top of page

Blog

  • Photo du rédacteurAnne

La Tourterelle




Étymologie :


  • TOURTERELLE, subst. fém.

Étymol. et Hist. 1. Ca 1050 turtrele ornith. (Alexis, éd. Chr. Storey, 149) ; ca 1200 turterele (Poème moral, éd. A. Bayot, 54) ; 2. 1819 tourterelle « d'un gris très doux, comme le plumage d'une tourterelle » (Obs. modes, t. 4, p. 47) ; 1845 gris tourterelle (Le Moniteur de la mode, 10 mars, p. 267 ds Quem. DDL t. 16). Du b. lat. turturella, turturilla (OLD), dimin. de turtur « tourterelle ».


Lire aussi la définition du nom tourterelle pour amorcer la réflexion symbolique.




Croyances populaires :


Adolphe de Chesnel, auteur d'un Dictionnaire des superstitions, erreurs, préjugés, et traditions populaires... (J.-P. Migne Éditeur, 1856) propose la notice suivante :


TOURTERELLE, Nous nous sommes habitués à considérer cet oiseau comme l'emblème de la fidélité conjugale, et les poëtes ont dit de fort jolies choses à ce sujet, Ces messieurs sont doués en général d'une grande imagination qui subjugue aisément celle du vulgaire ; mais en revanche il est des hommes terribles, de ces hommes affreusement positifs qui brisent sans pitié toutes les lyres et foulent aux pieds les plus belles fleurs de rhétorique ; et voici venir un certain M. Leroy qui vous affirme , avec un calme désespérant, qu'il a vu, de ses yeux ou, des tourterelles faire deux heureux de suite sans quitter la même branche. Enfin M. Gratien de Sémur, donnant le coup de grâce, ajoute : « C'étaient des tourterelles Sauvages ; que penser alors des tourterelles civilisées ? »

Dans les croyances populaires du moyen âge, on disait que porter le cœur de la tourterelle dans de la peau de loup, c'était éteindre tous les sentiments. En suspendant ses pieds à un arbre, c'était empêcher cet arbre de porter du fruit; et si l'on s'avisait de frotter un endroit couvert de poils avec le sang de ce même oiseau mêlé avec de l'eau dans laquelle on avait fait cuire une taupe, les poils noirs tombaient aussitôt .

*

*




Symbolisme :


Selon le Dictionnaire des symboles (1ère édition, 1969 ; édition revue et corrigée, Robert Laffont, 1982) de Jean Chevalier et Alain Gheerbrant,


la tourterelle est un "oiseau messager du renouveau cyclique chez les Indiens de la Prairie. C'est la tourterelle qui apporte dans son bec la branche de saule en feuilles, ce qui apparente son symbolisme à celui de la colombe.

Dans les hiéroglyphes égyptiens, elle correspondrait à l'homme léger, qui aime la danse et la flûte. Dans la tradition chrétienne, elle est un symbole de fidélité conjugale."

 

Dans Le Livre des superstitions, Mythes, croyances et légendes (Éditions Robert Laffont, 1995 et 2019), Éloïse Mozzani nous propose la notice suivante :


La tourterelle est à la fois un modèle de fidélité conjugale et de dévotion Jésus. Selon diverses traditions, elle a bâti l'arche de Noé (bretagne) et s'est posée sur la croix du Christ où elle poussa le cri plaintif qui est désormais le sien. les Suédois prétendent que, depuis cet épisode, la tourterelle, restée triste, répète « Kurrie ! Kurrie ! » (Seigneur ! Seigneur !).

Devenu un symbole de l'amour - d'où les expressions « les tourtereaux », ou « bienheureux ceux qui depuis leur mariage sont toujours amoureux comme la tourterelle » (Corse) -, en rêver annonce le meilleur pour le couple Ce qui n'empêche pas que porter sur soi le cœur de cet oiseau dans une peau de loup dissipe tout désir charnel ou rend stérile. Ses pattes pendues à un arbre empêchent les fruits de pousser et son cœur brûlé placé parmi des œufs d'oiseaux y tue tout germe de vie. Une poule qui couve avec ses œufs un œuf de tourterelle n'obtiendra de toute sa couvée que des coqs.

On soutient par ailleurs, dans le Poitou, qu'entendre pour a première fois de l'année et à jeun son chant fait dormir ou « tordre la goule » (?). Toutefois, la tourterelle qui, lors de l'expédition de Cortès, redonna espoir à l'équipage et lui indiqua le chemin, porte bonheur à celui qui la rencontre (Calvados) En Albanie, si l'oiseau, depuis le toit d'une maison, roucoule, il annonce l'arrivée d'un étranger.

D'un point de vue médicinal, on guérissait au XVIIe siècle les infections et les contusions des yeux en y instillant le sang de l'aile droite de la tourterelle, et les taies grâce à son foie. Les Anglo-Saxons croient qu'avoir chez soi des tourterelles non seulement attire la chance mais de plus protège des rhumatismes.

En météorologie, selon les Belges de Nivelles, ses roucoulements, notamment le soir, sont signe de beau temps mais ses gémissements annoncent la pluie.

*

*

D'après Didier Colin, auteur du Dictionnaire des symboles, des mythes et des légendes (Larousse Livre, 2000) :

"La plus familière dans nos régions, c'est la tourterelle turque, au plumage blanc et gris clair qui, bien qu'originaire d'Asie du Sud et de l'Est, a quitté son aire d'origine, sans que l'on sache pourquoi à ce jour, pour se répandre dans toute l'Europe depuis les années 1930. Sédentaire, elle fréquente les parcs et les jardins des villes. La parade nuptiale du mâle, assez spectaculaire et accompagnée de roucoulements incessants, se prolonge durant tout l'hiver. Au printemps, le couple bâtit son nid avec tout ce qu'il trouve, en haut d'un arbre, sur un poteau électrique, sur les toits des maisons, voire même parfois sur les rebords des fenêtres. La femelle y pond 2 œufs, jusqu'à 5 fois entre mars et mai, qu'elle couve avec le mâle. Leur nourriture se compose essentiellement de graines mais, comme chacun sait, cet oiseau faisant partie désormais du décor des grandes villes d'Europe, il se gave aussi de détritus.

Le mâle roucoule abondamment, mais toujours pour la même femelle : chez cet oiseau réputé pour sa fidélité, si l'un des deux membres du couple disparaît, celui qui reste ne s'accouple plus jamais. En Égypte antique, la tourterelle apparaît dans la bilitère figurant le danseur et le musicien, ou l'homme amoureux des arts. Mais de tout temps, elle fut surtout un symbole de pureté, de fidélité, de virginité."

*

*

Selon le blog http://reve-de-terre.over-blog.com/ :


La tourterelle se nourrit au sol et comme les oiseaux qui font de même, elle nous rappelle que nous devons êtres en prise directe avec la Terre Mère et les occasions de créativité qu'offre la vie. Dans plusieurs cultures, de la Grèce antique aux indiens Pueblo, les tourterelles sont au centre d ' un nombre incroyable de légendes. Lorsque la tourterelle fait entendre son chant, nous pouvons espérer que la vie sera au beau fixe. Nous passerons d'un cycle de difficultés à un cycle favorisant le repos et la paix de l'esprit. L'apparition de la tourterelle annonce une période où de nouveaux cycles et de nouveaux mondes sont sur le point de s'ouvrir. Le chant constitue la caractéristique la plus marquante de la tourterelle. S'il résonne à n'importe quel moment de la journée, le chant devient plus limpide à l'aube naissante ou au crépuscule . Ces heures de la journée où s'amincit le voile entre les dimensions physique et spirituelle , entre le passé et l'avenir constituent un rappel du caractère cyclique de l'existence. Lorsqu'un cycle prend fin, un autre commence , ce qui implique que tous les mondes viennent croiser notre univers personnel . Lorsque la tourterelle fait son apparition , nous pouvons espérer goûter une tranquillité d'esprit , une harmonie nouvelles. Toutes les frustrations ou les désagréments que nous avons connus s'effaceront bientôt . Des jours plus heureux s'annoncent déjà et nous devons prendre conscience et être à l ' affût des promesses d ' un avenir prochain . La tourterelle pond généralement deux œufs, un chiffre traditionnellement associé aux énergies féminines et créatrices. Elle nourrit ses petits avec une substance ressemblant au lait maternel et constitue par conséquent un symbole de renaissance, de chaleur et de nourriture, laissant supposer que la création et le renouveau sont à la portée de tous. Peu importe les circonstances du moment ou celles du passé récent, la tourterelle nous rappelle qu'il est possible de fréquenter de nouvelles eaux, de renouveler la vie . Son apparition marque le début d'un cycle nouveau , donnant accès à des mondes inconnus et à des occasions uniques . Nous seront en mesure de faire notre deuil de ce qui n'existe plus et nous éveillerons aux promesses de l'avenir. La tourterelle étant un oiseau prophétique, nous découvrirons avant longtemps ce que nous pouvons appeler à l'existence à l'intérieur de notre vie.


DE FAÇON NÉGATIVE : C'est signe que nous nous accrochons à quelque chose qui ne nous fait plus aucun bien. Il faut faire notre deuil de ce qui s'en va au lieu de demeurer prisonniers d ' un cycle d'émotions récurrent. Aussi difficile que l'exercice puisse se révéler, nous devons examiner notre situation avec plus de lucidité. Les grandes démonstrations émotionnelles donneront peu de résultats en ce moment. Il importe davantage maintenant de repenser soigneusement chaque détail . Elle peut également indiquer que nos projets ne se réaliseront peut-être pas. Il se peut qu'ils soient remis à plus tard. Cela tournera finalement à notre avantage, mais il est indispensable de repenser complètement nos projets.


QUESTIONS : Avons nous envisagé chaque possibilité ?

Nos émotions sont elles dominées par nos actions ?

Sommes-nous impatients et essayons-nous de forcer le changement en ce moment ?

Est-ce que nous entretenons de vieilles blessures et refusons de passer à autre chose ?

Omettons-nous de voir ce qui n'est plus salutaire pour nous ?

Avons-nous peur de rechercher des conseils de nature spirituelle ?

*

*




Symbolisme astrologique :


Gabriel, le créateur du Site Zooastro.com propose de trouver son animal astral en fonction de la position du Soleil et de la Lune dans notre thème :


Les Oiseaux correspondent au signe de la Balance. La Balance est le signe d’Air cardinal marquant le début de l’automne. Le natif de la Balance recherche classiquement la paix, la tranquillité. Influençable, il peut passer pour incertain parce qu’il ne veut décevoir personne, et est enclin à l’hésitation.

Après le signe de la Vierge, qui a engrangé des résultats matériels, la Balance sent la nécessité de mesurer et de répartir équitablement les productions. Elle agit comme un facteur d’équilibre et de justice.

Dans le monde animal, les Oiseaux sont les meilleurs candidats pour transcrire fidèlement le symbolisme du signe de la Balance :


Les Oiseaux, des âmes sœurs Les Oiseaux sont les seuls Dinosaures survivants. Mais quelle évolution depuis les montres préhistoriques! Comme s’ils semblaient renier la brutalité de leurs ancêtres, les Oiseaux ont progressivement abandonné les dents. Et pour gagner de la hauteur, ils ont fait de la plume l’instrument du vol. La maitrise des Airs leur a permis de conquérir le monde, et de survivre aux catastrophes. Autre fait notable, les Oiseaux sont majoritairement fidèles en amour, avec un taux de monogamie de 90%, rare dans la nature.


La Tourterelle ou Parler d’Amour : La Tourterelle est un Animal Astral Oiseau. Il y a chez la Tourterelle la volonté de s’affirmer par des actes empreints de rigueur et d’harmonie. Cherchant son point d’équilibre, elle balance entre la spontanéité et la méditation, l’élan et le retrait, mettant en place une « mécanique du Juste Milieu ». Portée aux compromis, concessions, et négociations, elle fait en sorte d’abandonner ses positions les plus conflictuelles afin de pouvoir s’élever, s’épanouir dans une vie paisible, légère et policée. Comment faire durer ce plaisir fragile ? Voilà une question qui occupe beaucoup son esprit, et qui peut la faire paraître hésitante et faible. Elle préfère agir comme facteur d’entente, de dialogue et d’équité, au détriment de sa propre affirmation individuelle.

La Tourterelle a un grand besoin de délicatesse et d’harmonie. Elle s’adapte en société, et a le goût du compromis. Cet appétit pour des relations interpersonnelles équilibrées, et cette souplesse de caractère la rendent charmante, mais en contrepartie elle paraît hésitante et fragile, voire même hypocrite, n’osant pas affirmer son opinion, et changeant de parole au gré des rencontres. C’est qu’elle a une sainte horreur de la confrontation. Elle est au contraire attirée par tout ce qui peut unir, et équilibrer un dialogue, oubliant sa propre pensée personnelle.


Les particularités de la Tourterelle : La Tourterelle cherche à établir un rapport d’harmonie avec autrui, par le respect et la recherche d’un dialogue équilibré. Communicatrices et pacificatrices par nature, les Tourterelles vont toujours par deux, car cette personnalité se sent incomplète si elle est seule. De ce fait, totalement tournée vers l’autre, la Colombe est facile à apprivoiser. Quand on l’approche, elle agit avec douceur et réciprocité, tachant de rester neutre, impartiale, évitant les décisions trop clivantes qui pourraient rompre le lien fragile et précieux qui s’est noué.

Elle abandonne facilement une part de sa personnalité pour offrir à l’autre son reflet dans le miroir, en le berçant d’une douce mélodie, d’un roucoulement agréable qui le met au diapason de ses aspirations. La Tourterelle a une solide capacité de jugement et ne s’offre pas à toutes les personnes qu’elle rencontre, mais seulement quand elle sent de véritables affinités. Avec les autres, elle observe une distance courtoise et polie.

Par-dessus tout, la Tourterelle cherche la beauté, car la beauté est pour elle faite de respect et d’harmonie. C’est son moyen privilégié de trouver l’amour, c’est à dire une forme de bonheur éthéré, qu’elle aime regarder et écouter, plutôt que d’en expérimenter ce qu’il a de prosaïque.


Les Pouvoirs de la Tourterelle : Cette personnalité sait comme personne s’élever au-delà de la matière et de ses conflits, pour atteindre un équilibre relationnel fait de sagesse et de bienveillance. Puissance de séduction à l’état pur, la Tourterelle sait mettre tout le monde à l’aise et offrir un idéal de vie, y compris à ceux qui ne sont pas faits pour ses envolées lyriques.

Le natif de la Tourterelle aura tout intérêt à choisir une activité qui exalte son désir de relations harmonieuses et équilibrées, où il pourra assouvir son besoin de dialogue. Repéré par la société pour ses dons de communication, il pourra devenir messager, diplomate, entremetteur, intermédiaire, arbitre, ou toute activité où il s’agit d’équilibrer les relations humaines et les rendre plus douces. Quel que soit le domaine qu’il choisira, il y recherchera la symétrie et la paix.


Ex : Rimbaud, Romy Schneider, Kate Winslet, Matt Bomer. [Soleil Balance / Lune Balance]

*

*




Littérature :


Farid Al-Din Attar, poète persan auteur de La Conférence des oiseaux (1177 ; Diane de Selliers, 2012, remaniée par Jacques Prévost) évoque la tourterelle :


Salut, ô gémissante tourterelle ! Tu es allée contente et tu es revenue le cœur serré, parce que tu es restée dans le sang et renfermée dans une prison aussi étroite que celle de Jonas. O toi qui erres çà et là comme le poisson ! pourras-tu languir un instant dans le mauvais vouloir ? Oh ! coupe la tête à ce poisson (mahî) du mauvais vouloir, afin de pouvoir te frotter au sommet de la lune (mâh). Si tu te sauves du poisson de ta propre âme, tu deviendras le compagnon familier de Jonas.

 

Plaintive tourterelle


Plaintive tourterelle, Qui roucoules toujours, Veux-tu prêter ton aile Pour servir mes amours !


Comme toi, pauvre amante, Bien loin de mon ramier Je pleure et me lamente Sans pouvoir l'oublier.


Vole, et que ton pied rose Sur l'arbre ou sur la tour Jamais ne se repose, Car je languis d'amour ;


Évite, ô ma colombe, La halte des palmiers Et tous les toits où tombe La neige des ramiers.


Va droit sur sa fenêtre, Près du palais du roi, Donne-lui cette lettre Et deux baisers pour moi.


Puis sur mon sein en flamme, Qui ne peut s'apaiser, Reviens, avec son âme, Reviens te reposer.


Théophile Gautier, "Plaintive tourterelle" in Émaux et camées, 18

*

*

Yves Paccalet, dans son magnifique "Journal de nature" intitulé L'Odeur du soleil dans l'herbe (Éditions Robert Laffont S. A., 1992) évoque à son tour la Tourterelle :

23 janvier

(La Bastide)


L'horizon de la Méditerranée se brise trois fois dans les nuages. On dirait un lac d'étain avec ses promontoires.

Sur l'antenne de télévision, une tourterelle turque ressemble à une baigneuse au hammam, peinte par Ingres. Elle a le plumage du même gris que la mer, un trait de khôl sur la paupière et un demi-collier de corail noir au cou.

Cette douceur, cette sucrerie d'Istanbul, est en vérité une conquérante. Elle a soumis l'Europe colombine. Elle colonisera l'Amérique.

*

*


19 311 vues

Posts récents

Voir tout

Le Pigeon

L'Oiseau

La Colombe

bottom of page