Blog

  • Anne

Le Poisson-chat




Symbolisme :


Pour Melissa Alvarez, auteure de A la Rencontre de votre Animal énergétique (LLewellyn Publications, 2017 ; traduction française Éditions Véga, 2017), le Poisson-chat est défini par les caractéristiques suivantes :

Traits : Le Poisson-chat symbolise le fait d'aller voir profondément derrière les apparences pour découvrir la vérité. Les personnes peuvent ne pas être ce dont elles ont l'air, ou bien il peut y avoir une information dont vous avez besoin et qui reste cachée derrière ce que l'on vous montre. A l'âge adulte, la taille d'un poisson-chat peut être de 1 centimètre pour certaines espèces et aller jusqu'à 2. 50 m avec un poids avoisinant les 300 kilos pour d'autres espèces. Ce large éventail dans sa croissance indique que vous disposez vous-même d'un potentiel illimité.


Talents : Sait trier et répertorier les informations ; Adaptable ; Sait discriminer ; Émotif ; Excellentes capacités de communication ; Battant ; Bon jugement ; Travailleur acharné ; Vit pleinement la vie ; Sensible ; Prend ce qui est nécessaire et rejette le reste ; Compréhensif.


Défis : S'enferme dans le désordre ; Peur ; Entasse ; Isolement ; Paresseux ; Déménage trop souvent ; Hypersensible ; Prend ce qui est nécessaire et rejette le reste ; Compréhensif.


Élément : Eau.


Couleurs primaires : Gris.


Apparitions : Lorsque le Poisson-chat apparaît, cela veut dire que quelqu'un fait semblant d'être ce qu'il n'est pas. Cela peut se produire dans le contexte de réseaux sociaux ou dans votre vie quotidienne. Le poisson-chat est un avertissement vous incitant à garder vos yeux et vos oreilles ouverts pour discerner la vérité, et à vous servir de votre intuition pour découvrir des réponses qui vous permettront de vous protéger. Cela veut dire d'être sélectif envers les personnes avec qui vous êtes en interaction. Ne suivez pas aveuglément ce qu'elles proposent mais intéressez-vous aux détails. Ayez l'esprit pratique et soyez vigilant. Le poisson-chat signifie aussi que, même si vous ne perdez pas votre temps et votre énergie à des tâches qui n'ont rien de nécessaire, c'est vraiment le moment de vous mettre au travail. Il se peut que vous approchiez d'une date limite ou que vous soyez en train de planifier un événement où les détails matériels et le temps sont essentiels. Le poisson-chat indique que vous êtes une personne émotive qui peut parfois déceler une offense là où il n'y avait rien d'intentionnel. Si des personnes vous amènent régulièrement à plonger dans les profondeurs de leur désespoir, il est bon pour vous de vous en éloigner pendant quelque temps. C'est une chose d'être un ami qui prend soin et soutient, et autre chose d'avoir un ami négatif qui essaie de vous amener dans sa part d'ombre. Choisissez avec sagesse.


Aide : Le Poisson-chat peut vous aider à avancer dans la vie lorsque vous vous sentez abattu. Il vous permet de trouver la bonté dans l'obscurité. Le poisson-chat possède des sens aiguisés et il peut contribuer à accroître la fréquence de votre intuition. Si le poisson-chat vient vous guider, votre clairvoyance peut devenir plus vive, vos rêves être prophétiques, ou bien vous pouvez développer de nouvelles capacités. Souvent, le poisson-chat accroît vos capacités d'empathie parce qu'il est directement connecté aux émotions. SI vous avez le sentiment que votre développement intuitif s'embourbe, ou concernant tout autre domaine de votre vie, le poisson-chat peut vous aider à vous en sortir et à vous mettre à avancer. Il vous faut arrêter de vous battre.


Fréquence : L'énergie du Poisson-chat vous donne l'impression de flotter sur le dos au milieu d'une piscine, d'un lac ou d'une rivière par une chaude journée d'été. Elle est chaude et douce et bouge lentement autour de vous.


Imaginez...

Vous êtes en train de pêcher dans un plan d'eau lorsque vous vous rendez compte qu'il est tard et que vous devriez penser à remballer vos affaires et prendre le chemin du retour. Et, juste à ce moment-là, vous sentez que vous avez fait une touche au bout de votre ligne. Vous commencez à la relever et vous voyez les reflets de la queue d'un poisson qui bat la surface de l'eau. Lorsque vous ramenez le poisson vers la rive, vous voyez que ce n'est pas une plaisanterie : vous n'avez rien attrapé de la journée, sauf un gros poisson-chat ! Vous le prenez avec précaution pour le retirer de l'eau, en remarquant sa peau luisante et ses grandes moustaches. Vous détachez l'hameçon de sa bouche, et soudain vous êtes frappé d'une vision intuitive. Vous voyez la réponse au problème sur lequel vous vous êtes questionné toute la journée. Vous regardez le poisson-chat qui est là, dans vos mains, et lui dites "Merci, mon ami !" avant de vous baisser pour le remettre dans l'eau. Il s'éloigne en nageant, mais vous savez qu'il vous a profondément touché et qu'il vous a donné la réponse que vous recherchiez. Vous remballez votre matériel et vous vous dirigez vers votre voiture, en ressentant la satisfaction de savoir que tout va parfaitement fonctionner.

*

*


Mythologie :


Selon Vikidia :


Namazu est un monstre de la mythologie japonaise : c'est un poisson-chat géant, qui vit enterré dans la boue, dans les profondeurs de la Terre. Les îles du Japon se trouvent sur son dos. Lorsque Namazu se réveille, il se secoue et se tortille dans tous les sens, provoquant des tremblements de terre. Selon la légende, un dieu, Takemikazuchi, ou Kashima, est le seul capable d'arrêter le poisson, grâce à son épée : il l'immobilise en lui bloquant la tête sous une grosse pierre. Mais, parfois, le dieu s'endort, et relâche sa vigilance : Namazu se réveille alors, et se remet à s'agiter, ce qui provoque de nouveaux séismes.

La légende de Namazu remonte seulement au XVIIème siècle : auparavant, une légende similaire racontait que le Japon était posé sur le dos d'un gigantesque dragon endormi, qui provoquait des séismes en se réveillant.

Namazu est un symbole très courant au Japon : il est fréquemment représenté, et associé aux tremblements de terre.

Selon l'encyclopédie collaborative en ligne Wikipédia :

Depuis le XVIIe siècle, une légende japonaise parle du namazu (鯰) ou ōnamazu (大鯰), poisson-chat géant vivant dans la vase des profondeurs de la terre, et sur l'échine duquel repose le Japon. Auparavant, la croyance voulait que ce soit un dragon.

Le namazu est très turbulent et ses mouvements brusques ont tendance à causer des séismes dont le Japon est victime. Le dieu Takemikazuchi (武甕槌) ou dieu Kashima (鹿島神, Kashima no kami) est le seul à pouvoir le maintenir en place grâce à son pieu, et en immobilisant sa tête sous la pierre kaname-ishi (要石, littéralement « pierre-clef », « clef de voûte »). Mais parfois, le dieu relâche son attention et le namazu en profite pour s'enfuir et causer de nouveaux séismes.

Suite aux trois grands séismes de l'ère Ansei en 1854 et 1855, le namazu fut souvent représenté dans des ukiyo-e (estampes) appelées namazu-e. Outre le dieu Takemikazuchi, il est alors régulièrement accompagné du dieu Daikoku (大黒天, Daikokuten) distribuant des richesses aux victimes.

Étrangement, les poissons-chats semblent particulièrement sensibles aux signes avant-coureurs d'un séisme, et ce parfois jusqu'à 24 heures à l'avance.

*

*




Littérature :


Martin Cruz Smith, auteur de Chiens et loups (Éditions Titanic Productions, 2004 ; traduction française Robert Laffont, 2006) raconte comment la faune et la flore vivent à nouveau dans la zone sinistrée de Tchernobyl :


Arkady avait cessé de ramer et la femme avait disparu, remplacée par un poisson-chat d'au moins soixante kilos, un monstre sans écailles qui se débattait furieusement en tournant vers Arkady sa tête carrée et ses yeux figés. Des moustaches à l'orientale jaillissaient de ses lèvres et ce qui ressemblait à une broderie crantée tomba à l'eau.

- Vous l'avez pris au filet ? se renseigna Arkady.

- Sinon, ils sont trop lourds à remonter.

- Ce sont les géants de Tch'o'rnobyl, expliqua Taras. Des mutants. Ils brillent dans le noir.

- Alors, ne les pêchez pas.

Arkady remarqua que les Woropay portaient un pistolet à la ceinture. Heureusement pour lui, ils ne pêchaient pas à la grenade.

- Laissez-le partir.

Dymitrus ouvrit les bras. Le poisson troua l'eau avec un grand flop, remonta à la surface, puis s'enfonça lourdement dans les profondeurs.

[...]

- Vous êtes allé pêcher dans le canot de Vanko ? lui demanda Roman. Vous n'avez rien pris ?

- Non, mais j'ai quand même vu un très gros poisson. Un géant de Tchernobyl, m'a-t-on dit.

Il vit Vanko adresser un petit sourire à Alex.

- Vous connaissez ce poisson ?

- Le poisson-chat ? fit Eva. La grande plaisanterie d'Alex.

- Un poisson-chat est toujours un poisson-chat, martela Vanko.

- Pas tout à fait, objecta Alex. Ici, on a l'habitude du poisson-chat des canaux, qui ne dépasse pas un malheureux mètre, deux à la rigueur. Quelqu'un - je ne pourrais pas dire qui - aurait importé du Danube des spécimens qui atteignent parfois la taille d'un camion. Il s'agit d'un poisson respectable.

- C'est une mauvaise plaisanterie, intervint Eva. Alex aimerait voir je ne sais quel fléau s'abattre sur l'Europe et tuer l'humanité pour laisser la place aux stupides animaux qu'il invente.

- A l'exception des personnes ici présentes, bien entendu, lança Alex.

Maria sourit. La soirée semblait bien partie.

*

*