Blog

  • Anne

Le Lin




Étymologie :

  • LIN, subst. masc.

Étymol. et Hist. Plante textile. 1155 sa tige désséchée combustible (Wace, Brut, 13596 ds T.-L. : esprises de lin et de tundre) ; ca 1180 la plante cultivée pour sa fibre (Marie de France, Fables, 17, 3, ibid.) ; id. le fil obtenu de ses fibres [servant à confectionner un filet pour la chasse] (Id., ibid., 17, 7, ibid.) ; id. chemise de lin (Guillaume de Berneville, St Gilles, 2758, ibid.) ; xiiie s. [ms.] filer lin (Lai de la Pastorele, 12 ds K. Bartsch, Romances et pastourelles, II, 79, p. 205). Du lat. linum « lin » désignant la plante, le fil (spéc. « ligne pour la pêche, corde, filet pour la pêche, la chasse »), le tissu.


Lire aussi la définition du nom pour amorcer la réflexion symbolique.

*


Symbolisme :


Eric Pier Sperandio, auteur du Grimoire des herbes et potions magiques, Rituels, incantations et invocations (Editions Québec-Livres, 2013), présente ainsi le Lin (Linum usitatissimum) ainsi : "Cette plante annuelle est cultivée en Europe et en Amérique du Nord, mais on la retrouve aussi à l'état sauvage. Ses fleurs sont d'un bleu violacé et elles fleurissent de juin à la fin août. Les graines sont fines et plates, très brillantes et d'un brun très pâle.


Propriétés médicinales : Une décoction des graines peut être utilisée pour soulager la toux ainsi que les problèmes de congestion pulmonaire ; cette décoction peut aussi soulager les problèmes de digestion ainsi que les infections urinaires. Pour éliminer les pierres à la vésicule biliaire, il est recommandé de prendre environ 30 mL (2 c. à soupe) d'huile de graines de lin et de s'allonger sur le côté gauche pendant environ 30 minutes ; les pierres devraient alors être éliminées par la voie des intestins. Manger quelques graines de lin peut aussi soulager la constipation.


Genre : Masculin.


Déités : Hulda.


Propriétés magiques : Argent - Protection - Beauté - Pouvoirs psychiques - Guérison.


Applications :

SORTILÈGES ET SUPERSTITIONS :

  • Traditionnellement, on offrait du lin sous toutes ses formes à la déesse Hulda, car c'est elle qui est censée avoir appris aux hommes à cultiver cette plante, à filer ses fibres et, finalement, à en tisser le fil pour obtenir du tissu.

  • En Allemagne, on place quelques graines de lin dans ses chaussures afin d'éloigner la pauvreté.

  • Les fleurs bleues du lin étaient portées au Moyen Âge pour se préserver des sorts jetés par les mauvaises sorcières et se défendre des attaques de sorcellerie.

  • Pour vous protéger contre les attaques psychiques durant la nuit, mêlez une quantité égale de graines de lin et de graines de moutarde que vous placez sous votre lit, à côté d'un plat rempli d'eau froide.

TALISMAN DE PROTECTION POUR LA MAISON:

  • Pour empêcher les esprits du mal d'entrer chez vous, mêlez du poivre rouge et des graines de lin dans une petite boîte. Voici comment procéder :

Ce dont vous avez besoin :

  • une chandelle rouge

  • de l'encens de sang-de-dragon

  • une petite boîte de bois ou de santal

  • 45 mL (3 c. à soupe) de poivre de Cayenne

  • 45 mL (3 c. à soupe) de graines de lin.

Rituel :

Allumez votre chandelle et faites brûler l'encens. Mélangez le poivre et les graines de lin soigneusement en faisant attention pour ne pas inhaler le poivre (c'est très douloureux pour les narines !). Placez ensuite votre mélange dans la boîte et passez celle-ci plusieurs fois au-dessus de la flamme de la chandelle et des volutes de l'encens en alternant, tout en répétant :


Graines de lin, graines de poivre

Unissez-vous afin de me protéger

Protégez ma demeure et les miens

Des forces du mal et des esprits malins.


Fermez votre boîte soigneusement. Vous pouvez la placer n'importe où dans la maison elle empêchera le mal d'y pénétrer.

*




Symbolisme celte :


Dans L'Oracle druidique des plantes, Travailler avec la flore magique de la Tradition de Philip et Stephanie Carr-Gomm, (traduction 2006)  les mots clefs associés à cette plante sont :


en position droite : Aisance - Connexion -Habillement

en position inversée : Malaise - Déconnexion - Petitesse.


Le lin pousse dans le monde entier. Les nombreuses espèces partagent les mêmes propriétés. Les espèces britanniques sont cultivées commercialement dans le sud de la Grande-Bretagne, mais on les trouve aussi à l'état sauvage. Atteignant 120 cm de hauteur, ses fleurs bleu pâle font d'un champ de lin fleuri un spectacle superbe. Les graines de lin, luisantes comme des pépins de pomme, ont des propriétés nutritives et médicinales. L'huile qu'elles contiennent est laxative, a des propriétés anti-cancérigènes et diminue le cholestérol, la pression sanguine et la formation d'athéromes dans les artères.


La carte montre le lin en fleurs. On voit au loin les toits en chaume d'un village, et au premier plan, à côté d'une plante mature, un fuseau.


Sens en position droite. Le lin a vêtu les hommes et a contribué à leur communication par-delà les mers pendant des millions d'années. C'est la plante de la déesse Arianrod, qui file et tisse la toile d'amour et de connexion autour de nous et entre nous. Le choix de cette carte signale l'importance de la connexion et de la communication dans votre vie en ce moment. Une voie spirituelle comme le druidisme enseigne que nous sommes tous connectés. Une fois que nous sommes persuadés de ce fait, beaucoup de nos rêves deviennent possibles. La synchronicité abonde lorsque nous devenons conscients du réseau délibérément utilisé pour envoyer des messages positifs au monde et l'influencer. C'est l'art de la magie, exprimant la loi du karma,où l'énergie positive lancée revient à soi. A mesure que nous nous sentons de plus en plus en accord avec le courant de la vie, que nous éprouvons le sentiment d'avoir une place dans le réseau qui soutient tous les hommes, un élément d'aisance commence à émerger dans notre vie et dans nos relations.


Sens en position inversée.

Se sentir déconnecté de la vie et de ses semblables est une expérience très désagréable. Nous savons au tréfonds de nous que quelque chose ne va pas, souvent sans avoir une idée de quoi il s'agit ou de comment redresser la situation. La graine de lin est si petite, la couleur de sa fleur si subtile, sa tige si ordinaire en apparence, pourtant cette plante a été extraordinaire a été parmi celles qui ont le plus influencé le développement de la civilisation. Cela montre que les petites choses peuvent avoir de grands effets. L' "ajustement infime " a ses vertus. Quelques degrés de différence sur l'Atlantique feront accoster un bateau en Amérique du Nord ou en Amérique du Sud, un petit changement dans votre vie affectera votre sentiment fondamental de bien-être et de connexion avec le reste de la vie. Quelques changements simples de votre mode de vie ou de votre relation susciteront un sentiment nouveau d'aisance et d'harmonie, pour vous et pour ceux qui vous entourent.

*

Lin, pousse jusqu'à l'aine


Le lin était jadis une plante importante. Comme le note Pline l'Ancien : "Dans quel domaine de la vie n'emploie-t-on pas le lin ?" Son usage remonte à plus de 10 000 ans, débutant en Inde ou au Proche-Orient. Il est cultivé en Grande-Bretagne depuis quelque 5000 ans.

On a découvert des toiles en lin datant de l'âge de pierre au centre celte de la Suisse. Les bandelettes des momies égyptiennes étaient en toile de lin. Ce ne fut qu'au XIXe siècle que le coton a supplanté le lin comme matériel de base pour les vêtements.

Le lin, en plus de vêtir les hommes pendant des millénaires, a permis aussi aux civilisations de commercer et de communiquer les unes avec les autres, car jusqu'à il y a environ 150 ans, la voilure des bateaux était elle aussi en lin. Selon Pline, les Gaulois avaient inventé les matelas bourrés de lin.

Depuis la nuit des temps, les femmes étaient responsables du filage et du tissage - le lin était placé sous les auspices de la Déesse dans bon nombre de cultures européennes. L'un de ses noms gaéliques Lion nam bean sith, signifie "le lin de la fée". Pour le druidisme, la déesse du rouet et des étoiles, Arianrod ("roue d'argent") est la patronne du lin. Depuis le Sommerset en Angleterre jusqu'à la Turquie à l'est, des rituels encourageant la croissance du lin étaient pratiqués à l'époque des semailles et de la récolte. Les danses majestueuses et les chants particuliers visaient à encourager le lin à pousser à hauteur d'aine. A l'occasion, les hommes chantaient : "Lin, pousse jusqu’à l'aine", mais le plus souvent c'étaient les femmes qui soulevaient leurs robes et marchaient nues à travers les champs la nuit de la Saint-Jean, ou même urinaient rituellement dessus.

En Écosse, en Italie et en Allemagne, les graines de lin servaient à la divination de l'amour. A la veille de Samain, une jeune fille se cherchant un mari semait la graine en récitant un charme. Si cela réussissait, elle voyait apparaître au-dessus de son épaule gauche l'homme qu'elle allait épouser."

*

114 vues