Blog

  • Anne

La Poule d'eau





Étymologie :


Le site Gelura.be précise l'étymologie de chaque étape de la classification de la poule d'eau :


Ordre des Gruiformes

►Étym : gru < ONOMAT ‘ger’ (simulant le cri de l’oiseau). ►Étym : NL. kraan < ONOMAT ‘ger’. Le français et le flamand ont donc la même origine.


Famille des Rallidae (Poules d’eau, râles et macroules)

►Étym : rallus <Fr « râler » (faire entendre un râle en respirant, vu le cri, comme agonisant, de cet oiseau).

  • Gallinula chloropus, gallinule poule-d’eau, waterhoen. ►Étym : galinula < Lat ‘gallina’ « poule » + suffixe -ule « petit ».

Autres noms : Gallinule Poule d'eau.

*

*




Zoologie :


Foulque macroule ou Poule d'eau _
.pdf
Download PDF • 288KB

Ne pas confondre la Poule d'eau (Gallinule Poule d'eau) avec le Foulque macroule, comme nous le précise cette page d'Oiseaux.net :






Symbolisme :


Comme nombre d'oiseaux, la poule d'eau constitue un couple qui reste fidèle à vie ; elle symbolise donc la fidélité conjugale.




Littérature :


Dans "Les Symboles dans La Petite Poule d'eau de Gabrielle Roy" (The Canadian Modern Language Review, 1987, 43 : 2, pp. 357-363) Myrna Delson Karan explique le symbolisme de la poule d'eau dans ce roman :


La poule d'eau, dont le cri plaintif domine l'île et évoque une tristesse nostalgique, fournit le titre de l'ouvrage. Elle symbolise la tranquillité de l'île, et en même temps l'ennui de la vie sur l'île. Roy dit : « Les gens du pays avaient eu peu de peine à dénommer les aspects géographiques, toujours d'après la doyenne de ces lieux, cette petite poule grise qui en exprimait tout l'ennui et aussi la tranquillité. » (Roy, 1979, p. 13).

*

*

Yves Paccalet, dans son magnifique "Journal de nature" intitulé L'Odeur du soleil dans l'herbe (Éditions Robert Laffont S. A., 1992) évoque ainsi la poule d'eau :

14 mai

(Le Tremblay)


Je marche dans les hautes herbes, vers la mare. Les sainfoins me donnent des baisers roses, les laîches me griffent comme des chattes amoureuses.

Le nid de la poule d'eau ressemble à un volcan dont le cratère vomirait des laves de graminées vertes. Un seul œuf (crème à mouchetures ocre) n'a pas éclos. Sept poussins (pompons de duvet carbone) se pressent au creux du logis. Leur bec rouge et jaune exalte l'azur bizarre de leur crâne chauve. Ils plongent l'un après l'autre, remontent en surface comme des bouchons, et disparaissent dans le fouillis des plantes. Acta fabula est.


Couleuvre à collier

Sourire d'écailles

De l'étang glauque

*

*



56 vues

Posts récents

Voir tout