top of page

Blog

  • Photo du rédacteurAnne

Symbolisme du 19





Symbolisme :


Clément Huart, étudie La religion de Bab : réformateur persan du XIXe siècle. (Vol. 64. Ernest Leroux, 1889) :


Une fois admis ce principe que les types créent le monde comme les lettres créent le mot, il en découlait que le calcul cabalistique devait prendre, chez les Bâbis, une importance considérable (on sait que les Orientaux, comme les Grecs, attribuent à chaque lettre de l'alphabet une valeur numérique) . Le nombre dix neuf est celui sur lequel reposent les cal culs de ces sectaires ; il se retrouve dans le mot arabe wahid (unique), épithète par excellence de Dieu, et dans une infinité de formules diverses , entre autres dans le mot woudjoud « existence », synonyme d'Etre Suprême. Tout est compté par 19 ; l'année est divisée en 19 mois, les mois en 19 jours, de sorte que l'année est de 361 jours. Le choix de ce chiffre n'est sans doute pas arbitraire ; peut-être faut-il le rapprocher des sept ministres et des douze êtres spirituels (nombres dont l'addition donne dix-neuf) dont Chahristâni nous entretient à propos de l'enseignement du réformateur Mazdek, sous les Sassanide.

[...]

L'impôt religieux est fixé au cinquième de la valeur des biens meubles et immeubles et doit être versé entre les mains du collège des Dix-neuf qui est à la tête de la communauté.

[...]

La fête du Nauroûz, l'équinoxe du printemps, est la grande fête des Bâbis. comme elle est déjà celle de tous les Persans. En ce jour, l'adepte de la secte nouvelle a le droit de manger d'autant de plats qu'il le désire, tandis que dans la vie ordinaire il ne peut avoir qu'un plat à chaque repas. L'ivresse est prohibée, l'opium interdit, mais il est permis de fa briquer des liqueurs enivrantes, à condition de ne pas s'en servir soi-même. Il y a un jeûne tous les ans, de la durée d'un mois, mais d'un de ces nouveaux mois de dix-neuf jours qui sont au nombre de dix neuf dans l'année, comme nous l'avons déjà vu . Il n'est obligatoire que pour les adeptes de onze à quarante-deux ans.

*

*

Steve Desrosiers, auteur de Les Nombres, Symbolisme et Propriétés (Internet, 2001) propose une revue intéressante des différentes significations et occurrences du nombre 19 :


Symbolisme :

  • Nombre du Fils de Dieu, selon Abellio.

  • Selon R. Allendy, "c'est l'unité s'établissant dans l'univers, 10, entre les parties multipliées et par un acte de solidarité réciproque, 9. Ainsi se constitue et se révèle l'individualité cosmique, 1 + 9 = 10 = 1".

  • Représente "le nombre de l'astre qui éclaire les intelligences, vivifie les innocents ou les cœurs purs, figurés par les enfants qui s'ébattent dans le jardin de l'humanité, quand la paix est faite entre les empires", selon Charrot.

  • Symbolise l'harmonie, la connaissance acquise par le soleil et qui marche de pair avec la lune, selon Creusot.

  • Au Japon, le 19 est un signe porte malheur car il se dit JUKU, qui signifie aussi 'chagrins répétés'.

Dans la Bible :

  • Somme des douze apôtres et des sept diacres de l'Église naissante.

  • Les dix-neuf chapitres du livre de la Sagesse de l'Ancien Testament.

  • Les dix-neuf fils de David qui naquirent au temps où qu'il était à Hébron et à Jérusalem. (1 Ch 3, 1-9)

  • Les dix-neuf villes fortes de la tribu de Nephtali. (Jos 19, 38)

Général :

  • Le texte kabbalistique le plus ancien qui soit resté est le "Sepher Yetzirah" - Livre de la Création -, attribué d'ordinaire au rabbin juif Akiba ben Joseph - 50 à 132 après Jésus-Christ. Mais la doctrine fut développée au Moyen Âge dans le "Sepher ha-Zohar" - Livre de la Splendeur -, recueil de 19 ouvrages d'époques et d'auteurs différents.

  • Nombre de jours, suite à la résurrection de notre Crestos, où est arraché par les Hiérarchies Célestes, une substance atomique de la contrepartie astrale de notre ventre. Cette couche, Samaël Aun Weor la considère comme la porte des enfers de l'homme. Lorsqu'elle est close, elle maintient l'âme humaine prisonnière dans les abîmes du mal.

  • Au bout d'environ dix-neuf années juliennes les nouvelles lunes reviennent exactement aux mêmes dates, c'est-à-dire qu'il y a un nombre entier de lunaison, qu'on appel cycle de Méton. [235]

  • La mosquée de Cordoue ouvre par dix-neuf portes sur la Cour des orangers.

  • L'escalier de Member, la chaire de l'iman, a dix-neuf marches. ⋅ Gautama Bouddha était âgé de 19 ans lorsqu'il quitta le palais de son père et partit à la recherche de la sagesse.

  • Selon Edgar Cayce, la naissance du Christ aurait eut lieu le dix-neuvième jour du mois de mars.

  • Avant l'arrivé du télescope, les astronomes européens avaient accepté la reconnaissance selon Ptolémée de 19 constellations seulement dans les cieux de l'hémisphère nord.

  • Il y a au Québec 19 diocèses.

  • Dans le Coran, sourate LXXIV verset 30, il est écrit : "Dix-neuf anges sont chargés d'y veiller." (c'est-à-dire de surveiller l'enfer). En utilisant un ordinateur, le Dr. Rashad Khalifa a investigué le mystère du nombre 19 dans le Coran. Et dans son livre "The Perpetual Miracle of Muhammad", il mentionne plusieurs combinaisons de lettres et de mots où le nombre 19 semble être la clé de leurs relations.

  • Les rites et symbolismes communs aux diverses cérémonies khmères identifient 19 esprits vitaux, ou Proloeung.

  • Le Jetavana est un monastère situé à Shrâvasti au Inde. Offert au bouddha historique par le riche marchand Anâthapindika, il devient le lieu de séjour favori du Bouddha qui y passa 19 saisons des pluies.

  • Anniversaire de mariage : noces de bronze.

Occurrences :

  • Le nombre 19 est employé 6 fois dans la Bible.

  • Le mot étoile est employé 19 fois dans le Nouveau Testament et le mot créature, 19 fois dans la Bible.

*

*

Anne Broise, autrice d'un article intitulé "Calendriers et fractions continues." (In : Images des Mathématiques, CNRS, 2010) vulgarise le lien entre 19 et le cycle lunaire :


Actuellement, le calendrier lunaire le plus connu est le calendrier musulman. Il comprend 12 mois de 30 et 29 jours. Le dernier mois de l’année a une durée variable de 29 ou 30 jours pour mieux s’adapter aux mouvements de la lune (c’est à cause du 29, 53 et non 29, 5). Dans un cycle de 30 ans, il y a 19 années communes (le dernier mois de l’année a 29 jours) et 11 années abondantes (le dernier mois de l’année a 30 jours). Tous les ans, les mois reculent par rapport aux saisons (de 10 ou 11 jours), le calendrier musulman ne suit pas du tout les saisons. La correspondance entre le calendrier musulman et le calendrier grégorien (celui utilisé tous les jours) se reproduit tous les 34 ans.

Les calendriers lunaires conviennent très bien aux peuples nomades et à ceux qui vivent de la mer. Ils posent des problèmes pour les cultivateurs car ils se décalent par rapport aux saisons.


Les calendriers luni-solaires : Certains peuples ont tenté d’ajuster leur calendrier lunaire à l’année solaire en rajoutant si nécessaire des mois supplémentaires. Méton (astronome grec du 5ème siècle avant Jésus-Christ) a remarqué que 19 années solaires correspondent à 235 mois lunaires. Comme 19 X 12 = 228, il faut donc rajouter 7 mois en 19 ans pour mettre en phase le calendrier lunaire avec l’année solaire.

Actuellement, les juifs utilisent un calendrier luni-solaire. Pendant longtemps, les hébreux rajoutaient (si nécessaire) un mois supplémentaire avant la fête de Pâque, Pessah, qui doit avoir lieu au printemps. Ils faisaient cela de façon empirique, ils regardaient si l’orge qui sert à la fête serait mûre pendant le mois de Nisan (celui de Pessah), sinon ils doublaient ce mois. En 359 après JC, le calendrier hébraïque est réformé en utilisant le cycle de Méton, de façon à ce que tous les juifs fêtent Pâque ensemble.

Les calendriers luni-solaires sont en fait très compliqués et ne sont pas bien adaptés aux peuples qui vivent essentiellement de l’agriculture, par exemple, les semis se font à des dates très précises. Il leur est plus facile de vivre avec un calendrier solaire.

*

*

Selon Drunvalo Melchizedek, auteur de L'Ancien Secret de la Fleur de Vie (Volume 1, Light Technology Publishing, 1999 ; Ariane Éditions, 2001) :


La Fleur de Vie est composée de dix-neuf cercles, qui sont eux-mêmes entourés de deux grands cercles concentriques. [...]

Et dans presque tous les coins du monde - sauf dans certaines parties de l'univers - on lui a donné le même noms, celui de la Fleur de Vie. Deux des principaux noms employés pourraient être traduits par « le langage du silence » et le « langage de la lumière ». C'est la source même de tout langage. C'est le langage primordial de l'univers, de la forme pure et la proportion. [...]

... en plein milieu de la Fleur de Vie se trouvent sept cercles interconnectés qui, si vous les retirez du dessin et traez un grand cercle autour d'eux, formeront une image qu'on appelle Graine de Vie.

*

*

Osé Âme Spirit publie le 19 juillet 2021 un article particulièrement fourni sur le symbolisme du 19 (mais qui ne cite pas ses sources... notamment Clément Artois sur Conscience et Eveil spirituel, article en date du 19 août 2019 et Philippe sur 01Numérologie, article en date du 16 août 2012... qui eux-mêmes ne les citent pas non plus ...) : Symbole du Rayonnement Lumineux ou Nombre Extraordinaire

Archétype : l’Humain Spirituel Abouti ou l’Être Solaire


L’Esprit (1) évolue jusqu’à l’Esprit Divin (9) pour atteindre le Tout (10), le retour à l’Unité (1)


« Je mets mon élan créateur (1) pour développer la spiritualité (9) sur l’humanité dans le but de

’achèvement total (10). » Sagesse Numérologique : Dans les anciens temps le nombre 19 était le « Nombre d’Abandon » (c’est la notion d’abandonner « le confort » pour le mieux, abandonner la tyrannie de l’ego). C’est un nombre premier naturel qui n’est divisible que par lui-même et le nombre 1. C’est un nombre vertueux qui apporte des bonnes nouvelles. Le nombre 19 est la vibration combinée du nombre 1 et du nombre 9. Le 1 est le symbole de l’Unité, le 9 est le symbole de l’Univers. Le 1 est le pouvoir de motivation, l’élan créateur, le 9 est la loi spirituelle universelle, l’éveil et l’inspiration. Le nombre 19 porte en lui la puissance de démarrage du 1 ainsi que celle du 9 qui est le signal de la fin d’un cycle permettant de mettre en place un nouveau départ. La vibration 19 (1+9=10) engendre la vibration du nombre 10, le nombre de l’achèvement, le Nombre Parfait d’après Pythagore. Le 19 est un signal puissant imminant, éloquent qui nous indique que notre objectif est sur le point d’être atteint. C’est l’énergie positive dans toute sa force qui nous aide à fermer une porte pour mieux ouvrir la prochaine en toute sérénité et confiance face à l’événement. C’est le rappel que nous sommes en train de vivre un processus d’achèvement, que nous devons persévérer, continuer d’accompagner le changement afin de nous diriger vers le « mieux », « le meilleur pour nous ». Cette énergie impulsée par la motivation du 1 nous indique que nous ne devons pas attendre de l’aide de l’extérieur et ne compter que sur nous-même, nous devons organiser avec sagesse (9) et détermination (1) notre progression, « notre voyage d’évolution personnelle » qui, par l’élan (1) de notre foi (9), va se réaliser dans le monde. Nous devons cultiver, mettre en pratique une attitude positive de satisfaction qui nous sera utile à vous et qui diffusera aussi sur les autres. Mots clés : Vitalité - Chaleur - Dynamisme - Autorité - Succès - Réussite - Protection - Célébrité - Renommée - Gloire - Solaire Energie positive - Partage - Bonheur - Joie - Chance - Harmonie - Réalisation de soi - Vérité - Croissance - Amour - Illumination - Croire en soi - Confiance en soi - Briller à l’intérieur et à l’extérieur - Mais c’est aussi : la froideur - l’égoïsme - l’indifférence voire la tyrannie.


Message des Anges : La vibration du 19 nous suggère d’être ou de devenir « une bonne personne » en nous mettant au service de l’humanité de toutes les manières possibles. Notre but personnel doit être plus élevé que ce que nous souhaitons : en aidant les autres nous pourrons accéder à « notre mission d’âme ». Le nombre 19 est le signe de l’achèvement et de la fin de quelque chose et que nous sommes prêts pour « une nouvelle tache » en cultivant un sentiment d’optimisme profond et vibrant car nous nous dirigeons vers le succès. Les anges nous indiquent de croire en soi et à notre objectif de vie. Nous sommes prêts, compétents et qualifiés pour poursuivre nos rêves en nous mettant dans une posture de joie, d’espoir et de réussite. Les anges nous disent que notre destinée nous appartient et qu’ils sont là pour nous guider judicieusement sur le chemin. Cette vibration se présente quand nous envisageons de prendre une nouvelle direction dans notre activité impliquant de servir l’humanité. Le 19 active les lois spirituelles, l’illumination et l’éveil spirituel. Nos anges vont nous accompagner dans le développement de la confiance en soi, dans la quête d’une vie plus heureuse, plus saine et plus épanouie. Le message est de diffuser amour et lumière sur l’humanité. Pour cela, le processus long et rigoureux arrive à son terme, la transformation est opérante et se clôture, nos guides nous invitent à rester positifs et patients face à la nouveauté (le neuf) qui va se présenter et s’installer.


Méditer avec le Nombre 19 : C’est comprendre le chemin et s’ouvrir avec « abandon » à la plénitude accomplie. C’est inaugurer la richesse, la compréhension de l’amour et son pouvoir d’union, de réunion, de réconciliation. C’est la nécessité d’accepter la dualité pour revenir au Divin, au principe du Tout, de la Totalité, la division et la dissonance ayant été vaincue.


Valeur numérique : D – I – X – N – E – U- F 4+9+ 24+ 14 +5 +21+6 = 83 = 8+3 = 11


Le résultat de la somme théosophique des lettres qui composent le mot dix-neuf est le Maître-Nombre 11, le nombre de la Révélation de l’Homme. [...]


Tarot : l’Arcane du Soleil [...] Expérience de l’Impermanence :

La seule chose qui soit permanent dans ce monde, c’est l’Impermanence. (Ajan Chah)


La vocation de l’énergie 19 est de percevoir la réalité telle qu’elle est, permettant ainsi l’éveil de la conscience, de réaliser sa mission d’âme et de réussir sa « transmutation » : l’or philosophale ou la pierre philosophale, la quête absolue de l’Être habité, inspiré et dévoué. C’est la vibration absolue de l’accomplissement et de la sagesse. L’Alchimiste (voir l’énergie 18, la phase lunaire) s’est éveillé, transformé. L’accouchement a été difficile car exigeant et rigoureux, il lui a été demandé d’abandonner beaucoup de ce qu’il croyait savoir. Le 19 mesure le début et la fin du cycle perpétuel de l’Être, la connaissance des grands principes qui régissent les lois de la vie et de l’Univers. Le 19 forme un Tout, la plénitude de l’accomplissement atteint.


Message : Le bonheur est le passage ouvrant la règle de l’impermanence. Rien n’est jamais définitif, il faut donc savourer ce moment avant d’entamer un nouveau cycle… Il nous invite à pénétrer dans la conscience de l’Unique, du Tout et nous laisser envahir par la lumière puissante, sécurisante et diffuse de l’Amour Universel.


La Vie est un flot, le Bonheur est d’accepter l’Impermanence. Tout arrive et disparaît. Tu dois accepter l’impermanence, le flot, le va et vient de la vie. Tu ne possèdes rien, tout appartient à l’Univers. Tu es juste l’emprunteur de quelques objets qui sont toujours à rendre le moment venu.

Par ailleurs, en croisant les chemins d’autres êtres, tu tisses des liens d’émotions. Mais ce sont justes des expériences positives ou négatives, tout aussi éphémères et illusoires que les possessions.


Nicoletta Savova « Code Lumière »

*

*

249 vues

Posts récents

Voir tout

Le Tore

Comments


bottom of page