top of page

Blog

  • Photo du rédacteurAnne

Le Tramète versicolore




Étymologie :


Étymol. et Hist. 1513 adj. (J. Lemaire de Belges, Illustrations, éd. J. Stecher, t. 2, p. 243 : plumes dorees et versicolores), attest. isolée ; repris dep. mil. xixe s. 1856 (Baudel., Hist. extr., p. 308). Empr. au lat.versicolor « qui a des couleurs changeantes » (de vertere « changer » et color « couleur »).


Lire également la définition de l'adjectif versicolore afin d'amorcer la réflexion symbolique.


Autres noms : Coriolus versicolor - Coriolus - Kawaratake - Polypore bigarré - Polypore versicolore - Queue-de-dinde - Tramète versicolore -




Mycologie :


Selon Pascal Ide, auteur d'un article intitulé "Pour une approche philosophique des champignons" (In : Revue des Questions Scientifiques, vol. 194, 2023, n°1-2, pp. 1-103) :


L’appétit des fungi s’étend aux matières les plus diverses et, apparemment, les plus indigestes : les matériaux radioactifs présents à Hiroshima (Tsing, 2017) ; les mégots de cigarette ; les polluants toxiques (Harms, Schlosser & Wick, 2011) ; des explosifs comme le TNT et le RDX3 ; etc. Par exemple, Saddam Hussein a utilisé le gaz VX lors de la guerre Iran-Irak, qui contient un composant très dangereux, le méthophosphonate de diméthyle (dit DMMP). Or, Paul Stamets, ce personnage excentrique, pionnier de la mycologie artisanale1 , qui a inspiré McCoy2 , a proposé au département américain de la Défense de dégrader le DMMP. Il envoya 28 espèces de fungi qui furent exposés à celui-ci à des concentrations de plus en plus importantes. Les chercheurs notèrent que, en six mois, deux d’entre eux, le polypore versicolore, et le Psilocybe azurescens (qui produit la psiobycine la plus puissante des espèces connues), apprirent à consommer ce produit hautement toxique comme sa source primaire d’alimentation (Stamets, 2018, 2e part.) ! Au fait, n’ont-ils pas survécu aux cinq extinctions biologiques de masse, voire, lors de la dernière (Crétacé-Tertiaire), n’ont-ils pas proliféré grâce aux destructions massives de forêts (Vajda & McLouglin, 2004) ?

 




Propriétés médicinales :


Dans Le Boletin (Vol. 60, N°1, Février 2013) écrit par Herman Lambert, Martin Trépanier Fortin, J. André, et al. on trouve un article concernant le Tramète versicolore :


Peut-on se soigner avec des champignons ? par Martin Trépanier


Tout comme les végétaux, les champignons sont de véritables usines à molécules, dont certaines peuvent présenter des effets bénéfiques sur la santé humaine. Au cours des prochains numéros du Boletin, nous vous présenterons une série d’articles portant sur les possibilités thérapeutiques de divers champignons.


Partie II : Le tramète versicolore (Trametes versicolor)

Le tramète versicolore est le genre de champignon qu’on retrouve à toutes nos excursions, mais qui ne suscite qu’un intérêt limité de la part des mycologues. Poussant en colonie dense et possédant un amalgame strié de couleurs variées de divers tons de brun, de gris, de jaune, de noir, il fera plutôt le plaisir des photographes. Le dessus du chapeau semble velouté, alors que les pores sont blanches et virent progressivement au jaune ocre. Il porte en anglais le nom de turkey-tail polypore, puisqu’il ressemble étrangement à la queue de ce volatil. Étant coriace, fibreux et mince, il n’est pas considéré comme comestible, mais il n’est pas toxique pour autant. Certains l’utilisent en poudre pour agrémenter les plats. Ce champignon est annuel, quoiqu’il arrive parfois que le même chapeau poursuive sa croissance pendant une ou deux années. Ceci explique le fait qu’on peut le retrouver en toute saison, été comme hiver. C’est un champignon saprophyte croissant sur pratiquement tous les types de bois mort, feuillus ou conifères, et parfois sur les blessures d’arbres vivants. Il est connu depuis 5000 ans en Asie pour ses propriétés médicinales. Il est présent dans toutes les zones boisées tempérées de l’Amérique du Nord, de l’Asie et l’Europe.

Effets médicinaux : Le tramète versicolore est l’un des champignons médicinaux les plus importants au niveau mondial. Comme la plupart des plantes et champignons médicinaux, c’est principalement en Chine et au Japon qu’il est utilisé. Sa principale action médicinale touche la stimulation du système immunitaire. Cet effet est dû à un fort contenu en polysaccharides liés à des protéines. Au Japon, un médicament appelée Krestin est couramment utilisé comme agent de lutte naturel contre le cancer et est même remboursé par le régime d’assurance santé. Les études démontrent qu’il aiderait à lutter contre les cancers de l’estomac, de l’œsophage, du sein, du poumon et du cancer colorectal. Il agirait contre le cancer en désactivant l’enzyme permettant aux cellules cancéreuses de se détacher et de former des métastases. Il inhibe l’agrégation des plaquettes et supprime l’attachement des cellules cancéreuses aux cellules endothéliales. Il inhibe également l’angiogenèse (formation de vaisseaux sanguins alimentant la tumeur) ce qui pourrait ralentir le développement de certaines cellules cancéreuses. La stimulation du système immunitaire qu’il procure pourrait diminuer l’effet immunosuppresseur des radiations et de la chimiothérapie, lors du traitement des cancers. Il possèderait également des effets antiviraux, anti-oxydantes et anti-inflammatoires. Tous ces effets sont bien documentés dans la littérature scientifique, principalement d’origine Japonaise.


Préparation et consommation : Le champignon peut être récolté à tout moment de l’année, mais il est préférable de le récolter en été ou à l’automne pour s’assurer de sa fraicheur. Jusqu’à 20 grammes infusé sous forme de thé peut être consommé trois fois par jour. Les principes actifs de ce champignon sont solubles dans l’eau. Des extraits concentrés se vendent sous forme de poudre en capsule. Une à trois capsules peuvent être consommées par jour. En Amérique, puisque ces produits sont vendus comme supplément alimentaire et non comme médicament, les compagnies n’ont pas à démontrer que leur produit possède une réelle efficacité ni de toxicité, aussi longtemps qu’ils ne clament pas qu’il peut prévenir ou guérir certaines maladies. Notez que des effets secondaires, comme l’assombrissement des ongles et une diminution des globules rouges ont été observés suite à l’ingestion d’extraits de ce champignon. Comme pour toute consommation de champignons, il est recommandé d’en consommer qu’une très petite quantité la première fois pour prévenir tout cas d’intolérance.

*

*

Marie Rampin, propose une synthèse des vertus thérapeutiques du Tramète versicolore dans Champignons "médicinaux" : de l'usage traditionnel aux compléments alimentaires. (Thèse d'exercice en Pharmacie, Université Toulouse lll - Paul Sabatier, 2017, pp. 50) :


*

*




Usages traditionnels :


Selon Charles Veuillot, auteur d'un article intitulé "Champignons récoltés dans l'excursion de Charbonnières." (In : Annales de la Société botanique de Lyon, tome 6, Compte-rendu des séances – 1877-1878. 1879. pp. 139-142) :


[...] on cite le Polypore bigarré (versicolor) comme vénéneux ou tout au moins suspect, mais nous ne voyons pas trop quel estomac peut se charger de la digestion de ce cryptogame.

 

A. Marchand, cité dans le diaporama de la SMD38 du 23 février 2015 :


Le galbe flabellé de ce coriole souligné par la beauté régulière du dessin, l'éclat sombre de son velours, ses couleurs chatoyantes mais discrètes, ont tenté modistes et orfèvres. Les élégantes d'une certaine époque, ont paré leurs coiffures de ce papillon des bois, et l'ont fait monter en broche.

*

*

Jean Despré dans son ouvrage intitulé L'Univers des champignons (Les Presses de l'Université de Montréal, 2012) signale également un usage moderne :


Le tramète versicolor (Trametes versicolor) dégrade le DDT.



Symbolisme :


Sur le site Art Stella, on découvre les élixirs de champignons :


Les élixirs de champignons sont nouveaux venus dans la gamme. Ils offrent une possibilité intéressante de combinaison avec les élixirs floraux. Les champignons sont des plantes sans chlorophylle [non, ils appartiennent au règne des Fungi, plus proche du règne animal que du règne végétal ! ] ce qui représente une particularité dans le monde végétal. Ils dépendent de substances organiques qu'ils puisent dans leur environnement. Les élixirs agissent sur le corps émotionnel. Ils amènent cette transformation sur le plan physique et permettent d'intégrer l'énergie au niveau cellulaire.


Polypore versicolore (Trametes versicolor) : L'élixir améliore la perception de nous-mêmes et nous aide ainsi dans des moments de grande crise et de changement. Renforce nos limites envers les énergies étrangères et notre protection des énergies « parasites ».

*

*

434 vues

Posts récents

Voir tout

Kommentare


bottom of page