top of page

Blog

  • Photo du rédacteurAnne

L'Agate




Étymologie :


Étymol. ET HIST. − xie s. acate, minér. « pierre dure, variété de quartz » (Marbodi liber lapidum... interpretatio gallica, 103 ds T.-L.) ; 1269-1285 agathes (Adenés le Rois, Bueves de Commarchis, éd. Scheler, ibid., 2285). Empr. au lat. achates « id. », gr. α ̓ χ α ́ τ η ς « id. » de Α χ α ́ τ η ς, nom d'un fleuve de Sicile de la région de Sélinonte (Achate) près duquel cette pierre fut trouvée, d'apr. Pline, Nat., 37, 139 ds TLL s.v., 387, 39 ; achates in magna fuit auctoritate nunc in nulla est, reperta primum in Sicilia juxta flumen ejusdem nominis ; cf. ive-ve s., Vib. Seq., Geogr., 145, 22 ds TLL s.v. Achates : Achates Siciliae qui pari nomine lapillos edit, unde gemmae fiunt ; lat. achates fém. ds Pline, masc., iiie s., ds Solin ; graphie ag-, peut-être par contamination du lat. médiév. agapis, masc. (lui-même corruption de achates d'apr. Mittellat. W. s.v. agapis) bien attesté aux xiie et xiiie s. au sens de « agate » et de « lapis lazuli ».


Afin d'amorcer la réflexion symbolique, vous pouvez également lire la définition du nom agate.

*

*




Minéralogie :


Elie-Charles Flamand, auteur de Les pierres magiques. (Éditions Le Courrier du Livre. París, 1981) décrit les agates :


L'AGATE : Le quartz présente encore une variété tout à fait distincte des précédentes : c'est l’agate et ses nombreuses sous-variétés. Jusqu'ici, les pierres que nous avons examinées étaient cristallisées et presque toujours anhydres. Il en est tout autrement pour les agates que nous allons décrire. Elles ne montrent aucun indice de cristallisation et renferment un peu d'eau combinée au quartz. Elles paraissent avoir la même origine que la silice disposée par les geysers à l'endroit où l'eau chaude retombe après avoir jailli à une très grande hauteur.

La disposition de l'agate dans l'intérieur de la terre est en général tout à fait différente de ce qui a lieu pour les autres pierres précieuses. L'agate se rencontre très rarement en filons : elle est presque toujours à l'état de concrétions. Les matières siliceuses se sont étendues sur les surfaces préexistantes et en ont suivi rigoureusement tous les contours si irréguliers qu'ils fussent. Parfois la matière constituante s'est déposée par feuilles minces. Souvent, on rencontre sur un côté des rognons une espèce d'entonnoir par lequel la matière siliceuse s'est introduite.

Quelquefois, la silice gélatineuse a été assez abondante pour donner naissance à des dépôts homogènes d'une certaine épaisseur ; la pierre est alors d'une couleur uniforme. Mais souvent aussi des dépôts très minces se sont successivement superposés et, dans ce cas, ils ne peuvent, on le comprend, être toujours les mêmes. D'autre part, s'étant moulés sur les cavités des corps qui leur servaient de support, il en est résulté des productions montrant des nuances très différentes et des dispositions extrêmement variables. Les couches successives sont tantôt planes et parallèles comme les feuillets d'un livre, tantôt plus ou moins irrégulières.

Si l'on pratique une section à travers une pierre de cette catégorie, on peut obtenir les effets les plus divers suivant la direction que l'on aura suivie. Il est évident, en outre, que si l'on considère seulement la couleur et les zones de ces pierres, on pourra établir entre elles de très grandes différences. Ce sont ces variations, en réalité extrêmement minimes au point de vue physique et au point de vue chimique, qui ont déterminé dans les temps anciens l'établissement d'un grand nombre d'espèces qui, pour la plupart, se sont conservées jusqu'à nous.

Les agates se divisent en deux groupes :

1) agates à une seule teinte,

2) agates à plusieurs teintes.

Dans les variétés du premier groupe, nous rencontrons d'abord la calcédoine qui est une pierre assez commune, toujours nébuleuse, d'un blanc mat ou blanc de lait et quelquefois bleuâtre. Dans ce dernier cas, elle prend le nom de saphirine. Les Anciens tiraient la calcédoine de l'Egypte et de la Syrie. Elle était l'objet d'un commerce assez considérable qui se faisait surtout à Carthage (1).

La chrysoprase est une calcédoine colorée par de l'oxyde de nickel. Sa couleur est généralement vert pomme mais peut varier du vert-de-gris foncé au vert le plus pâle.

La cornaline est translucide et sa pâte est très fine. Sa coloration rouge à rouge brun est due à l'oxyde de fer. Il en est de même pour la sardoine qui ne se distingue de la cornaline que par sa couleur brun clair à foncé.

Arrivons maintenant aux agates du deuxième groupe.

La plus célèbre est l'onyx. A l'origine, ce mot qui en grec signifie « ongle » avait été donné à des agates blanchâtres se rapprochant beaucoup de la couleur de l'ongle séparé de la chair. Mais plus tard, on a étendu et même détourné la signification de ce terme et aujourd'hui, il sert à désigner des agates montrant des veines rectilignes et parallèles dont les couleurs, généralement noir et blanc, sont très tranchées. L'onyx se prête à la fabrication des camées.

Le sardonyx montre une alternance de veines rouges et blanches.

Les mille variétés connues sous le nom de jaspes présentent des bandes de diverses teintes généralement rouges et vertes avec un fond brun.

Le jaspe sanguin appelé aussi héliotrope ou pierre de sang est d'un vert foncé ponctué de petites taches rouges.

L'agate arborisée se compose d'une matière translucide presque incolore parcourue de fines inclusions vertes, brunes ou noires, d'oxydes de fer, de manganèse ou de chlore, qui se ramifient en imitant des plantes.


Note : 1) Le vocabulaire des joailliers diffère ici de celui de la minéralogie moderne. Pour cette science, le mot calcédoine est un terme générique qui désigne toutes les variétés compactes de la silice quand elles sont uniformément colorées (c'est-à-dire les pierres du groupe que nous avons appelées : agates à une seule teinte). Elle réserve la désignation d'agate à celles qui présentent des bandes ou zones circulaires de couleurs variées (c'est-à-dire aux gemmes que nous comprenons dans notre second groupe : agates à plusieurs teintes).

*

*




Lithothérapie :

Judy Hall autrice de La Bible des Cristaux (volume 1, Guy Trédaniel Éditeur, 2011) présent le Quartz fumé :


Agate


Couleur : Clair ou blanc laiteux, gris, bleu, vert, rose, brun, souvent coloré artificiellement.

Aspect : Cireux et doux, d'habitude strié, parfois transparent avec de petites inclusions cristallines, tailles diverses. Souvent vendu en plaques artificiellement colorées sans d'autres propriétés thérapeutiques.

Disponibilité : Répandu.

Source : États-Unis, Inde, Maroc, République tchèque, Brésil, Afrique.


CARACTÉRISTIQUES. Pierre très stable, formée de microscopiques cristaux de quartz disposés en bandes. Pierres d'ancrage, les agates apportent un équilibre émotionnel, physique et intellectuel. Elles favorisent le centrage et la stabilisation de l'énergie physique.

L'agate a le pouvoir d'harmoniser le yin et le yang, les forces positive et négative qui maintiennent l'univers en place. Pierre apaisante et calmante, l'agate agit lentement, mais confère une grande force. Ses strates multiples mettent en évidence des informations cachées.

Sur le plan psychologique, l'agate favorise en douceur l'acceptation de soi, qui à son tour fortifiera la confiance en soi. Aide l'auto-analyse et la perception des circonstances occultées, attirant l'attention sur tout mal être interférant avec le bien-être.

Les agates étayent le fonctionnement mental, car elles améliorent la concentration, la sensibilité et les capacités analytiques permettant de trouver des solutions pratiques. L'amour de la vérité de l'agate incite à dire ce qu'on pense. Les agates claires stimulent les souvenirs.

Sur le plan émotionnel, ce cristal surmonte la négativité et l'amertume, guérit la colère intérieure, conférant ainsi l'amour et le courage de recommencer. Utile pour tout type de traumatisme émotionnel. Crée un sentiment de sécurité en dissipant la tension intérieure.

Sur le plan spirituel, l'agate élève la conscience et la connecte à la conscience collective et à l'appréhension de l'unité de la vie. Elle favorise la contemplation sereine et l'assimilation des expériences de la vie, débouchant sur la croissance spirituelle et la stabilité intérieure.


GUÉRISON. L'agate stabilise l'aura, éliminant et transformant les énergies négatives. Son effet purifiant est puissant sur le plan physique et sur le plan émotionnel. Placée sur le cœur, elle traite le malaise émotionnel qui empêche d'accepter l'amour. Placée sur l'abdomen ou prise sous forme d'élixir, l'agate stimule le processus digestif et soulage la gastrite. Soigne les yeux, l'estomac et l'utérus, purifie le système lymphatique et le pancréas, fortifie les vaisseaux sanguins et atténue les problèmes dermiques.


POSITION. À maintenir ou à placer selon les besoins.


COULEURS ET TYPES SPÉCIFIQUES. En plus de leurs caractéristiques génériques, les couleurs particulières ont des propriétés supplémentaires :

L'agate bleu-vert est en général du verre artificiel, dépourvu de propriétés thérapeutiques.

L'agate verte accroît la souplesse mentale et émotionnelle et améliore la prise de décision. Utile pour régler les disputes.

L'agate rose favorise l'amour entre parents et enfants. Pour un effet optimum, positionnez-la sur le cœur.

L'agate du Botswana est trouvée seulement dans ce pays ; cette pierre convient à tous ceux ayant un rapport avec le feu ou la fumée. Bénéfique pour les fumeurs et pour ceux qui veulent abandonner la cigarette. L'agate du Botswana cherche des solutions au lieu de s'attarder sur les problèmes. Elle aide à explorer un territoire inconnu, ainsi que la propre créativité de l'individu. Sur le plan mental, aide à voir l'image globale. Sur le plan émotionnel, relâche en douceur le refoulement. Présentant souvent des nodules, cette agate ressemble au cerveau aussi par sa couleur grise. Particulièrement utile pour l'assimilation de l'oxygène, pour le système circulatoire et la peau. Atténue la dépression. Sur le plan subtil, stimule le chakra couronne, faisant venir l'énergie dans le champ aurique.

*

*

Dans sa revue du 13/11/21, Cristal Forest fait le point sur différentes vertus des agates :


En lithothérapie, on reconnaît de nombreuses vertus à la pierre d’Agate. Pierre de l’équilibre et de l’harmonie, elle agit notamment sur l’environnement en apportant le calme et la paix. Dans certaines pratiques, l’Agate est utilisée pour retrouver des trésors cachés, des héritages enfouis. En Afrique, la pierre d’Agate porte aussi le nom de «pierre de pluie», utilisée pour attirer la pluie.

Dans notre quotidien, l’Agate apporte aussi de nombreux bienfaits, sur le plan physique et émotionnel.

Sur la santé physique l’Agate aide le corps à se régénérer et à calmer les peurs. C’est une pierre très appréciée dans le traitement du diabète, l’anorexie et l’hypoglycémie. L’Agate calme aussi les crises d’épilepsie. Elle agit sur les maux de gorge, les maux de tête, les douleurs de dos, les crampes et les courbatures. Les problèmes de digestion peuvent aussi être soulagés par l’Agate. Pour tout problème de santé, il suffit de placer la pierre d’Agate dans votre chambre pour une prompte guérison.

Sur la santé psychologique Pierre de l’harmonie et de l’équilibre, l’Agate apporte la paix et l’harmonie dans le yin et le yang. Elle permet d’améliorer la confiance en soi et aide à avoir une vision positive de la vie. Dans les moments difficiles, l’Agate apporte du courage. En lithothérapie, on lui reconnaît des vertus d’auto psychanalyse. Porter l’Agate développerait même des perceptions extra-sensorielles d’éléments dissimulés à celui qui la porte.

L’Agate est une pierre très appréciée pour sa capacité de révéler le meilleur de soi-même. Elle nous aide à dévoiler nos sentiments sans ambigüité et nous permet de façonner de beaux souvenirs dans notre mémoire. On voit plus clair avec l’Agate, le passé comme le présent voire même le futur. Cette pierre nous apporte la paix intérieure et nous permet de nous libérer des émotions lourdes comme la tristesse, la colère, la peur et les angoisses. On dit aussi que l’Agate stabilise l’aura.


AGATE du BOTSWANA : De façon générale, les agates sont des pierres apaisantes. Pour les pièces de taille moyenne et importante, elles sont à placer dans un environnement où l'ambiance pourrait être tendue. Quant à l'agate du Botswana, magnifique par ses dessins et colorations, elle peut nous aider à libérer quelques émotions enfouies, conscientes ou pas (chakra sacré). Par ce biais, par sa grande douceur, cette agate nous apporte du réconfort.


AGATE CYCLOPE : Comme toutes les agates, cette variété dite « cyclope », apaise son porteur. Elle est aussi appelée « œil de Shiva ». Elle est composée de diverses couches d’agates. Elle accroît l’ouverture du chakra 3e œil et les dons de clairvoyance. En cela, il s’agit d’une pierre de spiritualité. Elle dissipe la fatigue oculaire et aide dans le cas de problèmes liés à la rétine de l’œil. Elle serait également utile pour lutter contre les allergies cutanées.

AGATE DENDRITE (dendritique) : Pierre apaisante (chakra cœur) et d'accomplissement. Se sentir accompli au travers des différentes facettes de notre vie, aussi bien professionnelle que familiale. Ses inclusions de manganèse rappellent le règne végétal et la connexion à la Terre et nous guide à rester enraciné dans les moments où l'on a besoin de plus de stabilité pour passer au travers des conflits.


AGATE FEU : Pierre d'ancrage, de créativité et de protection contre les malédictions. Sur le 1er chakra pour une meilleure connexion à l'énergie terre (être plus présent dans le monde matériel et avoir plus d'énergie dans le corps). Sur le 2e chakra, développe la créativité et harmonise l'énergie sexuelle. Relaxante, apaisante, elle est idéale pour le système nerveux.


AGATE PEAU DE SERPENT : Elle reprend en partie les propriétés de l'agate feu ordinaire. Sur le chakra sacré (2e), elle agit sur différentes sphères, comme : Harmonise la zone sexuelle, tout en y apportant un équilibre sur les aspects masculin/féminin de la personne. Ce même chakra est lié aux émotions et elles pourront être également apaisées en y appliquant cette pierre. C’est aussi le centre de la créativité sous toutes ses formes et tout besoin de la développer peut se faire également avec l'agate feu-peau de serpent. Atténue les bouffées de chaleur. C’est aussi une bonne pierre d'ancrage à appliquer sur le chakra racine (1er), permettant ainsi une meilleure incarnation dans la matière, de vivre et être plus présent à chaque instant du quotidien. C’est donc une pierre idéale pour les rêveurs et les têtes en l'air et aussi pour ceux qui ont du mal à gérer l'aspect financier de leur existence.


AGATE FLEUR : Elle reprend en partie les propriétés de l'agate feu ordinaire. Sur le chakra sacré (2e), elle agit sur différentes sphères, comme : Harmonise la zone sexuelle, tout en y apportant un équilibre sur les aspects masculin/féminin de la personne. Ce même chakra est lié aux émotions et elles pourront être également apaisées en y appliquant cette pierre. C’est aussi le centre de la créativité sous toutes ses formes ettout besoin de la développer peut se faire également avec l'agate feu-peau de serpent. Atténue les bouffées de chaleur. C’est aussi une bonne pierre d'ancrage à appliquer sur le chakra racine (1er), permettant ainsi une meilleure incarnation dans la matière, de vivre et être plus présent à chaque instant du quotidien. C’est donc une pierre idéale pour les rêveurs et les têtes en l'air et aussi pour ceux qui ont du mal à gérer l'aspect financier de leur existence.


AGATE MOUSSE : Utile au chakra du coeur, car elle permet de se connecter à l'amour de la Terre mère. Pierre idéale pour les dépressifs, elle redonne de l'intérêt à la vie. Harmonise les fonctions utérines (chakra sacré). La résorption de verrues serait possible avec l'agate mousse (à appliquer sur la zone concernée).

*

*




Symbolisme :


Elie-Charles Flamand, auteur de Les pierres magiques. (Éditions Le Courrier du Livre. Paris, 1981) décrit deux agates :


L'AGATE : L'agate quelconque symbolise la prospérité et la longévité. Elle inspire le courage contre l'adversité, écarte les dangers de mort, apporte la joie, entretient les forces et la santé, donne un teint fleuri, facilite les contacts amicaux et favorise la sympathie.

Elle préserve de la peste, conforte le cœur, fortifie la vue rien qu'à la regarder et calme la soif lorsqu'on la met un moment dans la bouche.

Cette pierre rend dissert, donne la parole claire ; par conséquent, elle est favorable à tous ceux qui se servent de leur voix : les chanteurs et les orateurs. Elle passe aussi pour guérir les morsures de serpents et les piqûres de scorpions, soit en la mettant en contact avec l'endroit atteint, soit en buvant du vin auquel elle a été mêlée après qu'on l'ait réduite en poudre.

La médecine grecque traditionnelle pense qu'elle a un pouvoir absorbant qui la rend souveraine contre l'hydropisie.

Les Musulmans soignaient le délire et les troubles mentaux en faisant boire au malade de l'agate pulvérisée mêlée à du jus de pomme.


L'AGATE ARBORISEE : L'agate arborisée guérit les fièvres intermittentes et les empoisonnements. En Grèce et à Rome, elle était la pierre des jardiniers et des cultivateurs. Attachée au bras ou fixée à la charrue, elle assurait une abondante moisson.

[...]

A Orphée, aède mythique de la Thrace qui passait pour le créateur de la religion initiatique connue sous le nom d'orphisme, est attribué un ensemble de poèmes sur les vertus des pierres : le Péri Lithon, dont voici quelques extraits :


L'agate : « Buvez aussi avec un vin généreux la belle agate qui revêt différentes formes ; elle paraît tour à tour présenter diverses couleurs ; en la regardant de près, vous trouverez en elle la transparence vitrée du jaspe, la couleur sanglante de la sarde et tout le brillant de l'émeraude ; vous trouverez encore en elle la couleur luisante de l'argent et celle d'une pomme verte, mais la plus belle et la plus utile agate sera celle qui t'offrira la couleur d'un lion fauve. C'est pourquoi les Anciens l'ont appelée léontasère. Elle est piquée de petits points flamboyants, noirs, blancs et verts. Si quelqu'un a été piqué par le dard dangereux d'un scorpion, qu'il approche cette pierre de la blessure et aussitôt les douleurs seront calmées. Elle rendra agréable aux femmes un homme qu'elles n'aimaient pas avant. Par son aide, tes discours charmeront les mortels ; tu remporteras toutes choses, tu obtiendras tout ce que tu demandes et tu rentreras joyeux dans ta maison. Celui qui tiendra une agate dans sa main pourra guérir un malade et obtenir une cure assez merveilleuse pour le ramener à la vie. Mais mets-toi bien dans l'esprit que si Clotho a rompu le fil suprême, alors le dernier jour est venu, inévitable. »

[...]

D'après l'exégèse mystique, les correspondances des gemmes avec les milices célestes sont les suivantes :

L'Agate signifie les sièges vides où reviendront s'asseoir les égarés.

*

*

D'après Le Livre des superstitions, Mythes, légendes et croyances (Éditions Robert Laffont, 1995, 2019) proposé par Éloïse Mozzani,


Vénus, admirant la merveille

De cette agathe non pareille,

La montre à la troupe des dieux,

Qui de vertus et de grâce belles,

Outre ses beautés naturelles

La douèrent à qui mieux mieux

[...]

Je veux, dit le Facond Mercure,

Que le porteur qui prendra cure

De la tenir dedans son sein,

Ait la langue prompte et discrète,

L’œil bon, et trafique sans perte,

Suivant le fil de son destin...

Je veux, dit Bacchus le bon père,

Que dans la bouche elle modère

La soif ardente du fiévreux.

Pallas à celui qui la porte

Donne grâce et prudence accorte,

Vénus le souhait amoureux.


(Rémy Belleau, Amours et Nouveaux Échanges de pierres précieuses, 1576).


Roche siliceuse, variété de calcédoine, l'agate est un symbole de prospérité et de longévité. Elle promet à son possesseur le succès en tous domaines et une bonne santé, et renforce sa vitalité tout en le mettant à l'abri des accidents, des dangers et de l'adversité. Elle rend même gai et sympathique, donne un joli teint et, lorsqu'elle est portée à la main droite, rend vigoureux. Parce qu'elle favorise l'éloquence et éclaircit la voix, l'agate est vivement recommandée aux orateurs et aux chanteurs.

L'agate noire éloigne les querelles et favorise les amitiés ; dans les Vosges, elle empêche les incendies. Noire veinée de blanc, la pierre assure la victoire sur les ennemis tandis que, blanche veinée de noir, elle donne le courage, la puissance et l'euphorie. On prétend que l'agate veinée de rouge est imprégnée du sang des dieux, ce qui en fait une amulette très précieuse. L'agate aux multiples couleurs "aide à chasser les influences négatives au sein de la famille. et celle qui présente des ramifications, quelles que soient leurs couleurs, est le porte-bonheur idéal des artistes et des sportifs. Il faut savoir aussi que l'agate ressemblant "à la peau de la hyène" (Pline) sème la discorde dans la famille.

Selon un manuscrit du XIe siècle du British Museum, l'agate éloigne la foudre et le démon et "donne de la force par l'eau qu'elle touche et que l'on boit". Dans tout le bassin méditerranéen, l'agate est réputée pour agir contre le mauvais œil.

En Perse, l'agate unie rendait les athlètes invincibles et la pierre brûlée clamait les tempêtes. Dans l'Antiquité, l'agate protégeait tout particulièrement jardiniers et paysans. Une tradition grecque veut aussi que celle dont les veines dessinaient un arbre assurait une bonne moisson à qui l'attachait au bras ou la plaçait entre les cornes des bœufs de la charrue.

Au Moyen Âge, un tissu, imprégné de graisse de loup et contenant de l'agate pulvérisée, porté en guise de ceinture évitait d'être assailli par les "aiguillons de la chair" et garantissait donc la chasteté.

Boire l'eau dans laquelle ont trempé, pendant trois jours, neuf morceaux d'agate guérit de toutes maladies. Excellente pour le cœur, cette pierre est censée mettre à l'abri de la peste et guérir fièvres et empoisonnements. En cas de morsure de scorpion, de vipère ou de serpent, il faut, dit-on, l'appliquer sur la plaie ou boire une mixture composée de poudre d'agate et de vin. Grâce à ses propriétés absorbantes, l'agate peut remédier aux hémorragies et à l'hydropisie. Lorsqu'elle est de couleur foncée, ou taillée en triangle, la gemme, qui doit être portée autour du cou, soigne les troubles intestinaux. Enfin, regarder une agate, - celle provenant d'Inde étant la plus puissante - renforce la vue. mettre la pierre dans la bouche peut clamer la soif durant tout un été. On dit encore que l'eau dans laquelle a séjourné une agate verte est un remède contre la stérilité féminine.

En Italie, les nourrices suspendaient à leur cou des fragments d'agate, favorisant ainsi la sécrétion du lait.

Dans les pays arabes, on fait boire à celui qui souffre de délires ou de troubles mentaux de la poudre d'agate dans du jus de pomme. Avaler de la poudre d'agate délayée à de l'eau de source conjure les esprits maléfiques et les attaques démoniaques.

Pour savoir si une agate a des vertus magiques, il faut la jeter dans l'eau bouillante : si elle refroidit l'eau, on peut lui faire toute confiance.

Rêver que l'on reçoit un joyau serti d'une agate annonce une promotion honorifique. En Iran, rêver d'agate est signe de respect et de fortune.

*

*

Selon Valérie Gontero, autrice de « Un syncrétisme pagano-chrétien : la glose du Pectoral d’Aaron dans le Lapidaire chrétien », (in : Revue de l’histoire des religions [En ligne], 4 | 2006) :


Le lapidaire mixte est consacré aux douze gemmes les plus célèbres de La Bible : celles du Pectoral d’Aaron, reprises en partie par la Jérusalem Céleste. L’Exode décrit deux fois le gigantesque pendentif qui orne la poitrine du Grand Prêtre, élaboré selon les directives divines : « Ils le garnirent de quatre rangs de pierres précieuses : première rangée : une sardoine, une topaze, une émeraude ; deuxième rangée : un rubis, un saphir, un jaspe ; troisième rangée : une pierre d’ambre, une agate et une améthyste ; quatrième rangée : une chrysolite, un onyx et un béryl ; elles étaient serties d'or dans leurs montures (1). »

À la fin de la Bible, L’Apocalypse de saint Jean dépeint la Jérusalem céleste, dont les piliers sont taillés dans les mêmes gemmes, à quelques exceptions près : « Les soubassements du mur de la ville sont ornés de toutes sortes de pierres précieuses ; le premier est de jaspe ; le deuxième de saphir ; le troisième de calcédoine ; le quatrième d'émeraude ; le cinquième de sardonyx ; le sixième de sardoine ; le septième de chrysolithe ; le huitième de béryl, le neuvième de topaze ; le dixième de chrysoprase ; le onzième d’hyacinthe ; le douzième d'améthyste (XXI, 19-20). »

[...] Dans le lapidaire, l’exégèse s’effectue à plusieurs niveaux, de la partie au tout, du microcosme au macrocosme. Ainsi une senefiance est dévolue à chaque gemme, à chaque rangée (parfois même au rang de la gemme sur la rangée) et enfin à l’ensemble des douze pierres du Pectoral. Le texte considère les qualités physiques et la disposition des gemmes pour établir des correspondances avec les qualités morales et les expériences spirituelles des chrétiens, comme l’illustre le tableau suivant, récapitulant les données de la seconde partie du lapidaire.

​Gemme

​Rang sur le Pectoral d'Aaron et dans la Jérusalem céleste

Symbolique des nombres

Couleur

Symbolique religieuse et mystique

2e rangée

La force

Agate

8e/absent 3e rangée

3e temps du Baptême

Noire, veinée de blanc

Deux couleurs induisent deux significations : le noir représente la tristesse des pécheurs ; le blanc la vie au Paradis

[...] Le raisonnement analogique, qui sous-tend l’ensemble du texte, s’appuie systématiquement sur le nombre et sur la couleur, mais reprend aussi des propriétés décrites dans la partie païenne du lapidaire. L’analogie principale, aux ramifications variées, s’enrichit parfois d’analogies secondaires, qui étoffent et complexifient la glose.

L’analogie par le nombre, véritable mode de pensée au Moyen Âge, est la plus marquante dans le lapidaire. Les clercs accréditent l’exégèse biblique des nombres en se fondant notamment sur le verset suivant : « Mais vous réglez toutes choses avec mesure, avec nombre et avec poids » (Sagesse, XI, 21).

Dans son versant numérique, la glose s’attache au rang de la gemme, sur le pectoral d’Aaron (rang parmi les douze gemmes, rangée, place sur la rangée) et dans la Jérusalem céleste (rang parmi les piliers de gemmes). Pourquoi douze gemmes ? Le douze représente le syncrétisme du nombre matériel 4 et du nombre spirituel 3, et fait écho au 7, qui incarne la perfection. Les gemmes matérialisent les douze tribus d’Israël – comme il est dit dans L’Exode et rappelé dans le lapidaire (v. 601-608) – mais aussi les douze apôtres (v. 662-667).

Rang

Pectoral d'Aaron

​Apôtre

Tribu d'Israël

8

Agate

Judas

Dan

[...] Pour les autres pierres absentes de la Jérusalem céleste (l’ambre, l’agate, l’améthyste et l’onyx), le clerc n’apporte aucune justification. [...]

Pour chaque pierre, la glose s’appuie sur la symbolique des couleurs – prédilection pour le sens de la vue, qui fait écho au goût du Moyen Âge pour la lumière et les couleurs. Qu’elle soit monochrome ou polychrome, la gemme s’enrichit de multiples senefiances par le truchement des couleurs. Une seule couleur peut engendrer plusieurs gloses : ainsi la rougeur du sarde évoque à la fois la terre avec laquelle Dieu façonna Adam, nos péchés et le sang du vendredi saint (v. 711-736) ; les gemmes multicolores présentent le plus souvent une glose par couleur, à l’instar de l’agate noire et blanche :


Noire est, et i a une branches,

que nature i mist, qui sunt blanches ;

et cele petite noireur

senefïe la grant tristeur

qu’avoir devons por noz pechiez,

quar chacuns en est entechiez,

por ce devons estre en tristece.

Li blans senefïe hautece,

es livres selonc le devis,

es hauz arbres de Par(e)vis

qui portent les fruiz pardurables. (v. 1075-1085)

*

*

Véronique Dasen, dans un article intitulé "Sexe et sexualité des pierres dans l'Antiquité gréco-romaine." (In : Les savoirs magiques et leur transmission de l'Antiquité à la Renaissance. 2014. pp. 195-220) s'intéresse aux croyances des Anciens relatives aux minéraux :


Le sexe des pierres : L’identification du sexe des pierres repose principalement sur l’observation de leur couleur. Le principe est simple, comme l’expose Théophraste dans son Livre des pierres (IVe s. av. J.-C.) : une couleur intense, lumineuse, caractérise une pierre mâle, arren, des reflets doux, plutôt mats, une pierre femelle, thelus.

[...]

Sexualité et fécondité : La sexualité et la fécondité constituent l’un des principaux domaines d’action des pratiques magiques 60 où les minéraux occupent aussi une place importante. De nombreuses variétés de pierres servent d’aphrodisiaque ou augmentent la séduction, telle l’agate qui « suscite chez les hommes le désir des femmes et chez les femmes le désir des hommes si on se l’attache ». [...]

Ces pouvoirs sont associés à la croyance qui crédite les pierres d’une vie propre. Comme l’être humain, les pierres ont des penchants, des sympathies et des antipathies. Elles deviennent animées (empnous) quand on les frotte.

[...]

Grossesses minérales : Engendrées au sein de la terre, les pierres possèdent une force génératrice et exercent une influence sur la capacité reproductrice des humains ; on les utilise pour favoriser la fécondité, telle l’agate ou comme contraceptif ou abortif.

*

*

262 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page