Blog

  • Anne

La Cynoglosse




Étymologie :

  • CYNOGLOSSE, subst. fém.

Étymol. et Hist. xve s. cinoglosse (Grant herbier, no280 ds Gdf. Compl.). Empr. au lat. impérial cynoglossus, gr. κ υ ν ο ́ γ λ ω σ σ ο ν (de κ υ ́ ω ν « chien » et de γ λ ω ́ σ σ α « langue ») en raison de la forme de ses feuilles.


Lire également la définition du nom Cynoglosse afin d'amorcer la réflexion symbolique.


Autres noms : Cynoglossum officinale ; Boustonée ; Chen-langue ; Couayette ; Goussets ; Guérit-tout ; Herbe au diable ; Herbe aux gueux ; Herbe d'Antal ; Herbe de Malines ; Herbe de Saint-Antoine ; Langue de bœuf ; Langue de chien ; Manéoula ; Pouyette ; Veloutée rouge ;

*

*




Botanique :


*



Vertus médicinales :


Pierre-Joseph Buchoz, médecin de Monsieur et auteur de Etrennes du printemps, aux habitans de la campagne, et aux herboristes, ou pharmacie champêtre, végétale & indigène, à l'usage des pauvres & des habitans de la campagne (Lamy libraire, Paris, 1781) recense les vertus médicinales des plantes :


Racine de Cynoglosse. La racine de Cynoglosse est un léger narcotique, propre à arrêter la dysenterie.




Croyances populaires :


Lu sur le site Zoom-nature.fr l'article de Gérard GUILLOT :


Ainsi une tradition populaire disait qu’un bouquet de cynoglosses mis devant la fenêtre de la maison où résidait une fille indiquait qu’elle avait « une mauvaise langue » car la langue du chien symbolise l’envie !

La théorie des signatures s’en est aussi emparée : on prescrivait donc cette plante dans les cas de morsures de chien ; on trouve une appellation en flamand qui signifie « fleurs de chien enragé ». On préconisait aussi de glisser une feuille sous le talon dans la chaussure pour décourager les attaques des chiens. Ce dernier usage renvoie peut-être à l’odeur particulière que dégagent les feuilles froissées, qualifiée d’odeur d’urine de souris et qui serait liée à la présence d’une substance appelée acétamide. D’autres disent qu’elle sent la cacahuète grillée ! En tout cas, je dirais qu’elle a au minimum une odeur désagréable !

A la campagne, on pensait que sa présence éloignait justement les rats et les souris ; un des surnoms anglais est d’ailleurs …. rats and mice ! Peut-être aussi que cette croyance provenait de l’observation du fait que, dans la nature, la cynoglosse fréquente souvent les abords des terriers des lapins ou des renards (fruits transportés par leur pelage et terre remuée enrichie par excréments très favorables !) qui ne touchent pas aux feuilles (voir chronique sur la toxicité et les défenses).

*

*




Symbolisme :


Dans Les Fleurs naturelles : traité sur l'art de composer les couronnes, les parures, les bouquets, etc., de tous genres pour bals et soirées suivi du langage des fleurs (Auto-édition, Paris, 1847) Jules Lachaume établit les correspondances entre les fleurs et les sentiments humains :


Cynoglosse - Ménagement.

Le cynoglosse demande de grands soins de culture ; il meurt si on le sarcle au pied.

 

Pour Scott Cunningham, auteur de L'Encyclopédie des herbes magiques (1ère édition, 1985 ; adaptation de l'américain par Michel Echelberger, Éditions Sand, 1987), la Cynoglosse (Cynoglossum officinale) a les caractéristiques suivantes :


Genre : Masculin

Planète : Mars

Élément : Feu

Pouvoir : Apprivoise les chiens féroces.


Utilisation rituelle : Des Cynoglosses déposées sur la fenêtre d'une fille indiquent qu'elle sait peut-être préserver sa virginité, mais qu'elle compense en se servant fort adroitement de sa langue.

Mis sur le rebord de fenêtre d'une veuve, ces herbes signifient : attention, chien méchant. Dans ce cas, les Cynoglosses sont parfois accompagnées d'un collier avec sa chaîne ; le sens devient alors : mais cette foi tu as trouve ton maître.


Utilisation magique : Lorsqu'on a à traverser un lieu où rôdent des chiens dangereux, il faut mettre des feuilles de Cynoglosse dans ses chaussures, sous la plante des pieds; non seulement les molosses ne se précipiteront pas sur vous, mais ils n'aboieront même pas. Métaphoriquement, l'herbe Cynoglossum (du grec kuôn = chien ; et glôtta = langue) leur lie la langue. Une corruption de cette ancienne tradition veut que la plante lie aussi la langue des personnes médisantes.

*

*

12 vues

Posts récents

Voir tout