top of page

Blog

  • Photo du rédacteurAnne

La Coiffe rose des fées




Autres noms : Rhodotus palmatus - Champignon rose palmé - Chapeau aux veines roses - Chapeau-pêche - Pêche ridée - Rhodote à filet - Rhodote en filet - Rhodotus en filet - Rhodote palmé - Rhodotus pêche - Rhodotus réticulé -  Rhodotus rose - Rhodotus veiné -




Mycologie :


Selon Robert Kühner, auteur d'un article intitulé "Les grandes lignes de la classification des Agaricales, Plutéales, Tricholomatales (suite)." (In : Bulletin mensuel de la Société linnéenne de Lyon, 49ᵉ année, n°4, avril 1980. pp. 225-272) :


[...] L'un des traits les plus remarquables du carpophore de palmatus est le fait que le chapeau est revêtu d'une épaisse cuticule gélatineuse ; il est curieux que cette particularité n'ait pas été signalée par Fries dans sa première description de subpalmatus, car il l'a clairement précisée à partir de Monogr.. Ce revêtement gélifié, dont l'épaisseur oscille autour de 400 à 700 /μm, se différencie de très bonne heure puisque, selon Doguet, il a déjà 300 jam d'épaisseur sur de très jeunes ébauches de carpophores dont le chapeau n'a pas encore 4 mm de large. Il est constitué d'hyphes filiformes, grêles, X 2.5-4.5 /μm, contrastant avec celles de la chair, aérifère par places, dont les hyphes emmêlées sont à base d'articles cylindriques beaucoup plus larges, x 8-15 μm.

R. Maire a bien remarqué que la gélification atteint aussi partiellement la trame des lames ; selon lui, celle-ci comprend un médiostrate assez mince, à éléments assez étroits, duquel divergent des hyphes gélifiées formant un hyménopode gélatineux, épais, surmonté d'un sous-hyménium mince, rameux, dense. D'après nos observations, les hyphes de la région gélifiée de la trame des lames ressemblent à celles de la région gélifiée du chapeau par le fait qu'elles sont, comme elles, filiformes, grêles X 3-3.5 /μm ; dans la base des lames s'observe un coin très marqué, formé d'hyphes plus grosses, et qui n'est qu'une pénétration de la chair piléique dans les lames ; cette pénétration diminue progressivement de largeur au fur et à mesure que l'on s'éloigne de la base des lames et s'oblitère complètement à quelque distance de celle-ci. La bilatéralité de la trame des lames, notée par Maire, est faible selon nous ; selon Singer si elle est distincte dans la jeunesse, elle l'est moins plus tard. [...]

*

*

Selon Gilles Corriol, Carole Hannoire et Elodie Hamdi, auteurs de "Réalisation de la liste rouge d’espèces menacées de champignons en Midi-Pyrénées selon la méthodologie UICN." (In : Conservatoire botanique national des Pyrénées et de Midi-Pyrénées, 2014) :


Rhodotus palmatus : Basidiomycète agaricoïde à pleurotoïde, décomposeur des gros bois morts de feuillu, particulièrement sur orme (Ulmus sp.).

[...]

Rhodotus palmatus est un champignon unique en son genre, taxonomiquement isolé et très remarquable tant macroscopiquement que microscopiquement, facile à détecter par sa couleur vive et impossible à confondre sur le terrain. Il s’agit d’une espèce saprotrophe lignicole, dont l’habitat de prédilection est constitué par de gros troncs morts d’ormes en état avancé de décomposition.

Compte tenu des données historiques disponibles, cette espèce a été répertoriée dans quatre départements de la région : le Tarn, le Tarn-et-Garonne, l’Ariège et la Haute-Garonne. Il n’a été vu récemment qu’à Bagnères-de-Luchon, les autres données datant toutes de plus d’un siècle. La graphiose de l’orme, ayant éliminé les gros ormes en particulier en plaine, est un facteur de menace non négligeable à prendre en compte, même si l’on peut trouver occasionnellement le Rhodotus sur d’autres feuillus.

*

*




Symbolisme :


On me raconte à l'oreille :


Les marbrures si particulières de ce champignon ainsi que sa douce couleur saumon en font une coiffe particulièrement prisée par les Fées des pêchers et celles des rosiers pour une occasion bien spécifique : les bals des débutantes où les jeunes fées doivent faire la preuve de leurs dons magiques. Outre la coiffe la plus extravagante possible creusée dans le champignon, elles doivent trouver une utilité à la fois pratique et esthétique aux gouttelettes dorées qui perlent du pied du rhodote en filet.

Toutes cherchent à surpasser la Fée Roselinette qui en l'an 208 de l'ère féérique 3 gagna haut la main le concours en confectionnant une coiffe à la fois grandiose et délicieusement élégante. Elle parfuma les gouttes d'or avec les molécules exquises de la rose de Damas et réussit à en faire de petits diffuseurs permanents.

Qui la détrônera ?

*

*

Selon Chap GPT, consulté le 23 février 2024 :


Voici quelques interprétations possibles du symbolisme du Rhodotus palmatus :


  1. Vie et renouveau : Comme beaucoup de champignons, le Rhodotus palmatus peut être associé à des notions de vie et de renouveau, car il joue un rôle crucial dans la décomposition de la matière organique et le recyclage des éléments nutritifs dans les écosystèmes forestiers.

  2. Beauté éphémère : Sa couleur rose vif et sa forme attrayante pourraient être interprétées comme un symbole de beauté éphémère, rappelant la fragilité de la vie et la nature changeante du monde.

  3. Connexion avec la nature : Comme tous les champignons, le Rhodotus palmatus est intimement lié à son environnement naturel. Il pourrait donc symboliser la connexion entre l'humanité et la nature, ainsi que l'importance de préserver les écosystèmes forestiers.

  4. Mystère et magie : Dans certaines cultures, les champignons sont associés à des notions de mystère et de magie en raison de leur croissance rapide et de leur capacité à apparaître soudainement dans des endroits imprévus. Le Rhodotus palmatus, avec sa couleur vive et sa forme étrange, pourrait incarner ces idées de mystère et de magie.

*

*

21 vues

Posts récents

Voir tout

Rose

Les Fées

Comentários


bottom of page