Blog

  • Anne

La Bourdaine




Étymologie :

  • BOURDAINE, subst. fém.

Étymol. et Hist. Av. 1204 a. norm. borzaine (Charte citée par P. Meyer dans Romania, t. 1, p. 422) ; apr. 1350 (?) bourdaine (Usem. de la for. de Brecelien, Cart. de Redon, Eclairc., CCCLXXX dans Gdf. Compl.) ; cf. début xve s. norm. bourdaine (Coutumier des foréts Evreux, Moutiers, Roseux dans Delisle, La Classe agricole ... en Normandie, New-York, s.d., p. 352) ; dans les dict. sous la forme bourdaine à partir de Cotgr. ; 1775 bourgène (Valmont de Bomare, Dict. d'hist. nat., Paris, Brunet, p. 543). Orig. obsc. ; le mot est aussi attesté par le topon. lat. Boscum de Bordena (xiiie s. dans FEW t. 21, 1, p. 115a) aujourd'hui la Bourdaine, Seine-Maritime ; il représente un pré-roman *burgena, dér. d'un type contenu dans le basque burgi, v. bourg-épine ; les formes en -rd- issues de -rg-sont caractéristiques des parlers de l'Ouest (cf. ardille pour argile, FEW t. 1, p. 137a).


Lire également la définition du nom bourdaine pour amorcer la réflexion symbolique.

*




Botanique :

*




Mythes et légendes :


Selon Véronique Barrau et Richard Ely, auteurs de Les Plantes des Fées et des autres esprits de la nature (Éditions Plume de Carotte, 2014),


"Arbuste grandement apprécié des insectes, la bourdaine ne l'est pas moins des lutins. En Angleterre, une croyance veut que si l'on trace un cercle dans un endroit où poussent ces plantes et qu'on y danse sous la pleine lune, un lutin apparaîtra. Cette conjuration l'obligera à exaucer votre souhait. Mais attention, vous n'aurez droit qu'à un seul vœu, alors choisissez-le bien !

Comme quoi, tous les cercles ne sont pas mauvais..."

*

27 vues