Blog

  • Anne

La Sole




Étymologie :

  • SOLE, subst. fém.

Étymol. et Hist. xiiie s. (Bataille de Karesme et de Charnage, éd. Gr. Lozinski, 290). Du lat. pop. *sola, réfection du lat. d'époque impériale solea, v. sole1− ce poisson étant ainsi appelé à cause de sa forme plate −, par l'intermédiaire de l'a. prov. sola (xiiie-xive s. [ms.], Merv. Irl. ds Levy Prov. t. 7) ; cf. aussi l'esp. suela. Le lat. solea subsiste dans l'ital. soglia et le port. solha.


Lire également la définition du nom sole afin d'amorcer la réflexion symbolique.




Symbolisme :


Selon le blog Comprendre les symboles (qui ne cite malheureusement pas ses sources, c'est un comble en matière piscicole !) :


La Sole est "poisson de mer associé aux festins à la vitalité, au renouveau , à la simplicité. Ce poisson est un des plus appréciés dans les restaurants car facile à cuisiner."




Symbolisme alimentaire :


Pour Christiane Beerlandt, auteure de La Symbolique des aliments, la corne d'abondance (Éditions Beerlandt Publications, 2005, 2014), nos choix alimentaires reflètent notre état psychique :


La Sole se fait toute petite. Elle disparaît quasiment et personne ne sait où elle est allée... On dirait qu'elle s'est retirée. Elle symbolise en effet le "retrait". la Sole elle-même se turne vers l'intérieur. On ne la voit pas. Elle lâche prise avec beaucoup de choses, sinon avec la totalité. Elle cherche à établir un contact très intime et profond avec elle-même. Elle se suffit à elle-même. "Non-non !" dit ce poisson, "je ne suis pas disponible pour répondre aux commentaires !" Obstiné, fermé, il va son chemin. "Revenez une autre fois !" La Sole ne nous laisse pas la moindre chance de frapper à sa porte, de pénétrer dans sa demeure. Elle vit entièrement cloîtrée chez elle. elle coupe, au fond, tout contact avec le monde extérieur et ne "voit" plus rien. Elle EST, sans plus, mais sans y donner d'autre "contenu".

La petite Sole s'absorbe de plus en plus dans son propre être ; elle ne connaît rien d'autre qu'elle-même ; peut-être connaît-elle mieux encore "ce qu'elle n'est pas ". On l'entend parfois crier : "Au secours ! Qui suis-je ? J'ai peur ? Je ne sais même pas qui je suis !" Pourtant, elle ne s'accrochera à rien d'extérieur. Elle se retire, en ne se ressentant presque pas elle-même, se cherchant dans les eaux.

"Qui suis-je ? Où suis-je ? Où puis-je donc me trouver ?" Tout comme la Sole, cet être humain veut, en fait, savoir si effectivement il est, qui il est et ce qu'il vient faire, au fond, dans la vie. "Vous me voyez ? Vous me voyez là ? Car je ne sais trop si j'y suis, à vrai dire... !" La Sole dit : "Viens te lover au plus profond de toi. Ni les autres, ni le monde extérieur, ni es choses dont ut remplies ta vie ne te donneront la réponse. Pars à la recherche de ton Je essentiel et authentique, indépendamment de toute manifestation dirigée vers l'extérieur."

La personne qui a envie de Sole peut avoir bon cœur mais elle se cache dans quelqu'un ou quelque chose d'autre. Au fond de son cœur, elle désire, comme la Sole, "prendre le large en nageant en elle-même". Elle désire se tourner vers la pure et puissante simplicité de son JE, mais elle reste trop collée à la périphérie, la surface de son être, où elle se "remplit" en aspirant des choses inutiles qui n'ont au fond rien à voie avec sa véritable nature profonde. Peut-être veut-elle se constituer une Image ; peut-être veut-elle être quelqu'un d'autre, passer pour autre que ce qu'elle est en réalité, parce que, dans son essence, elle ne s'estime pas bonne... ; c'est comme la Petite Sole qui veut devenir un Turbot Géant ; peut-être veut-elle que les autres la perçoivent comme un grand Poisson d'apparat en bel habit, la poitrine constellée de maintes décorations, alors que, dans son cœur, elle n'est pas du tout ainsi. Elle veut être "Quelqu'un" ou se donner ainsi le sentiment d'exister : "Vous voyez bien que je SUIS, que j'ai de la valeur ?" mais le fait d'enjoliver sa façade ne lui permet pas de faire disparaître le sentiment de vide intérieur : elle devra désormais lâcher prise vis-à-vis de tout ce qui n'est pas authentique pour aller à la découverte de son Essence.

Celui qui éprouve une forte envie de Sole se perd dans des choses grandes et petites et se retire trop peu dans son propre champ concentré. Il s’identifie à ce qui ou à celui qui est extérieur à elle, à un certain style de vie, mais en cela il n'est pas vraiment lui-même. Il s'oblige peut-être à réaliser des performances, à atteindre des résultats, à suivre des cours, à décrocher des diplômes, etc. pour obtenir l'approbation du monde extérieur, parce qu'il méconnait et sous-estime son vrai Talent, celui qui lui est propre (le talent de simplement "Être" en tant que noyau de diamant). Il recherche une forme de manifestation spectaculaire dans le monde extérieur parce qu'il "méconnaît" la valeur de sa véritable nature intérieure ! Ce poisson attire l'attention de l’être humain sur la nécessité de se libérer d'une sorte de frustration : ce sentiment qu'il n'est pas bien tel qu'il est, qu'il doit bien se camoufler et s'approvisionner en choses qui ne lui appartiennent pas vraiment.

La Sole elle-même est petite mais vigoureuse, pure et valeureuse. Elle est fière de ce qu'elle ressent en elle comme petit, certes, mais inestimable. Elle ne trahira jamais son origine ; elle reste toujours telle qu'elle est, quand bien même elle devrait à cette fin chercher l'isolement plutôt que la communauté sociale.

Celui qui a envie de Sole peut se montrer vaniteux comme un petit coq en public, tout en nourrissant l'espoir secret de trouver un jour son puissant noyau vital. Pour ce faire, il devra d'abord lâcher prise vis-à-vis du faux et du factice d'antan afin de pouvoir se frayer une voie vers l'intérieur, vers la véritable valeur, vers sa pureté aristocratique. A quoi bon attacher de la valeur à mille perles de pacotille si l'on méconnaît ce diamant unique en son âme ? A quoi cela lui sert-il de faire étalage de trésors qu'il "croit" devoir posséder alors qu'ils n'ont rien en commun avec son Trésor véritable ? C'est là poursuivre des valeurs chimériques. En fait, cette personne qui a une forte envie de Sole a besoin de se libérer de tout ce dont elle a, à ce jour, "rempli" sa vie, jusqu'à atteindre un niveau "Proche de Zéro"... ; elle ne conserve que bien peu de ce qu'elle avait auparavant. Plus rien d'autre ne comme encore à ce seul noyau adamantin minuscule qui lui reste. En apparence, cette personne n'a rien, elle n'est rien, mais c'est précisément à partir de ce pur être, de ce dépouillement de tout ce qui ne provient pas de son noyau fondamental... que peut commencer sa vraie vie dans toute sa pure félicité. De cette coquille de noix sortira un arbre Superbe. La semence se laissera d'abord "dépérir" pour ensuite jeter les bases d'une sublime beauté.

Aussi une grande envie de Sole signifie-t-elle ceci : "N'aie pas peur de lâcher prise, trouve ton noyau pur. N'attends pas des autres, du monde extérieur, qu'ils confirment ta valeur, car ru chercherais alors à te parer de plumes de paon qui n'ont aucune raison d'être. Ceci n'est pas toi ! Lâche prise ! Abandonne-toi à ton Être essentiel ! La Sole symbolise la phase caractérisée par "l'audace d'aller jusqu'au Presque Zéro", par la percée jusqu'au Noyau pur et essentiel de toi-même ; la construction qui s'ensuit n'appartient plus aux sphères propres à ce poisson. Il s'agit de reconnaître en toit cette unique pointe de diamant... et de partir de là. De lâcher prise par rapport à tout ce qui n'en procède pas naturellement... C'est ainsi seulement que le faux arbre sera abattu et que le seul Véritable Arbre de Vie pourra s'élever en toi."

Celui qui est très attiré par la Sole suscite en fait chez les autres la réaction suivante : "Hep ! Où es-tu ? Pourquoi ne remontes-tu pas à la surface ? Ne viens-tu pas avec nous !"

Il veut qu'on le "remarque" davantage, qu'on le tire davantage vers la surface.

Cet être humain est encore à la recherche de son JE. Il barbote un peu en rond dans le vide et répond en fait : "Je ne suis rien, je suis si minuscule... Ne me voyez-vous pas ? Suis-je là, au fait, ou suis-je parti ?"

Il se remplit et s'excite par des choses qui se trouvent en dehors de lui, car lui-même a le sentiment de n'être rien... Il se ressent à vrai dire comme "absent". Il devra s’accueillir dans la vie, découvrir sa valeur essentielle, sans attendre qu'un autre le fasse pour lui. C'est à lui et à lui seul qu'il incombe de le faire.

*

*




Symbolisme onirique :


Selon le site Wikirêve,


La sole : Elle est un poisson qui s'accorde avec l'aisance, la facilité dans ses entreprises, les bénéfices et la richesse, mais comme son nom, à l'écoute, évoque le - SOL -, elle alerte également sur les possibilités de chute et de perte de prestige. C'est pourquoi elle n'est favorable que vivante et dans son milieu naturel ou même dans un filet de pêche ... tant qu'elle gigote encore. Période à venir faite de réussites et de joies.


En manger, sur un étal de poissonnerie, mortes : Elles préviennent de contraintes financières assez sévères.

*

*





Mythologie :


Selon une légende de la mythologie romaine, la sole était autrefois un poisson comme les autres, et il possédait un aiguillon venimeux. Un jour, le dieu Neptune lui marcha dessus, et le poisson lui piqua le pied.

Furieux, Neptune aplatit le poisson d'un coup de pied et lui arracha son aiguillon. Depuis, la sole et tous ses descendants sont des poissons tout plats, qui doivent ramper près du fond de la mer !



30 vues

Posts récents

Voir tout

Le Hareng