Blog

  • Anne

Le Tatou


Étymologie :

  • TATOU, subst. masc.

Étymol. et Hist. 1553 (P. Belon, Observ. de plus. singul., t. 3, p. 52 ds Gdf. Compl.). Empr. au tupitat « tatou ». Voir König, p. 201 et Fried.

Lire également la définition du substantif tatou afin d'amorcer la réflexion sur ses significations symboliques.



Symbolisme :


Pour Ted Andrews, auteur de Le Langage secret des animaux, Pouvoirs magiques et spirituels des créatures des plus petites aux plus grandes (Édition originale, 1993 ; traduction française, Éditions Dervy, 2017), le Tatou a les caractéristiques suivantes :


Points clés : Protection personnelle, discernement et empathie.

Cycle de puissance : Toute l'année.


Le nom anglais du tatou, armadillo, est tout simplement le mot espagnol pour « (celui qui porte une) armure ». Le tatou est un animal vivant dans des terriers, dont l'armure est le bouclier qu'il porte sur le dos. Elle se compose de plaques osseuses articulées se chevauchant et recouvertes de cornes. Les parties cachées sous cette carapace sont généralement les plus vulnérables. Le tatou - et celui qui l'a pour totem - est donc plus fragile quand il expose ses faces cachées. L'enseignement du tatou montre comment se protéger et quand il est possible d'abaisser ses défenses.

Cet animal fait partie de la famille des paresseux. Cet édenté n'a ni canine ni incisive, mais il possède quand même quatre-vingt molaires - voire davantage - qui ne cessent de pousser. Il vit dans des terriers qui sont des repaires à plusieurs salles et voies d'accès. Ces antres peuvent être enfouis jusqu'à près de deux mètres sous terre. Ses griffes sont excellentes, ce qui reflète une capacité à creuser sous a surface des choses pour voir ce qu'il a dessous. Le discernement fait aussi partie de ce que le tatou nous enseigne.

*

*

Dans les Cartes médecine (édition orignale 1999 ; ) de Jamie Sams et David Carson, on découvre que :


"Le Tatou porte sa cuirasse sur son dos ; sa médecine s’incarne dans son corps ; ses frontières de sécurité relèvent de tout son être. Le Tatou peut se mettre en boule et aucun ennemi n’arrivera à pénétrer.

Quel merveilleux don que de pouvoir fixer vos limites afin que les mots qui font mal et les intentions qui cherchent à blesser ne puissent vous atteindre. Il suffit d’apprendre à délimiter ce que l’on accepte de vivre. Si vous ne voulez pas vous laisser envahir, faites appel à la médecine du Tatou.

Vous voulez savoir comment procéder ? Tracez d’abord un cercle sur un morceau de papier et imaginez qu’il s’agit d’un bouclier. Au sein de ce bouclier, indiquez tout ce que vous désirez avoir, faire, vivre.

Incluez-y tout ce qui vous apporte de la joie. Cet exercice fixe les limites de ce que vous choisissez de vivre. Vous avez construit un bouclier qui saura parer aux choses indésirables. Ce bouclier révèle qui vous êtes et, au niveau inconscient, indique aux autres comment vous désirez qu’ils agissent envers vous. À l’extérieur du bouclier, vous pouvez inscrire ce que vous êtes prêt à vivre « sur invitation seulement », par exemple, la visite d’un parent éloigné, les reproches des amis, les gens qui demandent la charité.

Si le Tatou se dandine dans vos cartes, il est temps de définir votre espace. Votre maison est-elle devenue comme une gare d’autobus : un endroit où tous s’arrêtent ? Il se peut que vous ne sachiez pas dire« non » même s’il vous faut annuler certains de vos projets pour rendre service aux autres. A la longue, tous ces comportements pèsent lourd.

Il est grand temps de vous poser les questions suivantes :

  1. Est-ce que je me laisse assez de temps pour les choses qui m’apportent une satisfaction personnelle ?

  2. Les autres abusent-ils de ma bonté ?

  3. Pourquoi suis-je contrarié quand les autres me prennent pour acquis ?

  4. Quels motifs m’obligent à toujours dire oui ?

Les réponses à ces questions ont toutes trait à l’établissement de frontières : ce que vous désirez faire et ce que vous ne voulez pas faire ; ce qui vous met mal à l’aise et ce qui vous fait vous sentir bien. Votre objectivité influence votre réaction aux circonstances, et vous ne pouvez être objectif si vous ne voyez pas clairement où s’arrête la personnalité de l’autre et où commence la vôtre. Si vous n’avez pas établi vos frontières, vous vous sentirez comme une éponge : il vous semblera que toutes les émotions qui circulent vous appartiennent. Demandez-vous si vous êtes vraiment déprimé ou si cette émotion appartient à la personne qui vous parle. Puis, laissez le bouclier du Tatou s’insérer entre vous, ce qui vous permettra d’être à nouveau vous-même.

A l’envers :

Allez-y, mettez-vous en boule, cachez-vous ! Ce sarcasme exprime bien le message du Tatou inversé. Selon vous, la seule façon de gagner dans la situation actuelle serait de vous cacher ? de prétendre que votre cuirasse vous rend invincible ? Allons donc, ce n’est pas ainsi que vous grandirez ! Il vaut mieux faire preuve d’ouverture et comprendre que la vulnérabilité a sa valeur et sa force. Essayez ! des choses merveilleuses surviendront.

Seule la vulnérabilité vous permet de jouir des dons de la vie physique. En vous laissant aller à ressentir, vous aurez accès à une foule d’expressions. Par exemple, un véritable compliment admiratif entraîne un grand flot d’énergie. Si, par crainte d’être blessé, vous évitez de ressentir quoi que ce soit, vous ne serez jamais touché par la joie d’être admiré.

Permettez au Tatou de vous aider à sortir de votre cachette ; utilisez la cuirasse du Tatou pour détourner les énergies négatives. De cette façon, vous pourrez accueillir ou rejeter tout sentiment, toute action et tout courant d’énergie sans avoir à vous cacher.

Dessous, le Tatou est tendre, mais, quand ses frontières sont bien en place, son armure suffit à protéger ce dessous vulnérable. Le fait de cacher vos vrais sentiments et de craindre l’échec ou le rejet ne fera qu’augmenter votre besoin d’une protection excessive. Vous pouvez vous débarrasser de vos doutes et entrer en contact avec les profondeurs de votre être. Vous saurez alors que vous êtes sur la bonne voie. Que vous communiquiez, que vous peigniez ou que vous fassiez de la voile –la création vous appartient. Ce qui amène vraiment le rejet, c’est que vous ne remettiez pas vraiment en question la cuirasse avec laquelle vous vous protégez. Cette armure est-elle devenue votre prison, et vos peurs, votre geôlier ?

Mot-clef : frontière."

*

*

Pour Melissa Alvarez, auteure de A la Rencontre de votre Animal énergétique (LLewellyn Publications, 2017 ; traduction française Éditions Véga, 2017), le Tatou est défini par les caractéristiques suivantes :

Traits : Le Tatou symbolise une apparence extérieure dure, blindée, qui protège un être chaleureux et sensible à l'intérieur. S'il se sent menacé, le tatou se roule en boule pour protéger son ventre délicat. Il bouge à un rythme lent et régulier, va creuser dans la terre pour éviter la chaleur, adore l'eau, et c'est un animal solitaire qui vit isolé. C'est un expert pour dénicher les choses dans la terre, en particulier son repas, et il se déplace souvent au fur et à mesure de ce qu'il cherche. Le tatou vient dire qu'il est bon de suivre le chemin le moins parcouru, de protéger son être intérieur et de creuser profondément pour exhumer la vérité de son âme.


Talents : Nature compassionnelle ; Courageux ; Détermination ; Facile à vivre ; Empathique ; Explore par intuition ; Garde les secrets ; Gentil ; Curiosité naturelle ; Paisible ; Compréhension ; Déniche la vérité ; Travaille bien seul.

Défis : Distant ; Sur la défensive ; Destructeur ; Insensible ou hypersensible ; Repli sur soi ; Dissimule au point de mentir ; Sceptique ; Méfiant ; Renfermé.

Élément : Terre.


Couleur primaire : Brun.

Apparitions : Le Tatou signale qu'il faut protéger votre être intérieur de la négativité des autres. Assurez-vous que ceux qui vous entourent comprennent bien vos règles de vie et restent en dehors de votre espace personnel. S'ils dépassent les limites, retirez-vous en vous-même pour les tenir à l'écart jusqu'à dénicher ce que sont leurs véritables intentions. Le Tatou vous rappelle de garder bouche close sur les choses qui n'ont pas à devenir des ragots. Le tatou vous met en garde : en parlant trop, cela peut avoir un effet négatif sur vous. Soyez clair et précis sur ce que vous attendez des autres et ne créez pas de remous en ce qui concerne votre vie personnelle ou professionnelle. Que vos secrets restent secrets. Le Tatou vient vous dire de vous connecter à l'eau pour régénérer votre intuition, votre sentiment de confiance et vos aptitudes à l'empathie. L'eau nettoie et restaure la vitalité et l'énergie, elle peut aussi vous aider à trouver la signification profonde de ce qui se passe dans votre vie et vous montrer de nouveaux domaines à étudier. Elle peut laver les frustrations et les remplacer par un calme profond, tout en vous apportant les bénéfices d'une purification sur le plan spirituel. Le tatou vous met en garde de ne pas tant avoir le cœur sur la main mais plutôt de respecter vos sentiments. Vous ne révélez pas souvent votre véritable intériorité mais quand vous le faites, c'est un cadeau.

Aide : Vous êtes en train de prendre des décisions, de rencontrer de nouvelles personnes, ou d'essayer de découvrir ce qui se passe en vérité dans une situation. Vous faites les choses quand c'est le moment pour vous et vous avez tendance à ne pas faire cas des pressions des autres, même s'ils essaient de vous forcer à obtenir un résultat. Il est préférable d'aller lentement pour pouvoir progresser davantage dans l'ensemble. Le tatou est précieux pour vous protéger des attentions indésirables, surtout si la personne qui les prodigue se montre négative envers vous. Le tatou préfère la tranquillité de la solitude, et il peut vous aider à vous sortir d'un environnement agité pour vous amener dans un lieu paisible. Si vous vous sentez englué, il peut vous aider à approfondir vos intentions et motivations pour revenir dans la bonne voie et avancer sur votre chemin.

Fréquence : La fréquence du tatou donne un sentiment de distance, comme si une lumière dans le lointain vous faisait signe pour vous guider vers elle. Elle est solide et forte, et pourtant légère et aérienne. Sa sonorité est semblable au rugissement d'une cascade au loin mêlé au crépitement de gouttes d'eau.


Imaginez...

Vous êtes en train de travailler dans votre jardin lorsque vous entendez un grattement. Vous vous approchez pour regarder et découvrez un tatou. Vous ne voulez pas lui faire peur, aussi vous vous accroupissez. Il n'a pas l'air de faire attention à vous, mais vous sentez qu'il sait que vous êtes là. Il traverse méthodiquement le jardin, en reniflant, en creusant, et en furetant dans l'herbe avec son nez. Il continue à s'approcher de vous, et vous restez immobile. Puis il se met à renifler votre genou et votre jambe. Il lève les yeux vers vous, aussi vous avancez très doucement la main le long de votre jambe jusqu'à toucher son flanc rugueux, caparaçonné. Il vous permet de le toucher, et vous êtes surpris de découvrir que ce que vous preniez pour une armure n'est pas dur comme du métal mais ressemble plutôt à une couche de cuir épaisse. A travers ce toucher vous ne ressentez pas son essence, alors vous imaginez que votre énergie passe par le bout de vos doigts. En retour, vous recevez un sentiment de compassion et d'amour qui vient vous toucher. Il s'en va en trottinant, vous laissant en extase.

*

*

Dans l'édition revue et augmentée de Les Animaux totems dans la tradition amérindienne (Éditions Le Dauphin blanc, 2019) Aigle bleu nous transmet la médecine du Tatou :


Le Tatou nous parle de protection, mais d'une protection qui établit les frontières de l'espace que nous préservons autour de nous.

Le tatou n'est vraiment pas un être agressif, mais il a une carapace très dure. Lorsqu'il se roule en boule, il est presque impossible pour un prédateur de l'atteindre.

Ce que le médecine du Tatou nous enseigne est de savoir établir avec clarté les limites de notre espace : à l'intérieur de quelles circonstances nous trouvons-nous à notre aise e qu'est-ce que constitue pour nous un manque d'inutilité ? Il s'agit de savoir définir clairement notre propre « bulle ».

Bien souvent, les gens n'ont pas vraiment compris la nature véritablement extraordinaire du potentiel de créativité qui est propre à l'être humain. Ils peuvent alors être victimes de différentes circonstances et de diverses personnes, dans leur vie quotidienne, dans leur travail, au sein de leur famille, parce qu'elles n’ont pas su poser avec précision les limites à l'intérieur desquelles elles veulent vivre. Or il est important d'établir cela, ce qui est permis à leur entourage intime et professionnel et ce qui ne l'est pas. il faut prendre le temps de visualiser tout ce que l'on souhaite dans l'environnement t ce que l'on ne souhaite pas.

Ce sont là les anciennes techniques du bouclier de paix. Le bouclier de paix était une peau entière de bison sur laquelle était versée une sorte de colle tirée des sabots du bison et qui était lentement chauffée au-dessus d'un feu. La peau sans brûler rétrécissait jusqu'à n'être qu'un dixième de sa taille d'origine, mais plus dure que le bois et même assez dure pour arrêter les flèches et les lances de l'ennemi. Sur la surface extérieure de la peau, le guerrier dessinait sa médecine : ses animaux totems, ses protecteurs « élémentaux » (1), les symboles qui désignaient son nom qui était autrefois toujours un nom sacré venant des visions reçues lors des quêtes spirituelles de l'Homme. Ce bouclier était alors suspendu à un grand trépied près de l'entrée de son tipi (ce mot dérive du dakota thipi qui signifie « habitation ». Le guerrier affichait ouvertement ses couleurs, il proclamait à tous et à toutes : « Voici qui je suis. » Il établissait ainsi un espace au sein duquel il était protégé par sa médecine.

Établir clairement qui nous sommes, même si cela est juste un travail personnel et intérieur, clarifie notre espace vital et permet de déterminer avec précision les frontières de notre espace de confort. Il est utile de faire en sorte que rien en nous atteigne, donc d'établir la bulle à l'intérieur de laquelle nous désirons vivre, de mettre en place une frontière qui empêche d'y entrer tout ce qui vient de l'extérieur et dont nous ne voulons pas.

Voici une manière simple de pratiquer cela : sur une feuille de papier carrée, il faut tracer un premier cercle, puis un second, concentrique, à l'intérieur du premier, qui symbolise notre espace intime. Dans le cercle interne, il s'agit d'inscrire les choses avec lesquelles on est prêt à vivre en permanence : amour, paix, joie, intimité, bien-aimé, etc. Sur l'espace compris entre les deux cercles sont consignées les choses que l'on veut fréquenter occasionnellement : les amis, le travail, différentes circonstances de vie que l'on aime connaître régulièrement, mais pas tout le temps. Dans la partie extérieure des deux cercles est placé tout ce dont on ne veut pas, tout ce que l'on ne souhaite jamais dans la vie : la haine, l'agressivité, la jalousie, le genre de personnes qui nous indisposent, les situations que l'on n'aime pas vivre, etc.

La feuille est ensuite posée au mur de la chambre, et chaque fois que nous la regardons, cela nous remémore tout ce que l'on veut dans notre « bulle ». Or, la pensée étant créatrice, les frontières naturelles de notre vie seront ainsi établies.

Faites appel à la médecine du Tatou pour préserver les frontières de votre bien-être et le respect de votre intimité. Sachez que si vous avez confiance en vous, en votre « médecine », vous aurez le respect de vote espace vital par ceux que vous côtoyez au quotidien.

Note :

1) Esprits de la nature.

*

*