Blog

  • Anne

La Vrillette





Étymologie :

  • VRILLETTE, subst. fém.

Étymol. et Hist. 1762 (E. Geoffroy, Hist. abrégée des insectes des environs de Paris, t. 1, p. 108). Dér. de vrille*, parce que ce coléoptère perfore le bois comme cet outil ; suff. -ette (-et*).


Lire également la définition du nom vrillette afin d'amorcer la réflexion symbolique.




Zoologie :


Lire la page d'André Lequet pour en apprendre davantage sur les vrillettes.

*




Littérature :

Dans le roman policier intitulé Dans les Bois éternels (Éditions Viviane Hamy, 2006), Fred Vargas fait revenir le commissaire Adamsberg à Paris après un intermède pyrénéen destiné à le remettre de ses aventures québécoises, avant de se rendre en Normandie où Francine est en danger :


"Elle avait passé des mis à obturer la cheminée, à boucher au ciment toutes les lézardes des murs, toutes les fentes sous les fenêtres et les portes, et surélevé son lit sur des briques. Elle préférait ne pas aérer que de laisser pénétrer quoi que ce soit dans cette pièce pendant son sommeil. Mais il n'y avait rien à faire pour éliminer les vrillettes qui, toute la nuit, s'enfonçaient dans le bois des vieilles poutres. Chaque soir, Francine regardait les petits trous au-dessus de son lit, craignant de voir apparaître la tête d'une vrillette. Elle ne savait pas du tout à quoi pouvait bien ressembler ces saletés de vrillettes : à un ver ? à un mille-pattes ? à un perce-oreilles ? et chaque matin, elle devait nettoyer d'une main dégoûtée la poussière de bois tombée sur sa couverture.

[...]

A une heure du matin, Francine examina les trous des vrillettes, vérifia grâce à des repères fixes qu'ils ne s'étaient pas trop étendus sur la poutre et éteignit sa lampe, espérant ne pas surprendre le halètement du hérisson au-dehors."

*

*