top of page

Blog

  • Photo du rédacteurAnne

L'Aspérule odorante




Étymologie :


  • ASPÉRULE, subst. fém.

ÉTYMOL. ET HIST. − 1600 bot. aspertule (O. de Serres, Théâtre d'Agric., VI, 15 ds Hug. : Grateron, dit aussi Rieble et Aspertule, à cause que par son aspreté, elle s'attache aux habillemens de ceux qui l'approchent) ; 1752 asperule (Trév.). Dér. du lat. asper « rude, âpre » ; suff. -ule* (au xvie s., consonne t de transition d'après aspreté, aspérité).


Lire également la définition du nom aspérule afin d'amorcer la réflexion symbolique.


Autres noms : Asperula odorata - Galium odoratum (L.) Scop. - Aparinelle - Aspérinette - Belle-étoile - Faux Muguet - Gaillet odorant - Hépatique des bois - Hépatique étoilée - Herbe à la Vierge - Herbe aux étoiles - Lappe - Ménouett - Mère des forêts - Minute (parce qu'Il est impossible de garder la fleur : placée dans un bouquet, elle tombe au bout de quelques instants) - Mughette - Muguet des bois - Muguet des dames - Muguet des demoiselles - Muguet vert - Petit Muguet - Reine des bois - Sorcière des forêts - Thé suisse -

*

*




Botanique :


Dans La Vie érotique de mon potager (Éditions Terre Vivante, 2019), Xavier Mathias décrit ainsi l'Aspérule odorante :


L'Aspérule odorante : en plus tu sens bon la vanille !


Elle est ravissante cette petite Rubiacée, encore visible à l'état naturel dans quelques forêts de hêtres, presque timide malgré les bords de ses feuilles un peu rugueux qui lui ont valu son nom issu du latin asper : « dur, rugueux ». Discrète, elle est plutôt du genre à ne pas prendre de place, à se plaire dans les coins ombragés du potager, pour lesquels il y a , en général, bien peu de volontaires. généreuse, c'est juste au moment où elle fleurit que l'on pourra récolter ses feuilles riches en coumarine, cette substance au parfum de vanille réellement caractéristique.

 










*




Vertus médicinales :


Selon Alfred Chabert, auteur de Plantes médicinales et plantes comestibles de Savoie (1897, Réédition Curandera, 1986) :


Il est à remarquer que l'action diurétique si puissante du rhizôme de l'aspérule odorante que l'on trouve dans toutes nos forêts, et qui est si communément employée en Allemagne, n'est pas du tout connue dans nos pays.

[...]

Les teintures végétales ne pouvant supporter la concurrence des teintures chimiques dont le prix est bien moindre, les plantes tinctoriales ont cessé d'être cultivées, et on en récolte plus guère celles qui croissent dans nos vallées et sur nos montagnes. Je me souviens d'avoir vu dans mon enfance arracher, pour la teinture, l'épine-vinette et l'Asperula cynanchica ; aujourd'hui personne n'y songe. L'énumération que je fais des plantes tinctoriales spontanées en Savoie n'a donc qu'un intérêt historique. [...]

Teinture rouge : racine de l'Asperula cynanchica, [...].

*

*




Usages traditionnels :


Selon Alfred Chabert, auteur de Plantes médicinales et plantes comestibles de Savoie (1897, Réédition Curandera, 1986) :


Les teintures végétales ne pouvant supporter la concurrence des teintures chimiques dont le prix est bien moindre, les plantes tinctoriales ont cessé d'être cultivées, et on en récolte plus guère celles qui croissent dans nos vallées et sur nos montagnes. Je me souviens d'avoir vu dans mon enfance arracher, pour la teinture, l'épine-vinette et l'Asperula cynanchica ; aujourd'hui personne n'y songe. L'énumération que je fais des plantes tinctoriales spontanées en Savoie n'a donc qu'un intérêt historique.

Teinture rouge : racine de l'Asperula cynanchica, [...]

*

*




Traditions populaires :


Voici la prière des habitants d’Arlon au moment de faucher l’aspérule découverte sur le site du Patrimoine vivant de Wallonie :


« Seigneur, donnez-nous,

La santé pour toujours,

De l’amour de temps en temps,

Du travail, pas trop souvent,

Du Maitrank, tout le temps... »

 

Charly et Sabine Rey, dans un article intitulé "la Cueillette et la culture des plantes sauvages" (in Valesiana, 2012) précise que :


Si autrefois, en Valais, à la Saint-Jean (24 juin), on faisait des croix avec des plantes sacrées, comme le millepertuis, l’armoise vulgaire, le millefeuille et la reine des bois, cueillies à la rosée, bénites à l'église puis fixées au-dessus des portes des maisons et des écuries afin d’obtenir la protection divine, cette tradition similaire est Portail du patrimoine culturel immatériel encore pratiquée parfois en Vallée d’Aoste selon Henri Armand (2008).

*

*



Symbolisme :


Pour Scott Cunningham, auteur de L'Encyclopédie des herbes magiques (1ère édition, 1985 ; adaptation de l'américain par Michel Echelberger, Éditions Sand, 1987), les Aspérule odorante (Asperula odorata) a les caractéristiques suivantes :


Genre : Masculin

Planète : Mars

Élément : Feu

Pouvoirs : Victoire ; Protection ; Gains matériels.


Utilisation rituelle : Un bouquet d'Aspérules déposé sur le rebord de fenêtre d'une fille dit symboliquement qu'elle est jolie, très séduisante, mais vraiment trop coquette et que sa façon de jouer les inabordables risque de se retourner contre elle ; un garçon sérieux a très envie de s'intéresser à elle, mais pour cela il faudrait qu'elle perde ses grands airs, qu'elle retrousse un peu plus ses manches, qu'elle apprenne à se servir davantage du balai et de la brosse à récurer.


Utilisation magique : Le rhizome grêle, filandreux, de l'Aspérule a eu pendant longtemps, dans les pays de langue allemande, la réputation d aider les athlètes à gagner une compétition, les guerriers à remporter la victoire ; on le portait au poignet comme bracelet, ou bien on s'en faisait une ceinture. En Suisse allemande, au Tyrol, lors des affrontements sportifs entre villages, les lutteurs, les lanceurs de poids portaient ce bracelet-talisman autour de leur cheville droite. Dans les concours de buveurs de bière, on portait l'Aspérule en ceinture et on fixait plusieurs rhizomes à la suite les uns des autres afin que cette ceinture fasse deux fois le tour de la taille.

Verte, l'Aspérule « odorante » est parfaitement inodore ; son parfum spécifique ne se dégage que pendant la floraison, en mai, lorsque les sommités fleuries sont mises à sécher à l'ombre, dans un local aéré ; ces sommités aromatiques sont alors souveraines pour attirer l'argent, la prospérité. Dans la maison, suspendez-les la tête en bas. S'il vous arrive d'aller traiter vos affaires à l'auberge, mettez les sommités fleuries dans un sachet en cuir de bouc ou de bélier ; cet artifice permet de masquer la puissante odeur des Aspérules sèches, et les autres compères ne peuvent pas flairer le talisman que vous portez sous vos vêtements.

*

*

Selon le site Lune magique :


Portée sur soi, l’aspérule odorante est considérée dans la tradition comme étant une plante qui repousse de nombreux maux qu’ils soient de nature spirituel ou physique.

L’aspérule odorante est aussi réputée pour attirer l’argent et la réussite, on pourra l’utiliser dans les préparations d’encens dans un but rituel visant à favoriser la prospérité.

L’aspérule odorante est également le symbole de la victoire dans les épreuves que l’on rencontre. On l’utilisera en sachet à porté sur soi ou brûlée en fumigation si l’on doit faire face à une situation difficile où il faut mettre toutes les chances de son côté pour triompher.

 

Valérie Bouzon-Langlois, autrice de Paroles de plantes, Comment communiquer avec le règne végétal et rencontrer vos plantes totems ? (Editions Exergue, 2023) partage ses intuitions à propos de l'Aspérule odorante :


L'Aspérule odorante : La Vibration positive


Son histoire : « Au temps du Moyen Âge, j'étais présente partout, et le temps était venu pour la Terre d'évoluer dans la positivité et d'augmenter sa vibration en même temps. Mais la Terre et les hommes n'étaient pas prêts à cette transformation. Les hommes m'ont sauvagement arrachée de ma terre, j'ai disparu. Aujourd'hui, je suis revenue, mais je ne suis plus seule, je suis accompagnée d'autres plantes et des Êtres de la nature. Nous sommes prêts !  »


Son message :  « Je fais tourner la tête aux personnes trop terre à terre. Je les déstabilise. J'ai un effet psychotrope, dans leur mental uniquement.

Je viens de Sibérie, j'aime le froid. J'apaise les personnes trop "dans leur tête".

Je nettoie leurs pensées pour en donner des nouvelles plus claires et plus lumineuses.

J'ai un grand message pour le monde ! Je suis libre de tout instinct. Quand je viens dans le corps, je libère tout le passé, les émotions, les tensions. Je suis la positivité même. Je suis la grande créatrice du monde, l'énergie positive de tout. J'amène le positif dans le négatif, je transforme tout en bien. Je transforme la colère, la peur, la tristesse en positif. Je réalise les rêves les plus chers grâce à l'énergie positive.

Le monde a besoin de mon énergie pour survivre., il doit m'invoquer chaque jour !

Je transforme une situation négative en positive. Quand je guéris, je guéris le monde et pas une seule personne. Quand je transforme l'énergie en positivité, c'est pour le monde aussi. Je ne protège pas, je transforme ! 


L'aspérule odorante, pour qui et dans quel contexte ? L'Aspérule sera bénéfique aux personnes qui ont du mal à lâcher prise et qui ne savent pas calmer leur mental. Ce sont des personnes qui sont appelées « négatives ». Elles voient tout en noir, tout est sujet à l'anxiété et à la peur de vivre. Elle s'adresse également aux personnes qui ont peur du changement qu'elle va provoquer. Attention ! Sa vibration positive est si puissante qu'elle peut rendre fou.

La plante peut s'utiliser dans un contexte de ressassement mental qui tourne en rond. Vous vivez des situations qui vous rendent nerveux et vous avez tendance à tout dramatiser. Elle va mettre en lumière le côté positif des situations ou des événements de la vie et faire ainsi circuler l'énergie positive en vous. Vos pensées seront plus claires et plus fluides. Vous verrez la situation sous un autre angle.


Vertus et utilisations : Réguler la tension des personnes trop ou pas assez nerveuses (remet en mouvement les battements de cœur), aide à la circulation sanguine. Infuser la plante pendant dix minutes, une cuillère à soupe par tasse, boire deux ou trois tasses par jour.

Drainer et renforcer les reins. Infuser la plante pendant dix minutes, une cuillère à soupe par tasse, boire deux ou trois tasses par jour.

Drainer le cerveau pour les personnes coupées de leurs intuitions. Infuser la plante pendant dix minutes, une cuillère à soupe par tasse, boire deux ou trois tasses par jour. Mais elle serait trop drainante ou apaisante pour les personnes trop intuitives et connectées.

Disperser les pensées brouillées. Infuser la plante pendant dix minutes, une cuillère à soupe par tasse, boire deux ou trois tasses par jour. Utiliser un macérat huileux de la plante transformée en baume, appliquer sur le visage, la nuque et le cou. Et prendre quinze gouttes de teinture mère d'Aspérule odorante dans un verre d'eau main et soir, après les repas.


Où agit-elle sur le corps ? Les reins, le cerveau, le cœur, le foie.


Comment l'invoquer ? L'appeler et voir la transformation de nos pensées, de nos projets, de nos vies, de notre monde...


Comment la remercier ? L'invoquer pur le monde aussi souvent que nécessaire. Voir dans le chapitre 4 :

« Prière pour soi et le monde »


Mots-clés en relation avec l'Aspérule odorante : Changement - Positivité - Négativité - Nerveux - Ressassement. Autre vision - peur - Mental - Lâcher prise - Calme - Serein - Brouillard - Événements - Bénéfique - Monde - Nécessaire - Vibration - Situation - Autre point de vue - Puissante.

*

*




Symbolisme celte :


La Coupe de Mai.


Extrait de Wheel of the Year (Éditions Llewellyn, 1989) par Pauline Campanelli ©, traduction Lune


Le Bol de Mai est une autre tradition de la célébration du 1er Mai. Au début du mois de Mai, l’aspérule odorante est en fleur parmi les herbes du jardin, ses minuscules grappes de fleurs blanches surmontent le tapis de ses feuilles spiralées au parfum de foin, d’herbe coupée. L’aspérule odorante n’a pas d’autre utilisation que de parfumer le Vin de Mai. Elle ne guérit pas, ni ne conjure les sorts, elle n’envoûte pas non plus. Mais son parfum délicat, ses parfaites petites fleurs blanches et son habituelle floraison lors de la fête du premier mai, font d’elle une herbe sacrée pour la Dame, et pour cette raison seulement, elle mérite le respect et une bonne place dans un coin ombragée du jardin aux herbes.

Pour préparer un Bol de Mai, placez quelques tiges de fleurs d’aspérule odorante dans un bol à punch en verre et versez dessus une ou deux bouteilles de vin blanc et une tasse ou deux de vin de fraises. (Un verre à vin ou deux de liqueur de fraises si vous n’avez pas de vin de fraises.) Ajoutez du sucre pour le goût. Si vous en trouvez, ajoutez une poignée de fraises fraîches. Le Bol de Mai, avec son vin blanc, ses feuilles vertes et ses fraises rouges flottant dans un vin blanc clair comme du cristal, est un plaisir pour les yeux, et sa saveur particulière lorsqu’il est utilisé pour les rituels de Beltane, année après année, peut induire un subtil changement de conscience, tellement vital au rituel païen.

Tandis que vous remplissez vos coupes de vin, buvez en l’honneur des Dieux en disant quelque chose comme :

« A la gloire de Mai Pour notre Dame et notre Seigneur Parfaite union Et parfait amour Buvons ce Vin de Mai En l’honneur des Dieux ! »


Versez des libations de vin sur le sol, ou si votre rituel prend place à l’intérieur, versez les libations dans une tasse ou un bol qui sera répandue plus tard, à l’extérieur, en un lieu approprié.

*

*

Xavier Mathias, auteur de La Vie érotique de mon potager (Éditions Terre Vivante, 2019) donne la recette du fameux Vin de Mai :


Assez rare chez une plante aromatique, une fois séchée elle sera encore plus odorante, pouvant au passage parfumer draps ou vêtements si l'on en place quelques bouquets dans l'armoire. Mais surtout, la récolter au printemps permet de préparer ce vin au nom tellement prometteur : « le vin des amoureux ». Les plus sages la préféreront peut-être en tisane ou en sirop. Qui sait, peut-être auront-ils les mêmes vertus ? Toujours est-il que cette coumarine, riche en antioxydants, est réputée pour permettre de garder intactes, malgré les années, ses fonctions vitales, au nombre desquelles les fonctions sexuelles ne sont pas les dernières à être l'objet des préoccupations.

Vin des amoureux ou Vin de mai : Début mai, quand la floraison commence,, coupez les sommités fleuries avec les feuilles. Laissez macérer 50 grammes de votre cueillette avec 50 grammes de sucre dans 1 litre de vin blanc ou rouge, à votre convenance, pendant 15 jours. La macération va faire fermenter le mélange. filtrez, puis embouteillez dans des bouteilles de type bouteille à limonade Peu alcoolisée - certains ajoutent un peu d'eau-de-vie, mais est-ce bien nécessaire ? -, c'est une délicieuse boisson de printemps, apéritive dans tous les sens du terme... En Belgique, on appelle ce vin d'aspérule le « le Maitrank » ce qui veut dire « boisson de mai ». La recette, mise au point par des moines, daterait du IXe siècle...


« Seigneur, donnez nous,

La santé pour toujours,

De l'amour de temps en temps,

Du travail, pas trop souvent,

Du Maitrank, tout le temps... » (Chanson populaire belge)

*

*




Chansons :


Sur le site du Patrimoine vivant de Wallonie on peut découvrir cette chanson :


Chanson du Maitrank


Une aspérule dans du vin de Moselle

(Sur l’air d’Une jolie Fleur dans une peau de vache de G. Brassens ; parole de A. Ensch)


REFRAIN

Une aspérule dans du vin d'Moselle, C'est un nectar qui réchauffe le coeur, C'est notre Maitrank qui rend la vie belle Et nous procure le parfait bonheur.


1

Le plus gai de tous les apéritifs, Celui qui peut se boire à tous les âges, Il rend les gens plus communicatifs Et favorise même les jumelages.


2

En mai, au bois, vous cueillerez la belle, Dans le vin blanc, elle laisse son arôme: Porto, cognac, orange, cassis, cannelle, Quelques jours plus tard, bien frais, on consomme.


3

Au cinquième verre, le plus rébarbatif Se met à sentir la métamorphose, Le lymphatique devient explosif Et le grincheux voit des éléphants roses.


4

Point n'est besoin de vanter plus longtemps Les vertus de ce magique breuvage, Aux femmes, il épargne les outrages du temps, Aux hommes, il offre encore bien davantage.

*

*

280 vues

Posts récents

Voir tout

Le Gaillet

Comentários


bottom of page