Blog

  • Anne

Le Lamier




Étymologie :

  • LAMIER, subst. masc.

Étymol. et Hist. 1785 (F. Rozier, Cours complet d'agric. théorique, pratique, écon. et de méd. rurale et vétér., t. 6, pp. 224-225). Francisation du lat. sc. lamium (Encyclop. 1765; Trév. 1771) [lat. class. lamium « ortie »].


Lire également la définition du nom Lamier afin d'amorcer la réflexion symbolique.


Autres noms : Lamium ; Fausse ortie ; Ortie morte.




Symbolisme :






Littérature :


Yves Paccalet, dans son magnifique "Journal de nature" intitulé L'Odeur du soleil dans l'herbe (Éditions Robert Laffont S. A., 1992) évoque avec tendresse l'ortie blanche :

17 avril

(Fontaine-la-Verte)


L'ortie blanche se mêle aux orties vraies. Cette labiée toute douce veut faire croire qu'elle brûle. Elle a le port des flagellatrices. Elle copie la couleur, la denture, le gaufrage de leurs feuilles.

Elle ne se trahit qu'amoureuse -je veux dire : en fleurissant. Alors, elle redevient lamier. Elle offre aux regards des étages de casques aussi blancs que celui d'Achille devant Troie. Chaque corolle porte à la lèvre inférieure une moucheture jaune. Les étamines s'arc-boutent et s'achèvent par des anthères noires à sillons ocre, semblables à des tétrades de chromosomes.

La plus riche partie de la fleur consiste en son calice mâchuré de pourpre noir - de cette teinte indécise et superbe à laquelle les enfants parviennent toujours lorsqu'on les laisse mélanger librement les couleurs de la gouache.

*

*

9 vues

Posts récents

Voir tout