Blog

  • Anne

Le Ginseng



Étymologie :

  • GINSENG, subst. masc.

Étymol. et Hist. 1663 (Rel. de la Cour du Mogol, p. 11 ds König). Empr. au chinois jên shên (composé de jên « homme » et shên « plante » en raison d'une certaine ressemblance de cette racine avec le corps humain), v. König et FEW t. 20, p. 97a.


Lire aussi la définition pour amorcer la réflexion symbolique.

*

*




Botanique :


Pierre Jolivet, auteur d'un article intitulé « Les Chrysomèles des Araliacées (Coleoptera). » (In : Bulletin mensuel de la Société linnéenne de Lyon, 43ᵉ année, n°4, avril 1974. pp. 113-120) :


Certaines espèces d'Araliacées ont une importance économique (Tetrapanax, Panax), parfois quasi-mystique comme les vertus jamais chimiquement vérifiées, des ginseng. Huit espèces tropicales, nordaméricaines et est-asiatiques (Corée et Mandchourie) de Panax ont été décrites.

Seulement Panax shinseng Nees et P. quinquefolius L., font l'objet de commerce et d'exportation. La curieuse forme des racines, la longévité de la plante a donné naissance à toute une mythologie sino-coréenne du ginseng, mais curieusement cette plante pourtant largement cultivée en Corée du Nord et en Corée du Sud, dans sa partie septentrionale, semble indemne de parasites phytophages. Il est vrai que les pesticides agricoles sont largement utilisés dans les cultures et que la plante sauvage, hôte des forêts froides et élevées, est, à présent quasi introuvable. Sa découverte, rarissime de nos jours, s'entoure de tout un rituel shamaniste et lorsque les oracle sont favorables, la plante est immédiatement arrachée et vendue un prix très élevé x. Aucun coléoptériste ne peut donc se vanter d'avoir observé un ginseng sauvage... et encore moins sa faune entomologique !























*


Symbolisme :


D'après le Dictionnaire des symboles (1ère édition, 1969 ; édition revue et corrigée Robert Laffont, 1982) de Jean Chevalier et Alain Gheerbrant,


"Le ginseng est la drogue la plus fameuse de la pharmacopée extrême-orientale. Sa valeur se réfère à une double propriété : la forme humaine de sa racine, qui n'est pas sans rappeler celle de la mandragore ; son pouvoir thérapeutique équilibrant ; c'est pourquoi son effet sur l'organisme est comparé à l'activité céleste, ou royale. Le ginseng est néanmoins surtout une nourriture du yang, et en conséquence un symbole de virilité et d'immortalité. Il est herbe divine, mais aussi racine de vie."

Dans Le Livre des superstitions, Mythes, légendes et croyances (Éditions Robert Laffont, S.A.S., 1995, 2019) proposé par Éloïse Mozzani, on apprend que :


Le ginseng, dont la racine de forme humaine rappelle celle de la mandragore, est réputé pour ses remarquables propriétés toniques, "c'est pourquoi son effet sur l'organisme est comparé à l'activité céleste, ou royale". Cette "herbe divine" est surtout "une nourriture du yang, et en conséquence un symbole de virilité et d'immortalité". Les Chinois font traditionnellement cadeau de ginseng à leurs hôtes étrangers : Mao Tsé-toung, croyant à sa vertu de procurer la longévité, offrit une "racine de vie" à Maurice Thorez qui, raconte Philippe Robrieux (Maurice Thorez, vie secrète et publique, Fayard, 1975, p. 491), la montrait souvent à ses intimes.

La racine de ginseng, portée sur soi, renforce la virilité, attire l'amour, l'argent, donne une bonne santé et même la beauté. On sait par ailleurs que le thé au ginseng est réputé pour ses propriétés aphrodisiaques. Elle sert également à la réalisation des désirs : "Prenez une racine de ginseng dans la main, visualisez votre vœu à travers elle puis jetez-la dans une rivière. ou encore, gravez vos vœux sur la racine et jetez-la dans une rivière.

Brûler la racine de la plante met à l'abri des envoûtements et des malédictions."

*

*

Eric Pier Sperandio, auteur du Grimoire des herbes et potions magiques, Rituels, incantations et invocations (Editions Québec-Livres, 2013), présente ainsi le Ginseng (Patrax quinquefolius) :


"Cette petite plante vivace pousse dans l'atmosphère humide des sous-bois de la Mandchourie et de la Corée. Sa racine peut atteindre centimètres de profondeur, avant de se diviser. Le fruit de cette plante est rouge et comestible.


Propriétés médicinales : C'est un tonique et un stimulant très apprécié en Aise. Il gagne en popularité en Europe et en Amérique. Les Chinois considèrent le ginseng comme une panacée que peut traiter presque toues les maladies et guérir tous les maux. C'est un remède efficace dans les cas d'inflammation et de fièvre. c'est aussi un aphrodisiaque reconnu.


Genre : Masculin.


Déités : Yhi.


Propriétés magiques : Amour - Souhaits - Guérison - Beauté - Protection - Aphrodisiaque.


Applications :

SORTILÈGES ET SUPERSTITIONS :

  • On porte la racine sur soi pour attirer l'amour, maintenir sa santé, attirer de l'argent et assurer sa puissance sexuelle.

  • Les Chinois affirment que quiconque porte du ginseng sur soi sera embelli de ce fait.

RITUEL POUR EXAUCER UN SOUHAIT :

Tenez une racine de ginseng dans vos mains, visualisez votre souhait et imaginez que vous le faites pénétrer dans le cœur de la racine. Lancez ensuite la racine dans un cours d'eau : votre souhait devrait être exaucé dans les trois jours suivants."

*

*

39 vues

Posts récents

Voir tout

L'Arnica