …).

En Indonésie : On utilise également les racines comme antidote quand du poison de crabe ou de poisson est consommé (ciguatera). (7) La moelle après compression, fournit de même que Scaevola plumieri, une sorte de papier de riz. (8) Cet usage particulier se retrouve dans plusieurs régions. Les feuilles guérissent les maux de tête et les jambes enflées, sous forme de cataplasme ou bien par décoction avec les écorces contre le Béri Béri. La moelle est utilisée contre la diarrhée, les fruits sous forme de jus contre la conjonctivite. (4)

En Inde : Les feuilles sont utilisées pour leurs propriétés carminatives, anti inflammatoires digestives et antitumorales. Elles ont également été utilisées pour traiter les teignes des premiers colons. (7) La décoction de la feuille et de la chair de la graine aurait des propriétés contraceptives. (7) Dans l’Etat de Tamil, les feuilles et l’écorce sont utilisées en décoction pour soigner la tachycardie (un des symptômes du Béri Béri) (6). Elles diminuent la vitesse du rythme cardiaque et ramènent le cœur à une contraction normale. Les feuilles, amères, sont utilisées pour aider la digestion. En cataplasme, celles-ci soignent le mal de tête, les tumeurs, et les jambes gonflées. Le jus de leurs fruits, est appliqué dans les yeux contre les douleurs oculaires. Le fruit est appliqué, comme cataplasme pour soigner les tumeurs, ou par voie orale pour permettre les menstruations. La décoction des racines est utilisée pour soigner les atteintes syphilitiques et la dysenterie. La moelle de la tige soigne la diarrhée.

En Malaisie : Les feuilles sont utilisées contre la dyspepsie. (4)

En Mélanésie en dehors de la Nouvelle-Calédonie : Elles sont utilisées pour aider la digestion et soigner la diarrhée. (4)

Au Vanuatu (Esperitu Santo : Port Olry) : Ses feuilles sont bouillies puis elles sont mâchées afin de soigner les douleurs dentaires. (Alexandre Freismuth, 2014)

A Samoa : Le liquide d’expression de ses feuilles est utilisé en mélange avec celui d’Argusia argentea pour lutter contre la fièvre. (9)


b. Scaevola oppositifolia Roxb.

En Mélanésie : Cette espèce présente un suc provenant du bois et des vaisseaux, servant à combattre l’inflammation des yeux et des oreilles. (4)


c. Scaevola spinescens R. Br.

En Australie : Ses racines sont utilisées pour soigner le mal d’estomac ainsi que les désordres urinaires. La tige pilée, est utilisée en décoction pour soigner les furoncles, les problèmes de peau ainsi que les rashs cutanés. La plante entière est brûlée, et les fumées inhalées pour traiter les “coups de froid” (cold). Les feuilles ainsi que les petites brindilles sont pilées et appliquées sur les plaies pour les traiter. (4) Une activité anti cancéreuse sous la forme d’une infusion a été également notée, mais elle se perd avec la dilution de la culture aborigène dans la culture australienne. (10). On l’utilise encore actuellement sous forme d’infusion en Australie : on parle de « buisson tonique ».


[...] Conclusion : Les plantes Micromelum minutum et certaines espèces du genre Scaevola, utilisées couramment en médecine traditionnelle ont montré des actions pharmacologiques concordantes à ces usages. [...] Pour le genre Scaevola, bien que toutes les espèces n’aient pas été étudiées, l’usage traditionnel semble moins varié et tourné vers des affections plus précises : actions antiseptiques, anti-inflammatoire, contre la toux ou encore le mal de l’estomac. Encore une fois, les actions isolées en laboratoire à partir d’extraits sont identiques à certains usages traditionnels : action anti-virale, sur le cœur, …


Références : 1) Suprin B. . Mille et une plantes en Nouvelle-Caédonie. Nouméa : éditions Photosynthèse, 2013.

2) Rageau J. . Les plantes médicinales de la Nouvelle-Calédonie. s.l. : O.R.S.T.O.M. éditeur, 1973.

3) WHO. Medicinal plants in the South Pacific. s.l. : World Health Organization, 1998.

4) Cibrelus J.P. Thèse/mémoire. Aspects de la recherche sur les plantes médicinales outre-mer : en Nouvelle-Calédonie : illustration par l'étude du Scaevola montana labill. Paris : Koch M., 1983.

5) Cabi.org. Scaevola taccada. Cabi. http://www.cabi.org/isc/datasheet/48817

6) S. Umadevi, G.P. Mohanta, R. manavalan. Screening of folklore claim of Scaevola frutescens Krause. 4, s.l. : Indian Journal of Traditional Knowledge, 2006, Vol. 5.

7) Arunachalam G., Chandran A. Study of anti-inflammatory activity of scaevola taccada roxb leaf extracts. 4, s.l. : International Journal of Phytopharmacology, 2013, Vol. 4.

8) Willis J.C. . A Dictionary of the Flowering Plants and Ferns. s.l. : Cambridge University Press, 1966.

9) ADAAE-ASE. Les plantes medecines. adaa-ase.com. http://www.adaa-ase.com/les-plantes-medcine.php

10) Philip G. Kerr, Robert B. Longmore, T. John Betts. Myricadiol and Other Taraxerenes from Scaevola spinescens. Planta Medica, 6, New York : Georg Thieme Verlag Stuttgart · New York, 1996, Vol. 62.

*

*




Symbolisme :


Doreen Virtue et Robert Reeves proposent dans leur ouvrage intitulé Thérapie par les fleurs (Hay / House / Inc., 2013 ; Éditions Exergue, 2014) une approche résolument spirituelle du Scaevola :


Nom botanique : Scaevola spp.


Propriétés énergétiques : Crée des liens ; dissipe le sentiment d'isolement et de solitude et envoie une énergie bienfaisante à vos proches.


Archanges correspondants : Azraël et Michael.


Chakras correspondants : chakra racine ; chakra sacré.

Propriétés curatives : Le scaevola dissipe votre solitude et vous montre que vous êtes relié à toutes les personnes de cette planète. Laissez-vous réconforter par cette pensée. Soyez convaincu que vous êtes guidé par le divin, protégé et aidé à chaque instant.

Faites appel à cette fleur lorsqu'une personne vous manque. Il peut s'agir d'un être cher qui vit loin, qui voyage ou qui est décédé. Le scaevola soigne votre état émotionnel et vous rappelle que vos proches sentent votre amour, peu importe où ils se trouvent.

Message du Scaevola : « Laissez-moi vous apporter le réconfort dont vous avez besoin en ce moment. Je perçois votre sentiment de solitude et d'isolement. N'oubliez pas que vous n'êtes jamais seul. Nous sommes tous reliés les uns aux autres au niveau profond de notre âme, à chaque instant de la journée. Dieu et les anges vous soutiennent dans chacune de vos pensées et de vos décisions. Permettez-moi de vous remettre en contact avec la lumière bienveillante de Dieu. Vous sentirez de nouveau que vous faites partie d'un tout. Ne vous inquiétez pas pour vos proches, car eux aussi sont protégés par le divin. Les anges et moi-même leur envoyons notre amour en cet instant précis. »

*

*


35 vues

Posts récents

Voir tout