Blog

  • Anne

L'Ixia




Étymologie :

  • IXIA, IXIE, subst. fém.

Étymol. et Hist. 1627 (Matthiolus, Sur Dioscoride, p. 266 : Aucuns appellent la carline, Ixia). Empr. au lat. ixia « carline » et celui-ci au gr. ι ̓ ξ ι ́ α « id. ».


Lire également la définition du nom ixia afin d'amorcer la réflexion symbolique.




Botanique :





Symbolisme :


Dans son Traité du langage symbolique, emblématique et religieux des Fleurs (Paris, 1855), l'abbé Casimir Magnat propose une version catholique des équivalences symboliques entre plantes et sentiments :


IXIA TRICOLORE - TOURMENT.

Dieu est auprès de ceux qui ont le cœur affligé, et il sauvera ceux dont l'âme est abreuvée d'humiliations. C'est Dieu qui guérit les cœurs brisés et qui ferme leurs blessures.

Psaumes. XXXIII, 18 ; CXLVI, 3.

 

Emma Faucon, dans Le Langage des fleurs (Théodore Lefèvre Éditeur, 1860) s'inspire de ses prédécesseurs pour proposer le symbolisme des plantes qu'elle étudie :


Ixia - Vous faites mon tourment.

Les ixia sont de jolies plantes dont les fleurs à six pétales disposés en roue rappellent le souvenir d'Ixion, cet orgueilleux qui avait osé déclarer son amour à Junon, et qui, pour ce manque de respect, fut condamné à être attaché à une roue tournant sans cesse. Ces fleurs sont peu difficiles à cultiver et la variété de leurs nuances est très -grande ; quelquefois elles sont odorantes.

 

Dans son Nouveau Langage des fruits et des fleurs (Benardin-Béchet, Libraire-Éditeur, 1872) Mademoiselle Clémentine Vatteau poursuit la tradition du Sélam :


IXIA ou ROUE D'IXION : Vous faites mon tourment.

Les fleurs de l'ixia sont semblables à une roue. aussi lui a-t-on donné le nom qu'elle porte à cause du supplice auquel était condamné Ixion et qui consistait à tourner perpétuellement une roue.

*

*


16 vues

Posts récents

Voir tout