Blog

  • Anne

Le Jais





Étymologie :

  • JAIS, subst. masc.

Étymol. et Hist. A. 1. a) 1re moitié du xiie s. jaiet minér. (Lapidaires agn., éd. P. Studer et J. Evans, I, 421, p. 44) ; 1260 gest (Etienne Boileau, Métiers, 71 ds T.-L.) ; 1611 geais (Cotgr.) ; 1669 jais ([Widerhold], Nouv. dict. fr.-all. et all.-fr.) ; b) ca 1510 noir comme jayet (J. Lemaire de Belges, Les Illustrations de Gaule, I, 40 ds Hug.) ; 1690 noir comme jais (Fur.) ; c) 1808 noir de jais (Cabanis, Rapp. phys. et mor., t. 1, p. 40) ; d) 1833 de jais (Gautier, Albertus, p. 133) ; 2. 1690 « verre teint en noir ou métal émaillé de noir » (Fur.). B. 1. 1832 emploi adj. noir jayet (Raymond) ; 1867 noir jais (Littré) ; 2. 1889 adj. (France, Balthazar, Ab., p. 164 : cheval jayet). Du lat. gagātem, acc. de gagātes « jais », gr. γ α γ α ́ τ η ς proprement « pierre de Gagas » (Γ α ́ γ α ς, ville et fleuve de Lycie) ; cf. l'empr. a. fr. gagatès (1re moitié du xiie s., Lapidaires agn., V, 1107, p. 240). Jaiet, jayet, issu par substitution de suff. de la forme rég. *jaié, s'est contracté en jai, écrit jais.


Lire aussi la définition du nom pour amorcer la réflexion symbolique.




Symbolisme :


D'après le Dictionnaire des symboles (1ère édition, 1969 ; édition revue et augmentée Robert Laffont, 1982) de Jean Chevalier et Alain Gheerbrant,


"Dans le bassin méditerranéen (Italie, Égypte), et en Inde, l'amulette de jais, comme celle de corail, protégeait du mauvais œil. Dans les îles Britanniques, le jais écartait les tempêtes, les démons, les poisons, les possessions, les maladies renvoyées par des sorciers et les morsures de serpents. Les femmes irlandaises, lorsque leur mari s'absentait, brûlaient du jais, bitume très inflammable, pour assurer leur sécurité.

Selon Marbode, par suffumigation, le jayet rend eux femmes leurs règles... On croit qu'il est contraire aux démons... Il vainc les prestiges et résout les enchantements ; c'est, dit-on, la pierre de touche de la virginité.

Dans tous les cas, le jais, pierre noire et luisante, intervient comme symbole tutélaire, protégeant de tous les maléfices invisibles."

*

26 vues