Blog

  • Anne

La Filipendule




Étymologie :

  • FILIPENDULE, adj. et subst. fém.

Étymol. et Hist. xve s., subst., bot. (Le Grant herbier, n°196, Camus ds Gdf. Compl.). Empr. au lat. médiév. filipendula bot. (1250 ds Latham), composé du lat. class. filum « fil » et de l'adj. pendulus « qui pend », lat. pendere « pendre, être suspendu ».


Lire également la définition du nom Filipendule afin d'amorcer la réflexion symbolique.


Autres noms : Spiraea filipendula ; Filipendula vulgaris ; Barbe de chèvre ; Belle des prés ; Ceinture de Notre-Dame ; Filipendule commune ; Herbe aux abeilles ; Mai des dames ; Nollige ; Petit Mai ; Reinette ; Spirée de Théophraste ; Spirée filipendule ; Spirée pendule ; Terre-noix ;

*

*




Vertus médicinales :


Pierre-Joseph Buchoz, médecin de Monsieur et auteur de Etrennes du printemps, aux habitans de la campagne, et aux herboristes, ou pharmacie champêtre, végétale & indigène, à l'usage des pauvres & des habitans de la campagne (Lamy libraire, Paris, 1781) recense les vertus médicinales des plantes :


Racine de Filipendule. Les Auteurs attribuent à cette racine de grandes propriétés, surtout pour la dysenterie.




Symbolisme :


Emma Faucon, autrice d'un ouvrage intitulé Le langage des fleurs. (Théodore Lefèvre Éditeur, 1860) rapporte une équivalence du Calendrier de Flore :


Mai - Spirée filipendule.

Tire son nom de la déesse Maïa, surnom donné à Cybèle ou la Terre.

Le mois de mai apporte la joie dans chaque pays. Les Grecs modernes, le premier jour de ce mois, couronnent de fleurs leurs portes ainsi que celles des personnes qu'ils aiment. Les jeunes gens vont la nuit chanter devant les fenêtres de leurs belles, et quand l'une d'elles parait, l’amoureux lui offre un bouquet de boutons de rose et de renoncules, signifiant : Ranimez mon espoir.

La jeunesse de Rome se rend auprès de la fontaine Égérie et demande à cette nymphe de protéger ses amours .

En Angleterre on danse et l'on se réjouit.

Dans les villages d'Espagne, la veille du premier mai, on convoque toutes les jeunes filles afin qu'elles désignent celle d'entre elles qui sera nommée Maïa ou reine de la fête. Aussitôt que le choix est fait, on ramène la reine chez elle.

Dès l'aurore tout le village, musique en tête , vient chercher la Maïa qui , habillée de blanc et couronnée de fleurs, est menée à l'église. Après la cérémonie religieuse, elle est promenée dans les rues, puis, revenue dans sa maison, elle s'assoit sur un trône de verdure, ses compagnes forment un cercle autour d'elle et son amie intime lui présente une corbeille de fleurs.

Aussitôt chaque garçon qui désire être agréé par la Maïa s'avance et lui offre un bouquet emblématique. Elle le prend , et lentement le laisse tomber jusqu'à ce qu'elle fasse connaître son choix en donnant à l'un d'eux une petite marguerite double qui signifie : Je partage vos sentiments. Le préféré l'échange contre un bouquet de liserons qui veut dire : Ma fidélité ne se démentira jamais.

La fête se termine par un bal. Ordinairement la Maïa épouse dans l'année celui qu'elle a choisi pour son roi.

Au printemps de la vie arrivent les beaux jours,

Le doux soleil de mai, les fleurs et les amours.

*

*

Pour Scott Cunningham, auteur de L'Encyclopédie des herbes magiques (1ère édition, 1985 ; adaptation de l'américain par Michel Echelberger, Éditions Sand, 1987), la Filipendule (Spiraea filipendula) a les caractéristiques suivantes :


Genre : Masculin

Planète : Jupiter

Élément : Air

Pouvoirs : Amour-passion ; Divination


Utilisation rituelle : La « Ceinture de Notre-Dame » mise extérieurement sur la fenêtre d'une fille indique qu'elle ferait bien, en effet, d'en porter une, car sa chasteté est bien compromise, et tout le pays le sait !


Utilisation magique : Les sorcières anglaises placent des bouquets de Filipendule sur leur autel lorsqu'elles préparent un charme d'amour.

Les sommités fleuries et les feuilles entrent dans les sachets de séduction. Toutefois, s'il y a trop de ces plantes dans une maison, le couple risque de se battre souvent (Vosges, région de Saint-Dié).

Sept Filipendules cueillies le matin de la Saint-Jean, et liées ensemble par un ruban que l'on a fait passer sept fois, la veille au soir, dans les fumées de sept feux différents donneront des renseignements concernant les voleurs. La personne lésée n'a qu'à poser ce bouquet à la surface d'un abreuvoir fréquenté de préférence par des chevaux ; si les Filipendules coulent au fond, le voleur est un homme; si elles flottent verticalement, les tiges vers le bas, c'est une femme; si elles flottent horizontalement, c'est un enfant ou un adolescent (Wallonie).

*

*

40 vues

Posts récents

Voir tout