top of page

Blog

  • Photo du rédacteurAnne

La Gaulthérie




Autres noms : Gaultheria procumbens - Arbre à thé - Gaulthérie du Canada - Pomme de terre - Thé des bois - Thé du Canada - Thé rouge -




Botanique :


Clémentine Perotto, autrice de L’utilisation des plantes et de leurs principes actifs dans le traitement de la douleur à travers le monde. (1987. Thèse de doctorat. Doctoral dissertation, Université de Limoges) présente la Gaulthérie :


La Gaulthérie ou Wintergreen ou encore appelé Thé du Canada ou Thé des bois appartient à la famille des Ericacées. Cette plante vivace, des bois secs ou frais, s’épanouit sur sols acides, dans les États du Nord-est des États-Unis et du Canada. Petit buisson aromatique dont les tiges feuillées s’élèvent sur un rhizome à 10 à 20 cm au–dessus du sol. Chacune de ses tiges supporte quelques feuilles coriaces et ovales, regroupées vers son apex. Brièvement pétiolées, ces feuilles possèdent un limbe elliptique ou oblong. Les fleurs, blanches ou roses, en forme de clochette, sont portées par de courts pédoncules, ont un calice en soucoupe et une corolle en barrique. A ses fleurs succèdent des baies rouges, brillantes, d’1 cm de diamètre. Ses feuilles, ses fruits et son huile essentielle sont utilisés à des fins médicales.







*

*




Usages traditionnels :


Selon Clémentine Perotto, autrice de L’utilisation des plantes et de leurs principes actifs dans le traitement de la douleur à travers le monde. (1987. Thèse de doctorat. Doctoral dissertation, Université de Limoges) :


Historique et usage traditionnel local : Les Indiens utilisaient la Gaulthérie pour soigner les maux de dos et de tête, les rhumatismes, les fièvres et les maux de gorge. Les feuilles ont servi de substituts de thé pendant la guerre de l’indépendance américaine (1776-1784). Au XIXème siècle, Samuel Thomson, le fondateur de la phytothérapie américaine la mélangeait avec du muguet pour soigner la rétention d’eau sévère. C’est en 1844, que fut découvert le salicylate de méthyle dans la Gaulthérie. Boire du thé réalisé à partir des feuilles de thé des bois est un traitement traditionnel américain contre les rhumes, maux de tête, maux d'estomac et la fièvre, ce même thé a également été utilisé comme un lavage pour les muscles endoloris.

Certaines tribus d’Inuits du Labrador mangent les baies crues et utilisent les feuilles pour calmer les maux de tête, les douleurs musculaires et les maux de gorge. [...]


Aspect pharmacologique : L’application de cataplasmes de thé des bois, des onguents ou des crèmes soulage les douleurs et met en avant les propriétés analgésiques de l’huile essentielle de Wintergreen. Quand il est frotté sur la peau, le salicylate de méthyle a un effet similaire à celui de l'aspirine. Il peut soulager les douleurs liées aux rhumatismes et à l'arthrite, qui comprennent l'inflammation des ligaments et la douleur des articulations.

Aujourd’hui, il n’y a pas d’essais cliniques faits sur cette plante à cause de sa grande toxicité et son utilisation actuelle est basée sur son usage traditionnel. En effet, il faut savoir que 30 ml d'huile de Wintergreen est équivalent à 55,7 g d'aspirine, soit environ 171 comprimés d'aspirine pour adultes. Cette conversion illustre bien la puissance et la toxicité potentielle de l'huile de Wintergreen, même en petites quantités. L'ingestion de 30 ml peut être une dose mortelle et même dès 6 ml pour l’adulte. De même, une dose de 4 ml chez un enfant peut être une dose fatale.

En cas d'intoxication au salicylate, la dose ingérée et l'âge du patient sont les principaux facteurs qui déterminent la gravité. Le salicylate de méthyle est rapidement absorbé par le tractus gastro-intestinal, l'apparition des symptômes cliniques est rapide, habituellement en moins de 2 h après l’ingestion, mais les taux sanguins de salicylate peuvent être détectés dès 15 minutes après l'ingestion. Les symptômes fréquents liés à une intoxication sont nausées, vomissements, acouphènes, surdité, transpiration, hyperventilation, alcalose respiratoire et acidose métabolique. D’autres effets indésirables peu fréquent peuvent apparaitre tels que le coma, la fièvre, l’hypoglycémie, l’hypokaliémie, une hémorragie gastrointestinale, une rétention liquidienne, un œdème pulmonaire, un syndrome de détresse respiratoire, un œdème cérébral ou encore une insuffisance rénale.

Le thé des bois doit être utilisé avec prudence chez les patients ayant des antécédents d'allergie aux salicylates, d'asthme ou des polypes nasaux. Le salicylate liquide se dissout rapidement dans les tissus et aussi dans les capillaires, donc une surconsommation est aussi risquée que la surutilisation de l'aspirine. Des cas d’intoxications ont été signalés à la suite de l'utilisation du salicylate de méthyle contenu dans des pâtes de dentifrice ou dans des liniments, chez des patients ayant des antécédents d'allergie ou d’hypersensibilité à l'aspirine. L’utilisation de cette plante est contre-indiquée chez les patients présentant une inflammation gastro-intestinale. L'usage concomitant d'huile de Wintergreen et de warfarine peut augmenter l’INR et le risque de saignement en raison d'une absorption systémique du salicylate de méthyle.


Utilisation : Les feuilles de Gaulthérie sont utilisées en Amérique du Nord surtout, pour élaborer de l’« essence de wintergreen » qui entre dans la formulation de produits d’hygiène buccale et de cosmétiques. Mais le salicylate de méthyle qui entre dans ces produits est en fait, souvent aujourd’hui, d’origine synthétique.

La Commission E du ministère de la Santé allemand admet l’usage traditionnel des feuilles de Gaulthérie, sous forme de crèmes, de gels ou de lotions, pour une teneur de 10 à 20% de salicylate de méthyle, en tant qu’antalgique et anti-inflammatoire.

L’huile de Wintergreen est utilisée par voie locale (diluée) ou en aromathérapie comme un remède populaire contre les douleurs musculaires et articulaires, dans l'arthrose, la cellulite, l'obésité, l'œdème, la mauvaise circulation, les maux de tête, les maladies cardiaques, l'hypertension, les rhumatismes, les tendinites, les crampes, l'inflammation, l'eczéma, le soin des cheveux, le psoriasis, la goutte, des ulcères, des os fracturés ou meurtris. Le Wintergreen est également utilisé dans certaines applications en parfumerie et comme agent aromatisant pour dentifrice, chewing-gums, boissons gazeuses, confiseries. Une application surprenante est le dérouillage et le dégraissage des machines. Le Thé du Canada est particulièrement efficace pour éliminer la corrosion faite par l'eau de mer.

Le potentiel toxique des médicaments topiques contenant du salicylate de méthyle ou de l'huile de Thé des Bois devrait être pleinement apprécié par les médecins et le grand public. Un avertissement adéquat dans la notice d'emballage ainsi que la limitation de la taille des bouteilles disponibles (par exemple, à moins de 10 ml) pourraient aider à réduire la menace d’intoxication grave au salicylate de méthyle.

La toxicité de la Gaulthérie freine énormément les recherches scientifiques chez l’Homme. Ici, les professionnels de santé doivent jouer leur rôle de prévention concernant l’utilisation de l’huile essentielle de cette plante particulièrement toxique à faible dose. Son usage ne doit pas faire l’objet d’un traitement de première intention dans le soulagement de la douleur, d’autant plus qu’il existe des ressources naturelles apparemment aussi efficaces et bien moins dangereuses que la Gaulthérie.

*

*




Symbolisme :


Pour Scott Cunningham, auteur de L'Encyclopédie des herbes magiques (1ère édition, 1985 ; adaptation de l'américain par Michel Echelberger, Éditions Sand, 1987), la Gaulthérie du Canada (Gaultheria procumbens) a les caractéristiques suivantes :


Genre : Féminin

Planète : Lune

Élément : Eau

Pouvoirs : Protection ; Guérison ; Désensorcellement.


Utilisation magique : On a coutume de placer une poignée de Gaulthérie dans l'oreiller des enfants pour les protéger et pour leur assurer la bonne fortune pendant leur vie. Répandue dans la maison, cette plante dissipe les malédictions et annule les ensorcellements, particulièrement lorsqu'elle est mélangée avec de la menthe. La Gaulthérie est aussi utilisée dans les vœux de guérison. Ses rameaux bien frais, quand on les place sur l'autel, attirent les esprits positifs et les incitent à assister le magicien pendant qu'il officie.

*

*

Dans Le Livre des superstitions, Mythes, croyances et légendes (Éditions Robert Laffont, 1995 et 2019), Éloïse Mozzani nous propose la notice suivante :


Cet arbuste à feuilles odorantes (qui servent à composer l'« essence de Wintergreen », employée en parfumerie) a de grands pouvoirs de protection : répandue dans la maison, la gaulthérie combat ensorcellements et malédictions, notamment lorsqu'elle est mélangée à de la menthe. Une poignée de la plante dans l'oreiller d'un enfant le met à l'abri de nombreux dangers et lui porte chance. On dit encore que « ses rameaux bien frais, quand on les place sur l'autel, attirent les esprits positifs et les incitent à assister le magicien pendant qu'il officie ».

 

*

*


118 vues

Posts récents

Voir tout
bottom of page