Blog

  • Anne

L'Azalée



Étymologie :

  • AZALÉE, AZALE()A, (AZALEA, AZALÉA), subst. fém.

ÉTYMOL. ET HIST. − 1799-1800 azala (Catineau, Dict. de poche de la lang. fr., an vii ds R. Philol. fr., t. 45, p. 5) ; 1801 azalea (Chateaubriand, Atala, XVI, p. 58) ; 1803 azalée (Boiste). Lat. bot. azalea (Linné, Systema vegetabilium, 15 éd. 1798, p. 162, n°121) ; empr. au fém. de l'adj. gr. α ̓ ζ α λ ε ́ ο ς « sec, desséché ». ces plantes étant adaptées aux terrains secs (terres de bruyère).


Lire aussi la définition du nom "azalée" pour amorcer la réflexion symbolique.




Botanique :


*




Symbolisme :


Dans Le Livre des superstitions, Mythes, croyances et légendes (Éditions Robert Laffont S.A.S., 1995, 2019) proposé par Éloïse Mozzani, on apprend que :

Selon une tradition chinoise, quand le coucou crie trop, il crache du sang : l'azalée naît de ce crachat.

Selon Des Mots et des fleurs, Secrets du langage des fleurs de Zeineb Bauer (Éditions Flammarion, 2000) :


"Mot-clef : La discrétion.


Savez-vous ? : Azalée est aussi un prénom féminin. Les Azalées sont fêtées le 30 octobre. Fleur du bonheur, l'azalée évoque la joie d'aimer et d'être aimé.


Usages : L'azalée illumine les massifs de nos parcs et de nos jardins publics ou privés tant cette fleur est décorative. Autrefois en Bretagne, les jeunes filles mettaient sous leur coiffe de dentelle quelques pétales d'azalée pour attirer un jeune et beau Breton devant monsieur le curé.


Légendes : Cette fleur aurait été dédiée à la déesse grecque de la sagesse et de la raison, Minerve.


Message : Je suis heureux d'être aimé."

*

*

D'après Nicole Parrot, auteure de Le Langage des fleurs (Éditions Flammarion 2000) :


"Offrir une azalée, c'est offrir une promesse d'allégresse. C'est peut-être faire naître une gentille romance, un flirt à mi-mot et plein d'esprit. L'azalée, que l'on offre ou que l'on reçoit, est la fleur des êtres réservés et délicats. Mais altruistes : ils se réjouissent de bonheur de ceux qui les entourent. Sincèrement. Et leur attitude reflète leurs sentiments. Pour cela, on les aime.

Cette fleur éclatante épanouit sur le vert sombre de son feuillage vernissé son éventail de belles couleurs. Du blanc au rouge vif, elle nous vient d'Amérique au siècle des Lumières. Jaune vif ou cuivrée, elle est également originaire d'Orient.

Quelle que soit sa couleur, on peut lui faire confiance, elle garantit une tendresse qui ne sera pas trahie. Dans les campagnes françaises, au temps des coiffes de dentelle et des sabots de bois, on se chuchotait de mère en fille un précieux conseil : jeter des pétales d'azalée sous son oreiller attirerait les fiancés. A condition de prononcer trois fois en faisant le geste magique : "Azalée sous l'oreiller, gentil galant à la veillée".


Mot-clef : "Tendresse indéfectible"

*

74 vues