Blog

  • Anne

L'Orang-outan



Étymologie :

  • ORANG-OUTAN, ORANG, subst. masc.

Étymol. et Hist. 1758 (J.-H. Grose, Voy. aux Ind. or., p. 331 ds König : oranoutangs). Empr. au malais orang «homme» hūtan «bois, forêt» (König), att. d'abord dans des ouvrages lat. : av. 1631 [éd. 1658] comme mot de Java (J. de Bondt, Hist. nat. et med. Ind. Or., V, 32 ds König, p. 152, note 1 : ourang outang) ; 1672 (N. Tulp, Observationes medicae, l. III, p. 271 ds Arv., p. 369 : orang outang), puis comme mot étranger dans des ouvrages fr. : 1680 [donné comme «indien»] (Montanus [A. Van Bergen], Ambassades, I, 118 [trad. du néerl.], ibid. : orang-outan).

Lire aussi la définition du nom pour repérer les premières pistes d'interprétation symbolique.

*

*




Zoologie :


Selon Frans de Waal, auteur de Sommes-nous trop "bêtes" pour comprendre l'intelligence des animaux (Édition originale 2016 ; traduction française : Éditions Les Liens qui Libèrent, 2016) :


« En captivité, l'orang-outan est un maître absolu de l'utilisation d'outils, assez adroit pour nouer des lacets et construire des instruments. On a vu un jeune mâle enfiler trois bâtons, qu'il avait d'abord affûtés, dans deux tubes afin de construire une perche de cinq éléments pour faire tomber de la nourriture suspendue. Les orangs-outans sont connus pour être les rois de l'évasion : ils sont capables de démanteler si patiemment leur cage, jour après jour, semaine après semaine, en cachant les vis et les boulons retirés, que lorsque les soigneurs s'en rendent compte il est déjà trop tard. En revanche, jusqu'à récemment, tout ce que nous savions des orangs-outans à l'état sauvage, c'est qu'ils se grattent parfois le postérieur avec un bâton ou se protègent de la pluie en tenant une branche feuillue au-dessus de leur tête. Comment ne pouvait-il qu'une espèce aussi douée donne si peu de preuves d'utilisation d'outils en milieu naturel ? Cette incohérence a disparu quand, en 1999, on a découvert la technologie de l'outil des orangs-outans d'un marécage de Sumatra. Ils extraient du miel des nids d'abeilles avec des brindilles et utilisent de petits bâtons pour retirer les graines prises dans les aiguilles des fruits du neesia.

[...]

La prochaine étape sera de déterminer si les animaux se soucient de leur image dans la glace au point de s'embellir, comme nous le faisons avec le maquillage, la coiffure, les boucles d'oreilles, etc. Le miroir suscite-t-il la coquetterie ? Une espèce différente de la nôtre prendrait-elle des selfies si elle le pouvait ? C'est en observant une femelle orang-outan du zoo d'Osnabrück, en Allemagne, dans les années 1970, qu'on en a vu la possibilité pour la première fois. Jürgen Lethmate et Gerti Dücker ont décrit la conduite narcissique de Suma : Elle a rassemblé des feuilles de salade et de chou, secoué chaque feuille, puis les a empilées. Enfin, elle en a placé une sur sa tête et s'est dirigée droit vers le miroir. Elle s'est assise juste devant, a contemplé son couvre-chef dans la glace, l'a un peu redressé de la main, aplati du poing, puis a posé la feuille sur son front et s'est mise à hocher la tête. Plus tard, Suma est venue aux barres [où se trouvait le miroir] une feuille de salade à la main pour la poser sur sa tête quand elle pourrait se voir dans la glace. »

*

*



Symbolisme :


Pascal Picq, paléanthropologue et professeur au Collège de France, auteurs de Premiers hommes (Éditions de Noyelles, 2016) rapporte une croyance née du système social particulier des orangs-outans :

"Les orangs-outans vivent dans un système social dit en noyau. Chaque femelle dispose de son territoire tandis qu'un mâle dominant et résident défend un territoire plus vaste recouvrant celui de plusieurs femelles. C'est un système social considéré comme archaïque chez les mammifères en général et tout particulièrement chez les singes. Les orangs-outans se montrent très intelligents, très malins et les différents groupes qui sont ainsi organisés témoignent de traditions culturelles distinctes. Chaque matin, et plusieurs fois dans la journée, les mâles poussent de longs cris puissants pour marquer leur présence et dissuader les mâles solitaires de venir courtiser leurs femelles. Les Indonésiens interprètent ces complaintes comme l'expression de la tristesse des mâles abandonnés par leurs femelles parties rejoindre le monde des hommes."

*

*

Pour Melissa Alvarez, auteure de A la Rencontre de votre Animal énergétique (LLewellyn Publications, 2017 ; traduction française Éditions Véga, 2017), l'Orang-Outan est défini par les caractéristiques suivantes :

Traits : L'Orang-outan symbolise l'expression, la création, la longévité, la famille et le lien entre mère et enfant. La durée de vie de l'orang-outan est de trente-cinq à quarante ans dans la nature, ou de cinquante à soixante ans en captivité. Les mères prennent soin de leurs petits plus longtemps que n'importe quel autre animal : ils sont allaités jusqu'à l'âge de six ans. Les mâles restent avec leur mère encore quelques années, et les femelles ne quittent leur famille que lorsqu'elles sont prêtes à avoir des petits. Elles n'enfantent que tous les huit ans. Cela signifie de prendre en considération la relation à votre mère, ou de vous souvenir d'elle si elle est décédée. Pensez aux choses qu'elle vous a enseignées quand vous étiez enfant et à la relation entre vous.

Talents : Créativité ; Gentillesse ; Honorable ; Indépendant ; Intelligent ; Logique ; Longévité ; Expressif ; Mouvement ; Nourricier ; Résout les problèmes ; Solitude ; Capacités de survie ; Voyage ; sagesse ; Intelligence vive.

Défis : Lâche prise ; Pas sociable.

Élément : Air ; Terre (rarement).

Couleurs primaires : Brun ; Rouge.

Apparitions : Lorsque l'Orang-outan apparaît, cela indique que votre vie peut sembler vous échapper totalement. L'orang-outan vient vous dire de faire attention à ce qui ne va pas et de reprendre les choses en main d'une façon responsable. L'orang-outan n'abandonne pas. Il a un haut niveau d'intelligence. Il peut se servir d'outils et résoudre des problèmes. L'orang-outan vous prête ces qualités pour réparer ce qui ne va pas dans votre vie. La présence de l'orang-outan signifie aussi qu'il serait bon que vous éleviez votre regard, que vous vous haussiez pour avoir davantage de hauteur, aussi bien dans votre vie personnelle qu'en ce qui concerne vos horizons spirituels. Vous pouvez aller très haut, une fois que vous vous mettez à grimper, à vous élever. L'orang-outan vit au sommet des arbres et va rarement sur la terre. Tout ce dont il a besoin pour survivre se trouve au sommet des arbres. Les mâles, du fait de leur grande taille, se rendent sur le sol plus souvent que les femelles qui, d'ordinaire, restent dans la sécurité de leur foyer au sommet des arbres. Cela indique que tout ce dont vous avez besoin se trouve déjà en vous. Vous devez seulement vous tourner intérieurement vers votre être spirituel pour voir votre véritable essence. Vous êtes chez vous dans votre âme, et vous y êtes en paix. Apprenez à mieux connaître votre être supérieur. L'orang-outan indique que vous avez besoin d'être seul quelque temps. La solitude est éclairante.

Aide : Vous avez besoin de vous élever, de monter à de hauts niveaux, ou de vous accrocher à quelque chose dans votre vie. L'orang-outan utilise à la fois ses mains et ses pieds pour attraper les objets ou pour monter de branche en branche. Il peut vous aider à atteindre vos buts rapidement et avec efficacité. L'orang-outan peut vous donner la main dans votre créativité. Il peut vous amener de nouvelles idées et de nouveaux projets, ou vous montrer comment associer couleur et forme pour créer une œuvre d'art. Il vous aide aussi quand vous essayez de concrétiser vos désirs dans votre vie. Si vous n'êtes pas sur des intentions de quelqu'un, l'orang-outan vous encourage à découvrir la vérité en observant le langage de son corps et les expressions de son visage. Les gens peuvent faire beaucoup de bruit pour des tas de choses, mais les mouvements de leur corps et leurs mimiques vous diront ce qu'il en est vraiment. Vous êtes intuitif, doux, et vous prenez soin des autres, surtout des enfants. Vous leur consacrez beaucoup de temps pour vous assurer qu'ils saisissent les nouvelles idées et qu'ils comprennent ce que vous leur enseignez.

Fréquence : L'énergie de l'orang-outan est semblable à un grommellement qui gronde dans votre gorge et vous transperce d'un cri haut perché pour se terminer amoureusement. Cela claque et glousse en se répercutant autour de vous. Cela donne la sensation de gravillons que l"on roule entre les paumes de ses mains, mais avec la douceur d'un gros coussin moelleux.


Voir aussi : Singe ; Sapajou.


Imaginez...

Vous êtes au zoo, à l'endroit où on peut voir les orangs-outans. Vous vous asseyez sur un ban pour observer une mère et son petit en train de téter. Le petit n'arrête pas de vous regarde, puis il quitte les genoux de sa mère pour venir vous voir d'aussi près qu'il le peut. Vous observez la mère qui vous regarde tranquillement. vous ressentez un rien de prudence de son côté, mais aussi un sentiment de confiance. Au bout d'un moment, le bébé rampe pour revenir sur les genoux de sa mère et s'endort.

*

*




Littérature :


Dans Sans l'orang-outan (Éditions de Minuit, 2007), Éric Chevillard fait de l'orang-outan le support d'une réflexion sur l'humanité :


Car au vu de nos résultats, à simplement regarder comment le monde a tourné sous notre règne e ce que nous en avons fait, par cupidité, gabegie, incurie ou toute autre bonne raison de ce genre que nous alléguons ordinairement pour diminuer nos responsabilités, il se déduit que l'orang-outan était bien mieux que nous l'homme de la situation, et j'en veux encore pour preuve cette osmose parfaite avec son milieu à laquelle il parvint sans effort tandis que nous ne la connaissons qu'en de très rares moments d'extase, après le passage du jardinier et du démineur, sous le parasol et le parapluie.

Or il aura fallu que l'orang-outan disparaisse pour qu'éclate au jour notre imposture millénaire, laquelle repose, je le concède, sur une méprise que nous n'avons pas consciemment recherchée ni voulue, le grand singe roux n'étant sans doute pas exempt de reproches en l'occurrence : par discrétion ou modestie, il a consenti à notre domination lors même qu'il pouvait broyer notre crâne dans son poing comme une noix ou, plus gentiment mais avec fermeté, nous remettre à notre place parmi les créatures de notre ordre. Il s'est retiré dans ses forêts, vaguement dégoûté, loin de notre agitation.

Quand nous l'y avons retrouvé, au hasard d'une de ces explorations dont nous fûmes si vains à certaine époque et qui avaient cependant pour principal objectif de nous éloigner de nos dettes de jeu et de nos amours malheureuses ou trop heureusement conclues par une union matriarcale étouffante, nous avons tenté de l'évangéliser, de l'éduquer et de le corrompre, mais il ne voulut rien entendre et vous savez comment tout cela a fini.

Nous avons pris son indifférence songeuse pour du mépris. Il refusait de reconnaître la beauté et l'utilité de nos réalisations les plus fabuleuses et ne manifestait aucune curiosité pour celles-ci ni la moindre impatience d'en profiter à son tour ou de s'engager - quoique si proche de nous par l'allure générale et la constitution chromosomique - dans la voie que nous avions frayée au prix de sacrifices toujours recommencés.

N'était-il pas pourtant, en l'absence de dieux et de Martiens avérés, notre seul public, avec peut-être le gorille et le chimpanzé, le seul public capable de prendre la mesure de notre extraordinaire aventure, de s'en ébaudir, de nous applaudir ?

Il ne parut pas concerné en nous voyant paraître, chargés de tout notre équipement. Nous aurions pu aussi bien ne transporter que des vitres. Un bateau, il n'en avait pas usage. Chapeau ni bottes non plus. Couteau, pour quoi faire ? Boussole, inutile. Veux pas de ce vélo. Ton fusil, tu peux le garder. Chewing-gum, no thanks. Éteins-moi ça (lampe et radio) ! Merci de déplacer ta voiture, elle gêne. Hep ! tu oublies ton briquet ! Ainsi toutes nos épiceries, pharmacies, quincailleries ouvertes dans sa jungle firent faillite dans la semaine.

*

*


782 vues

Posts récents

Voir tout