top of page

Blog

  • Photo du rédacteurAnne

Le Criquet




Étymologie :


  • CRIQUET, subst. masc.

Étymol. et Hist. A. 1. 1re moitié xiie s. « espèce de sauterelle » criket (Psautier de Cambridge, 104, 34 ds T.-L. [bruchus]) ; 2. 1837 clé à criquet (Balzac, Corresp., t. 3, p. 255). B. 1. 1650 « petit cheval » (Mén., v. aussi Mén. 1750) ; 2. 1828-29 « homme malingre » subst. (Vidocq, Mém., t. 3, p. 402) ; 1861 emploi adj. (Goncourt, loc. cit.) ; 3. 1863 « mauvais petit vin » (Littré). Dér. de l'onomat. krikk évoquant le bruit strident fait par le grillon, d'où A ; clé à criquet, même orig. (malgré FEW t. 16, p. 387a qui en fait un dér. de cric*) ; cf. les formes réunies ds FEW t. 2, p. 1337 pour le sens de loquet. B 1, 2 en raison de l'impression de maigreur, de chétivité que donne le corps de l'insecte ; 3 p. ext. de la notion de faiblesse, de maigreur. Les rapports de A et de B avec les corresp. germ. : néerl. krekel « grillon » ; norv., danois krikke, krik « cheval malingre » (v. De Vries, s.v. kriland et krikke) sont obsc. (FEW t. 2, p. 1338a).


Lire également la définition pour amorcer la réflexion symbolique.

*

*




Symbolisme :


Pour Melissa Alvarez, auteure de A la Rencontre de votre Animal énergétique (LLewellyn Publications, 2017 ; traduction française Éditions Véga, 2017), le Criquet est défini par les caractéristiques suivantes :


Traits : Le criquet symbolise une incroyable chance. Avec ses longues pattes et ses larges cuisses, le criquet a une incroyable puissance de saut. Un mythe courant dit que les stridulations du criquet sont produites par le frottement de ses pattes l'une contre l'autre, mais le bruit est fait par ses ailes. A leur base, les ailes de devant sont striées d'une veine et renforcées en haut, les parties parcheminées à l'intérieur amplifient le son. Pour ses stridulations, le criquet relève ses ailes de devant et frotte la partie renforcée le long de l'arête veineuse. Certains criquets ont des ailes arrière qu'ils utilisent pour voler, mais la plupart des espèces ne volent pas.


Talents : Toujours partant - Communication - Contentement - Excellente intuition - Heureux - Expert pour le timing - Initiative - Intelligence - Introspection - Intérêts nombreux et divers - Fortes tendances musicales - Puissance dans la voix - Protection - Sauts quantiques - Chant - Energie spirituelle - Vibration.


Défis : Ennuyé par des choses mineures dont la plupart des personnes ne se rendent pas compte - A de la difficulté à rester à une seule place - Trop indépendant.


Élément : Terre.


Couleurs primaires : Noir - Gris - Vert.


Apparitions : Lorsque le criquet apparaît, cela veut dire que vous êtes incroyablement chanceux. Tout semble toujours aller dans votre sens, et vous êtes toujours à la bonne place au bon moment. Le criquet veut dire aussi que vous vous trouvez régulièrement aligné à l'énergie vibratoire supérieure et que vous vous servez de votre chant interne pour renforcer votre énergie. Le criquet signifie que vous savez entrer dans votre intériorité, vous aligner avec votre être intérieur, et que vous faites de grands progrès dans la compréhension de votre chemin spirituel. Accueillez votre intuition parce que vous êtes plus pertinent que vus ne vous en rendez compte. Assurez-vous d'être bien ancré et en équilibre lorsque vous faites un travail intuitif. Croyez en vous et dans les impressions qui vous viennent. Le criquet signifie de chanter même dans les périodes les plus sombres. Le chant du criquet peut vous sortir de l'obscurité pour entrer dans la lumière. Le criquet veut dire aussi qu'il est temps à présent de lâcher tout bagage émotionnel qui pèserait sur vous. Oubliez le passé pour accueillir et vivre pleinement l'avenir. On croit que les criquets veulent dire que vous allez bénéficier d'une aubaine financière. On pense aussi qu'on s'attire la malchance si l'on tue ou met dehors un criquet qui chante dans une maison.


Aide : Le criquet est un symbole de protection. Il surveille les choses pour vous, alors que vous sautez d'un projet ou d'un domaine à l'autre. Le criquet peut vous aider à savoir qu'il est temps d'abandonner définitivement une situation, quand il faut chanter d'une voix forte, ou quand être dans l'introspection. Si vous essayez d'améliorer vos compétences en communication, faites appel au criquet pour qu'il vous prête sa voix. Il vous encourage à parler avec autorité et d'une voix de commandement. Le criquet vit par vibrations, aussi, si vous êtes en train de travailler à accroître votre fréquence personnelle, invitez le criquet à rester à vos côtés pendant que vous vous développez. L'expression de soi est une part importante de votre croissance personnelle et spirituelle, aussi n'ayez pas peur d'accueillir de nouveaux idéaux et de formuler vos idées concernant les projets sur lesquels vous travaillez. Vous êtes très occupé, exactement comme le criquet, qui peut vous aider à reconnaître lorsque vous avez besoin de ralentir juste un peur pour reprendre souffle. Et puis repartir ensuite.


Fréquence : L'énergie du criquet est brillante et claire. C'est la lumière de milliers d'étoiles scintillant dans le ciel de nuit. Son énergie est vibrante de vivacité, d'espoir et de joie. Chaude, aiguë et musicale, la stridulation du criquet vous calme et vous détend.


Imaginez...

Le chant du criquet vous fait vous lever de votre chaise pour le chercher. Vous vous laissez guider par le son vers la porte de derrière, et là vous voyez un criquet assez gros qui chante à cœur joie. C'est à ce moment-là que vous vous rendez compte que la porte de derrière n'est pas fermée. Vous vous dirigez vers la porte, mais le criquet vous devance et saute dehors. Alors que vous refermez la porte, vous entendez une sorte d'orchestre à l'extérieur. Vous sortez dans l'air froid de la nuit pour écouter, en refermant la porte derrière vous. La nuit s'est animée du chant des criquets. Vous laissez cette musique se déverser sur vous, vous remplir d'un sentiment de détente et d'une sensation de paix. Lorsque la musique décroît un peu, vous remerciez le criquet de vous avoir fait comprendre que votre porte n'était pas fermée, et vous retournez à l'intérieur.

*

*



Symbolisme astrologique :


Gabriel, le créateur du Site Zooastro.com propose de trouver son animal astral en fonction de la position du Soleil et de la Lune dans notre thème :


Les Arthropodes correspondent au signe des Gémeaux. Les Gémeaux sont un signe d’Air, Mutable. Un Gémeaux cherche principalement à assouvir sa curiosité. D’une vivacité d’esprit insatiable, il se pose mille questions, et passe d’un sujet à l’autre en accumulant des anecdotes ou des informations concrètes. Toujours en mouvement, toujours en ébullition, il est partout ! Sa mobilité, avant tout mentale, fait de son quotidien un assemblage de moments intenses et distrayants, mais décousus. Le Gémeaux est sociable et chaleureux car il accepte toutes les rencontres, toutes les idées. Il s’affirme en disant oui à tout, mais sa volonté est fragile car son souci premier est d’apprendre. Sitôt adapté à un environnement donné, il cherche à en tester un nouveau. Pour le Gémeaux, la vie est un jeu à ne pas prendre trop au sérieux.

Dans le monde animal, les Arthropodes sont les meilleurs candidats pour transcrire fidèlement le symbolisme du signe des Gémeaux :

Apparus au début de l’Ère Primaire à partir des Vers, les Arthropodes ont amené plusieurs innovations : La segmentation du corps, l’exosquelette protecteur, et surtout, les pattes locomotrices. Cette formule gagnante permit une adaptation du nombre et du rôle des pattes en fonction de l’environnement.

On retrouve bien là les caractéristiques classiques du signe des Gémeaux, axé sur la mobilité, la communication et l’adaptation.


Les Arthropodes, des êtres adaptables : L’Arthropode est un animal incroyablement flexible. Il a su coloniser tous les milieux, en prenant mille formes différentes. On estime que 80% des espèces animales sur Terre sont des Arthropodes.


Le Criquet ou le Haut parleur : L’Animal Astral Criquet est un Arthropode. Il cherche principalement à assouvir sa curiosité. D’une vivacité d’esprit insatiable, il se fait remarquer par sa manière de poser mille questions. Il passe d’un sujet à l’autre, résolvant rapidement des petits problèmes, accumulant des anecdotes et des connaissances concrètes. Toujours en mouvement, toujours en ébullition, il est partout ! Sa mobilité fait de son quotidien un assemblage de moments intenses et distrayants, sans rapport les uns les autres. D’un contact facile, cette personnalité semble sociable et chaleureuse car elle accepte toutes les rencontres, toutes les idées. Elle s’affirme en disant oui à tout, mais sa volonté est fragile car son souci premier est de s’informer. Sitôt adaptée à un environnement donné, elle cherche à en tester un nouveau. Pour le Criquet, la vie est un jeu à ne pas prendre trop au sérieux.

Le Criquet aime tout ce qui peut l’aider à se sentir responsable et connecté à un groupe. Il a une âme de leader énergique tourné vers les autres, parfois un peu carnassier. Mais à travers ses coups de griffes, il a toujours à l’esprit un idéal supérieur, une recherche de record, un goût pour relever les défis collectifs. Il aime mettre son auditoire dans le droit chemin et disqualifier des adversaires, comme le ferait un champion. Ce besoin de se nourrir de ce qu’il y a de plus haut est certainement son point sensible.


Les particularités du Criquet : Légèreté et extraversion donnent au Criquet des ailes pour découvrir le monde. Son goût pour les sujets sociaux et sa curiosité boulimique envers le monde extérieur l’aident à se sentir très à l’aise avec l’étranger. Aussi, il saute sur la première occasion de partir à la rencontre de l’autre. Le Criquet est certainement un voyageur opportuniste qui se laisse porter par le vent dans une existence nomade. Sans forcément se soucier des conséquences de cette mobilité exacerbée.

Cette liberté du vent n’en est d’ailleurs pas vraiment une. La direction donnée à sa vie n’est pas pleinement choisie par le Criquet. Elle est guidée par des éléments qui le dépassent, qui sont régis par des lois supérieures. Mais ces impératifs lui sont tellement familiers qu’il les accepte sans même y réfléchir. Sa religion, son idéologie, sa philosophie par exemple…

Tout en cherchant à donner un sens social et une direction fédératrice à sa curiosité naturelle, le Criquet est tiraillé entre le plaisir de l’instant et le but exigeant qu’il s’est fixé. Comme un pèlerin qui se laisserait distraire par des tentations de tourisme sur la route de sa quête…

C’est le paradoxe du Criquet, d’être à la fois très personnel et très social. Le natif de ce signe a donc probablement deux visages, et peut changer du tout au tout en fonction du contexte. Intellectuel, idéaliste et théorique en solitaire ou en petit comité, son visage peut changer une fois intégré à un groupe, en devenant beaucoup plus agité, nerveux, vibrant et très concentré sur les réalités du terrain. Quoi qu’il en soit, il a une réelle capacité à fédérer les gens autour de lui par la parole, même si on lui reprochera parfois – à tort ou à raison – de manquer d’authenticité et de sérieux.

Il y a chez le Criquet une recherche continue de perfectionnement, pour devenir plus grand et accroître ses capacités de communication. Cette acquisition constante de nouvelles connaissances se manifeste par des mues périodiques. Il est capable de se former, d’apprendre constamment, et de devenir quelqu’un de supérieur en changeant de peau, tout en restant lui-même. Cette aptitude au développement personnel lui permet, à l’âge adulte, de conquérir le monde.


Les pouvoirs du Criquet : Le Criquet recèle une formidable capacité d’adaptation à tout changement, et son extraversion l’autorise à parler à tout le monde. Il a une énergie extraordinaire qui lui permet d’aller au bout du monde dès lors qu’il s’est décidé de relever un défi.

Le natif du Criquet aura tout intérêt à s’orienter vers une activité communicante où il pourra assouvir cette soif de contacts tous azimuts, ce besoin de donner un sens à sa vie par le développement d’une communauté. Il devra éviter les activités qui nécessitent une attention approfondie et rigoureuse car elles lui tomberont rapidement des mains. Toute intégration dans une équipe sera bénéfique pour lui. Il devrait y acquérir une place de meneur ou de porte-parole, et plus son groupe sera important, plus il ira loin.


Ex : Pierre Ier de Russie, Donald Trump, Nicole Kidman [Soleil Gémeaux / Lune Sagittaire]

*

*




Mythologie :


Daniel Barreteau, auteur de "Les Mofu-Gudur et leurs criquets." (In : L’homme et l’animal dans le bassin du lac Tchad, 1999, pp. 133-169) rapporte un mythe étiologique relatif aux criquets :


Pas-de-criquet-dans-le-Wandala : Mythe d'origine des sacrifices humains contre les criquets migrateurs


Ce récit étiologique situe l'origine des criquets migrateurs et des sacrifices humains qui étaient pratiqués à Gudur pour les éloigner. Le chef de Gudur, originaire du Wandala, craignait d'être supplanté par «Pas-de-criquet-dans-le-Wandala », l'ancêtre du clan Masuwa (« les gens de Sao »), également originaire du Wandala. C'est donc une « guei-re », une rivalité pour la chefferie, qui serait à l'origine du désastre. Le chef de Gudur le tue malgré les menaces. En représailles, les criquets seront envoyés pour dévaster le pays.

Le chef de Gudur, informé, par la divination, que les Masuwa sont à l'origine de cette calamité, exige d'eux qu'ils sacrifient un homme de leur clan. Mais, finalement, après des subterfuges, c'est chez les Gidar et les Hina (très liés à Gudur) qu'ils trouveront un homme et une femme à sacrifier, mettant ainsi fin à l'invasion des criquets.


 « Les criquets migrateurs viennent de l'est. Ils arrivent en nuages. Ils couvrent le ciel complètement. Le soleil ne chauffe pas. Les (premiers) criquets migrateurs sont arrivés à la suite d'une guerre. Ils avaient tué Pas-de-criquet-dans-le-Wandala.

Pas-de-criquet-dans-le-Wandala était l'ancêtre des Masuwa (« les gens de Sao » ?). Pas-de-criquet-dans-le-Wandala est tombé entre les mains du chef de Gudur. C'était un brave homme. Le chef de Gudur l'a chassé de sa montagne, en disant : « il va me prendre la chefferie sur le pays ».

Alors que les Masiiwa s'apprêtaient à fuir, le chef de Gudur prend Pas-de-criquet-dans-Ie-Wandala. Les autres s'installent sur l'autre bord de la rivière de Gadala à Angwa-Kongorri. Celui qui succède à Pas-de-criquet-dans-le-Wandala dit aux autres : « Installons-nous ici, à Kongom ». Et ils ont appelé cette montagne « Kongom ».

Le chef de Gudur dit à ses gens : Cet homme-là, allons le tuer à côté de ses frères.

Après l'avoir amené à Mabasa, le chef l'interroge : « Pas-de-criquet-dans-le-Wandala, d'où viens-tu ? » Il répond : « Du Wandala ». - Bon, tu viens du Wandala, alors je vais te tuer. 

Pas-de-criquet dit : - Si tu me tues. par la suite, vous aurez des problèmes. Ils tuent Pas-de-criquet.

Le chef dit : « que peut faire un immigrant ? »

Un an passa sans problème. La deuxième année arriva. On fait le premier sarclage. le mil a déjà la taille d'un adolescent, quand on aperçoit une tache noire qui couvre l'horizon. Toutes les plantes sont dévastées. Les plantes qui repoussent sont dévorées par les jeunes criquets. Toute la terre est dévastée, elle reste inculte.

Le chef ramasse du mil pour la divination. 11 appelle ses frères et les forgerons. Avec la bière, on examine la divination. C'est Pas-de-criquet-dans-le-Wandala qui a amené ça. Il dit : « C'est un homme qu'il faut sacrifier. »

Le chef prend un bœuf. 11 saisit un homme du clan Masuwa. 11 dit : « Faites le sacrifice de votre frère, sinon qui va le faire ? » Le Masuwa s'adresse à son ancêtre devant son autel. Il lui dit : « Voici ton bœuf et ta bière de mil. Pas-de-criquet, on dit que c'est toi qui as apporté ces choses qui dévastent notre mil, nous t'en supplions : ne reviens plus pour nous causer la honte. »

On tue le bœuf et on le prépare. On verse de la bière sur l'autel. On revient au village. L'année suivante. on cultive le mil. Soudain, les criquets surgissent. Pendant la période des criquets, les plants de mils qui sont dans les bas-fonds sont moins dévastés. On chasse les criquets avec des branches de rônier. Dans certains villages, tout est détruit, tandis que d'autres sont moins touchés.

Le chef se prépare pour la divination de nouveau. Il prépare de la bière. On fait la divination avec les cailloux. Le devin déclare qu'il faut sacrifier un homme. Il faut prendre un homme. D'autres villages consultent aussi le devin. Ils viennent voir le chef de Gudur.

Le chef de Gudur leur dit que le sacrifice doit être fait avec un homme et une femme. Le chef de Gudur envoie un messager chez le Chef de Gidar, qui a beaucoup de monde. Ce chef prend des gens. Le chef prend un bouc gras. Le serviteur l'apporte aux Wusa (les Masuwa). Le Masuwa fait une prière devant l'autel de Pas-de-criquet. On immole le bouc. On le prépare et on garde la viande dans un récipient avec de la boule. Il y a deux ouvertures pour les criquets, une pour les mâles, l'autre pour les femelles. Celui qui fait le sacrifice étale une natte sur les ouvertures. L'homme (choisi de Gidar) s'asseoit au dessus du trou des mâles. Ils prennent une fille qu'ils installent sur le trou des femelles. On leur met de la boule de mil devant eux. Ils mangent, ils mangent.

Les criquets montent. Ils rongent la natte. La natte tombe dans le trou. On pousse dans le trou I'homme et la femme, quand ils ont achevé de manger. On bouche le trou avec des feuilles de Huemusrotaphis harteri. On le remplit complètement avec de la terre. Après cela, les criquets ne reviennent plus.

Même s'ils reviennent, les Blancs ont un moyen de les éliminer. Maintenant, il n'y a plus de gens pour faire le sacrifice. Les Gidar qui sont proches, les Gidar qui sont nombreux, les Hina, ce sont eux qui fournissaient les gens pour le sacrifice. »

*

*

13 462 vues

Posts récents

Voir tout

Le Grillon

La Cigale

bottom of page