Blog

  • Anne

Le Quinoa




Étymologie :

  • QUINOA, subst. masc.

Étymol. et Hist. 1816 L'Anserine quinoa, ou le Quinoa (Nouv. Dict. d'Hist. Nat., t. 2, p. 135, s.v. Ansérine); 1832 quinua, quinoa (Raymond). Empr., prob. par l'intermédiaire de l'esp. quinua (dep. 1551, Betanzos), aussi quinoa (dep. 1558, Cortés Hojea), au quichua kenua, kinoa ; v. Fried. et Cor.-Pasc. Cf. lat. bot. Chenopodium quinoa, 1714-25, P. L. Feuillée, Journal des Observations phys., math. et bot.


Lire également la définition du nom quinoa afin d'amorcer la réflexion symbolique.


Autres noms : Chenopodium quinoa ; Or des Incas ;

*

*




Symbolisme :


Emma Faucon, dans Le Langage des fleurs (Théodore Lefèvre Éditeur, 1860) s'inspire de ses prédécesseurs pour proposer le symbolisme des plantes qu'elle étudie :


Quinoa - Prévoyance.

Cette herbe est annuelle au Chili ; les semences réduites en bouillie servent de nourriture aux montagnards. Plusieurs espèces de cette plante croissent en France.

*

*

Éric Fouquier, auteur de l'article intitulé « La France, ses produits et la pensée magique », (In : Revue française de gestion, vol. 218-219, no. 9-10, 2011, pp. 93-105) rappelle une des vertus symboliques du quinoa en tant que "graine qui germe" :


. Comme le langage, qui nous met en relation généalogique avec nos origines en faisant affleurer dans les mots d’aujourd’hui nos langues primitives (latin, grec, indo-européen, langue-mère), la pensée profonde nous met en relation, en permanence, avec nos sources anthropologiques.

La pensée profonde fait inévitablement partie du raisonnement consumériste, qui est un département de la pensée tout court. Mais elle n’y est pas visible, étant le plus souvent refoulée comme un archaïsme. Toutefois il y a certains secteurs où cette pensée ne peut pas faire autrement qu’affleurer, même si elle n’est pas nommée comme telle. [...] C’est le cas aussi dans certains secteurs de l’alimentation naturelle (par exemple les « petites graines qui germent » comme la quinoa) à travers lesquels le consommateur absorbe des vitamines à l’action rationnelle, mais s’approprie aussi « de la jeunesse », de la jouvence, de la régénérescence. On fait la même analyse avec la plupart des produits du terroir, le vin entre autres.

*

*




Mythologie :


Selon Palmira La Riva, autrice de "Le renard mutilé, le renard éclaté. Réflexions sur les représentations de la fertilité dans les Andes du sud du Pérou." (In : Ateliers d’anthropologie. Revue éditée par le Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative, 2003, no 25) :


Par ailleurs, le comportement du renard, ses glapissements et ses mouvements servent à faire des pronostics agricoles (1)

Note : 1) Dans une version bolivienne de ce mythe, le renard apparaît, tel un Prométhée andin, volant aux cieux les graines de quinoa, symbole de multiplication agricole (Itier, 1996), pour les donner aux hommes.

*

*




Contes et légendes :



Traduction française proposée par Vanessa Huet, LE 20 décembre 2021 sur le site Voyageperou.info :


« On raconte qu’il y a longtemps, le peuple Aymara parlait avec les étoiles.

Alors qu’autour du Lac Titicaca, les terres commençaient à donner leurs premiers produits, toutes les nuits, quelqu’un arrachait les plants de pommes de terre. Mais il y avait un jeune qui gardait les champs et une nuit, il décida de surprendre le voleur.

Pendant la nuit, de jeunes paysannes apparurent. Il sonna la cloche et elles s’enfuirent, mais une tomba et il l’attrapa.

On dit que le peuple Aymara pouvait parler aux étoiles…

La jeune fille se convertit en oiseau et s’envola jusqu’à l’endroit où se trouvaient ses amies, les autres étoiles. Le jeune homme, bouche bée, fut incapable d’expliquer aux autres ce qui s’était passé. Mais le jour suivant, il partit chercher le Condor afin qu’il l’emmène vers les étoiles qui s’étaient enfuies de la terre.

Le Condor l’amena jusqu’à l’endroit où se trouvait la jeune étoile. Elle vécut avec le garçon, le nourrissant de quinoa. Puis, un jour, il voulu retourner à la terre pour voir ses parents. L’étoile lui donna du quinoa pour qu’il l’amène à son peuple.

Depuis lors, le quinoa est semé afin d’alimenter le peuple andin, un produit qui était alors inconnu de l’humanité. Le quinoa est la vie, le quinoa est l’espoir, le quinoa est le passé, le quinoa est le présent, le quinoa est le futur de l’humanité. »

*

*

19 vues

Posts récents

Voir tout