Blog

  • Anne

L’Ébénier




Étymologie :

  • ÉBÉNIER, subst. masc.

Étymol. et Hist. 1. 1680 « cytise » (Rich.), cf. 1771 Faux-Ebénier (Trév., s.v. albour) ; 2. 1690 (Fur. : Ébénier. Arbre (...) qui porte l'ébène). Dér. de ébène*; suff. -ier*.

  • ÉBÈNE, subst. fém.

Étymol. et Hist. 1. Ca 1160 ebenus « bois de l'ébénier » (Eneas, 6430 ds T.-L.) ; 2e moitié xiiie s. [ms.] lit d'ebaine (Alexandre de Paris, éd. Michelant, p. 535, 28 [Elliott Monographs, vol. 2, br. IV, 1260 : Un lit de laine]) ; 1542 [éd.] masc. ébène noir (Rabelais, Pantagruel, éd. V.-L. Saulnier, chap. XIII, note 193), d'où 1794 ses cheveux d'ébène (Chénier, Bucoliques, p. 29) ; 2. 1833 « surnom donné aux noirs » trafiquants de bois d'ébène (Mérimée, Mosaïque, p. 48). Empr. au lat. impérial ebenus, fém. « ébénier ; bois de l'ébénier », lui-même empr. au gr. ε ́ ϐ ε ν ο ς empr. à l'égyptien hbnj peut-être d'orig. nubienne (Chantraine).


Lire aussi les définitions de ébène et ébénier.




Botanique :


Ébène du Gabon


Nom botanique : Diospyros crassiflora

ébène du Gabon ou ébène d'Afrique

Provenance : gabon

Densité : 1.77 à 1,10

Grain fin.

Descriptif : De couleur noire parfois et souvent parsemé de petites tâches blanchâtres, grisâtres. L'ébène du Cameroun est plus grisâtre d'aspect.

Autre nom : ébène d'Afrique.

Ébène du Mozambique / GRENADILLE


Nom botanique : Dalbergia melanoxylon

C’est un Dalbergia (palissandre) et non un Diospyros (Ebène).

Provenance : Mozambique, Sénégal.

Densité : 1,15 à 1,25

Descriptif : De couleur chocolat-noir avec des maillures indistinctes. Ce bois est très dur et a un grain fin à très fin avec un fil généralement droit. Veinures existantes ton sur ton marquées.

Autres noms : "Blackwood", Grenadille d'Afrique, ébène des pharaons.

*




Symbolisme :


D'après le Dictionnaire des symboles (1ère édition, 1969 ; édition revue et corrigée Robert Laffont, 1982) de Jean Chevalier et Alain Gheerbrant,


"L'ébène est caractérisée par sa couleur noire. Les maillets maçonniques sont parfois peints en noir en vue de ressemble à l'ébène : la dureté du bois ne paraît pas suffisante à justifier symboliquement cette pratique.

L'ébène passait autrefois pour protéger de la peur ; aussi était-elle utilisée dans la confection des berceaux.

Pluton, roi des Enfers, était assis sur une trône d'ébène. La symbolique de l'ébène serait, comme le noir, liée à celle des enfers et au passage par les ténèbres."

*

310 vues