Blog

  • Anne

Le Mesquite




Étymologie :


Via l’espagnol mezquite, du nahuatl mizquitl.


Autres noms : Prosopis juliflora ; Algaroba ; Bayahonde ; Bayarone ; Caroubier de Ua Huka ; Épinard ; Zépinard




Botanique :





Utilisations traditionnelles :


Selon le site Stringfixer.com :


Les gousses sucrées sont comestibles et nutritives, et ont été une source traditionnelle de nourriture pour les peuples autochtones du Pérou, du Chili et de la Californie. [1] Les cosses étaient autrefois mâchées lors de longs trajets pour conjurer la soif. [1] Ils peuvent être consommés crus, bouillis, stockés sous terre ou fermentés pour en faire une boisson légèrement alcoolisée. [2] Avant la colonisation espagnole, les Guaranis d'Amérique du Sud brassaient une bière à partir de purée de gousses de caroube et de miel sauvage. [3]

Les utilisations de l'espèce comprennent également le fourrage , le bois et la gestion de l'environnement. La plante possède une quantité inhabituelle de flavanol (-)- mesquitol dans son bois de cœur. [4] Ils peuvent être séchés et moulus en farine pour faire du pain. [1]

Dans le canton de Macará en Équateur , Prosopis juliflora se trouve dans les forêts sèches où il est l'une des espèces les plus fréquemment exploitées pour de multiples produits forestiers . [5]


  1. Pieroni, Andréa (2005). Prance, Ghillean ; Nesbitt, Mark (éd.). L'histoire culturelle des plantes . Routledge. p. 32. ISBN 0415927463.

  2. Peattie, Donald Culross (1953). Une histoire naturelle des arbres occidentaux . New York : Bonanza Books . p. 559, 562.

  3. Whigham, Thomas (2001-01-01). La guerre paraguayenne : causes et premiers comportements. University of Nebraska Press. ISBN 978-0-8032-4786-4.

  4. Quantité inhabituelle de (-)-mesquitol provenant du bois de cœur de Prosopis juliflora. Sirmah Peter, Dumarcay Stéphane, Masson Eric et Gerardin Philippe, Natural Product Research, Volume 23, Numéro 2, Janvier 2009, pp. 183-189.

  5. Mendoza, Zhofre Aguirre. "Productos forestales no maderables de los bosques secos de Macara, Loja, Equateur" . Récupéré 10/11/2018 .

*

*




Symbolisme :


Pour Scott Cunningham, auteur de L'Encyclopédie des herbes magiques (1ère édition, 1985 ; adaptation de l'américain par Michel Echelberger, Éditions Sand, 1987), le Prosopis (Prosopis juliflora) a les caractéristiques suivantes :


Genre : Féminin

Planète : Lune

Élément : Eau

Pouvoirs : Guérison

À première vue, les Prosopis ne disent pas grand-chose aux lecteurs français. Pourtant beaucoup les connaissent, en tout cas ceux qui sont amateurs de westerns. C'est le Mesquite de l'Ouest américain : ces buissons d'épineux rabougris, desséchés, que la tempête arrache et roule sur la prairie, que les rafales mugissantes catapultent à travers la grand-rue du village de pionniers et jusque sous les arcades en bois, devant le saloon et le hardware store.


Utilisation magique : Les Indiens brûlent du mesquite dans les rituels de guérison. Les grains contenus dans ses gousses ont été pendant longtemps l'un des principaux médicaments des hommes vivant sur la « Frontière » (la frontière de la civilisation blanche : l'Ouest).

Encore au début de ce siècle, les campagnards du Wyoming formaient des dessins avec ces graines dans la chambre d'un malade.

*

*

10 vues

Posts récents

Voir tout