Blog

  • Anne

Garouda


Symbolisme :


D'après Madonna Gauding, auteure de Animaux de pouvoir, Guides, protecteurs et guérisseurs (Octopus Publishing Group 2006 ; traduction française : Éditions Véga, 2006) :


"Guide d'interprétation

En tant que symbole onirique

Sagesse ; Guérison ; Protection ; Paradoxe ; Vigueur ; Détermination.


En tant que gardien ou protecteur

Défend contre les serpents venimeux ; Met en garde contre la pensée dualiste.


En tant que guérisseur

Guérit les maladies rénales ; Élimine les toxines provoquant le cancer.


En tant qu'oracle ou augure

Allez au-delà de la réalité conventionnelle ; Détruit les poisons.


Mythes et contes

Garouda est une créature mythique, mi-humaine, mi-oiseau, vénérée par le bouddhisme et l'hindouisme. Il symbolise les hommes en tant qu'êtres mi-animaux, mi-spirituels, capables de se déplacer entre des dimensions différentes.


Si Garouda est votre animal de pouvoir

Vous êtes un maître spirituel engagé. Vous avez la sagesse d'(accepter le paradoxe, autrement dit résister à la tension et à l'anxiété émergeant quand des choses contradictoires ou opposées sont toutes les deux vraies. Par exemple, une personne est susceptible de se montrer très gentille ou terriblement cruelle. Vous pouvez accepter sa nature complexe avec compassion, sans la louer ou la condamner. Vous ne favorisez pas une vision en noir et blanc de la vie. Humain, vous savez pourtant que la nature de Bouddha réside en vous. Quand les situations envenimées apparaissent dans votre vie, vous les écartez immédiatement.


Demandez à Garouda de vous aider

  • à éliminer de votre vie toute toxicité ;

  • à assumer votre nature spirituelle et votre destin.

Accéder au pouvoir de Garouda en :

  • étudiant Garouda dans la mythologie bouddhique et hindouiste ;

  • méditant sur des images de Garouda dans l'art bouddhique et hindouiste.

Pour le bouddhisme, Garouda dissipe la maladie causée par des poisons. Les pires poisons sont le désir, la haine et l'ignorance. Surveillez l'apparition dans votre mental des pensées influencées par ces trois poisons, et remplacez-les par le non-attachement, l'amour et la sagesse."

*

*




Mythologie :


Le Glossaire théosophique (1ère édition G.R.S. MEAD, Londres, 1892) d'Helena Petrovna Blavatsky propose plusieurs entrées relatives à Garuda :


GAGANEŚVARA (sans.). "Seigneur du Ciel", un des noms de Garuda.


GARUDA (sans.). Oiseau gigantesque du Râmâyana, coursier de Vishnu. Esotériquement, le symbole du grand cycle.


CYCLE. Vient du grec kuklos. Les anciens divisaient le temps en cycles sans fin, roues dans des roues, toutes ces périodes étant de durée variable, et chacune marquant le début ou la fin de quelque événement, cosmique, terrestre, physique ou métaphysique. Il y avait des cycles de quelques années seulement, et d'autres d'une durée immense, comme le grand cycle orphique, se rapportant au changement ethnologique des races, qui durait 120.000 ans, et le cycle de Cassandre de 136.000 ans, qui amenait un changement complet des influences planétaires et de leurs corrélations entre hommes et dieux – fait entièrement perdu de vue par les astrologues modernes.


JATAYU (sans.). Fils de Garuda. Ce dernier est le grand cycle, ou mahâkalpa, symbolisé par l'oiseau géant qui servait de coursier à Vishnu et autres dieux, dans leur rapport avec le temps et l'espace. Jatâyu est appelé "le roi de la tribu emplumée" dans le Râmâyana. Pour avoir défendu Sîtâ enlevée par Râvana, le roi géant de Lankâ, ce dernier le tua. Jatâyu est également appelé le "roi des vautours".


TAHMURATH (pers.). L'Adam iranien dont le coursier était Simorgh Anke, le griffon-phénix ou cycle illimité. Répétition ou réminiscence de Vishnu et de Garuda.


VAHANA (sans.). Un véhicule, le porteur de quelque chose d'immatériel et sans formes. C'est pourquoi, tous les dieux et toutes les déesses sont représentés comme employant des vâhanas pour se manifester, lesquels véhicules sont toujours symboliques. Ainsi, par exemple, Vishnu possède durant les Pralayas, Ananta "l'infini" (Espace), symbolisé par le serpent Śesha, et pendant les Manvantaras – Garuda, le gigantesque mi-aigle, mi-homme, le symbole du grand cycle.


VINATA (sans.). Fille de Daksha et femme de Kaśyapa (un des "sept orateurs" du monde). Elle mit au monde l'œuf d'où naquit Garuda.

*

*

100 vues

Posts récents

Voir tout