Blog

  • Anne

L'Avocatier



Étymologie :

  • AVOCATIER, subst. masc.

ÉTYMOL. ET HIST. − 1776 bot. « arbre de la famille des lauracées originaire des régions chaudes de l'Amérique » (Nicolson, Essai sur l'Hist. Nat. de St-Domingue, Paris, p. 151 d'apr. König, p. 20). Dér. d'avocat*; suff. -ier*.

  • AVOCAT, subst. masc.

ÉTYMOL. ET HIST. − 1684 bot. avocate « fruit de l'avocatier » (Rel. de la Jamaïque, p. 10 ds Thevenot, Rec. de divers voyages, Paris, 1684 ds König, p. 20 : Les fruits y sont Avocates, le Cashou, pommes et poires de diverses sortes) ; 1716 avocat « id. » (Frezier, Rel. du Voy. de la Mer du Sud etc., Paris, 1716, p. 155, ibid.). Empr. à l'esp. abogado, avocado « id. » (cf. Retana, Dicc. de Filipinismos, New York-Paris, 1921 ds DHE t. 1), transformation (étymol. pop.) par croisement avec abogado « avocat », de aguacate « fruit de l'avocatier » (d'où également le fr. aguacate attesté aux xvie-xviie s.), empr. au nahuatl (lang. des aztèques) auacatl « id. ». V. König, p. 20, Dauzat 68, Bl.-W.5, FEW t. 20, p. 57, Fried., s.v. aguacate.


Lire également les définitions de avocatier et avocat pour amorcer la réflexion symbolique.


Autres noms : Persea americana ; Arbre aux testicules

Avocat ; Faux artocarpe ; Poire d'Amérique ; Poire d'avocat ; Poire des crocodiles ; Poire granuleuse.

*

*

Selon le blog http://auxplaisirs.over-blog.com/ :


"Les Aztèques appelaient l'avocatier « arbre à testicules » et faisaient de ses fruits un élixir de longue vie aux pouvoirs revigorants. Le mot aguacate a été employé en français vers 1640 et il a été courant aux XVIIe et XVIIIe siècle. Cependant, ce dernier mot est lui aussi une altération du nahuátl auacatl dont l'origine était connue dès le XVIIIe siècle. Le fruit avocat est apparu sous la forme avocate en 1684. Il est classé alors parmi les poires et ses noms ont été aussi poire-avocat, poire d'avocat. Il s'agit d'abord d'une ressemblance de forme. Le nom français est une adaptation du nom espagnol abocado, avocado, lequel désigne d'abord un spécialiste judiciaire. Ce terme espagnol est une altération par étymologie populaire d'aguacate qui était le nom du fruit de l'avocatier. L'avocate devient l'avocat en 1716. Son nom provient du nahuatl « ahuacatl » qui signifie «testicule» en référence à sa forme. On retrouve le terme ahuacatl dans le mot composé ahuacamolli (guacamole), signifiant «mélange aux testicules»."

*

*




Botanique :

Fiche extraite du site Fruitrop.com sur les variétés d'avocat.

*




Bienfaits :


D'après le site http://www.bienfaits.fr/ :


"L’AVOCAT EST UN PUISSANT ANTIOXYDANT

L’avocat est un fruit en forme de poire avec une peau de couleur vert foncé ou noirâtre avec une gros grain. C’est un fruit appartenant au genre Persea de la famille des Lauraceae. Les avocats sont riches en vitamine E que l’on dit être une vitamine de beauté parce qu’elle est précieuse pour une peau saine et la prévention des rides. L’avocat fournit également une quantité importante de potassium et de grandes quantités de graisses mono-insaturées extrêmement saines. Il s’agit en particulier l’acide oléique et l’autre des éléments nutritifs d’avocat qui les contiennent font l’un des aliments antioxydants les plus puissants. La purée d’avocat est bon pour les invalides, les enfants malades et les personnes convalescentes.


VALEURS NUTRITIVES DE L’AVOCAT : PAR 100 GR.

* Vitamine A : 290 I.U * Thiamine : 290 mg. * Niacine : 1,1 mg. * Vitamine C : 16 mg. * Calcium : 10 mg. * Phosphore : 38 mg. * Lipides : 26,4 gr. (mono-insaturés) * Glucides : 5,1 g. * Protéines : 1,7 g. * Calories : 245


VITAMINES DE L’AVOCAT

Son taux de vitamine C est de l’ordre de 11 mg aux 100 g, ce qui le situe au-dessus de la plupart des fruits métropolitains.

– Sa provitamine A atteint 0,185 mg aux 100 g, une teneur intéressante comparable à celle des pêches ou des prunes

– Il renferme toutes les vitamines du groupe B, à des taux généralement 5 à 10 fois supérieurs à ceux de la plupart des fruits frais (voir tableau de composition)

– Il apporte une quantité appréciable de vitamine E (majoritairement sous forme d’alpha-tocophérol, très actif biologiquement, avec quelques fractions de gamma-tocophérols) : 1,85 mg aux 100 g, une valeur beaucoup plus élevée que celles observées habituellement dans les fruits frais (0,1 à 0,6 mg)


BIENFAITS DE L’AVOCAT SUR LA SANTÉ

  1. Lutte contre la malnutrition en raison de l’abondance de vitamines et de minéraux.

  2. Facilement pris par les patients atteints d’ulcère.

  3. Aide à lutter contre l’impuissance masculine en raison de sa richesse en nutriments.

  4. Bénéfique pour les femmes ménopausées

  5. Constipation

  6. Insomnie

  7. Nervosité"

*

*




Symbolisme :


Pour Scott Cunningham, auteur de L'Encyclopédie des herbes magiques (1ère édition, 1985 ; adaptation de l'américain par Michel Echelberger, Éditions Sand, 1987), la Poire d'avocat (Persea americana) a les caractéristiques suivantes :


La poire d'avocat est le fruit de l'avocatier (Persea americana) que les Aztèques appelaient Arbre aux testicules. Au XIX e siècle, on appelait le fruit Poire d'Amérique ; P. des crocodiles ; P. granuleuse ; Faux artocarpe.


Genre : Féminin

Planète : Vénus

Élément : Eau

Pouvoirs : Aphrodisiaque ; Longue vie ; Beauté.


Un mythe concernant l'avocat est originaire de Kaouaï, la plus septentrionale des îles Hawaï, qui y joue en l'occurrence le rôle de la terre entière. Il représente l'organisation cosmique comme si l'Univers, au-dessous de l'île, était une gigantesque poire d'Avocat, divisée en plusieurs compartiments. La surface de l'île serait la partie renflée de l'Avocat et communiquerait avec l'intérieur par deux ouvertures, l'une à l'est, l'autre à l'ouest, par où vont et viennent le Soleil et la Lune. Tout en bas, à la queue de la poire, se trouve Roé, le ver filiforme, racine de toute existence et de toute forme incarnée. L'intérieur de la poire, avaïki, correspond au « scheol » hébreu, à l’« hadès » grec : au-dessus du ver filiforme est le compartiment du souffle ; puis celui de la vie qui prend des formes de plus en plus élaborées. Enfin vient le réduit caché où vit une déesse, si à l'étroit dans sa cellule que ses genoux et son menton se touchent. Comme elle désirait ardemment avoir des enfants, elle se mordit un jour le flanc droit, et du morceau qui s'en détacha provint Vatea, moitié homme, moitié poisson. Il a un œil d'homme - c'est le Soleil - et un œil de poisson - la Lune. Premier-né de la déesse mère, il occupe le compartiment le plus élevé de l'Avocat, et ses deux yeux se promènent alternativement au-dessus et au-dessous de la terre


Utilisation magique :

Les Égyptiens vénéraient l'Avocat. A Héliopolis, l'arbre était dédié à Shou-Tafnouît. A Thèbes, on plantait des avocatiers dans les nécropoles. Sa poire charnue était un excellent viatique pour accompagner l'âme lorsque, quittant la tombe, elle montait dans la barque de Râ pour s'enrôler parmi l'équipage invisible.

Les Aztèques fabriquaient un élixir de longue vie en faisant macérer la pulpe avec diverses herbes et racines. Ils considéraient aussi la poire fraîche comme un stimulant sexuel de premier ordre.

De nombreuses recettes d'onguents destinés à retarder la vieillesse sont à base de chair d'Avocat.

Les Occidentaux qui font germer chez eux un noyau d'Avocat en le posant sur une carafe croient faire une amusante expérience botanique ; en réalité, ils réalisent inconsciemment un talisman porte-chance extrêmement répandu dans tous les pays tropicaux

*

*

A cause de sa peau rugueuse et vert foncé, l'avocat est surnommé aux États-Unis la "poire alligator".

Selon Le Livre des superstitions, Mythes, croyances et légendes (Éditions Robert Laffont S.A.S., 1995, 2019) proposé par Éloïse Mozzani :


Dans l'ancienne Égypte, l'avocat, vénéré, houait le rôle de guide des âmes dans le séjour des morts. C'est pourquoi on plantait des avocatiers dans les nécropoles de Thèbes.

Les Aztèques en faisaient un aphrodisiaque puissant, d'où le nom d' "arbre aux testicules" qu'ils donnèrent à la plante, et en composaient un élixir de longue vie. Ailleurs, la chair d'avocat rentre dans la composition de nombreux breuvages de jeunesse.

Selon Scott Cunnigham, "les Occidentaux qui font germer chez eux un noyau d'avocat en le posant sur une carafe croient faire une amusante expérience de botanique ; en réalité, ils réalisent inconsciemment un talisman porte-chance extrêmement répandu dans tous les pays tropicaux".

*

*




Symbolisme alimentaire :


Pour Christiane Beerlandt, auteure de La Symbolique des aliments, la corne d'abondance (Éditions Beerlandt Publications, 2005, 2014), nos choix alimentaires reflètent notre état psychique :


L'Avocat se meut dans une atmosphère d' "égalité" : jamais trop, jamais trop peu, pas trop vite ni trop lent ; il paraît un peu froid. Il compte sur sa propre Autorité puissante et ne se laisse dévier de cette autorité par personne. Il n'a pas peur d'autrui ; il ne plie pas, il n'est pas honteux devant les autres. Il est une autorité qui dira sans ambages, d'une façon plutôt sèche et objective, de quoi il s'agit. "laisse ça pour demain et ne te casse pas la tête à ce propos !", semble-t-il dire. Il ne comprend pas pourquoi les autres se frappent tant. "Ce qu'un autre en dira ? Cela n'a aucune importance ! Je fais ce qu'il faut faire et personne ne doit me presser."

Il est clair que les émotions ne l'étouffent pas. L'Avocat garde la tête froide et calcule les choses correctement. Il ne permet pas aux arguments émotionnels de jouer un rôle dans son fonctionnement. Il ne se surmènera pas, parce que c'est lui-même qui occupe la première place dans sa vie. l ne laisse intervenir aucun motif matérialiste. Il prend très bien soin de lui ; il ne mettra jamais au premier plan les facteurs secondaires. il ne se laisse pas le moins du monde mener par la cupidité, les désirs, la convoitise, les passions, etc.

Celui qui a une forte envie d'Avocat veut en fait être un peu plus comme ce fruit.

Il produit beaucoup d'énergies, parfois trop ; ses muqueuses produisent des glaires, de la salive, etc. ... dans des quantités plus grandes que celles qui sont nécessaires pour une action au moment même, dans l'instant présent ; c'est parce que cet humain se perd trop dans le monde extérieur, dans ses occupations. Il se laisse trop influencer par des choses secondaires. Il est déjà tendu d'avance (avec, dans des cas extrêmes, de la nervosité et du trac) pour faire la meilleure impression possible aux autres, ou pour faire son travail le mieux possible. Quelle que soit la chose dont il s'agit, il convoite d'avance un bon résultat, comme si sa vie en dépendait entièrement. Il vit trp peu dans "le maintenant"; oriente sa vie vers le lendemain... il désire trop. Ses pensées tournent déjà vers l'avant, vers l'avenir... Il est axé - d'une façon plutôt forcée, crispée, contractée - sur ce qu'il cherche à atteindre, sur le but auquel il vise.

Celui qui ressent un grand besoin d'Avocat dit en fait : "Je veux avoir ceci et cela. Pourquoi n'est-ce-pas possible "immédiatement" ? Pourquoi dois-je encore attendre, pourquoi dois-je y renoncer ?" Il est possible qu'il s'y implique émotionnellement, avec nervosité. Il devra apprendre à laisser les choses suivre leur cours, à s'orienter davantage vers son véritable bien-être, et non pas vers les choses et les gens dans son entourage qui soi-disant devraient apporter de la satisfaction dans sa vie. Il apprendra à avoir de la patience, à laisser les choses venir vers lui au bon moment... ; il ne doit rien forcer, moins encore l'extorquer.

Cet humain réglera les choses une par une, en toute tranquillité, d'une manière patiente et équilibrée sans se hâter. Il prend tranquillement son Temps. "Je ne peux bien faire qu'une chose à la fois", voilà une des devises qu'il a adoptées maintenant. "Donnez-moi e temps de tout examiner et de m'en occuper pour que je puisse calmement régler les affaires comme il se doit. Attendons tranquillement. N'anticipons pas." Autrement dit, il ne laisse régler sa vie par rien ni par personne ; il se met à la tête de sa vie et fait régner l'ordre et la régularité, tout en ayant le sens de l'harmonie. Il n'est ni déçu ni fâché lorsqu'une chose ne va pas à souhait, mais il en tire tout simplement ses conclusions ; il en dégage la leçon et ne se fait pas de soucis. Il avance sur son chemin de vie, grandit en sagesse. Il ne connaît ni insatisfaction ni convoitise, ni guerre ni chagrin. Il laisse les choses être et venir, sans rien vouloir forcer. A présent, il se trouve dans l'atmosphère digne et équilibrée de l'Avocat.

*

*

718 vues

Posts récents

Voir tout