Blog

  • Anne

L’Échalote





Étymologie :

  • ÉCHALOT(T)E,(ÉCHALOTE, ÉCHALOTTE), subst. fém.

Étymol. et Hist. Ca 1500 eschalote (J. Joret, Jardin de Santé, I, 1 ds Gdf. Compl.). Issu, par substitution de suff. (-ote*), de l'a. fr. échalogne [fin xie s. *eschaloines (Raschi, Gl., éd. A. Darmesteter et D. S. Blondheim, t. 1, n°375 [ms. du xive s.])] ; ca 1140 escaluigne (Pèlerinage de Charlemagne à Jérusalem, éd. E. Koschwitz, 575), dér. du lat. class. ascalonia cepa et absol. ascalonia « oignon d'Ascalon (Ashkelon, ville de Palestine) », lat. médiév. scalongia (fin du xiiie s., Matthaeus Silvaticus ds Du Cange, s.v. ascaloniae).


Lire aussi la définition du nom pour amorcer la réflexion symbolique.




Botanique :

*




Bienfaits :


D'après le site http://sante.lefigaro.fr/ :


"D’une façon générale, les vitamines, composés anti-oxydants et fibres contenus dans les fruits et les légumes jouent un rôle protecteur majeur pour la santé. De nombreuses études ont démontré qu’une consommation élevée de légumes et de fruits pouvait réduire le risque de développer une maladie cardiovasculaire, un cancer ainsi que d’autres maladies[1]-[2].

L’échalote contient notamment différentes substances anti-oxydantes : des flavonoïdes[3], des caroténoïdes (bêta-caroténe) et des composés sulfurés, qui contribueraient largement à ses bénéfices pour la santé.

Dans le cadre d’une alimentation équilibrée et d’un mode de vie sain, la consommation régulière d’échalote contribuerait efficacement à la prévention des maladies, notamment des cancers.

Comme tous les membres de la famille des liliacées (échalote, ail, oignon, ciboulette, poireau), elle serait dotée d’effets protecteurs particuliers vis-à-vis des cancers de l’estomac et de l’intestin."[4], [5]


[1] Bazzano LA, Serdula MK, Liu S. Dietary intake of fruits and vegetables and risk of cardiovascular disease. Curr Atheroscler Rep 2003 November ; 5(6) : 492-9.

[2] Lampe JW. Health effects of vegetables and fruit : assessing mechanisms of action in human experimental studies. Am J Clin Nutr 1999 September ; 70(3 Suppl) : 475S-90S.

[3] Miean KH, Mohamed S. Flavonoid (myricetin, quercetin, kaempferol, luteolin, and apigenin) content of edible tropical plants. J Agric Food Chem2001 June ; 49(6) : 3106-12.

[4] Bianchini F, Vainio H. Allium vegetables and organosulfur compounds: do they help prevent cancer ? Environ Health Perspect2001 September ; 109(9) : 893-902.

[5] You WC, Li JY, et al. Etiology and prevention of gastric cancer : a population study in a high risk area of China. Chin J Dig Dis2005 ; 6(4) : 149-54.​

*

*




Symbolisme :


D'après le Dictionnaire des symboles (1ère édition, 1969 ; édition revue et corrigée Robert Laffont S.A.S., 1982) de Jean Chevalier et Alain Gheerbrant,


"Ce serait sans doute un calembour de mauvais goût de dériver ce mot de l'hébreu : Hekhalot, qui désigne les sept palais, les sept demeures célestes. La racine de ce dernier mot semble bien cependant être le mot hébreu, qui désigne le Palais de la bouche et qui exprimerait symboliquement le dernier palais, atteint par l'homme dans son ascension spirituelle : c'est là qu'il goûtera les saveurs de la connaissance. Son symbolisme se rattacherait en outre à celui de l'oignon."

Dans Le Livre des superstitions, Mythes, croyances et légendes (Éditions Robert Laffont S.A.S., 1995, 2019) proposé par Éloïse Mozzani, on apprend que :


L'échalote triomphe de la timidité, de l'anxiété et de la malchance. Pour profiter de ses propriétés, en mettre du jus frais dans son bain. On remédie également à la mélancolie et à la tristesse d'un enfant en accrochant de l'échalote dans toute la maison.

Si les échalotes ont la pelure épaisse, l'hiver sera long et vigoureux, dit-on en Lorraine.

*

*

37 vues