top of page

Blog

  • Photo du rédacteurAnne

La Muscovite





Autres noms : Amphilogite - Antonite - Argent de chat - Argent des chats - Didymite - Mica argentin - Mica blanc - Oncosine - Verre de Moscou -


Variétés : Adamsite - Alurgite - Astrolite - Chacaltaïte - Damourite - Fuchsite (= gaebhardite = verdite) - Gieseckite - Gilbertite - Muscovite à baryum (barium muscovite) (= oellachérite = sandbergérite) - Muscovite à lithium (lithian muscovite) - Pinite (ou pinnite) - Séricite -




Lithothérapie :


Judy Hall autrice de La Bible des Cristaux (volume 1, Guy Trédaniel Éditeur, 2011) présente la Muscovite :


Muscovite

Couleur : Rose - Gris - Brun - Vert - Violet - Jaune - Rouge - Blanc.

Aspect : Mica perlé, en strates, toutes tailles.

Disponibilité : Facile à trouver.

Source : Suisse - Russie - Autriche - République tchèque - Brésil - Nouveau-Mexique - États-Unis.


CARACTÉRISTIQUES. La muscovite est la forme la plus commune de mica. Pierre mystique dotée de fortes attaches angéliques, stimule la conscience du moi supérieur. Utilisée pour interroger l'avenir, connecte aux domaines spirituels supérieurs. Stimule le chakra du cœur, facilite le voyage astral et active l'intuition et la vision psychique.

Permet de reconnaître les défauts de l'humanité, tout en stimulant l'amour inconditionnel et l'acceptation. Renvoie l'image tel un miroir et permet de reconnaître ses projections – les parties du moi non reconnues et tenues pour "extérieures". Aide à comprendre que ce qu'on n'aime pas chez autrui est en fait ce qu'on ne peut pas accepter chez soi-même. Facilite l'intégration et la transformation de ces caractéristiques.

Soulageant en douceur et en toute sécurité les tensions de la Terre, la muscovite permet de former un réseau autour des zones séismiques. Diminue aussi la tension du corps physique et aligne les corps subtils et les méridiens avec lui, l'équilibrant.

Sur le plan psychologique, la muscovite disperse l'insécurité, le doute de soi et la maladresse. Utile pour les dyspraxiques et ceux qui confondent la droite et la gauche. Élimine la colère et le stress nerveux, conférant souplesse à tous les plans de l'être. Permet de regarder avec joie l'avenir et le passé, pour évaluer les leçons apprises. En autorisant à se voir avec le regard d'autrui, la muscovite aide à changer l'image montrée au monde extérieur. Aide durant l'exploration des sentiments douloureux.

Sur le plan mental, la muscovite facilite la résolution des problèmes, stimule l'agilité d'esprit, aide l'expression claire des pensées et des sentiments. Physiquement parlant, améliore l'apparence extérieure, conférant éclat à la chevelure et au regard. Permet au corps d'atteindre un poids convenable.


GUÉRISON. Contrôle le taux de sucre sanguin, équilibre les sécrétions pancréatiques, allège la déshydratation et atténue la faim en cas de jeûne. Soigne les reins, apaise l'insomnie, les allergies et soigne toute affection suscitée par le mal-être ou la détresse.


POSITION. À porter avec soi, à tenir dans la main ou à passer sur la peau.


COULEURS SPÉCIFIQUES. En plus des caractéristiques génériques, les couleurs suivantes ont des propriétés supplémentaires :

La muscovite rose est la couleur la plus efficace pour établir un contact angélique.

La muscovite violette ouvre le chakra transpersonnel et facilite l'élévation de la conscience à une vibration très raffinée.

(Voir aussi Fuchsite [muscovite verte])

*

*




Utilisations traditionnelles :


Dominic Goury propose un article intitulé Les vases pseudo-ioniens des vallées de la Cèze et de la Tave (Gard)". (In : Sur les pas des Grecs en Occident. Hommage à André Nickels, Études Massaliètes, 1995, vol. 4, pp. 309-324) dans lequel il remarque la présence de mica blanc comme dégraissant (1) :


[...] Avant de dresser le catalogue des formes attestées dans la région de Bagnols-sur-Cèze, il est bon de rappeler rapidement les caractéristiques générales de cette production, qui, bien que facilement isolable, est encore mal connue.


2.1. Définition : Les vases pseudo-ioniens appartiennent avec les vases gris monochromes à l'importante série des céramiques dites "grecques d'Occident" produite dans le sud de la Gaule depuis le VIe siècle jusqu'au Ile siècle av. J.-C. Nous emploierons le terme pseudo-ionien pour désigner des vases de fabrication locale, tournés et peints, dont les formes et décors puisent une partie de leur inspiration de vases grecs.


2.2. Caractéristiques techniques : L'argile utilisée est toujours très épurée et totalement dépourvue d'éléments grossiers. Les dégraissants sont extrêmement petits et difficilement visibles à l'œil nu. Le mica blanc, présent en grande quantité, est parfois associé à un peu de mica doré, à du calcaire et plus rarement à de la calcite ou du quartz. La pâte est toujours de couleur claire. Elle est généralement jaunâtre (nombreuses nuances) mais peut être aussi beige, chamois clair, rosée ou orangée.


Note : 1) Pour comprendre l'importance des dégraissants dans la poterie, cf Ginette Aumassip, "Etude des dégraissants dans la céramique du néolithique de tradition capsienne". (Libyca, 1966, XIV, pp. 261-277) :


Les dégraissants sont définis par les auteurs classiques, Brongniart, Franchet, comme des substances non plastiques - "matières arides" écrivait Brongniart - qui, rompant l'homogénéité de la pâte, compensent les inconvénients de la plasticité de l'argile :

  • en diminuant la souplesse de celle-ci, ils augmentent sa tenue au modelage.

  • en assurant des voies de sortie tant à l'eau de constitution qu'à l'eau hygrométrique ou de façonnage, ils atténuent déformations et fentes de retrait lors du séchage puis de la cuisson.

  • en entravant la propagation des ondes de choc, ils rendent la poterie moins fragile.

Bien qu'à l'état naturel toute argile renferme pareils matériaux, leur introduction dans une pâte, et plus encore, l'uniformité de leur répartition représente un progrès technique considérable.

*

*

Selon Mary Cullen, autrice de Les couvertures en ardoises au Canada. (Environnement Canada, Service des Parcs, Lieux et sites historiques nationaux, 1990) :


Au cours de l'histoire, aucun matériau de couverture n'est arrivé à surpasser l'ardoise tant au plan de l'apparence que de la durabilité. Roche métamorphique caractérisée par un excellent clivage parallèle, l'ardoise contient des minéraux très résistants à l'absorption d'eau, aux intempéries et à l'abrasion : le mica blanc et le quartz. Lorsqu'elle contient des composantes accessoires telles l'hématite et la chlorite, l'ardoise emprunte une variété de très belles couleurs. Mais comme l'indique cette étude, l'origine minérale de l'ardoise a limité son usage en tant que matériau de couverture. En effet, même avec les méthodes d'extraction les plus efficaces, la proportion d'ardoise utilisable n'a jamais représenté plus de 10 à 40 pour cent des matériaux extraits. Non seulement l'ardoise est chère à produire, mais elle est également lourde. Le poids de l'ardoise accroît les frais de transport et rend sa pose difficile comparativement aux matériaux usinés. C'est pour ces raisons que l'ardoise a cédé le pas devant ces matériaux au XXe siècle.

Les couvertures d'ardoises connurent un grand succès au Canada pendant la deuxième moitié du XIXe siècle. Ce succès fut favorisé par l'architecture en vogue à l'époque, par l'expansion urbaine et par le développement du chemin de fer. Ces progrès rentabilisèrent l'extraction du matériau. On continua à réaliser des toitures en ardoises entre 1900 et 1930, mais comme des produits moins chers envahissaient de plus en plus le marché, l'ardoise demeura alors accessible aux seuls clients fortunés.

*



*

10 vues

Posts récents

Voir tout

Les Anges

Comentários


bottom of page