top of page

Blog

  • Photo du rédacteurAnne

La Pyrite




Étymologie :


  • PYRITE, subst. fém.

Étymol. et Hist. 1remoit. xiie s. pyrites (Lapidaires anglo-norm., éd. P. Studer et J. Evans, I, 909, p. 66) ; fin xiie-déb. xiiie s. pirite (ibid., IV, 1283, p. 197). Empr. au lat. pyrites (du gr. π υ ρ ι ́ τ η ς (λ ι ́ θ ο ς) « (pierre) de feu »). La pyrite doit son nom au fait qu'elle émet des étincelles lorsqu'elle est percutée et/ou au fait qu'elle jouit de la propriété de s'enflammer dans des circonstances particulières.


Lire également la définition du nom pyrite afin d'amorcer la réflexion symbolique.


Autres noms : Fer sulfuré - Hépatopyrite - Or des fous - Sidéropyrite - Tombazite - Xanthopyrite -

*

*




Usages traditionnels :


Selon Jacques COLLINA-GIRARD, auteur de "Feux, ethnologie, préhistoire et expérimentation." (In : Bulletin des Chercheurs de la Wallonie, 1997, vol. 36, pp. 41-50) :


Préhistoire du briquet : A l'époque préhistorique, avant le m6tal, on frappait le silex sur un morceau de pyrite ou de marcassite (sulfures naturels de fer de formule FeS2 cristallisant respectivement dans le système cubique et dans le système orthorhombique). Marcassite ou pyrite sont nécessaires puisque, contrairement à un a priori très général, le choc de deux silex ne produit qu'une étincelle froide et donc inefficace. C'est en tout cas l'opinion unanime de tous les expérimentateurs (Collin et al., 1991 ; Collina-Girard, 1993). Ceci contredit, pour l'instant, certains renseignements oraux rapportés par C. Perlds sur des essais effectués par des expérimentateurs polonais (Perlds, 1997). [... La marcassite] est un peu plus tendre que la pyrite dont l'éclat doré est plus franc, moins adapté à l'obtention du feu (nécessité d'une étude expérimentale systématique). [...]

L'homme chalcolithique, miraculeusement conservé avec son équipement dans un glacier des Alpes autrichiennes, portait un morceau de pyrite et un champignon (Egg,1997).


Physique du briquet : Tous les exp6rimentateurs ont noté que la marcassite (orthorhombique) moins dure que la pyrite (cubique) est bien préférable. Certains doutent même que la pyrite (au sens strict) soit utilisable ; de nouvelles exp6rimentations syst6matiques eront n6cessaires pour préciser ce point particulier. Il faut aussi noter que les archéologues confondent souvent les deux formes, d'ailleurs minéralogiquement très voisines, pyrite et marcassite.

*

*




Lithothérapie :


Judy Hall autrice de La Bible des Cristaux (volume 1, Guy Trédaniel Éditeur, 2011) présente la Pyrite :


Pyrite de Fer – Or des Fous


Couleur : Doré ou brunâtre.

Aspect : Métallique, parfois cubique, petit à moyen.

Disponibilité : Facile à trouver.

Source : Grande-Bretagne - Amérique du Nord - Chili - Pérou.


CARACTÉRISTIQUES. Excellent bouclier énergétique, qui écarte l'énergie négative et les polluants, y compris les maladies infectieuses, sur tous les plans. Portée autour du cou, protège les corps subtils et le corps physique, écartant le mal et le danger.

Pierre très positive, vainc l'inertie et le sentiment de médiocrité. Stimule la circulation des idées, permettant de puiser dans ses capacités et son potentiel. Un cristal de pyrite de fer placé sur le bureau charge en énergie la zone qui l'entoure. Utile lorsqu'on met en place les grandes lignes de stratégie commerciale. Enseigne comment voir au-delà des apparences et favorise la diplomatie.

Sur le plan psychologique, la pyrite de fer soulage l'anxiété et la frustration, donne un coup de pouce à la conscience de sa propre valeur et à sa confiance. Consolidant la confiance en soi et la virilité, convient aux hommes souffrant d'un complexe d'infériorité. Trop puissante pour les "machos", qui risquent de devenir agressifs. Aide Les femmes à surmonter les complexes de servitude et d'infériorité.

L'activité mentale est stimulée par la pyrite de fer, car celle-ci accroît l'apport de sang au cerveau. Améliore la mémoire et la capacité de se souvenir. La pyrite cubique élargit et structure les capacités mentales, équilibrant l'instinct avec l'intuition, la créativité avec l'analyse.

Sur le plan émotionnel, atténue la mélancolie et le désespoir intense. Physiquement, la pyrite de fer accroît l'énergie et surmonte la fatigue. Bloque les fuites énergétiques du corps physique et de l'aura. Augmente l'apport d'oxygène au sang et fortifie le système circulatoire. Représentant l'idéal de la santé et du bien-être parfaits, induit très rapidement la guérison, dévoilant la cause du mal-être. Particulièrement utile pour remonter aux sources du mal-être karmique et psychosomatique.


GUÉRISON. Traite les os et stimule la formation des cellules, repaire l'ADN endommagé, aligne les méridiens et apaise le sommeil perturbé par des troubles gastriques. Fortifie le trajet digestif, neutralise les toxines ingérées, bénéfique au système circulatoire, oxygène davantage le courant sanguin. Bénéfique pour les poumons, allégeant l'asthme et la bronchite.


POSITION. À placer sur la gorge dans un sachet ou sous l'oreiller.

 

Dans sa revue du 13/11/21, Cristal Forest fait le point sur différentes vertus de la Chalcopyrite :


CHALCOPYRITE (pyrite de cuivre) : Propriétés fongicides, en élixirs aseptiques sur zone concernée – Apaise crises cystite (plexus solaire) – Vivacité d’esprit et réflexes plus vifs. Facilite le travail intellectuel et la mémoire (3e œil) – Très spirituelle, favorise les relations avec les forces célestes (3e œil) – Peut être associée avec l’améthyste, l’azurite ou la tanzanite.

*

*




Croyances populaires :


Adolphe de Chesnel, auteur d'un Dictionnaire des superstitions, erreurs, préjugés, et traditions populaires... (J.-P. Migne Éditeur, 1856) propose la notice suivante :


PIERRE DE SANTÉ. On appelle ainsi, dans la Savoie et à Genève, une espèce de pyrite martiale, très dure, avec laquelle on fabrique particulièrement des bagues et des boucles. Sa couleur est d'un gris foncé, et l'on croit qu'elle est douée de la faculté de pâlir très visiblement, lorsque la santé de la personne qui la porto vient à s'altérer.




Symbolisme :


Dans Le Livre des superstitions, Mythes, croyances et légendes (Éditions Robert Laffont, 1995 et 2019), Éloïse Mozzani nous propose la notice suivante :


La pyrite, connue sous le nom également de marcassite, taillée en petits brillants, remplace souvent le diamant pour mettre en valeur une autre pierre précieuse.

La marcassite a un pouvoir calmant pour qui la porte et apaise toute excitation. toutefois, elle peut amener à une très grande tristesse : « C'est une sorte de boîte de Pandore, qui sous des apparences de charme et de beauté est ou peut être la source de beaucoup de calamités ».

Elle renforce la vue, a des propriétés astringentes et combat les fièvres. Les cristaux de pyrite, qui ont des effets bénéfiques pour les calculs rénaux, urinaires ou biliaires, peuvent soulager des douleurs bénignes d'origine inconnue : il faut alors faire neuf tours avec le cristal au-dessus de la partie à traiter, dans le sens des aiguilles d'une montre, dans le sens des aiguilles d'une montre, et en élargissant à chaque fois le cercle. Ce procédé améliore également les affections de peau (acné, eczéma, herpès).

Rêver de pyrites est signe d'intemporalité et indique « que les montres et calendriers ne sont pas pour vous ». Si l'apparition de ces pierres en songe revient souvent, c'est que votre mode de vie ne vous donne peut-être pas entièrement satisfaction.

*

*



100 vues

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page