Blog

  • Anne

L'Aigue-Marine







Étymologie :


Étymol. ET HIST. − 1578 adj. « de couleur vert d'eau » (Vigenère, Tabl. de Philostrate, 616, éd. de 1611 ds Quem. t. 1 1959 : Lesquels [émaux] sont ordinairement de ces couleurs-cy : noir, verd, violet, tané, gris, aigue-marine). − 1611, Cotgr.; 1680 subst. fém. (Rich. t. 1 : Aigue-marine. Pierre précieuse de la couleur de l'eau de la mer). Composé de aigue* et de l'adj. marin* à cause de la couleur de cette pierre.


Lire également la définition du nom aigue-marine afin d'amorcer l'interprétation symbolique.

*




Symbolisme :


Selon Le Livre des superstitions, Mythes, légendes et croyances (Éditions Robert Laffont, 1995, 2019) proposé par Éloïse Mozzani,


Symbole d'innocence, de pureté et de fidélité, l'aigue-marine, variété bleu-vert de béryl, protège les amoureux et attire l'amour : c'est pourquoi "cette amulette procure un mariage heureux et représente le cadeau idéal à faire à une mariée le jour de ses noces ou à son anniversaire.

La pierre procure l'équilibre, modère les passions, apporte joie et espérance, même dans l'adversité. Pour certains, l'aigue-marine est associée à l'altruisme : elle porterait à s'intéresser et à se dévouer à autrui.

L'aigue-marine protège aussi des ennemis, des échecs, fait gagner les procès et suscite en outre le goût de l'étude. Cette pierre est particulièrement adaptée aux fortes personnalités, aux ambitieux et à ceux qui ont des postes à haute responsabilité. Elle correspond d'ailleurs en numérologie au chiffre 4, chiffre de la ténacité. On prétend encore que "quiconque aime cette brillante gemme sait ce qu'il peut tirer de la vie et travaillera dur pour l'obtenir."

La pierre, qui protège du poison, met à l'abri les marins des tempêtes et des incidents, surtout si on y grave l'image de Poséidon. Selon une ancienne tradition, elle avait tout pouvoir sur les esprits maléfiques : en mettre une dans la bouche permettait d'évoquer sans risque un démon et de lui poser des questions.

Réputée conserver la jeunesse de son possesseur, "cette gemme d'une exceptionnelle limpidité fait merveille dans les situations qui réclament plus de clarté : les problèmes d'yeux, la perte du sens de l'orientation, l'inaptitude à s'exprimer". Elle remédie à l'épilepsie, aux spasmes et aux convulsions, aux douleurs du diaphragme. Suspendue au cou, elle guérit les affections de la bouche et de la gorge. Au Moyen Âge, les colliers ou chapelets d'aigue-marine étaient prescrits contre les douleurs dentaires.

L'eau dans laquelle a séjourné une aigue-marine est un remède contre les maladies de foie, les flatulences et les troubles urinaires (lithiases rénales, douleurs néphrétiques, affections de la vessie). En outre, qui boit cette eau attire la sympathie. De l'aigue-marine trempée dans du sel d'argent est censée guérir la lèpre.

Rêver d'aigue-marine est signe de succès dans la vie sentimentale : le songe "se rapporte à la vie en société, aux dîners fins, au théâtre, à la lumière et aux rires, à tout le scintillant, toute la gaieté de l'univers festif". Si on rêve d'une aigue-marine se trouvant dans de l'eau, c'est une promesse d'abondance dans tous les domaines.

*

*

11 vues