Blog

  • Anne

Le Ganoderme lobé




Étymologie :

De Gano qui veut dire "brillant", Derma - "peau" et lobatum, "lobé".


Autres noms : Ganoderma lobatum ; Polypore lobé.

*

*

=> identification ?




Symbolisme :


Daniel Thoen, dans un article intitulé "Légendes, Magie et Croyances liées aux polypores" (paru le 3 novembre 2017 sur le blog http://enfantdesarbres.canalblog.com/) rapporte ce curieux culte :


Le cas très curieux d'une église dédiée au culte d'un polypore dans l'Etat de Puebla au Mexique a été révélé en 1975 par GUZMAN, WASSON et HERRERA. L'église s'appelle « Nuestro Senor del Honguito » en espagnol, ou encore « El Senor de la Salud » . Honguito veut dire « petit champignon » en espagnol, et n'est pas dépourvu d'une connotation de sympathie. L'église est située dans la région de Chignhuapan et la partie principale du culte est consacrée à un champignon. L'église elle-même a été construite spécialement pour ce culte. Le champignon est un polypore lignicole, dépourvu de tout pouvoir hallucinogène ; il a été récolté au siècle dernier dans la forêt proche de Chignhuapan et a été déterminé par les auteurs comme étant Ganoderma lobatum (Schw.) Atk.. La partie inférieure du carpophore est gravée et représente le Christ, le soleil et la lune et le nombre 80. D'après les auteurs, la signification exacte de l'adoration d'un champignon dans l'église « Nuestro Senor del Honguito » nécessite une étude ethnomycologique plus approfondie de la région, où par ailleurs les champignons comestibles sont récoltés et vendus sur les marchés. Signalons enfin, pour les collectionneurs mycophiles, qu'une carte postale représentant le Ganoderma lobatum avec ses gravures est en vente à la porte de l'église !

*

*

On peut en découvrir davantage sur le site Le magasin général du champignon :


En 1880, au Mexique, le clergé peinait encore à détourner les Indiens du culte ancestral des champignons. À proximité d’Ixtlahuaca, un village de la Sierra Norte de Puebla, l'un d'entre eux, Dolores Rojas, trouva sur son chemin un ganoderme (Ganoderma lobatum), semblable au polypore des artistes mais à peine de la taille d’une rondelle de hockey. Sur sa face minuscule étaient gravés un Christ en croix, un crâne à ses pieds, un soleil et une demi-lune de chaque côté et des étoiles. Il a cru au miracle et, pendant des années, la famille a fait circuler l’amulette pour guérir les malades de toute la région. Un sanctuaire lui a bientôt été consacré à côté de la résidence des Rojas.

En 1941, le curé Ismael Garcia Gonzalez a permis la construction d’une église, Nuestro Señor del Honguito, où le champignon continua d'être vénéré. Après sa mort en 1958, son successeur, Ildefonso Illescas, a placé l'amulette dans un boîtier au centre d’une imposante croix métallique édifiée à cette fin dans l'église. Les fidèles ont alors pris l’habitude de faire un détour et d’y allumer un lampion avant de revenir faire leur entrée par la porte principale de l’église. À la demande des autorités ecclésiastiques, celle-ci a été rebaptisée El Señor de la Salud, puis Nuestra Señora del Sagrado Corazon de Jesus.

Aujourd’hui, la dévotion s’est estompée au profit de la récupération touristique.

*

*