Blog

  • Anne

Le Cobra



Étymologie :

  • COBRA, subst. masc.

Étymol. et Hist. 1. [1587 cobra capel d'apr. FEW t. 2, p. 927] ; 1670 cobra capel [mot port. cité] (Dellon, Relation d'un voyage, I, p. 191 ds Dalg.) ; 1701 cobra de capello (Abbé J. Le Grand, Hist. de l'isle de Ceylan [trad. du port.], p. 154 ds Arv., p. 357), encore en 1947 (Giono, Noé, p. 344 : cobra di capello); d'où p. ell. 2. 1866 cobra (Lar. 19e). Empr. au port. cobra de capel(l)o, attesté dep. 1516 (Duarte Barbosa ds Dalg.) proprement « couleuvre » (cobra « couleuvre » attesté dep. xive s. ds Mach. et issu du lat. vulg. *cŏlŏbra pour cŏlŭubra « id. ») « à capuchon » (capello) parce que la peau du cobra forme sur sa tête une sorte de capuchon (v. FEW t. 2 p. 927).

Lire aussi la définition du nom pour amorcer une première réflexion sur l'interprétation symbolique de ce serpent.

  • NAJA, subst. masc.

Étymol. et Hist. I. 1525 nagha (Fabre, Le Voyage, trad. de Pigafetta, fo73 rods Arv., p. 356). II. 1734 Naja (Seba, Locupletissimi, I, p.71, no4-5, ibid., p. 358). I forme éphémère de naja, transmise par les trad. d'ouvrages de voyages et empr. à l'hindi nāg «serpent». II empr. au lat. des zool. : Naia (1693 Ray, Synopsis methodica Animalium quadrupedum et serpentini generis, p. 330), naja (1712 Kaempfer, Amoenitatum, p.565), le mot ayant été empr. par des sav. holl. du xviie s. à un parler de Ceylan : Noya, 1693 trad. de R. Knox, La Relation ou Voyage de l'isle de Ceylan, I, p.127 (v. Arv., pp. 356-358).

Définition.

  • URAEUS, subst. masc.

Étymol. et Hist. 1529 ureus (G. Tory, Champfleury, f° LXXIII vo [citant Horapollon] : celluy Serpent est dict et apelle des dicts Egyptiens Vreus. C'est a dire, Basilisc), attest. isolée ; 1822 uréus (J.-F. Champollion, Lettre à Dacier ds Précis du système hiéroglyphique des anciens Égyptiens, Paris, 1828, p. 69 : [cartouche] soutenu par deux uréus ou aspics royaux) ; 1858 uraeus (Gautier, Rom. momie, p. 282). Forme latinisée du gr. ο υ ̓ ρ α ι ̃ ο ς, donné par Horapollon comme le nom égyptien du cobra (Horapollon, Hieroglyphica, éd. C. Leemans, Amsterdam, 1835, I, 1, p. 2: ο ́ φ ι ν [...] ο ́ ν κ α λ ο υ ̃ σ ι ν Α ι ̓ γ υ ́ π τ ι ο ι Ο υ ̓ ρ α ι ̃ ο ν, ο ́ ε ̓ σ τ ι ν Ε λ λ η ν ι σ τ ι ̀ β α σ ι λ ι ́ σ κ ο ν ; v. aussi Liddell-Scott et NED). Deux hyp. ont été proposées, concernant l'orig. égyptienne du gr. ο υ ̓ ρ α ι ̃ ο ς, la deuxième ayant la préférence des spécialistes (renseignements communiqués par P. Swiggers) : − soit jr. t, part. actif fém. signifiant propr. « celle qui se dresse, qui s'érige » (Erman ds Z. für ägyptische Sprache 46, 1909, 99-103) ; − soit wrrj.t propr. « celle qui devient grande, qui croît », part. actif fém. de wrr « devenir grand » (le part. s'appliquant au serpent), d'apr. J. Osing, Die Nominalbildung des Ägyptischen, Mainz, 1976, p. 196, qui propose la reconstruction suiv. : wrér - j/wt.


Définition

*

*




Symbolisme :

Dans le Dictionnaire des symboles (1ère édition, 1969 ; édition revue et corrigée Robert Laffont, 1982) de Jean Chevalier et Alain Gheerbrant, on peut lire que :


"le serpent à sept têtes dont les représentations les plus belles et et les plus nombreuses se voient au temple d'Angkor Thom (Cambodge). Pour les Khmers, le nâga était le symbole de l'arc-en-ciel considéré comme un pont magique ouvrant l'accès au séjour des dieux. Dans ce temple, le plus célèbre de l'Asie du Su-Est, les dieux de la porte sud tiennent une extrémité du nâga qui s'enroule symboliquement autour du Méru (mont sacré de l'Inde que le temples est censé représenter) ; puis il se trouve empoigné de l'autre côté à son autre extrémité par les démons de la porte nord. Tirant alternativement, ils peuvent faire pivoter le mont central et fouetter la mer pour obtenir l'ambroisie. De tout temps les rois Khmers ont été comparé à Vishnu barattant la mer de lait pour en faire naître l'amrita, en d'autres termes l'abondance. Les mouvements de friction du serpent ceinturant le mont sacré provoquaient par leur frottement les sécrétions de la prospérité. Les croyances khmères avaient hautement symbolisé le barattage de la mer de lait, d'où venaient sortir les Apsaras et le monde des apparences.

De plus, le Nâga, comme le python, est un symbole de gueule avalant et recrachant l'astre solaire ou l'homme aux deux extrémités d'un horizon, et donc un symbole initiatique de mort et renaissance. Dans les traditions ci-dessus évoquées, on retiendra l'axe nord-sud et le fait que le nâga a souvent sept têtes, ce qui est un symbole de totalité, et surtout de totalité humaine. Il est souvent figuré en Inde au pied des majestueux escaliers des stupas, ce qui le rapproche de la gueule de caïman figurée au pied des escaliers des pyramides maya de Mezo-Amérique.

Dans le même Dictionnaire, à l'entrée Uraeus, on peut lire : "Cobra femelle en colère, à la gorge gonflée, qui personnifie l’œil brûlant de Rê et symbolise la nature ignée des couronnes. On env oit au front des Pharaons, ils forment des frises sur les temples, ou coiffent les dieux solaires ; ils s'identifient également à la femme-serpent. Selon A Champdor, il symboliserait le fluide vital, le souffle de la vie., la chaleur d'Isis. Ce serpent de feu, couronnant le sommet des temples ou la tête des pharaons, concentre en lui les propriétés du soleil, vivifiantes et fécondantes, mais capables aussi de tuer en séchant et brûlant : double aspect de la souveraineté."

*

*

Pour Nicki Scully, auteure de Méditations de l'animal pouvoir, Voyages chamaniques avec les alliés esprits (1991 et 2001 pour l'édition originale ; Guy Trédaniel Éditeur, 2002),


"Le Cobra est la personnification d'une force, d'une intelligence. En Égypte, il était appelé Buto ou Uatchet (aussi Udjat). Uatchet signifie "l'éveilleur". Le Cobra représente la plus haute forme d'énergie et de sagesse ophisienne en Égypte. On voit le Cobra sur la couronne du Pharaon, représentant la Basse-Égypte, et le Soi Bas, ou Caché, qui est le subconscient, ou l'inconscient.

L'uraeus, une couronne d'or avec un Cobra au troisième œil, est un symbole mystique indiquant que celui qui le porte a passé par l'initiation du serpent, et est un être éveillé. Certaines couronnes comportent deux serpents. cela signifie une autre initiation équilibrant les deux moitiés polarisées de l'énergie du serpent. quand il était sur la tête du Pharaon, l'uraeus était censé cracher du feu sur les yeux des ennemis du souverain.

En Égypte, Uatchet, en tant que serpent de l'uraeus, était un hiéroglyphe signifiant "déesse", et "Uraeus" devint par la suite l'un des noms secrets du dieu les plus souvent mentionnés sur les anciens papyrus et dans les textes médiévaux. La déesse de la naissance et la déesse de la mort, Isis et Nephtys, avaient pour signe le double serpent, mère de la vie et de l'après-vie. Elles pouvaient aider l'âme seulement dans les parties de l'infra-monde habitées par les déités ophisiennes.

En tant qu'allié guérisseur, le Cobra est puissant et indispensable. Il a la capacité de dévorer les maladies en mangeant les tumeurs et autres virulents agents pathogènes parce que les serpents ne sont pas vulnérables aux mêmes maladies que nous. A mesure que vous développez votre relation avec ce nouvel allié, demandez-lui quand il est approprié d'utiliser son pouvoir de cette façon; Il convient aussi de noter que le venin du Cobra est utilisé pour la confection de nombreux remèdes.

Quand le moment est venu d'offrir un présent au Cobra, vous avez l'occasion de lui donner quelque chose qui ne vous est plus d'utilité, quelque chose que vous ne voulez pas, comme une maladie, ou une habitude négative. Veillez à choisir quelque choses que le Cobra est désireux de dévorer immédiatement.

La première fois que vous entreprenez ce voyage, la kundalini, représentée par un serpent lové à la base de la colonne vertébrale, est éveillée e se dresse. En conséquence, le robinet du courant d'énergie spinale est ouvert, vous permettant d'accéder à l'énergie de la force vitale universelle, pour la guérison. Votre cœur est connecté à votre Soi Supérieur, tandis que la Cobra creuse un canal direct entre votre cœur et la conscience cosmique.

Il y a souvent une atmosphère de peur qui entoure l'éveil de l'énergie de shrî kundakinî. Certains craignent de perdre le contrôle, quand cette grande énergie s'éveille et s'élève, s'il n'y a pas une préparation suffisante du mental et/ou du corps. Le Cobra catalyse l'accroissement d'ouverture et d'expansion qui dépend de la préparation de chaque personne passant par cette initiation.

Il faut avoir à l'esprit que certaines initiations ne conviennent pas à tout le monde, à tout moment ; aussi, si une intuition vous dit d'attendre, écoutez-la. Vous saurez quand c'est le bon moment - quand vous serez prêt, psychologiquement et physiquement.

Le serpent est le centre de votre force vitale, comme le Nil est le courant spinal et l’Égypte (et symboliquement, de la planète, comme tous les grands fleuves sacrés). Cet éveil n'est pas quelque chose de nouveau que l'on puisse obtenir, mais une partie intrinsèque dont vous commencez à prendre conscience, et que vous pouvez commencer à utiliser. Le canal qui est ouvert dans votre colonne vertébrale s'élargit avec l'usage. Il cause le renforcement et l'agrandissement de tous les chakras et du système aurique. Tous deviennent plus hauts et plus larges. Par votre intention, vous pouvez faire venir l'énergie éveillée dans vos mains, pour guérir. Plus vous la dirigez de cette façon, plus elle devient forte.

Il est bon de jeûner vingt-quatre heures avant de faire l'expérience du Cobra pour la première fois. Si vous n'avez pas d'occasion de jeûner, buvez beaucoup d'eau au cours des vingt-quatre heures qui précèdent, et évitez de voyager juste après le repas.

Cette initiation du Cobra demande de la force et de l'endurance. Une fois que vous avez fait ce voyage, vous pouvez le pratiquer comme méditation chaque fois que cela vous semble approprié.

Le Cobra sera toujours avec vous !


Le Voyage du Cobra fait partie des "Voyages d'éveil. Ces voyages éveillent votre potentiel pour une conscience étendue, ouvrent les portes pour laisser entrer une nouvelle compréhension dans votre conscience. savourez ces moments, et continuez à pratiquer ces voyages comme des méditations, pour catalyser encre de l'action et de la croissance dans votre vie.

Voyage du Cobra

[Asseyez-vous jambes croisées, croisant vos bras contre votre poitrine aux poignets, votre main droite sur le chakra du cœur. gardez votre colonne vertébrale aussi droite que possible. Je parlerai du serpent au féminin, parce que dans ce travail, il s'agit d'un être féminin.

Utilisez l'alchimie pour aller à Thoth....

Thoth vous aidera à rentrer dans votre corps, encore dans un état altéré, léger, pour que vus puissiez expérimenter l'initiation de l'intérieur de votre forme physique et avec toutes vos sensibilités corporelles... ]

Le Cobra vient par derrière. On entend d'abord son sifflement. votre corps fourmille tandis qu'il prend conscience de la présence de ce serpent...

Saluez la Cobra... Vous pouvez sentir la résonance dans votre colonne vertébrale tandis qu'elle se glisse sur le sol. Cette Cobra est très grande, peut-être 10 cm de diamètre et 6 m de long. Elle tourne au côté droit de votre corps, grimpe le long de votre jambe droite, et passe, par votre bas-ventre, à la jambe gauche. Regardez-la dans les yeux quand elle passe devant vous. Soyez attentif à a sensation quand la Cobra rampe sur votre peau - elle est extrêmement sensuelle. Notez la marque sur sa tête quand le capuchon est déployé - il le sera tout au long du voyage.

En serpentant, la Cobra redescend sur le sol, derrière vous. Quand vous la sentez s'approche de votre premier chakra à la base de votre colonne vertébrale, resserrez vos sphincters une seconde. Quand vus relâchez, la Cobra mord votre premier chakra, ses dents traversant votre "racine", jusqu'en terre. Vous avez la sensation que le fond de votre être s'ouvre et se désintègre presque dans la terre, vous connectant à tout son pouvoir. La Terre vous accueille. Vous lui êtes ouvert, et vous vous sentez uni(e) avec elle. Tandis que que vous vous désintégrez, la connaissance profonde de l'élément terre est absorbée en vous au moyen de ce processus de fusion... [Longue pause...]

Cette connexion semble infinie, et le serpent se met à grimper sinueusement sur le côté droit de votre corps, se lovant...

Quand elle atteint encore votre colonne vertébrale, elle est derrière vous dans la région du deuxième chakra, le chakra "génital". Ici, la Cobra semble se diviser en deux corps, avec deux têtes. Vous avez la soudaine sensation d'être sous l'eau quand la Cobra entre dans votre deuxième chakra et traverse tout droit votre corps, sa tête s'arrêtant à votre bas-ventre. Pendant votre immersion, vous êtes dissous, et vous pouvez faire l'expérience de la connaissance et de l'intelligence la plus profonde, de l'eau qui coule, infusée dans chaque aspect de votre être... Il y a une profonde compréhension de la fluidité, des émotions, de la compassion et de la sensibilité psychique... [Longue pause...]

La Cobra continue à serpenter autour de votre corps. Quand elle s'approche encore et traverse votre dos, elle passe par votre chakra du cœur et continue à faire ses plis. Comme elle approche de la partie antérieure de votre corps, elle ouvre sa bouche et avale vos mains, vos poignets, et votre cœur. Et elle continue de passer autour de votre corps, montant en spirale. Vous pouvez pendant ce temps avoir un sentiment de solitude, un sentiment d'envie et de recherche. Reconnaissez juste vos sentiments tandis que la Cobra continue.

Quand elle arrive derrière vous une fois encore, elle est à votre chakra du cou. A nouveau, la Cobra mord. Là, vous sentez les vapeurs, le feu et l'eau combinés pour créer de la vapeur et de la brume. L'air tourbillonne autour de vous, et vous avez peut-être le vertige, un étourdissement, une impression de vacuité dans votre crâne. Votre mental s'élargit tandis que les vents soufflent librement dans tout votre être, vous réduisant en morceaux, qu'ils éparpillent aux lieux les plus éloignés des quatre directions cardinales. Chaque particule est maintenant combinée avec un sentiment d'unité et de communion, et vous apprenez la signification la plus profonde de l'élément air... [Longue pause]

La Cobra entre par votre nuque, où elle vous mord, et monte dans votre tête. Quand elle atteint la région centrale de votre cerveau, elle crache un cristal qui a la forme de la marque qui est sur son front. Elle la plante là, la surimposant à la glande pinéale.

La Cobra est dans sa position finale, elle siffle. Vous pouvez entendre le sifflement, le sentant comme une vibration d'un son profond derrière vos oreilles, comme si vous entendiez des cymbales ou un son aigu à l'intérieur de vos oreilles. Tandis que le son continue, le sommet de votre crâne a une sensation mouvante, chatouillante, vibrante, dans laquelle vous sentez s'ouvrir votre chakra du sommet du crâne...

Le cristal que la Cobra a planté commence à briller et à étinceler à l'intérieur de votre tête, créant une abondance de lumière. Tournez vos yeux vers le haut et vers l'intérieur, vous centrant sur le sommet de l'arrière de votre tête. Il y a là neuf cobras, épanouis, et créant l'image d'un éventail derrière vous et au-dessus de vous.

Votre chakra du cœur est grand ouvert. Un fort lien est apparent entre votre chakra du cœur et celui du crâne, générant des sentiments d'amour intense et une connexion avec toute la vie et le cosmos. Là se trouve la compréhension entre le cœur et le Soi supérieur. La Cobra continue de siffler pendant tout cet état bienheureux. La sensation qui prévaut dans votre corps, est un grand amour, une grande chaleur, et l'unification avec l'univers entier. Vous êtes empli d'un sentiment de plénitude, tandis que le serpent continue à siffler. Tenez-vous à vos idées les plus élevées de sagesse et d'amour durant cet état élargi. Prenez note de toutes les visions, formes et couleurs qui apparaissent...

[Longue pause]

Quand cette harmonisation est achevée, la Cobra arrête de siffler. Elle commence à se dérouler et elle se glisse dans votre tête et sort par votre nuque, se dépliant en quittant votre corps, glissant le long de votre peau. Remarquez la sensualité de la sensation.

Quand elle s'est complètement dépliée, elle vient devant vous et vous fait face, les yeux dans les yeux. Vous pouvez faire une offrande, choisir quelque chose que vous ne voulez plus, comme une habitude que vous avez voulu abandonner, une attitude qui ne vous sert plus, ou quelque chose de négatif qu'elle est prête à dévorer. Demandez-lui d'abord su votre choix est approprié...

La Cobra a un autre message pour vous, et il se peut que vous ayez des questions à lui poser. Prenez le temps dont vous avez besoin pour les poser à ce puisant allié.

Discutez de votre expérience avec Thoth...

[Thoth vous tapotera le crâne pour vous ramener dans votre conscience ordinaire. Veillez à bien vous enraciner et vous centrer... Vous pouvez réorienter tout énergie en excès, en la faisant sortir par les paumes de votre main. ]

Mot-clef : Éveil de l'énergie."

*

*