Blog

  • Anne

L'Araignée d'eau



Étymologie :

  • ARAIGNÉE, subst. fém.

Étymol. et Hist. 1. Début xiie s. « toile d'araignée » (Psautier Oxford, Lib. Psalm., XXXVIII, 15 ds Gdf. Compl. : E defirre fesis sicume iraignee l'aneme de lui) ; début xiiie s. (Psautier, B.N. 1761, f°55d, ibid. : Sire, tu l'as ensi pugni que tu as fait s'arme atenuir ausi coume l'areignee) − 1740 Ac. ; 2. 1er quart xiiie s. « arachnide qui file une toile destinée à prendre les insectes dont elle fait sa proie » (G. de Coincy, Mir. Vierge, ms. Brux., f°67c, ibid. : Areignie ne barbelote) ; 1530 arigner (Palsgr.). Dér. de araigne* ; suff. -ée*.

  • PUNAISE, subst. fém.

Étymol. et Hist. 1. 1256 « petit insecte à corps aplati et d'odeur infecte » (Aldebrandin de Sienne, Régime du corps, éd. L. Landouzy et R. Pépin, p. 142, 26) ; 2. a) 1836 « femme de mauvaise vie » (Vidocq, Voleurs, t. 2, p. 38) ; b) 1901 punaise de sacristie (Bruant, p. 314) ; 3. 1846 « petit clou à tête plate et ronde, à pointe courte » (Besch. Suppl.) ; 4. 1947 punaise! exclam. (Genet, loc. cit.). Fém. de l'adj. punais*, empl. subst. Le lat. class. cimex survit dans le domaine d'oc (a prov. cimia, pour les formes mod. v. FEW t. 2, p. 673, ital. cimice, esp. chinche).


Lire aussi les définitions de araignée et punaise pour amorcer la réflexion symbolique.




Symbolisme celte :


Pour Gilles Wurtz, dans Chamanisme celtique, Animaux de pouvoir sauvages et mythiques de nos terres (Éditions Véga 2014),


"L'araignée d'eau porte un nom trompeur : elle n'est pas une araignée mais une punaise, "gerris" de son vrai nom. Elle est muni de véritables minuscules coussins d'air au bout de chaque patte qui lui permettent de rester posée sur l'eau et de s'y déplacer. A condition d que l'eau ne soit pas polluée par un tensioactif, car la présence de celui-ci modifie la tension superficielle de l'eau en la diminuant, l'araignée d'eau n'est alors plus portée par l'eau, elle s'enfonce. Elle est donc un marqueur fiable de pollution de l'eau par les tensioactifs.

Certaines araignées d'eau peuvent faire des bonds de plus d'un mètre, d'autres ont des ailes et sont capables de voler.

Les araignées d'eau communiquent entre elles par les ondes générées et transmises à la surface de l'eau. Elles localisent leurs proies de la même façon.


Applications chamaniques celtiques de jadis

L'araignée d'eau était pour les Celtes un animal étrange et intrigant, capable de marcher sur l'eau et donc de réaliser l'impossible. Elle incarnait la légèreté et la fluidité qui facilitent les situations compliquées, tendues. Tout pratiquant chamanique de jadis interrogeait l'esprit de l'araignée d'eau, qui lui donnait alors ses conseils pour alléger, dénouer le problème. A un niveau collectif aussi, toutes les personnes investies de responsabilités qu se retrouvaient confrontées à une source de polémique ou à une opposition recherchaient la guidance de l'esprit de l'araignée d'eau. Il en allait de même en cas de conflits délicats ou de sujets sensibles susceptibles de générer des guerres entre peuples ou clans. Les Celtes avaient alors des cérémonies et des rituels spécifiques aux cours desquels les chamans sollicitaient l'aide de l'esprit de l'araignée d'eau pour guider les dirigeant et la communauté vers de solutions pacifiques. Car l'araignée d'eau est considérée comme un médiateur dont la surprenante légèreté calmait les tensions sans délais.

Si quelqu'un avait l'esprit tourmenté, il faisait appel à l'esprit de l'araignée d'eau qui l'aidait alors à trouver un soulagement. Et lorsqu'on était trop envahi par des peurs ou des tourments, que l'on ne pouvait plus que ployer sous les émotions débordantes par exemple, et que l'on se sentait incapable d'entamer ce travail seul, le guérisseur ou chaman consulté pouvait lui aussi faire appel à l'esprit de l'araignée d'eau pour aider la personne à refaire surface et à s'y maintenir. A partir de là, la personne pouvait alors continuer le travail de son côté, même - et surtout - lorsque résoudre un problème semblait relever de l'impossible... car pour l'araignée d'eau qui marche sur l'eau, rien n'était impossible.


Applications chamaniques celtiques de nos jours

Aujourd'hui, un praticien chamanique celtique peut toujours aller à la rencontre de l'esprit de l'araignée d'eau et demander son aide pour dénouer des situations qui génèrent des pressions, des tensions qui perturbent l'état d'esprit et le bien-être individuel, ou qui créent ou nourrissent des conflits. L'esprit de l'araignée apporte de la légèreté dans les différents cas de figure pour ensuite ouvrir la porte à la solution ou à la libération. Il est n médiateur avisé dans le monde de la diplomatie internationale, de la politique intérieure, en cas de conflits communautaires, de disputes familiales...

L'esprit de l'araignée peut aussi apporter un soutien psychologique à la personne qui souhaite améliorer et alléger son état d'esprit. Et tout naturellement, quelqu'un qui souffre de surpoids et qui pratique le chamanisme celtique peut aussi aller à la rencontre de l'esprit de l'araignée d'eau pour lui demander des recommandations de l'ordre énergétique en complément d'un traitement physique et alimentaire pour perdre du poids.

Enfin, un pratiquant chamanique d'aujourd'hui, lorsqu'il se retrouve face à quelque chose qui lui semble impossible peut, comme le pratiquant de jadis, aller interroger l'esprit de l'araignée d'eau pour qu'il le guide vers l'alternative possible. Puisque pour l'araignée d'eau, rien n'est impossible. Il suffit d'"avoir les ressources adéquates, comme elle. Ce sont ces ressources adéquates pour nous, en lien avec la situation présente, qu'elle nous montre.


Mots-clefs : La légèreté ; L'impossible devient possible."

*

*