Blog

  • Anne

Le Pompile




Étymologie :

  • POMPILE, subst. masc.

Étymol. et Hist. 1. 1562 « poisson voisin du thon qui suit les navires » (Du Pinet, L'Histoire du Monde, t.1, p.348) ; 2. 1808 « genre d'insectes hyménoptères fouisseurs » (Boiste). Empr. au lat. pompilus « espèce de poisson de mer » (gr. π ο μ π ι ́ λ ο ς).


Lire également la définition du nom pompile afin d'amorcer la réflexion symbolique.




Zoologie :

pompiles
.pdf
Download PDF • 5.35MB

Afin de reconnaître les pompiles, voici les clés d'identification =>






Littérature :


Yves Paccalet, dans son magnifique "Journal de nature" intitulé L'Odeur du soleil dans l'herbe (Éditions Robert Laffont S. A., 1992) évoque ainsi le Pompile :

12 octobre

(La Bastide)


Sur le talus de sable, le petit hyménoptère rouge et noir a paralysé la puissance araignée ségestrie. C'est un pompile. Il n'atteint pas la moitié du poids de sa victime. Il l'a piquée dans un nœud des ganglions du ventre. Il veut la traîner dans son trou et lui pondre un œuf sur l'abdomen. Pendant des semaines, l'arachnide vivant, mais immobile, sera mangé de l'intérieur par la larve de l'insecte. Transfert de substance organique. Maternité monstrueuse.

Le pompile manipule sa proie avec une force surprenante. Il réussit à la hisser sur la falaise. Il la lâche, elle tombe. Il descend la chercher : elle lui échappe encore. Il recommence. Dix essais, dix échecs. Lorsque, enfin, l'obstacle est franchi, il s'aperçoit que le trou est trop petit. Tout est à refaire.

Voilà une heure que je contemple ce manège. Je perds patience. Les tâches les plus urgentes me réclament. Je ne suis pas un arthropode, moi. Je n'ai rien d'un robot biologique programmé par l'évolution. Je suis une créature intelligente.

Je m'appelle Sisyphe.

*

*


80 vues

Posts récents

Voir tout