Blog

  • Anne

Le Dolique





Étymologie :

  • DOLIC, DOLIQUE, subst. masc.

Étymol. et Hist. 1552 doliche (J. Massé, trad. de Galien ds Delb. Rec. ds DG); 1786 (Encyclop. méthod. ds DG). Empr. au gr. δ ο ́ λ ι χ ο ς « sorte de haricot », lat. impérial dolichos.


Lire également la définition du nom dolique afin d'amorcer la réflexion symbolique.


Autres noms : Vigna unguiculata subsp cylindrica. ; Bannette ; Coco œil noir ; Cornille ; Dolique ; Dolique à œil noir ; Dolique de Chine ; Dolique d'Égypte ; Dolique géant ; Dolique mongette ; Haricot à œil noir ; Haricot indigène ; Haricot Kunde ; Haricot mongette ; Niébé (Sénégal) ; Pois à vaches ; Pois chique ; Pois indien ;

Vigna unguiculata subsp. sesquipedalis ; Dolic asperge ; Dolique à longue cosse ; Dolique à longues gousses ; Haricot asperge ; Haricot kilomètre ; Haricot vert chinois ; Pois kilomètre ;

*

*




Botanique :


Dans La Vie érotique de mon potager (Éditions Terre Vivante, 2019), Xavier Mathias nous donne quelques précisions :


Un kilomètre ? N'exagérons rien, cela dit, dans notre grande série « concours de la plus longue », je vous propose la gousse du haricot kilomètre (ou « dolique asperge »). Délicieux cuit quelques minutes à la vapeur avec sa texture légèrement farineuse, le Vigna unguiculata var. sesquipedalis offre le plus long haricot que vous pourrez cultiver dans votre potager si 'été est suffisamment chaud, ou dans l'idéal sus abri. Pouvant mesurer jusqu'à un mètre, on le récolte quand il ne mesure que trente centimètres environ. A la différence de bien d'autres « haricots » de ma connaissance, nettement plus modestes dans leurs dimensions, il est même possible, pour une présentation originale, de faire des nœuds avec !

*

*




Usages traditionnels :


Auguste Chevalier, auteur d'un article intitulé "Le Dolique de Chine en Afrique." (In : Revue de botanique appliquée et d'agriculture coloniale, 24ᵉ année, bulletin n°272-274, Avril-mai-juin 1944. pp. 128-152) mentionne quelques usages des Doliques en Afrique :


La valeur alimentaire des Vignas et leurs autres usages. Le Dolique de Chine est le remplaçant des Haricots pour l'alimentation humaine dans les régions tropicales. Il existe actuellement diverses variétés de Phaseolus vulgaris L. et Phaseolus lunatus L. qui peuvent se cultiver et donner des rendements intéressants dans les pays tropicaux. Cependant Vigna sinensis est plus généralement cultivé et préféré pour la production de graines. [...]

Tous ces chiffres montrent que le haricot de Vigna est un aliment d'un grand intérêt pour les populations souvent sous-alimentées de nos colonies. Malheureusement la plupart des peuplades le cultivent sur une trop petite échelle et quelques semaines après la récolte il n'en reste plus que pour la semence de l'année suivante.

Beaucoup de personnes reprochent du reste à cette graine d'être indigeste, ce qui semble exagéré. Sa richesse en protéines en fait un aliment précieux pour les peuplades qui n'ont que très rarement de la viande à leur disposition.

Enfin des Noirs prétendent (ils nous l'ont parfois affirmé au cours de nos voyages) que les graines de plusieurs variétés de Vigna d'Afrique (notamment la variété textile) ne pouvaient être consommées sans causer des troubles intestinaux et une sorte d'intoxication. Nous n'avons rien constaté qui permette d'appuyer ou d'infirmer cette assertion. Peut-être existe-t-il comme dans les graines de diverses variétés de Phaseolus des colonies des traces d'acide cyanhydrique. Des recherches seraient à faire par des chimistes en vue d'éclairer ce point.

II est rare que les Noirs d'Afrique consomment les gousses jeunes du Vigna, ainsi que nous faisons pour les haricots verts. Pourtant la plupart des variétés de Niébé du Sénégal donnent des gousses tendres quand elles sont jeunes qui valent les haricots fins ainsi que nous l'avons constaté en ayant souvent fait usage.

Une autre utilisation des gousses jeunes et surtout des feuilles fraîches du Niébé, principalement des variétés appartenant à la sous-espèce Olitorius est la suivante :

Les ménagères de diverses races s'en servent, après les avoir hachées, soumises à la cuisson et associées à des condiments pour préparer les sauces vertes qui assaisonnent les bouillies de Mil, de Manioc ou d'Ignames, bases de la nourriture. C'est à ce titre aussi que le Dolique de Chine est cultivé fréquemment dans les jardins indigènes. Les feuilles jeunes du Niébé comme celles des Haricots, sont riches en protéines et en vitamines B,, B2, C. On peut préparer avec ces feuilles des plats d'épinards savoureux; nous en avons souvent consommé, mais les Noirs n'en font pas usage.

Le Dolique de Chine et ses variétés ont de nombreux autres usages. Les fanes du Niébé constituent un excellent fourrage. Les indigènes du Sénégal et du Soudan ont soin après la récolte des gousses de mettre en réserve les tiges avec les feuilles séchées. C'est le meilleur foin à donner aux chevaux. En Amérique et en Australie on fait paître sur place, aux vaches et aux bœufs à l'engrais, le Coivpea. Nous avons constaté en Afrique que les plants verts du Lubia ne sont pas broutés par les animaux domestiques, alors que ceux-ci recherchent comme pâture dans la brousse des espèces sauvages : Vigna venulosa Bak., Vigna gracilis Hook. f. et Vigna racemosa Hutch, et Dalz.

Enfin le Dolique qui nous occupe est une plante améliorante de premier ordre. Il est très utile dans les assolements, il améliore la teneur du sol en azote, ses racines portant une multitude de nodules fixatrices. On peut l'employer aussi comme plante de couverture pour empêcher la dégradation des terres ou comme engrais vert que l'on enfouit, mais les Noirs d'Afrique ignorent jusqu'à présent tous ces usages. '

D'autres espèces de Vigna peuvent du reste jouer un rôle analogue soit comme engrais vert, soit comme plantes de couverture. Les suivantes sont déjà employées largement dans les plantations de Malaisie :

Vigna Hosei Backer (= Dolichos Hosei Craib = Vigna oligosperma Auct.) originaire de Malaisie ; Vigna marina Merril (= Vigna lutea A. Gray = Vigna retusa Walp.) spontané sur le littoral du Pacifique ; Vigna vexillata Benth. ( = Dolichos umbellata Thunb. = Phaseolus sepiarius Dalz.), espèce pantropicale, surtout répandue en Afrique tropicale.

En Amérique centrale on a cultivé aussi : Vigna antillana Fawcet et Rendle FI. Jamaïque, IV, 69 (1920) (~ Phaseolus antillanus Urban) ; peut-être synonyme de Dolichos unguicatus L., mais n'est pas le Vigna unguiculata Walp. (= Vigna sinensis !).

Il est probable que parmi le grand nombre d'espèces de Vigna qui vivent à l'état spontané en Afrique tropicale, il s'en trouvera d'autres susceptibles d'être utilisées en Agriculture.

*

*

34 vues

Posts récents

Voir tout