top of page

Blog

  • Photo du rédacteurAnne

Le Carabe




Étymologie :


  • CARABE, subst. masc.

Étymol. et Hist. 1668 « sorte de coléoptère » (A. de Graindorge, Lettres à Huet d'apr. L. Tolmer ds Fr. mod., t. 14, p. 290). Empr. au lat. carabus « sorte de crabe » (dep. Pline ds TLL s.v., 427, 64 ; du gr. κ α ́ ρ α β ο ς « id. ») qui prit en lat. sc. le sens de « coléoptère » (cf. 1735, Linné, Syst. Nat. d'apr. Agassiz, p. 29 ; v. FEW t. 2, 1, s.v. carabus).


Lire également la définition du nom carabe afin d'amorcer la réflexion symbolique.


Autres noms : Carabus ; Bête à bon Dieu ; Chariot du Diable ; Cheval d'Or ; Cheval du bon Dieu ; Clou doré ; Couturière ; Jardinière ; Sargent ;


N.B. Les altérations par glissement du signifiant ou du signifié ne sont pas rares et peuvent entraîner des interprétations erronées. Ainsi, la dénomination de "couturière" donnée par certains au carabe doré (Carabus auratus) - également appelé "jardinière" pour indiquer qu'il fréquente les jardins - est une déformation de "courtilière" (Brehm 1884 : 104), nom (du vieux français "courtil" = "jardin") devenu opaque avec le temps.


E. Motte-Florac,"Les insectes dans la médecine populaire et les présages en France et en Europe." E. Motte-Florac et JMC Thomas (éds.), Les "insectes" dans la tradition orale. The" insects" in oral literature and traditions (2003) : 407-432.

*

*




Croyances populaires :


Selon Galina Kabakova, autrice de "Les représentations des odeurs dans la culture populaire slave." (In : Cahiers slaves, n°1, 1997. Aspect de la vie traditionnelle en Russie et alentour. pp. 205-216) :


Les caractéristiques olfactives participent des taxinomies aussi bien végétales que zoologiques. Vonjučij, vori'kij (fétide) font partie de plusieurs noms de plantes [...]. En ce qui concerne la faune, le putois reçoit dans un dialecte le nom de vonjuga, en russe littéraire vonjиска, ce dernier mot peut rapporter au carabe (vallée du Don), ou à un scarabée défini (Issyk-Kul).




Symbolisme :


Dans Le Livre des superstitions, Mythes, croyances et légendes (Éditions Robert Laffont, 1995 et 2019), Éloïse Mozzani nous propose la notice suivante :


Jardinière : Ce coléoptère, appelé aussi carabe doré, est très utile car il dévore larves d'insecte, limaces, escargots, d'où ses surnoms de « bête à bon Dieu » ou de « cheval du bon Dieu ». Tuer une jardinière fait pleuvoir (Gironde, Jura, Belgique), tandis que dans d'autres régions, l'écraser, même involontairement, signifie que l'on va perdre quelque chose ou qu'un malheur va survenir avant a fin de la journée (Alsace, Eure-et-Loir). En Champagne, l'enfant qui en a blessé une ou l'a tuée par inadvertance, est tout dépité, car on lui répète : « Si tu fais du mal à ses cheveux, le bon Dieu te punira ». On dit aussi que « si vous tuez un carabe doré, il viendra dans la nuit vous sucer le sang ».

*

*

122 vues

Posts récents

Voir tout

Le Hanneton

Comments


bottom of page